Ho? La « police privée » de l’ex-femme de Manuel Valls …

Ce lundi matin, vers 6 heures, – c’est dans le Parisien– pour «surveiller la résidence de la famille du Premier ministre» à la demande du centre de commandement d’Évry, le commissariat de Brunoy a été contraint d’envoyer un équipage sur place… Et s’est retrouvé sans policier disponible sur sa propre circonscription. Car comme le précise une note de service confidentielle, c’était «l’unique patrouille disponible» pour cinq villes, privées de policiers, donc livrées aux voyous

essonne-cinq-villes-privees-de-policiers-afin-de-proteger-lex-femme-de-manuel-valls

Après le Jet de fonction en famille pour un match de ligue des champions –AirJetValls, nouvelle séquence avec la « privatisation » de la police d’État. On comprend mieux l’entier « soutien » de Manuel Valls à la ManifPolice, il peut même leur offrir une bière je crois, un pack entier, –une tournée -, pour service rendu à l’ex …

« Non, un Premier Ministre ne devrait pas faire ça … »

Peopleliteeks, détournement de la police et mise en danger de la vie d’autrui.

./…

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Ho? La « police privée » de l’ex-femme de Manuel Valls … »

      1. On choisit d’éviter à madame Valls le risque qu’elle ne rencontre un noir dans la rue. C’est plus important que les tâches usuelles de police dans cinq villes… C’est bien une question de choix dans les priorités.

        Et faut pas tiquer sur ma première phrase. Hélas ! Les clochards qui vivaient dehors dans les rues autour de chez madame Valls ont été virés Manu militari. On en avait un peu causé. Là aussi en se demandant si la police n’avait pas mieux à faire que de déménager sans ménagement les sans domiciles de son quartier.

        J'aime

  1. Une personnalité c’est comme un vin « mélange de la CEE » transvasé dans une bouteille portant une étiquette d’un millésime. Le contenu ne vaut pas peut être pas un clou, mais l’étiquette suffit à la protéger plus par rapport aux « 5 étoiles »

    je ne suis pas sûr que l’exemple soit criant, mais j’ai essayé..

    Confucius disait  » La vie est comme un oignon, plus on l’épluche et plus elle pue, et quand on a fini de l’éplucher on a les yeux plein de larmes ».

    à part ça, ça va.

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s