Le Musée du #QuaiBranly et la « vie agréable » de certains esclaves. #Révision

Dans un livret pour enfants du Musée du Quai Branly, on apprend que certains esclaves avaient des vies « agréables » (sic), et que l’année 1964 marque « la fin de la discrimination raciale » aux États-Unis avec le Civil Rights Act. Ho?. Tranquille, ils ne regardent pas les chaines d’info américaines je crois ….

thecolorlinebanner1

thecolorlinebooklet1marked

« […] La plupart d’entre eux avaient été vendus par des Africains à des Européens […] » WTF? Des propos dans la lignée de Laurence Rossignol, la toujours Ministre du Gvt Valls sur « ces nègres américains qui étaient pour l’esclavage ». Révisionnisme ébranlé, nouveau chapitre destiné aux enfants de la République. Et ça se passe au Musée du Quai Branly. Ne rien dire à Jacques Chirac, ça peut l’achever.

[Édit] Via Twitter, le Musée du Quai Branly m’apporte une réponse

quai-branly-reponse-esclavage-livre-enfants

quai-branly-reponse-esclavage

Ça me va, pour cette fois. #TousEstPardonné, avec sursis. Voila où ça mène de retirer l’Histoire de l’Afrique des manuels au Collège. Dans l’attente de la nouvelle édition – et des poursuites éventuelles sur les rédacteurs de ce torchon-, je garde le [Bande de cons!]. Et Laurence Rossignol est toujours Ministre de la République, la DILCRA de Gilles Clavreul s’est spécialisé dans le « racisme dit inversé », etc. Pour finir, partageons l’avis de Nadège Ab., elle ne décolère pas…

Au quai Branly, le révisionnisme habituel concernant l’esclavage et la souffrance des Noirs : insinuer que les Noirs en sont responsables, qu’ils étaient heureux, que la fin légale de la ségrégation raciale aux États-Unis signe la fin des discriminations. Bla bla bla. Quand va-t-on cesser cette désinvolture totalement calculée à l’égard de l’histoire des Noirs et de leurs souffrances? Nous parlons d’une institution, nous parlons du quai Branly! Le livret pour enfants a heureusement été retiré grâce à la mobilisation des internautes sur les réseaux sociaux, mais surtout grâce aux historiens Laurence DC, Myriam Cottias, Romain Hurel, qui ont relevé ces énormités qui sont des insultes aux mémoires.

Tout cela après le dossier spécial du journal l’Express sur le bon vieux temps des colonies, où l’on chantait sans doute ensemble Hakuna matata dans le cadre d’une coopération culturelle. Il va falloir que les gens comprennent que ce genre de choses ne passera plus ! Ce qui est malheureux, c’est que pour ce type de sujet sérieux, on ne peut pas compter sur beaucoup d’alliés. Respecter l’histoire, les mémoires et les hommes, c’est vivre bien ensemble, aujourd’hui.

Nadège Abomangoli

./…

Advertisements

7 réflexions au sujet de « Le Musée du #QuaiBranly et la « vie agréable » de certains esclaves. #Révision »

  1. Non mais ces gueux ne se rendent même pas compte de la chance qu’ils ont eu d’avoir été totalement « pris en charge » ! « Certains étaient malheureux d’autres avaient une vie plus agréable »…ouf la comparaison ne va pas jusqu’à affirmer qu’ils étaient heureux ….
    Et puis s’il n’y avait pas eu de vilains africains pour les vendre il n’y aurait pas eu ces gentils américains pour les « accueillir »….et puis après tout ils n’étaient que des patrons !!!

    J'aime

  2. « […] La plupart d’entre eux avaient été vendus par des Africains à des Européens […] »

    Oui, il faut le dire, l’esclavage c’est d’abord la faute des négros… Les blancs n’ont fait profiter de l’occase. Ben dis donc, c’est vraiment une merveille, ton livre pour enfants. Y’a des fessées qui se perdent !

    J'aime

  3. merci Nadège Abomangoli, et Gab en relai,
    vu cette semaine un article (Figaro je crois) sur ce lac aux Usa, aux deux rives habitées /diamétralement opposées: une noire l’autre blanche, une riche l’autre pauvre..
    et il serait, disons ‘ce lac’, l’endroit aux Etats Unis où « l’inégalité » est la plus marquée.
    Aussi une ‘conclusion’: « les disparités (etc.) augmentent »
    ..que rien ne semble arrêter, j’ajoute (j’ai fait court; on se comprend)

    juste par envie de ‘partage’ (ceci est un blog; bien tenu) j’appris par hasard, un mot:
    « kouloughlis », en usage dans l’Empire Ottoman: fils d’esclave et métis,

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s