«Gens de couleur»: la fonction cachée des emails de Nadine Morano…

Après ses propos controversés sur la «race blanche», Nadine Morano persiste et signe ce matin sur Europe1: «je maintiens mes propos» et d’ajouter:«Beaucoup de gens m’ont envoyé des email, des gens de couleur!».

image

Nadine Morano doit avoir une option spéciale, un filtre pour «checker ses mails en fonction de la couleur de l’expéditeur», une fonction cachée, c’est nouveau, certainement via le client messagerie à la mode: FNmail, (nadine.morano@FNmail.con). Peut-être que sa copine «plus noire qu’une arabe» nous en dira plus. [Màj (11h15): A l’instant, elle vient de recevoir un e-mail de son parti pour les #Régionales: T’es viré Nadine! ].

IMG_20150930_114319_edit

Une exclusion validée par son ex-mentor Nicolas Sarkozy pour qui Nadine Morano n’a plus aucune sympathie: «ce n’est même pas la peine qu’il songe à se présenter à la présidentielle, je le dézinguerai!». Ambiance, je m’en réjouis d’avance..

(…)

Publicités

Rat race: Du glissement des plaques tectoniques (en politique) …

Rat race, déplacement des plaques politiquesLa France est en mode «Rat race», le phénomène n’est pas nouveau mais le processus s’accélère dangereusement, une course sans fin…

On peut se référer à cette expression – plus connue pour sa musicalité jamaïcaine que pour sa symbolique sociale – pour aborder ce qui s’observe depuis quelques temps dans le champ politique: un glissement des plaques tectoniques

Substitutions d’idées, formation de nuages de convergences idéologiques avec de nouvelles collisions, voire des coulissages idéologiques, etc, bref, un monde en friche avec (1) une Droite qui se modère de moins en moins, elle s’aligne sur sa frange extrême l’œil Juppé dans le rétroviseur de gauche, emportant dans son sillage un Centre déconnecté et sans Modem – en panne -,  (2) un monde merveilleux où la Gauche dévergondée et libéraleenfin presque – traine sur le trottoir de Droite avec la bienveillance des instituts d’opinion, elle résiste certes, s’agrippe à l’Aile Gauche de sa conscience sociale,  mais elle glisse, et enfin (3), l’Extrême-droite, attachée à ses anciennes «valeurs-actuelles», elle squatte désormais l’usine désaffectée du Parti communisteen théorie seulement -, le diable s’habille en Pravda, le tout (4) sous les yeux hagards d’un Front de Gauche qui n’a pas su renouveler le Bail2012. Bref, démoralisation de la politique, émergence des murs de pensées approximatives, et la rectitude de l’édifice s’étiole, Rat race

Ravalement de façades des enseignes (politiques).

(…)

La «race blanche» de Nadine Morano et le clash Askolovitch-Ruquier …

On n’est toujours pas couché depuis la sortie «race blanche» de Nadine Morano, c’était hier soir sur France 2: «Nous sommes un pays judéo-chrétien, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères. (…)».

No comment, une bonne Aryen(ne), ou à rien, au choix. Sur Twitter, un autre clash a opposé Claude Askolovitch (journaliste et chroniqueur-télé) et le Maitre de cérémonie de «ONPC», Laurent Ruquier, un tweetclash comme on dit.

@askolovitch 1 Ruquier Askolovitch twitter clash Ruquier répond à Askolovitch

C’est violent. Sinon, on ne va pas stigmatiser toutes les «blondes» comme le font honteusement certains sur twitter (Padamalgam!) mais, faut dire que les deux de cette semaine à la télé n’ont pas rendu une copie blanche, ce qui n’arrange rien.

(…)

Les «Zemmouroïdes» de Maïtena Biraben … #LGJ

Maitena BirabenMaïtena Biraben? Une vieille copine depuis les «Maternelles», très matinale, elle bossait même les dimanches pour la chaine Canal+ (déjà), elle était notre «Supplément Weekend» avant que Vincent Bolloré ne l’installe aux manettes du «Grand Journal» pour remplacer Antoine De Caunes.

