Porte-parole de l’@Elysee. Bref, @B_Roger_Petit est devenu grand …

Un blogueurde Gouvernementà l’Élysée, « le gars a percé », comme on dit. Oui, et #LeTitreMeSuffit.

./…

Publicités

J’ai bien lu toute la presse ce matin, et #LeTitreMeSuffit … #revue d’info du jour.

Olympe (politique). Puis un jour, Cassandre demanda à Enthoven-le-Fil-Aux-Oeufs s’il avait bien tout lu les parchemins du codicile portant sur le dur labeur des manants du royaume. Exalté par sa récente popularité dans «le monde de l’oiseau bleu», il répondit sans sourciller, et dit : «Non, le titre me suffit». Aussi …

Oui, #LeTitreMeSuffit, à vous aussi d’ailleurs. En effet, j’aurais pu vous parler de la Corée du nord, mais les gens s’obstinent à regarder du côté du Venezuela, nouveau Centre du Monde de France. comme nous le rappelle dit l’ami Vogelsong

Et Nemo le nouveau Touto des Macron à l’Élysée? Certainement une pauvre bête sauvée in extremis de la diktature de la SPA du Venezuela! Il a même été interviewé par l’AFP pour raconter son calvaire …

Et pendant ce temps, le Medef donne ses directives à son meilleur détaché. Fin de la  revue express de l’actu.du.jour.

./…

Précision: «les Français détestent les réformes annoncées» de #Macron. Celles-là, oui, à raison.

En déplacement à Bucarest, le chef de l’État s’est exprimé sur l’attitude des français face aux réformes. Il a déclaré: «les Français détestent les reformes». À l’heure des #Fakenews entre autres maquillages (politiques), et tel un Bruno Roger-Petit sur Challenges.fr, il est utile d’expliquer le complexe, de rendre à Jupiter ce qui est à la reflexion, c’est à dire, la quintessence de sa pensée. Aussi, je vous propose la version expliquée, – disons, corrigée– de la déclaration d’Emmanuel Macron [Deux trois coups de ciseaux, et..]…

La France pays reformable ou pas

Macron reformes

Emmanuel Macron: « La France n’est pas réformable (…) les Français détestent mes réformes ».

Les français détestent mes reformes

«Qui imagine les Français refuser une réforme sur la hausse du pouvoir d’achat »? Personne. Vérification..

20170826_115140

Donc, « Non, les Français ne détestent pas les réformes », mais seulement celles annoncées par Emmanuel Macron, particulièrement celle sur la casse du code du travail, et les sondages le confirment.

Sans titre 3

CQFD. Aussi, la version allégée de la presse sur cette Jupiter déclaration relevait presque du Fakenews, car incomplète. Fallait bien rétablir une complexe pensée.

De rien.

./…

 

Maquillage (politique) à l’Élysée: « Aux âmes bien nées, les rides sans les années… »…

Le « coût de la poudre de perlimpinpin » …

C’est dans son « forfait beauté« . Jeune, 39 ans à peine, mais comme nous le savons tous, « Aux âmes bien nées, les rides n’attendent point le nombre des années!« . Voila. Oui il peut, c’est nous qui payons, et pas la peine de chercher d’autres bénéficiaires de ce service à domicile. À éviter, tant qu’il ne maquille pas les comptes (à verifier)…

./source

Est ce que «critiquer #CharlieHebdo c’est l’esprit #Charlie, ou pas»? Répondre… 

À gauche, dessin à la UNE de #Charlie du Jour (l’original), à droite, la proposition gribouillage, certifié @Rakidd: «J’ai corrigé la Une de Charlie Hebdo. J’espère qu’ils vont m’embaucher » écrit-il. Et sur sa page Facebook, il ajoute cette MAJ: «Critiquer Charlie Hebdo c’est ça l’esprit Charlie. Alors Relax ».

