Parole raciste: Najat V. #Belkacem recadre M.#Valls …

Sur la libération de la parole raciste en France

«J’estime que cette prolifération -des arrêtés anti burkini- n’est pas la bienvenue. Je pense que ça pose un problème parce que cela pose la question de nos libertés individuelles – jusqu’où va-t-on pour vérifier qu’une tenue est conforme aux bonnes mœurs ? – et que cela par ailleurs libère la parole raciste et on l’a remarqué dans les verbalisations, dans les incidents qui se sont déroulés.» Najat Vallaud Belkacem, 25 Août 2016 /Source.  Recadrage, fait.

A Gauche toujours, même le sénateur PS Luc Carvounas meilleur ami de Valls– s’oppose à lui:  » Ce ne sont pas les burkinis qui créent le trouble à l’ordre public mais « les fachos » ». Même son de cloche chez Julien Dray – tout le monde se réveille-:  » (…) à partir du moment où on demande à nos minorités qui composent le tissu national de baisser la tête ou de se faire discret (…) on dira ça demain pour les Français de confession juive, catholique ». Pas mieux. Sans oublier Marisol Tourraine, Ministre des affaires soxiales et de la Santé, membre du gouvernement et à contre-courant de Manuel Valls 1er Ministre.

IMG_20160825_155932

Bref, en recadrant Manuel Valls, Najat Vallaud Belkacem vient de libérer *la parole juste*. Chers ami-e-s #proGouvt (ou #ProValls), maintenant vous êtes libres. Habemus! Lire aussi …

La laïcité otage des identitaires … [et] de #Valls (@B_Roger_Petit)

./…

Publicités

La laïcité otage des identitaires … [et] de #Valls. Lire, c’est du @B_Roger_Petit …

Affaire du Burkini ou l’exaspération à tous les niveaux. Ce matin, j’ai sucré mon café avec le tweet épinglé de Bruno Roger Petit, et j’ai aimé ce goût du mot juste. Dans son papier sur Challenges. fr – on va dire un Édito-, il égratigne cette bande organisée qui a pris la laïcité en otage, et se demande comment la libérer des identitaires … et de Valls.

Bruno Roger petit Laicité burkini voila

Burkini quand la laïcité est prise en otage

Manuel Valls et les identitaires même combat, c’est pas nouveau et ce n’est pas un complot,  c’est du Bruno Roger Petit: « L’image fait mal à la République. Une femme, voilée, sur la plage de Nice, encerclée de policiers menaçants, appliquant plus que de raison l’arrêté proscrivant le port du Burkini. Qu’a-t-elle fait de mal? Quelle règle a-t-elle enfreint? Quel est son crime? En vérité, rien, hormis venir s’allonger sur une plage, au milieu de gens indifférents. Et cette image fait d’autant plus mal qu’elle est le fruit d’une prétendue défense de la laïcité. Pauvre laïcité ! que de bêtises on commet en ton nom! ».

De simples « bêtises »? Peut-être bien plus. Plus loin, il pointe l’incohérence, l’absurdité et la violence de cette « politique de Gribouille », et nomme un responsable: Manuel Valls.

Burkini la responsabilité de Manuel Valls

« déshérence politique et morale », depuis le temps qu’on le dit, bienvenue dans la #Vrauche BR_Petit ! Et Bobiyé! Fini les vacances, la France is back.

./…