Le fauteuil semble inadapté car elle a très vite chopé les «Zemmouroïdes», une «pathologie verbale» dans l’air du temps, particulièrement visible chez les sujets (et émissions) atteints par le virus FN de la course à l’audience. Fiche de consultation..

Et paf! On va dire que c’est la faute à Bolloré!. Oui, remplacer les «Guignols de l’info» par les animateurs pour faire les guignols, c’était une mauvaise idée. Il se dit (off) qu’elle reviendra ce soir sur ce ratage dans l’édition du Grand Journal, avec peut-être des excuses. Finalement, Maitena c’était mieux avant, et sa cuisine était bonne, oui, avant.

(…)

Donc, le chômage est toujours au #chômage …

Selon les statistiques publiées jeudi 24 septembre (Pôle emploi), le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) s’est accru de 20 000 en août, une hausse de 0,6 % par rapport à juillet, de 4,6 % en un an (sous Manuel Valls)...

1158900_hausse-du-chomage-en-aout-une-douche-froide-pour-le-gouvernement-web-tete-021351850023

Donc, le chômage est toujours au #chômage, il n’a toujours pas trouvé du boulot à 18 mois de la présidentielle2017. Pacte de responsabilité, Loi Macron, baisse des charges des entreprises, CICE compétitivité-emploi, les réformes, etc, «Das Bah..»

(source)

Le «scandale» Vallswagen: Pollution et politique d’enfumage …

Scandale volkswagen politique d'enfumageLe scandale est né au lendemain d’un changement de logiciel en Avril 2014 et ne concerne pas qu’une seule firme, loin s’en faut.

Les fidèles de la marque à la rose découvrent avec stupéfaction que leur logiciel anti-pollution est une arnaque, un scandale désormais à la UNE de toute la presse et cela bien après les tests réalisés lors des dernières consultations publiques (EP2014, DEP2014, MUN2015, etc.).

En effet, la firme Vallswagen s’est équipée d’un logiciel de trucage suscitant colère et «ras-le-bol» des usagers qui ne trouvent pas des mots assez durs pour qualifier ce carburant frelaté dont la dangerosité dans ses émissions de gaz n’est plus à démontrer. Convaincu de tricherie aux émissions polluantes, le système Vallswagen, «justifié» par ses auteurs par le respect des normes drastiques de Bruxelles, fait aujourd’hui l’objet de vives critiques. Jouer avec la règle lors d’un test d’homologation présidentielle est une chose, mais brider à ce niveau un programme (politique) en est une autre. «Les certifications d’une telle pratique politique par les instituts de sondage ne suffiront pas pour passer le Test2017» assure un spécialiste, le déploiement d’une grosse mise à jour est nécessaire. Le prochain contrôle REG2015 permettra sans doute de mesurer l’ampleur de cette superfétation (politique).

648x415_test-antipollution-sur-une-golf-tdi-diesel

Bref, vous l’avez compris, ce billet n’est que lecture de l’actualité, il revient sur les révélations concernant la duperie du constructeur automobile Volkswagen, coupable de manipulation de données d’émission de gaz polluants de ses véhicules diesel pour contourner les règles antipollution. On peut donc dire, pour la lutte anti-austerité et avec la certitude de froisser quelques susceptibilités,  que  «Manuel Valls et Emmanuel Macron sont à la Gauche ce que la lutte antipollution est à Volkswagen, un enfumage».

Merci de ne pas m’excuser l’imbécilité du titre de ce billet, c’est volontaire, mais pour éviter le désormais «reductio ad Hitlerum» qui déjà pointe son nez, je vais apporter une nuance, c’est important: «La duperie -Das Auto- a permis à Volkswagen de gagner des parts de marché face à la concurrence, mais pour la firme de Solférino en France, c’est l’inverse!». Tricher, c’est mal, morale et santé (politique).

Billet «l’actu par l’exemple», fait.

(…)

La bonne fessée de M. #Aubry à E. #Macron: Comment vous dire, Titine en a «Ras-le-bol!»…

Le « ras-le-bol » de Martine Aubry vis-à-vis d’Emmanuel Macron

« Macron ? Comment vous dire (C’est Martine Aubry qui cause)… Ras-le-bol ! (…) Il faut qu’il mette toute son énergie pour accélérer la croissance et l’emploi. Je supporte de moins en moins l’arrogance (de) cet ancien fonctionnaire, certes devenu banquier d’affaires, qui sait sans doute qu’en période de crise on n’a jamais eu autant besoin des fonctionnaires, policiers, enseignants, personnels dans les hôpitaux».

