#Net influence: Pourquoi Nicolas ne blogue plus ses stats…

240_F_52967877_HXMzXrLuWkYxrgC3nLc3laibI2uqZzzhLe Web change, les blogs évoluent, une mutation perpétuelle dans ses relations humaines et dans ses outils. Certains se posent la difficile question: « Pourquoi je blogue« . L’ami Gauche2Combat y répond avec intelligence dans un billet qui mérite votre attention. D’autres, perdus dans les grandes valeurs actuelles de la Droite et des extrêmes tentent de nous expliquer pourquoi ils ne bloguent pas ou si peu au lieu de nous dire pourquoi ils ne publient plus leurs stats…. Ah les stats! Ce bon vieux reflet de l’influence d’un blogueur z’influent! L’alpha et l’Oméga des idées, des courants d’idées. les stats, c’était le pavois…

On assiste -semble t-il- à la fin d’une époque, d’une tradition, celle de publication des stats, longtemps au coeur de la stratégie de blogage chez certains.  Aujourd’hui, c’est de ce silence statistique qu’il faut débattre. Comment l’analyser, comment l’interpréter?

Il n’est nullement question d’invectiver, ni de se moquer -juste un peu-, il est surtout question de savoir où en sont les «blogueurs de gouvernement», c’est-à-dire ceux qui soutiennent encore les «idées Valls» et, quel est leur poids -ou z’influence– sur ce qu’on appelle la «Blogosphere de Gauche». Ce billet est une interrogation, appelle à une réflexion sur le bouleversement politique qui s’observe aussi sur les blogs (politiques), un constat symptomatique de la déchéance des idées portées par l’exécutif actuel.

image

Bref, je me demande: Pourquoi Nicolas ne blogue plus ses stats? Oui, pourquoi l’addict renonce à son marronnier du mois-de-l’année. Derrière cette interrogation style je me moque un peu -beaucoup-passionement-à la folie- , se cache une vraie interrogation sur l’importance supposée de certaines références sur les blogrolls de Gauche, je m’interroge sur certaines fréquentations (blogs racistes, Facho-vichystes et antisémites) que certains valorisaient, -je cite-: « Ma consœur Elooooody connait l’honneur suprême. Didier Goux a ajouté son blog dans sa blogroll. Selon les mois, ça va lui valoir des milliers de visiteurs supplémentaires et elle sera canonisée. –Jejoun, Fév.2013-« , et valorisent encore pour leur capacité -nous disait-on à alimenter nos blogs en lecteurs. Canonisée, rien que ça.

Des questions. A quand le retour des «stats-youplaboums» chez Nicolas? Pourquoi il ne blogue plus ses stats? Pourquoi ne pavoise t-il plus? Effet @b? Je pose la question.

./…

Advertisements

9 réflexions au sujet de « #Net influence: Pourquoi Nicolas ne blogue plus ses stats… »

  1. moi, quand j’aurai le temps et l’envie ou du temps à perdre, je ferai un billet avec uniquement des screens shots des billets pourris de la coterie jegounesque, qui reflètera ainsi fidèlement leur violence, leur mesquinerie, leurs railleries perpétuelles, leur mauvaise foi, leurs diffamations permanentes, et tout ce qui caractérise cette meute anti-gauchiste si primaire… Des noms ? Trop facile… Quant aux stats, je comprends que cela te grise, bembelly, mais moi je m’en fous. Seul mon contenu m’intéresse, soucieux qu’il évolue perpétuellement, avant de rester figé dans le moisi des idées rances…. Être détesté à la fois par des mélenchonnistes et des vallsistes me convient tout à fait. Ce doit être la juste voie…. Elle m’est personnelle. Qui m’aime ne me suive surtout pas.

    J'aime

    1. T’as raison. Les stats? Je les édite pour présenter leur inutilité, et surtout pour rappeler à certains leur imbécilité. Ils ont fréquenté les fachos, les affichent sur les blogs de Gauche au nom d’une prétendue « ouverture d’esprit», facilitant ainsi la propagation des idées contre-nature, et loin des valeurs que nous «Leftsblogs» sommes censé combattre. Certains ont longtemps vendu le DGoux comme pourvoyeur incontournable des lecteurs sur un blog et peine aujourd’hui à s’afficher.

      Constat, ça ne pavoise plus. « Fricoter avec les fachos n’apportent rien et cela nous affaiblit »« . Ils découvrent qu’ils ont fait le jeu des extrêmes et peine à présenter le fruit de leur triste labeur. Étonnant non?

      Comprendre.

      ./…

      J'aime

  2. Perso, les stats m’importent peu, chez moi ou ailleurs. Elles sont variables, sensibles à la manière dont on lit un blog, l’outil, et induit l’utilisation de mouchards parfois, ce que je ne cautionne pas.

    Quand à la personne incriminée, j’ignore même ce qu’il fait maintenant et il est loin le temps où un de ses billets à été intelligent et pertinent.

    Pour g2c, s’il me permets cela, je trouve parfois que l’abondance lui nuit parfois. Mais ça doit alimenter… Stats, robots et autres donc permettre aussi une relative influence.

    De toute façon l’ère des blogs est derrière nous…où devant nous quand elle se reinventera

    J'aime

  3. Oui, « l’abondance nuit à la qualité des billets, je le constate -chez moi- même si cette abondance alimente le referencement -chez Google- et peut «gonfler les stats», c’est une possibilité.

    Il est aussi vrai que les «billets passionnants» – pour l’editeur/blogueur- ne sont pas toujours les plus lu. Question: Faut-il s’en passer? Non, je ne le pense pas, c’est utile, voire central dans l’identité du blogueur. Les billets qui «buzz» peuvent satisfaire notre égo, sont pratiques dans le cadre des ripostes politique, mais reste souvent dans le champs de l’éphémère. Oui, une actu en chasse une autre et certains posts deviennent vite des objets jetables.

    Ils ne sont pas «inutiles», cependant il faut les considérer comme des «produits d’appel, je m’explique. Via ces billets de «feignasses», le lecteur peut s’attarder ensuite sur les «billets serieux», ceux qu’on écrit avec fruit, et qui ne rencontrent pas le succès escompté, au départ, souvent.

    Un savant mélange des deux versions’billets est recommandé, en fonction des humeurs et de l’intensité de l’actu (politique). Le format «billet court est très adapté à la riposte politique, plus facile d’accès, avec un titre «argument marketing, une accroche qui se retient assez facilement.

    Etc, etc…

    J'aime

  4. 1) Je ne connais pas Nicolas 2) c’est du temps des sites web alors que les blogs n’existaient pas que les outils de statistiques valides (Xiti) pouvaient renseigner ; ces outils n’existent plus trop pour les blogs 3) c’était l’époque des Dances mensuelles de Google et de son Page Rank – http://olivier.sc.free.fr/webme/gogtests.html – Tout ceci a disparu et je le déplore. Ceci étant, mensuellement, je publie mes chiffres et, surtout, nomme mes referers (qui apportent des visites)… Tu veux qu’on parle des échanges de liens ? Ceci aussi a disparu…

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s