#Réfugiés: «Nos Juifs» de Patrick Devedjian et les «Salauds de pauvres»…

À propos des réfugiés qui traversent l’Europe en quête de liberté, particulièrement en Allemagne chez Angela Merkel, Patrick Devedjian, fils d’un réfugié arménien ayant fui le génocide (1915),  Député UMP des Hauts-de-Seine (de Droite) a déclaré: « les Allemands nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes».

les-allemands-nous-ont-pris-nos-juifs-ils-nous-rendent-des-arabes-a-lancecc81-le-decc81putecc81-patrick-devedjian1« les Allemands nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes». Devedjian ump refugiés

«Nos»? Adjectif possessif, se place devant le nom pour indiquer la propriété (Rappel). Antisémite, islamophobe et germananophe en une seule phrase, c’est à souligner, les gens qui n’ont pas plus de conscience que ça, ça me révolte, vous aussi? je sais. Et cette chosification de l’humain me fait penser à cette mythique scène de «La traversée de Paris» avec Jean Gabin et Bourvil. Magneto.

C’est qu’il les jetterait aux flics le Devedjian! Décidément, l’hospitalité chez les pseudos #Républicains, c’est pas fait pour «ces salauds de pauvres»: Avec Patrick Devedjian, Nicolas Sarkozy (Hongrie), Nadine Morano, Eric Ciotti, Christian Estrosi (Italie), etc., ce sont très souvent les descendants d’immigrés/réfugiés qui sont les plus durs avec les nouveaux immigrés (ou réfugiés), un curieux syndrome constaté à Droite de l’échiquier politique (oublions Manuel Valls (Espagne), Léonarda et les Roms un instant). Signalons, pour faire la part des choses, que c’est Coluche, fils de Honorio Colucci (immigré italien) qui nous a offert les Restos du Cœur, s’en souvenir. Le mot de la fin revient à Christiane Taubira, (relire pour comprendre, si besoin).

Taubira Devedjian les réfugiés nos juifs

Réfléchir.

(…)

Publicités