État d’urgence: La Ligue des Droits de l’Homme charge le Gouvernement …

Quand la Ligue des Droits de l’homme porte réclamation au près du Conseil D’État, c’est qu’il y a un truc qui cloche dans l’État d’Urgence décrété par le Gouvernement…

État d’urgence: La Ligue des Droits de l’Homme charge le Gouvernement

L’année commence bien. Hier déjà,  les commissaires socialistes de la commission des Lois à l’assemblée avaient rejeté l’article 2 de la révision constitutionnelle sur la déchéance de nationalité la jugeant « inacceptable » à une large majorité – même les pro-Valls-, aujourd’hui, la Ministre du travail Myriam El Khomri a contredit Manuel Valls sur sa déclaration « le chômage va baisser d’ici 2017», et voilà que la très sérieuse LDH introduit diverses actions contentieuses contre la prorogation de l’état d’urgence, particulièrement sur trois questions prioritaires de constitutionnalité visant des dispositions de la loi du 21 novembre 2015. Ces règles portent « sur la conformité des règles régissant l’assignation à résidence, les perquisitions et les restrictions à la liberté de réunion au regard des graves atteintes portées aux libertés fondamentales constitutionnellement garanties »

Et comme je le disais sur twitter à mon ami @captainhaka, pour le blogueur (politique) toujours en phase avec les «grandes valeurs d’une Gauche jugée passéiste» par ceux qui aujourd’hui s’habillent chez Prada, cette période post trêve des confiseurs ressemble à « une ouverture de la chasse » avec du « gibier partout », un enchantement devant la facilité qu’offre le gouvernement Valls dans ses approximations successives. Et pour les pro-gouvernements’il en reste- prostrés sous l’arbre du redressement qui perd chaque jour son feuillage dans cette automne(politique) qui s’éternise, c’est la disette, une mauvaise cueillette à quelques fruits amers près.

Non, fâcher la Ligue des Droits de l’Homme, c’est pas bon signe, jusqu’à récemment encore, c’était le propre des fachos et de la Droite.

./…

Publicités