#Déchéancedenationalité: Le « Versailles de #Valls » se complique …

Auditionné ce mardi au Palais de Luxembourg, l’air « Sivousplè » bien visible sur son visage savamment écorché par la fronde contre la #LoiElKhomri -ou #LoiTravail, le premier ministre de F.Hollande a demandé aux Sénateurs de ne pas modifier le texte DécheancePourTous validé par les députés –version 2– c-à-d, l’extension la déchéance de nationalité à tous les français et plus seulement aux seuls bi-nationaux (…)

 Valls Sénat Déchéance nationalité

Question: « Expliquer aux Sénateurs de ne rien modifier, c’est déja vouloir un peu excuser?«  Possible car ce n’est pas gagné face à un Sénat majoritairement à Droite et qui veut revenir sur la « déclaration-Versailles«  de François Hollande –la première version– avec le souci d’éviter les apatrides. Et si modification du texte par le Sénat- c’est presque qu’une certitude-, alors,  le spectre du Congrès de Versailles sera inévitable. Et pour l’exécutif « majoritaire #CommeJamais » –pour ne pas dire « impopulaire« -, obtenir les 2/3 des voix au Congrès de Versailles c’est « mission impossible«  dans l’actuel contexte politique. Oui, rien ne va plus pour Manuel Valls privé de son calibre 49.3, une arme inutilisable dans le cas de révision constitutionnelle, –non, ça ne marche pas, c’est interdit

 

Ce nouvel échec -espéré?- qui se profile à l’horizon sonne déjà la déroute d’une ligne politique en place depuis avril 2014, et cela à quelques mois de la présidentielle 2017, ce qui n’arrange pas les affaires de F. Hollande.

Mais qui donc a eu cette « brillante idée » de la déchéance de nationalité?

 Qu’il se dénonce.

 ./…

V. Bolloré et Cyril Hanouna ont testé la #loitravail, on comprend mieux …

Sophie Tissier D8 Hanouna BolloréLe Code du travail fragilise ou sécurise t-il l’emploi ? Réponse par l’exemple, avec le cas réel de Sophie Tissier, salarié de la chaine D8 (Groupe Bolloré, Canal+) dans l’émission de Cyril Hanouna Touche pas à mon poste! .

Pour la venue de Mélenchon sur le plateau – le 30 mai 2013-, elle avait fait un petit happening intermittent du spectacle sur le plateau de «Touche pas à mon poste» pour dénoncer les conditions de rémunération au sein de la chaîne du groupe Canal+, la précarisation des salariés et la réduction des salaires –pour le même boulot- alors que le Groupe fait du bénéfice.

25%? Elle a dit non. Virée, elle lance une pétition.org, «Touche pas à mon intermittent(e)», puis saisi la Justice de la république conformément aux textes du vilain-méchant-gros-et-volumineux-actuel Code du travail qui énerve les «chefs d’entreprise» et les soit-disant «étranglés par les charges». Donc, grâce à l’obèse-code-du-travail que Manuel Valls et le Medef veulent voir disparaître avec la Loi #ElKhomri, la Cour d’appel de Versailles a condamné la chaîne du groupe Canal+ à verser à Sophie Tissier 138.000 euros de rappel de salaires et d’indemnités. Et paf!

D8 condamnée à indemniser une intermittente de Touche pas à mon poste !

Oui, la justice condamne la chaîne du groupe Canal+ pour abus de contrat à durée déterminée intermittent, licenciement sans cause réelle ni sérieuse, et juge illégale la baisse de salaire imposée. Avec la révision prévue par M.Valls&Associés dans ce qu’ils appellent la #LoiTravail, cela n’aurait pas été possible. Oui, l’actuel vilain-méchant code du travail sécurise et protège les salariés et les bons patrons. Demain, faut battre le pavé pour dire LoiTravailNonMerci, on vaut mieux que ça, elle l’affirme…

./…