Non, je ne dirai plus jamais du mal de @B_Roger_Petit (ou, juste un peu?)…

Depuis le temps que je le taquine sur twitter pour ses billets pro-Gvt, fallait bien que j’en dise deux mots. Oui je le lis, et j’aime le lire même si parfois il m’énerve, trop souvent d’ailleurs, surtout ces derniers temps, particulièrement sur les questions de société (exemple sur la déchéance de nationalité), lorsqu’il cite ad libitum Guy Mollet (ou Léon Blum) ou quand il s’acharne sur NuitDebout et les frondeurs. Il les déteste je crois. Qui? Bruno_Roger Petit (@B_Roger_Petit.), un ex du Plus de l’Obs désormais sur Challenges.fr. Après lecture de son dernier papier, vous comprendrez pourquoi je n’en dirai plus jamais du mal …

Black M annulé à Verdun: quand le FN tente de voler le souvenir des Poilus.png

Un Bobiyé! -comme on dit- qui m’a fait du bien, beaucoup de bien, et qui a agit sur ma personne comme un doliprane sur un sujet lambda en proie à la fiévreuse question: « c’est moi ou personne ne voit ce qui se trame derrière cette haineuse polémique qu’on masque derrière des arguments à deux balles ? ». Un «billet Ouf !» comme celui que j’avais écrit hier sous  le même anglmots,olitique), avec mes mots et mes maux. Comme lui, j’ai lu les textes des chansons incriminées sur paroles.net, même constat. Un billet dans lequel j’avais abordé d’autres éléments de comparaisons (les textes de Coluche, la chanson «Sale pute» d’Orelsan, ce jeune rappeur toujours (pas) bloqué sur canal+, etc.) avant de me dire: «Fiche leur la paix, pas la peine ne pas les mêler à tout ça ». Un billet qui abordait la question de la censure de l’expression artistique et le délit de sale gueule de l’extrême-droite, comme l’écrit Thomas Guénolé sur Facebook: «(…) et on finira par bruler les romans de Céline pour antisémitisme, de Montherlant pour pédophilie, de Scarron pour homophobie, et ainsi de suite, sans oublier le procès aux ayants droits de Boris Vian pour « Le déserteur ». Un billet mort-né qui au final a été réduit à sa portion congrue après suppression, paragraphe après paragraphe, des pans entiers de raisonnement qu’on retrouve fort bien écrit dans celui de BRP (Bruno-Roger Petit) que je vous invite à lire.

BRP: Black M à Verdun: quand le FN tente de voler le souvenir des Poilus ….

Donc, j’arrête, promis! Ou, juste un peu? pas beaucoup. Tiens, soirs et weekends par exemple pour commencer, mais je garde mon 49.3, on ne sait jamais. 😉

Bruno-Roger Petit, Merci.

./…

Publicités

3 réflexions au sujet de « Non, je ne dirai plus jamais du mal de @B_Roger_Petit (ou, juste un peu?)… »

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s