Elysée: la « cavale » des conseillers du Président vers le privé s’accélère…

Et ça ne sent pas bon. Après le «débarquement des gens du privé à l’Élysée», on assiste à un étrange ballet, une cavale. Depuis quelques temps, sans tambour ni trompette et après avoir œuvré «pour la finance», l’ex-ennemi du candidat F. Hollande, les « conseillers du Président» quittent -déjà- le navire. Après l.a Boone bien placée chez Axa, c’est au tour de Jean-Jacques Barbéris, jeune conseiller éco de FHollande de prendre le large, il est attendu chez Amundi -Boite privée spécialisée dans l’épargne salariale, Retraites & placements d’actifs en Mai  prochain selon une indiscrétion de La Lettre A citée par N3D, site des banquiers privés et des conseillers – ça ne s’invente pas-,  fin du marouflage…

Nouveau départ dans l'entourage du chef de l'Etat. Après Laurence Boone

image

Non, comme Emmanuel (Macron) qui n’avait pas fait la compagne FH2012, notre Jean-Jacques (Barberis) ne défendra pas son «bilan-conseils» en 2017. Mais, 400.000 euros/an d’émoluments…

IMG_20160320_231626

Non, il ne sera pas avec les e-militants de Gauche autour de FHollande en 2017 -s’il est candidat-. Non,  ce n’est plus son problème. Les méchants –que je ne suis pas– diront:

«Après le bordel quinquennal qu’on leur doit sans conteste, «les r***» quittent déjà le navire, ils s’exfiltrent les uns après les autres, en loucedé»

A suivre Gaspard Gantzer le «chargé de l’image du Président»? Une question de temps… Et quand on pense que Manuel Valls aussi rêve de se mettre à couvert -partir de Matignon- …  Ah les gens! ils foutent le bordel, puis se barrent. To be continued.

./info @Lapin47

We Got him! Salah #Abdeslam, c’est fait [.]

Fin de cavale pour le terroriste Salah Abdeslam, repéré à Molenbeek grâce au renseignement humain, puis capturé hier soir par les forces spéciales belges.

image

A suivre: Extradition vers Paris, procès, détention à durée indéterminée, – pas de déchéance de nationalité  (c’est un Belge)-. On l’a chopé et ça fait du bien, un soulagement même si sa seule et minable personne ne vaut pas toutes nos vies perdues.

Choper le « Salah fils » de (…) ça c’est fait. We got him!

./…