Fashionista: Old School #SapésCommeJamais …

Sape-SITE-GIMS-700x300[Billet «C l’Afrique»]. Oublions la politique deux secondes pour répondre à une question qui m’a été posée sur Twitter – toujours en 140 caractères, pour l’instant-: «Ah! T’as vu SapésCommeJamais de Maître Gims? Musique et promo de la sape dedans, enfin! ils sont bien ces jeunes congolais de France non?».

Ouais. Il me faut vous dire que c’est une très vieille tradition de la musique Congolaise, sur les deux rives du fleuve Congo (à Brazza et Kin). L’interaction Musique (Rumba) & Sape a été popularisée par Papa Wemba et son Viva-la-Musica, École Centrale des victimes de la mode. En gros, dans une catégorie de la musique congolaise, «on chante les fringues -les «Griffes»-, les marques, et on danse sapé sur l’air des fringues chantées». C’est l’autre versant de la Sapologie, le coté obscur qui inclut le couplet citation des copains – et copines – sapeurs d’Afrique et de Mikili (France, Suisse, États-Unis na Canada, Monde entier…).

Oui, «être cité nommément dans une chanson», c’est hype et conforte la e-reputation dans le milieu de la Sape et dans la société -, un honneur qui souvent se monnaye pour financer la production de l’album -crowdfunding-, ou très souvent, pour faire plaisir aux copains, pour remercier le fan-club, les heureux donateurs, et particulièrement pour les hommes d’affaires en quête de visibilité dans le business avec un titre intuitu personæ sur l’album, le Graal! Et la musique devient alors simple spot publicitaire.

Cette interaction sociale -interdépendance- est une pratique courante et universelle qu’on retrouve sous une forme differente chez les blogueurs (politiques) par exemple, [Cf. le bon vieux temps du classement wikio des blogs, celui des liens (bordel!), du circuit fermé, de l’entre-soi]. Des codes norbatisés, repris par la nouvelle génération des musiciens congolais -Maître Gims, Passi et les Bisso-na-Bisso, Youssoufa, etc– une tradition qu’on retrouve dans la dernière livraison «Old School» de Modogo Gian Franco Ferré & Papa Wemba: Fashionista …

De Brazzaville à Paname en passant par Kinshasa«La Sape court toujours» sur un rythme Rumba. Non, le sapeur ne danse pas, il s’exhibe, tenue correcte exigée.

./…

Publicités

13 réflexions au sujet de « Fashionista: Old School #SapésCommeJamais … »

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s