Pour enfoncer le clou, Martine Aubry pointe une ignorance de ce que les gens vivent aujourd’hui. «Il y a un moment, ce n’est plus supportable. Qu’il s’occupe de son ministère, ce serait déjà très bien  (…) Oui, il y a des réformes à faire. Mais quand j’entends dire que la complexité du code du travail empêche l’emploi, c’est faux! Si le code du travail est complexe, je conseille d’aller lire le code fiscal… ». Et paf! CC à Manuel Valls.

Oui Emmanuel Macron n’est que le bêta-testeur des idées politiques de qui vous savez. Et comme les précédentes fois, s’attendre à l’édition d’un sondage -déjà dans les tuyaux- qui viendra nous dire que,  «tant% des français approuvent les déclarations d’Emmanuel Macron», une récurrence.

Lire aussi: «Je suis candidate… au débat d’idées!» Martine Aubry

Titine? comment dire…  fallait pas l’énerver!

+1

(source)

 

«Fuite d’eau» chez #Sarkozy: les adhérents s’échappent par les canalisations…

En juin 2015 Nicolas Sarkozy avait comparé l’afflux de migrants à une canalisation percée, une incontinence (verbale) qu’il a du mal à endiguer dans sa nouvelle entité politique (les #républicains) qui prend l’eau, une fuite…

Fuite d'adhérents chez Les Républicains

175.900 adhérents au 15 septembre, c’est 3.100 de moins qu’il y a un an, beaucoup moins d’adhérents que l’ex-UMP de JF Copé. En clair, « Il n’y a ni effet Sarko, ni effet changement de nom« . Pour critiquer les «fuites» il y a du monde, mais pour réparer. …

(…)

Noisy-le-Grand et l’argu «Lolita» du PS: erreur d’énoncé …

«On a toujours besoin d’un plus petit que soi», le Parti socialiste semble le découvrir au lendemain de la municipale de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), encore une ville de Gauche qui passe à droite, un immense gâchis. Michel Pajon Maire (PS) sortant a été battu au 2nd tour de 33 voix seulement. «A qui la faute»? Jean Christophe Cambadelis (PS) a sa petite idée …

Tweet JC Cambadelis

Cherchons l’erreur? Ok, commençons par la lecture des résultats du 1er tour: La Droite LR: 40,38% des voix, le PS Michel Pajon: 39,55%, et le Front de Gauche Sylvie Monnin: 10,44% . Le (FG) a malheureusement maintenu sa liste et ses 7,4% ont fait défaut à la Gauche, on peut le déplorer. La question n’est pas celle du maintien (ou non) des listes satellites au 2nd tour, mais celle plus intéressante sur les «vraies raisons» de ces ratés. Mais comme de vulgaires supporters de foot, le PS a trouvé son traitre, disons – pour coller à l’actualité -, son «pendu-du-vélodrome». Ecce homo!

Ecce hommo PS Noisy-le-grand

Ni critique, ni excuse pour le FG, une simple lecture de la relation entre PS au pouvoir sa majorité l’atteste: – l’Aile Gauche virée du gouvernement – Montebourg, Hamon Out! – Fronde de l’Aile Gauche «Les Frondeurs» – Passage en force via le 49.3 – etc. Idem avec les alliées-PS – Cécile Duflot (verts) virée du gouvernement, – Affaiblissement d’EELV avec les départs de JV Placé et DeRugy etc… Le rassemblement? oui, et qui ne l’espère pas? Le PS a récemment laissé entendre qu’il voulait recréer la chorale «Unité de la Gauche», mais semble refuser la révision de sa nouvelle partition (politique), elle s’arcboute à son concerto libéral teinté d’inaudibles notes de musique «à ma guise», le coupable? c’est les autres! Oui, «Eux!»

