Tiens, « pour une primaire à Gauche »? Cette fois, c’est du sérieux…

md0.libe.com

Julia Cagé (économiste), Daniel Cohn-Bendit (Européen, Mariette Darrigrand (sémiologue), Marie Desplechin (écrivaine), Guillaume Duval (journaliste), Romain Goupil (cinéaste), Yannick Jadot (député européen), Hervé Le Bras (historien et démographe), Dominique Méda (sociologue), Thomas Piketty (économiste) Michel Wieviorka (sociologue.) etc, sont A la UNE de @liberation «pour une primaire à Gauche» avant 2017:

«Nous refusons la passivité face à l’abstention, au vote Front national et à la droitisation de la société. Nous refusons les renoncements face aux inégalités sociales, à la dégradation environnementale, aux discriminations et à l’affaissement démocratique. Nous refusons la paralysie de nos institutions (…) Notre primaire est la condition sine qua non pour qu’un candidat représente ces forces à l’élection présidentielle en incarnant le projet positif dont la France a besoin pour sortir de l’impasse».

S’attendre à plusieurs réactions possibles: la dérision, le procès en illegitimité de cette «société civile qui ne représente pas le peuple», voire le rire, etc. N’empeche, ce «Nous refusons, Nous n’acceptons pas, Nous voulons» très inattendu (ou pas) et loin de la tradition qui consiste à reconduire le Président sortant dans le statut de « candidat officiel » de sa famille politique, interpelle et appelle une réponse. Question, qu’est ce qui peut bien expliquer une telle initiative?

Il faut que croire qu’à Gauche la « légitimité » de François Hollande n’est plus une évidence, le désamour est  très probablement le fait de deux virages majeurs: 1. Le virage libéral. Avec l’arrivée de Manuel Valls à Matignon, une nouvelle équipe « pro-business » débarrassée de son aile Gauche (Benoît Hamon et Arnaud Montebourg) s’est installée avec Emmanuel Macron aux manettes de l’économie. Ce n’était pas le changement attendu par la Gauche. 2. Le virage idéologique. Une évidence désormais bien assumée dans le discours et dans les politiques (#LoiRenseignement, État d’urgence, Lois sécuritaires, Déchéance de nationalité, etc). Des mesures plébiscitées par la Droite et l’extrême-droite, – les sondages disent « par la majorité des français », mais bien loin d’une Gauche qui refuse «que la menace du FN, le risque terroriste et l’état d’urgence permanent servent de prétexte pour refuser de débattre des défis extraordinaires auxquels notre société est confrontée de fatalité à l’impuissance politique».

Cette « surprenante requête primaire » fera grincer les dents au sein de l’actuelle majorité  minorité gouvernementale« Les français n’ont pas besoin de «polémiques inutiles» dans ces moments difficiles que traverse notre pays » répondront certains pour ne pas dire « cause toujours », ou encore – et ça revient souvent-,« seul François Hollande peut battre la Droite », à croire que le seul but d’une présidentielle c’est de « battre la Droite » et qu’importe ce que l’on fera de la « victoire ». Gagner et gouverner avec la politique des vaincus, c’est le scénario actuel, et c’est ce que dénoncent les signataires de la tribune ce lundi à la UNE de Libération. Sans avis tranché sur la question -pour l’instant-, je vous invite à lire les détails de la tribune dans Libération. [Màj, 11.01.15] Selon le Lab, Francois Hollande ne s’y oppose pas conformément aux statuts du PS (Art. 5.3.1)…

Primaire à Gauche, Hollande

Voila, fin de la polémique, y’a plus qu’à l’organiser, qu’on rigole un peu. 😉

À suivre.

./…

Publicités

L’affaire du « Jet privé de Valls »: A-t-il (vraiment) remboursé les billets pour sa famille?

Retour sur le « Air Jet-Valls », une affaire grave pour deux français sur trois, juin 2015.

img_1816

Le «contexte». Samedi 06 juin 2015 Manuel Valls avait décollé de Poitiers en plein Congrès PS pour assister à la finale de la Ligue des champions à Berlin qui opposait la Juve de Turin à son Barça natal – son côté binational-. Après match, retour à Poitiers avec le Jet de fonction, un aller-retour et une facture aux alentours des 20 000 €, c’est beaucoup. «Un privilège inséparable de Matignon Premier ministre toujours et partout, quand je vais à un match de football, «invité» par le président de l’UEFA Michel Platini, un honneur rendu à travers ma personne à la France, c’est un privilège que d’être l’objet de cette distinction». Tel était sa ligne de défense comme l’écrivait Bruno Roger Petit dans Challenges. Sauf que …

Valls Jet privé

Voyager en « Jet-privé-de-fonction-en-famille aux frais du contribuable », c’est mal. Pris la main dans le sac, Manuel Valls était revenu sur l’Affaire de son Jet-Privé-en-famille le 11 juin à l’ile de la Réunion pour des aveux, et une promesse: «Dans le cadre de ce déplacement officiel, j’ai utilisé les moyens mis normalement à la disposition du Premier ministre (…) Deux de mes enfants m’ont accompagné (…) J’ai décidé d’assumer la prise en charge du voyage de mes deux enfants, c’est-à-dire 2.500. Si c’était à refaire, je ne le referais pas».

manuel-valls-acc80-berlin-le-premier-ministre-sengage-acc80-rembourser-2500-euros-pour-ses-enfants1

Une déclaration solennelle, devant les français  …

Ouais, passons. Un aller-retour à plus de 20 000 € pour 2300 km hors-forfait, et le remboursement de la « part-enfants », c’était le deal avant l’été 2015. Après cette promesse de remboursement, plus rien. Je crois qu’il serait bon de savoir si ces sommes ont bien été versées au Trésor public pour l’exercice  comptable 2015. En gros, les français veulent savoir s’ils ont été remboursés par Manuel Valls, pour «lever toutes ambiguïtés» car les français n’ont pas besoin de «polémiques inutiles» comme il aime le dire. On va supposer que «oui» vu la petitesse de la somme comparée au coût global du voyage pour un match de foot. N’empeche, un justificatif de paiement (facture, reçu, ticket de caisse, etc.) ne serait pas de trop. Donc, copie carbone à Matignon (Gouvernement.fr) pour le justificatif de paiement que tout français est en droit de demander, la transparence. D’avance merci et tous mes vœux pour cette année 2016. Dans l’attente …

Bien cordialement.

./…