Le « coma imaginaire » et les tartuffes d’ #AirFrance …

1024px-Le_Malade_imaginairePrenons un exemple (voire deux) de la littérature pour commenter l’actualité. Aujourd’hui,  «Le Tartuffe ou l’Imposteur» et «Le malade imaginaire» de Molière.

Deux comédies en plusieurs actes rejouées récemment lors du comité d’entreprise de Air France dans le cadre des «négociations avant licenciement». Dans cette séquence sociale, on a eu droit à des tirades enflammées dans la presse, «Le vigile est tombé dans le coma!», comme on peut encore le lire dans Le Figaro.

Vil dans le coma Air France

Un « vigile dans le coma » suite aux agissements de employés de la Compagnie AirFrance? un facteur aggravant. On sait aujourd’hui que cette info a été considérablement exagérée par les éditorialistes. En fait (là, je pompe honteusement un passage de Wikipédia que j’adapte), ceux qui n’étaient pas présents à la Cour Air France ont critiqué le libertinage des mœurs des syndicalistes outragés par le « plan B » de la Direction de AirFrance, nous proposant un spectacle dans lequel les dévots de l’emploi sont présentés soit comme de ridicules voyous (Orgon) soit comme des hypocrites (Tartuffe). Et la presse a obtenu l’approbation de la justice avec des interpellations au petit matin comme de vulgaires terroristes, sous les applaudissements de la Cour libérale et les rires de l’aristocratie du Medef. Le «discours de vérité» est le suivant: la police a déboutonné cette pièce maitresse de l’indignation sélective, le vigile est en réalité « tombé dans les pommes », une réalité tout aussi «fâcheuse» certes, mais à faible effet amplificateur..

Sarkofrance(source: Sarkofrance

Donc, «Coma imaginaire» dans la presse,  c’est Molière qui va être content. La violence n’est pas acceptable, n’empêche, la république française est née d’une violence, celle de 1789. Avis perso: faire, c’est défaire, puis reconstruire, nouveau cycle de Schumpeter appliqué à la société. Pour cela, il faut -peut être bien-, … tomber la chemise

facebook-20151013-154104

Oui, pendant ce temps, le chômage 

(…)

Advertisements

11 réflexions au sujet de « Le « coma imaginaire » et les tartuffes d’ #AirFrance … »

  1. j’ai regardé les images des deux défroqués (si je puis dire) et je me dois quand même de féliciter les gus qui ont niqué les chemises, c’est du boulot très propre : pas une trace d’ongle sur le corps, pas le moindre début de commencement d’œdème, nulle part…..(me semble t’il sur les images que j’ai pu visionner)…

    mais personne ne se pose la question de la qualité de la chemise ou du costard…..ça aurait été du vrai journalisme d’investigation….

    l’intox bat son plein, c’est la première info qui est lue et qui se propage de suite (donc le coma), la rectif, elle, qui paraît bien plus tard ne se propage plus…le pic d’émotion est passé…

    J'aime

    1. Oui, c’est la loi de l’info. Pour les chemises deboutonnées, très certainement du «MadeinAirFrance», des trucs du Comité d’Entreprise que les Big Boss se partagent, du «zéro centime» vu la qualité…

      J'aime

  2. Alors le petit garçon qui avait un peu d’asthme a commencé à devenir tout pâle, dans la densité humaine un peu bousculée du moment, il n’a pas pu prendre sa Ventoline et il a eu des vapeurs… Quel dommage tout de même que les toubibs qui ont autre chose à foutre l’aient renvoyé chez lui rapido : c’était si bien pour écrire dans le journal que la classe laborieuse est une classe dangereuse.

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s