D’autres catastrophes sont à craindre, c’est ce qui se profile en Rhône-Alpes-Auvergne avec cette bataille interne entre Jean-Jacques Queyranne –Président sortant-, savamment flingué en interne (par des proches de Gérard Collomb nous dit-on), et par JcCambadelis depuis la rue de Solferino. une division interne qui peut se lire comme «une offrande PS au très Sarkozyste Laurent Wauquiez», candidat (LR) pour la Présidence de la Région. Question: Les colistiers démissionnaires de la liste PS de Queyranne, peuvent-ils être considérés – en cas de défaite – comme des «alliés objectifs de la droite»? Non, je ne le pense pas même si la situation ne joue pas en faveur d’une victoire de la Gauche. Nul doute que le «désigné-coupable» sera crucifier dans les QG de campagne le soir des régionales par les «Lolita du PS»: Peuple de Gauche, Ecce homo!

Ma réponse au tweet de JC Cambadelis est une évidence: erreur d’énoncé.

(…)

Clash Michel #Onfray – Yann #Moix, ou l’Art de vaincre sans convaincre …

Clash Moix Onfray Duel des titansLes temps changent mais les gladiateurs sont toujours à la mode dans nos arènes (politiques), un patrimoine célébré hier sur le plateau de l’émission «On n’est pas couché» de Laurent Ruquier sur France 2.

Ce samedi 19 septembre, on a assisté à un face-to-face entre deux adversaires ex-amis, équipés par la seule arme de la rhétorique, ils ont croisé le verbe, un combat de titans sans son célèbre salut: «Ave, Imperator, morituri te salutant». Nouveau jeu de cirque médiatique? Peut-être bien, un combat de gladiateurs sans chevaux ni chars, une joute oratoire à l’issue sanglante. Au cœur de l’échange, l’intellect, la morale et un zeste de philo. L’objectif: convaincre l’auditoire, être adoubé par la grande armée des couche-tard devant le petit écran. Distribution de baffes verbales, tout y était, les roses et les piques, une anthologie qui nous change des simples Blogowars

«épigone de l’extrême-droite» et «adepte du consentement meurtrier» etc., premières salves de Yann Moix à l’encontre de Michel Onfray, philosophe libertaire qui attendait patiemment ces cris d’orfraie pour une riposte graduée consistant à faire pénétrer le glaive de ses réponses par les trous de la visière de son adversaire, ce qu’il fut avec talent, on peut le dire, avant de l’éperonner: «J’ai dit que vous étiez un excellent romancier, je le crois toujours. Mais il ne faut pas vous essayer à la pensée, ce n’est fait pas pour vous». Un coup sans affects pour d’abord envelopper son adversaire dans le compliment, avant de le réduire à l’impuissance, le flatter avant de l’enfourcher, une vieille technique qui marche toujours. Il est en effet difficile de savourer l’éloge et de s’en défaire dans la foulée pour contredire une chute avilissante, ce p’tit temps de latence devient alors aubaine pour l’adversaire qui peut en placer une autre.

Pour Yann Moix, difficile fut d’apprendre qu’il n’était que «choix par défaut d’Onfray» pour remplacer Aymeric Caron en tant que chroniqueur de l’émission ONPC: «Votre place, on me l’a proposée, je l’ai refusée». Et le doigt levé de Néron, pardon, de Laurent Ruquier validant (l’info) le coup fini par l’achever, définitivement terrassé dans ce Clash of Clans qui a très vite tourné au massacre intellectuel. Oui, ce fut un carnage, sur la forme du moins. Sur le fond, l’aide inespérée de deux amazones (Léa Salamé, Emilie Frèche, romancière) a permis d’écorner la parfaite défense de Michel Onfray (sur le Front national, l’afflux des réfugiés en Europe, sur la fausse Gauche, etc.) et cela malgré ses incessantes piques «BHL» en réponse à Yann Moix, son maillon faible

Michel Onfray, fallait pas l’inviter, ce fut pénible pour son adversaire qu’il a vaincu sans (me) convaincre sur le fond. Interrogé sur ses accointances avec la pensée souverainiste, M. Onfray a déclaré: «Je ne suis pas Congolais». Non, il n’est pas congolais! [Moi si, et le Congo t’emmerde!]. Il l’a dit et sans ambiguïté, une «heureuse précision», disons une perche que Yann Moix n’a pas su saisir dans le débat, dommage.

(…)