Les arguties « bracelets électroniques » de N.#Sarkozy …

« Comment des individus fichés, dont l’un est sous contrôle judiciaire pour avoir essayé d’aller faire le djihad en Syrie, ont été laissés libres de commettre un tel attentat ? » 

Question de Nicolas Sarkozy dans Le Monde à propos des deux terroristes (Kermiche & PetitJean) de Saint-Etienne-du-Rouvray. Et il occulte la vraie question: « C’est qui « le con » qui a eu la très bonne idée de nous vendre la « liberté conditionnelle des fichés « S » avec bracelet électronique? » Peut-être bien celui qui en assurait le « service après vente » sur le plateau de TF1 en décembre 2015.

Comme l’écrit Marianne.fr, « c’est la loi Dati de 2009 qui a facilité ce type de mesure afin de ne pas aggraver la surpopulation carcérale, une bonne idée. Ce texte prévoit notamment que les personnes mises en examen peuvent être assignées à résidence sous bracelet électronique au lieu d’être incarcérées. Donc, Adel Kermiche a bénéficié d’une « loi Sarkozy ». Point.

Déjà en place via « sa #LoiDati », qui garantissait aux prisonniers l’usage de certains droits  (exemple: la domiciliation à l’établissement pénitentiaire permettant l’obtention de papiers d’identité, l’exercice du droit de vote ou l’obtention de prestations sociales -si!-), il oublié de s’en souvenir, on ne va pas le blâmer, ça arrive…

Photo_2016-07-30_07-38-25_AM~3

Si Nicolas Sarkozy pense avoir réussi le « reset total » de son passé chez les français moyens que nous sommes, c’est sans compter sur la charge magistrale du Financial Times qui nous rafraichit la mémoire sur l’affaiblissement de nos services de renseignements sous son mandat: moins d’agents sur le terrain, exit le « renseignement humain » avec la suppression en 2008 des Renseignements généraux (RG) pourtant bien implantés sur l’ensemble du territoire, pour fondre leurs effectifs dans la nouvelle Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Conséquencede moins bonnes remontées d’informations, notamment sur les cités sensibles qui allaient nourrir les filières islamistes. Et in fine, moins d’agents sur le terrain et moins d’attention prêtée aux “signaux faibles” [Marianne].

Oui, Nicolas Sarkozy nous a affaibli. Et quand Manuel Valls déclare « Nicolas Sarkozy perd ses nerfs », il se trompe! Le nouveau Sarkozy est un disque dur formaté à l’extrême (droite) via le logiciel Patrick Buisson-, c’est une carte MicroSD pour l’extension d’argutie (en Mo), et des contre-vérités en Giga. Ses nerfs vont bien, c’est la mémoire qui fait défaut, il ram(e)

./…

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Les arguties « bracelets électroniques » de N.#Sarkozy … »

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s