Bernard Cazeneuve, victime d’une «agression policière», M. Valls condamne (presque) …

Bernard Cazeneuve était à Lyon ce jeudi pour le Forum TAC « Technology Against Crime », et c’était une très mauvaise idée. Le Maire de Lyon – Gérard Collomb – avait pourtant annoncé la couleur: « je ne veux plus voir à Lyon un seul putain de ministre de ce gouvernement de merde !« , fallait l’écouter. Pour son allocution dans les salons de l’hôtel de ville de Lyon, le Ministre de l’intérieur a été victime d’une agression policière. Oui, un fonctionnaire de police a dégoupillé par inadvertance une grenade irritant, une ATAC attaque de lèse-majesté, une «violence policière» et Manuel Valls n’a toujours pas condamné. Dans l’attente, réparons cette vilaine omission en superposant l’info de Lyon Capitale avec la dernière condamnation du premier ministre en la matière. Et ça donne:

 Cazeneuve Valls Violences policière Rennes Lyon

Ça c’est fait. Sinon, pour la mosquée incendiée d’Ajaccio –origine criminelle confirmée-, Manuel Valls n’a toujours pas condamné j’ai vérifié, c’est mal-, François Hollande l’a fait, Bernard Cazeneuve aussi. Jeudi 28 avril à Rennes, un jeune de 20 ans a été blessé par un tir de flashballperte totale et irréversible de la vision de l’œil gauche (Parquet). Bernard Cazeneuve s’en sort bien, et le « maladroit policier » finira peut-être à la circulation avec un joli sifflet métallisé en guise de promotion, nous dit Hervé Le Duc.  Le mot de la fin? un message de service

Tweet dantoine Rondel Violences policière

C’est aussi mon avis.

./…

La musique, un « silence » qui s’imagine…

Douce ou bruyante, la musique, un silence

Musique silence reflexion bembelly

Face au son, notre perception de la musique diffère d’un individu à l’autre. Oui, au delà de l’ouïe, notre faculté d’appréciation s’entiche de critères qui nous sont propres, intègre ou s’imprègne de valeurs morales, de références culturelles voire cultuelles, etc. Et le son qui nous enrobe devient alors simple imagination, il nous soustrait des interférences extérieures pour un environnement qui désormais fait silence. Se taire, oui, et l’imaginer pour bien l’apprécier

La musique est un silence, et le silence une musique (...)

Extimité.

./image ..