Déchéance primaire de F. Hollande: «l’Argument sondage» tombe à l’eau, Bruno Roger-Petit aussi …

bruno-roger-petitPhilae (politique): Arrêtons nous un instant sur le très bon billet de Bruno Roger-Petit, blogueur chez Challenges.fr. Avec un incontestable talent, Bruno Roger-Petit (BRP) fustige  «la belle pétition à l’ancienne (je le cite) la belle UNE à la Papa digne de la DS et des Yéyés» qui réclame une Primaire à Gauche. Notre ami, ancien du Post.fr et de L’Obs, désormais hébergé chez Challenges.fr ne critique pas seulement, il se moque de ce qu’il appelle «la vraie Gauche qui sont bon les années 60 ou 70».

Bruno Roger Petit a donc sorti la sulfateuse pour un billet massacre à la tronçonneuse contre cette «contestation très en vogue là où se rédigent depuis toujours les appels et pétitions de gauche, à l’ombre du clocher de Saint-Germain-des-Prés» comme il l’écrit avec malice. Il dénonce une manœuvre politique d’une «gauche idiote utile de la droite»,  sans pitié, pose l’intelligente question du «poids de la gauche de la gauche dans l’opinion» se référant aux sondages: « Si l’on se fie aux enquêtes d’opinion, elle est en grande partie inaudible. (…) 84% des Français se disaient prêts à accepter (sondage Odoxa pour le Parisien) au nom de leur sécurité, une limitation de leurs libertés. De même, le taux d’approbation de l’état d’urgence demeure à haut niveau ».

Ah les sondages! Nous y voila, c’est le désormais fil d’Ariane à respecter avant toute validation politique. c’est l’argument-clé, l’avis du peuple qui légitimerait l’inscription de la déchéance de nationalité dans la constitution selon le BRP illustré.

Bruno Roger Petit

Et on image déjà le tome2 de la tirade après lecture de l’avis du peuple à 80% « pour » l’organisation d’une primaire à Gauche

Sondage Primaire à Gauche Hollande en lambeau

Premier sondage et déjà le «poids de François Hollande dans l’opinion» affiche une «déchéance de candidature». Seuls 13% des sondés souhaitent voir le Chef de l’État se représenter en 2017Et Bruno Roger-Petit, désormais « VRP du Gouvernement » nous expliquera dans un nouveau billet pourquoi le peuple-imbécile soutient à 80% l’idée primaire d’un «Philippe Torreton dont le meilleur rôle – selon lui – demeure celui de signataire de pétitions»; BRP, le Hervé Mathoux de sport24.com (si, ça existe), nous expliquera pourquoi l’électeur de Gauche, comme «Vikash Dhorassoo, ce footballeur fantôme de la Coupe du Monde 2006 -selon lui-» juge cet exercice indispensable, et surtout pourquoi François Hollande, notre «acteur fétiche du film « Présidentielle2012″» n’est même plus digne d’un «second rôle chez Robert Guédiguian», ce cinéaste de la nostalgie des rue Youri Gagarine de la défunte banlieue rouge cité par Bruno Roger-Petit.

Et  sans oublier de se référer au Parti socialiste unifié (PSU) de Michel Roccard – parrain politique de Manuel Valls, BRP le blogueur-utile d’une Gauche égarée dans les « grandes valeurs de la Droite » nous dira très certainement pourquoi l’électorat de Gauche continue de vivre comme hantée par les fautes commises par le gouvernement de Guy Mollet qu’il cite ad libitum comme pour se convaincre de la justesse de ses références; BRP, désormais comète d’une galaxie perdue – tel un Philae dans l’attente d’ensoleillement pour émettre un son audible – nous expliquera pourquoi François Hollande -deifié Jupiter- devrait cette fois, s’abstenir de tenir compte de l’avis étoilé des sondeurs chez qui il a trouvé l’argument-clé, l’ultime parangon pour constitutionnaliser la déchéance de nationalité. Et comment le Jedi d’une Gauche gouvernementale confrontée au désamour permanent des électeurs élection après élection, procédera pour le retour de la force afin d’éviter une débâcle qu’il sera difficile d’attribuer aux signataires d’une pétition d’une certaine Gauche dite soixante-huitard.

N’est pas Guy Birenbaum qui le veut.

Fait.

./…

Publicités

Affaire Tapie: «incurie et conjonction de fautes» de C. Lagarde (justice)…

C’est une alerte de Mediapart

image

Dans l’attente de l’avis de Nicolas Sarkozy, «responsable de service et employeur de Christine Lagarde» à l’époque des faits, sur ce que la justice qualifie de «faute professionnelle grave» [avis des Magistrats]. A suivre.

./…