Mot « nègre » suite et fin en Nouvelle-Zélande: effacé des cartes …

En Nouvelle-Zélande ils ont dit: « l’ échange de culture n’a que trop duré, on efface! » ….

Et ils ont effacé le mot « Nègre ». Pour – bien– finir, une petite requête par anticipation -on ne sait jamais-…

Merci de chercher et de nous donner l’ancien nom du Cap-Nègre, – nom « de souche »-, on le transmettra à l’office du tourisme du Sud de la France pour les plaquettes destinées à la riche clientèle Néo-zélandaise.

D’avance merci…

/OuestFrance….

Publicités

#08Décembre: la petite histoire de la #FêteDesLumières à #Lyon ….

La Fête des Lumières à Lyon, c’est d’abord l’histoire d’une église dédiée à la Vierge sur la colline de Fourvière, ravagée pendant les guerres de religion en 1562 (entre catholiques et protestants qui se tapèrent dessus à coup de Bible et de chapelets), et reconstruite en 1586. Œuvre de Pierre Bossan, architecte.

p10604241

Célébrée le 08 décembre dans la Cité des Gaules, la Fêtes des Lumières à Lyon, c’est une histoire qui débute le 8 septembre 1643, je vous explique. Ce jour là, les gens de l’Église, les édiles, le prévôt des marchands et les échevins montent à Fourvière pour demander à la Vierge Marie de protéger la ville de Lyon de la peste qui arrive du sud de la France, et ils font le vœu de renouveler ce pèlerinage si Lyon est épargnée. Vœu exaucé car progressivement, la maladie diminue et disparaît, et jamais elle ne revint à Lyon. «Alléluia gloire à la Sainte Vierge Marie! C’est grâce à Elle!» crièrent les gens. « Joyons! » Et ils « joyèrent » en silence sur l’Évangile du Père Thierry-la-joie sur le parvis de L’Église.

cathedrale-fourviere-histoire-fe%cc%82te-des-lumieres

« ça mérite bien une statue n’est ce pas? Qu’en pensez-vous les gens? » demanda l’Église-avant-Barbarin, en 1850. « Oui, une grande statue de 5m,6 de haut pour bien la remercier! Hé Joseph!Hugues Fabisch, sculpteur, – t’es désigné volontaire, tu le feras dans ton atelier des quais de Saône, au boulot! ». Et comme Joseph ne peut rien refuser à Marie ….

notre-dame-de-fourviere-vierge-doree-lyon

Non, le Tunnel de fourvière c’est pas eux, les bouchons lyonnais non plus! Ne pas tout leur mettre sur le dos. Mais, l’inauguration prévue le 8 septembre  –date de la fête de l’Immaculée Conception de la Vierge– est repoussée au 8 décembre  en raison d’une crue de la Saône, quand ça veut pas. Et le 08 décembre 1852, un «temps de Bretagne» va de nouveau contrarier les plans des chefs religieux, proches de l’abandon. Zut! Et toujours pas de prévisions météo sur Google à l’époque. Donc, nouvelle séance de prière, ça marchait bien à l’époque, y paraît. Puis soudain, le ciel lyonnais se dégage, la Vierge Dorée avait encore frappé, soleil et #BeauTempsPourTous !

Et à la nuit tombée, des bougies trônaient aux bords des fenêtres de la ville entièrement illuminée pour la remercier, une véritable fête est née! Depuis, chaque 8 décembre, nous lyonnais posons des lumignons à nos fenêtres pour ensuite parcourir les rues de notre belle Cité pour admirer la féerie qui s’installe. Un mouvement suivi par les mises en lumière des sites patrimoniaux, des paysages de fleuves et de collines, des quartiers et des voies habillent l’ensemble de la ville en 1989. Depuis 1999, la Fête des Lumières se déroule sur une durée de quatre jours et vous êtes de plus en plus nombreux à nous rendre visite. Et ça commence ce soir. Entrez….

./…