Minorité présidentielle: F. Hollande et M. Valls, rien ne va plus, faites vos vœux …

Affaiblis comme jamais. La stratégie était simple et plutôt intelligente: 1. Affaiblir la Gauche de la Gauche pour éviter d’autres candidatures en 2017, 2. Faire l’ouverture à Droite sur le plan économique et sur certaines valeurs pour gêner l’ex-UMP (les Républicains) et, 3. Se positionner au Centre. L’objectif ? Obtenir au moins la deuxième place au 1er tour de la présidentielle 2017 et espérer l’emporter au 2è tour au nom du pacte républicain. Sauf que quand ça veut pas, ça veut pas, tout est à refaire si l’on se réfère à ce sondage YouGov

FullSizeRender_1F Hollande affaibli

Sévèrement à la baisse comme Manuel Valls sanctionné par les… centristes (raté!), les choses se compliquent pour F. Hollande. Aujourd’hui l’exécutif ressemble à ce qu’il convient d’appeler une «minorité présidentielle». En effet, le « cercle des frondeurs » s’étend désormais aux députés PS de la commission des lois à l’assembléeavec leur refus de valider le projet de loi sur la déchéance de nationalité– , à la Société civile qui désormais demande une Primaire à Gauche avant 2017, aux frondeurs toujours présents, sans oublier les électeurs de moins en moins présents pour les listes de l’ex-majorité présidentielle.

Point «positif»? L’effondrement de la Gauche de la Gauche-selon les pro-Hollande-, une «réussite» pensent-ils, mais avec la baisse spectaculaire de Nicolas Sarkozy -l’allié-involontaire-, la donne change, l’ex-Résident de l’Élysée devenu la personnalité la moins aimée après Jean-Marie Le Pen n’arrange pas vraiment les plans de François Hollande, l’émiettement de cette Vraie Gauche le prive d’une assise électorale pour 2017, – c’est trop bête – il faut donc refaire les calculs (politiques), et très vite…

Rien ne va plus, faites vos vœux (politiques).

 ./…

Publicités