Défaut de #permisdeconduire: Infographie de la réforme #Taubira …

Vite, simple et bien. Prendre connaissance…

(source via @agenceIDE)

Publicités

And, les « futures capitales régionales » sont… 

 

Oui, ça va couiner, à Amiens, Caen, Poitiers, Limoges, Châlon-en-Champagne, Metz, Clermont-Ferrand, et surtout à Montpellier. Et comme nous le signale Fabien Menilmuche (c’est la seule personne que je connaisse qui lit régulièrement le Journal officiel depuis toujours), nous avons donc Six capitales régionales provisoires (chefs-lieux) conformément au Décret n°2015-941 du 31 juillet portant fixation du chef-lieu provisoire des régions (exemple, Auvergne-Rhône-Alpes).

Décret chef lieu provisoire des Régions 2015Décret chef lieu provisoire des Régions 2015 2

Je remarque (dans les Décrets) que l’association des noms dans l’identification des nouvelles régions se fait par ordre alphabétique (Auvergne-Rhône-Alpes et non pas Rhône-Alpes-Auvergne, idem pour les autres: Aquitaine-Limousin-Poitou-CharentesBourgogne-Franche-Comté, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Normandie, Nord-Pas-de-Calais-Picardie,). Mais pas sur cette carte administrative (Rectorats, Agence régionales de santé, Direction régionales affaires culturelles, Chambre régionale des comptes)…

Quelles sont les capitales des nouvelles régions

Les chefs-lieux définitifs des nouvelles régions seront fixés par décret en Conseil d’État avant le 1er octobre 2016.

(…)

Intuitus mentis: « Les microbes ne tuent pas les noirs »…

Non, ce ne sont pas les propos d’un occidental déjanté, ni ceux d’un anthropologue du dimanche, c’est, comment dire, une élucubration africaine très largement partagée et j’ai grandi avec: « Les microbes ne tuent pas les noirs (…) sinon nous serions tous déjà morts ».

Les Noirs et les microbes

Donc, j’ai eu beaucoup de chance puisque vous lisez ce billet. En Afrique, «ce sont les sorciers qui nous bouffent», autre affirmation «Moyenâgeuse» comme l’écrit Lubabu Tshitengue (Jeune–Afrique). Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Ce «peur des microbes, moi jamais» peut s’expliquer par le simple refus de «mourir d’inquiétude», notre « intuitus mentis » à la Descartes, voire un instinct convenable (Leibniz). Oui, (trop) s’inquiéter n’est pas une recommandation médicale, je crois

« Si le plus beau des bonheurs est celui de l’insouciance, alors mourir bête est la plus belle des morts » écrivait un philosophe inconnu. Intelligent (on va dire ça), j’ai survécu à cette «douce insouciance» et depuis, j’ai rencontré «d’autres microbes», de vrais microbes, sur le Web, mais pas que, et toujours sans inquiétude. «Les microbes ne tuent pas les noirs», et les créoles disent: «Tou sa ki pa’a tyouyé ka angrésé» Tout ce qui ne tue pas engraisse-. C’est très certainement une attitude imbécile me diront certains, mais tout aussi inconsciente qu’une immunité qui vous protège (ou pas)

(…)