Oui, je suis un #Afropolitain (« communautarisme » toi-même!) …

Afropolitain.jpgDans cette « période trouble de notre histoire » où chacun se cherche ou s’enferme, « se trouver » devient tendance, c’est à la mode. L’Etre se dépersonnalise de plus en plus, utilise le « nous » et boude le « Je » dans ce nouveau jeu de société, celui de l’identification à un ensemble ou à un groupe. « Il » s’isole, à tort ou à raison, sur des critères d’appartenance(∈), de revendications, voire d’inclusion(⊂) qui induit l’exclusion(), et pas seulement des autres.

Et le Grand ensemble devient patchwork, un amoncellement de sous-ensembles qui se côtoient, s’épient et s’observent. L’Ensemble devient juxtaposition de sous-ensembles, même les joutes frappées du sceau de l’identité commune (foot, Euro2016 par exemple) se vivent avec asymétrie en fonction des perf’s des entités qui la composent. Selon qu’ils appartiennent à tels ou tels entités, la faute des uns devient sujet d’invectives, et l’exploit des autres, l’occasion d’une appropriation du bien commun. Ainsi va « notre Belle Famille ». Ce matin chez mon buraliste, j’ai croisé deux « Afropolitains », Noella et Ibaka (serge) sur la couverture d’un magazine – que je découvre- Afropolitain -(là)-. Le mot n’est pas nouveau et trouve son racine dans le célèbre « négropolitain » des années 60, 70 voire avant, une expression miroir de African American pour résumer. Bref, j’ai mis un mot sur ma relation d’appartenance à la République  et je découvre – tardivement, c’est une honte– un monde inventif et persévérant dans des domaines variés. Exemple? Madjissem Beringaye, une « Black entrepreneure«  in da  Afrique Méditerranée Business -que je découvre aussi-. Alain Mabanckou? Vous connaissez.

Un univers Africa-France qu’on a trop souvent tendance à réduire au lifestyle, – moi le premier, j’avoue-, et je vais remettre une couche, saison estivale exige, pour un monde en couleur car, comme le disait si bien F. De la Rochfoucauld que je cite souvent: « Nous gagnerons plus de nous laisser voir tels que nous sommes que d’essayer de paraître ce que nous ne sommes pas » .

photo_2016-06-03_06-42-04_pm

vlisco

Ou l’inverse. Bref, je suis un Afropolitain et j’aime regarder la chaine Afropolitaine « Black Entertainment Television (BETv)« – avec Rokhaya Diallo dedans- et c’est pas agressif, ma case repos. Quoi? « communautarisme« ? Oui et alors? Et puis, « communautarisme toi-même ! » Voila, si ça vous va, ça me va, sinon, c’est pareil!

Billet Root’s My Name, fait.

./…

Publicités