Bientôt, le livre « série noire » de Nadine Morano, aux éditions Alibi …

On pouvait croire que le billet d’hier sur Nadine Morano allait nous faire la semaine, voire le mois complet, mais non, elle en a remis une bonne. Pour prouver qu’elle n’est pas raciste, Nadine-de-la-race-blanche se lance dans l’édition: un livre, un « témoignage à quatre mains» avec sa copine plus noire qu’une arabe. Non, ce n’est pas une blague, encore moins une info Le Gorafi, c’est dans l‘Express

«Ça va en défriser plus d’un!», aurait annoncé Nadine. Tu m’étonnes, moi, c’est déjà fait.  Il ne manquerait plus qu’elle s’attache les services  d’un «nègre» – comme ils disent – pour la rédaction «noir sur blanc» de son livre. Je crois que je vais ressortir mon bon vieux Minitel pour relancer le «3615 Ami noir», tant qu’à servir d’alibi….

(…)

Publicités

@Maitre_Eolas n’est plus, RIP son compte Twitter, fermé…

Je pose ça là, puis je reviens…

image
Maïtre Eolas avait raison, les étrons de l’#IPJ sentent un peu fort…

(screen) > Lyon Capitale

A la UNE du Financial Times, le « #AirFrance déboutonné »…

  • A la UNE du Financial Times Aire France

Pour comprendre le drame de Air France et sa «culture d’entreprise», il faut revenir sur les déclarations 2014 d’Alexandre de Juniac, PDG d’Air France-KLM (vidéo), son avis sur les 35 heures, l’âge de départ à la retraite, etc.. «La durée du temps de travail, qui, paraît-il, est un acquis social, qu’est-ce cela veut dire pour un ingénieur qui a une tablette et un smartphone et qui travaille chez lui ? (…) Est-ce que cela a un sens de fixer l’âge de la retraite?»Et, face à la rude concurrence des compagnies du Golfe, Alexandre de Juniac livrait une belle anecdote. «Comme le disait mon homologue de Qatar Airways, hier, à propos de la grève, ‘Monsieur de Juniac, chez nous, ce ne serait pas possible, on les aurait tous envoyés en prison».

En France, le chômage remplace la prison. En conclusion (mon avis): Je suis contre la violence faite aux Patrons et celle des Patrons aux salariés, je suis tout aussi scandalisé par la chemise déboutonnée du DRH que par le déboutonnage de l’emploi à Air France 2900 suppressions de postes, autant de sans-chemises -. Oui au «dialogue social » qui ne peut se limiter à la validation d’un plan social. Je suis contre la violence, toutes les violences, celle des agriculteurs, de la Manifpoutous et des Bonnets rouges. «Le licenciement est une violence qui malheureusement peut en entrainer d’autres», si on peut éviter, pour l’image d’une France qui nourrit et protège.  En effet, «Le Pacte de responsabilité et l’argent du CICE ne peuvent justifier ces violences qui dégradent la vie des salariés et de leurs familles».

Violence légitime: comprendre la colère des salariés AirFrance

Vive la République et longue vie à Air France.

(…)