UNE #CharlieHebdo Islam, rélidion de paix éternelle

Peut-on [doit-on] corriger la UNE de #CharlieHebdo? Est ce que, «critiquer #CharlieHebdo c’est l’esprit #Charlie, ou pas»? Répondre…

Et que la paix soit avec vous. Amen.
./…

Faut-il tolérer l’intolérance (des autres)? Tournez méninges, réflexion à 3 balles (ou pas)…

penseur en ebene ToléranceDe la tolérance. Billet tournez méninges, c’est dimanche et vous avez le temps. D’abord quelques citations pour l’habillage …

1.[Voltaire] La discorde est le plus grand mal du genre humain, et la tolérance en est le seul remède. ”, 2.[Carl Duc] “La tolérance est une simple indulgence pour ce qu’on ne peut pas empêcher”, 3.[Horace] “La patience rend tolérable ce qu’on ne peut empêcher, 5.[GeorgesElgozy] “Tolérance. Faculté de supporter ce que l’on est incapable d’interdire., 6. [Jean Rostand] “Il est dans la tolérance un degré qui confine à l’injure., 7.[Gandhi] “Je n’aime pas le mot tolérance, mais je n’en trouve pas de meilleur , 8.[Franklin P. Jones] “Rien ne vous rend plus tolérant au bruit d’une soirée chez vos voisins que d’y être invité , 9. “Une religion qui peut tolérer les autres ne songe guère à sa propagation. [Montesquieu/De l’esprit des lois]”, 10. “Toute tolérance devient à la longue un droit acquis. [Clemenceau/]” et …  11. [Bembelly (Ben oui je peux, Kékiya?!)] la tolérance est un crédit à taux variable que je ne saurais rembourser, l’Euribor social est imprévisible, faut voir…”.

Alors, faut-il tolérer l’intolérance (des autres) ou pas? Vous avez 4 heures. Document autorisé … l’extrait ci-dessous de Philosophie magazine que vous ne lisez pas assez je crois, c’est un tort. Vous voila obligé …

IMG_20170820_204938

Ne s’applique pas qu’au Nazisme. Et si par inadvertance, la pensée de Karl Popper venait à vous inspirer une autre réflexion, la votre par exemple – ça peut arriver, soyez tolérant envers vous-même – , si et seulement si, alors, merci de venir en discuter dans les commentaires, ok? Et pas sur Twitter si vous voulez bien, vous êtes gentils …

[Voila une fin de billet qui devrait mettre  votre tolérance à rude épreuve] 😉

./…

Quand le #Rap français dézingue les #Nazillons de #Charlottesville, mais pas que …

Un son ou « message de la banlieue française », et ne s’adresse pas qu’aux Ricains ..

C’était une « carte postale des Cités ». Produit du collectif Logos Admetos 

./…

« Je tweete donc je suis », c’est l’histoire d’un mec devenu le porte-parole des #SDF (lire)…

ERvé @CroisepattesBillet de Ervé dit @Croisepattes sur les #SDF connectés . Non, il n’est pas devenu porte-parole des « Sans Téléphone Fixe », mais interpelle ses « amis des deux cotés du smartphone » sur les risques d’une « pseudo médiatisation » qu’il appelle « le Tsunami du vide », qui au final ne règle pas vraiment les problèmes de fond. Après deux trois petits modif’ dans le texte – avec son autorisation- , lecture…

C’est l’histoire d’un mec devenu le porte-parole des #SDF, porté par les médias qui le sollicitent à tour de bras d’honneur (ben oui, une fois que c’est dans la boîte ou publié, le mec SDF on s’en fout, qu’il retourne sur son bout de trottoir). Via les réseaux sociaux, une déferlante d’indignations et de soutiens (via même cagnotte en ligne) s’organise et MIRACLE: ça marche pas. Le mec est toujours SDF. C’est ballot. Alors on s’indigne forcément. C’est pas normal, en France, de vivre comme ça toussa toussa… Mais désolé… Si. C’est comme ça.

Une baguette magique? un truc pour « s’occuper » de SDF ?

 Rien.

Normal, il n’y en a pas de baguette magique. Par contre, il y a des structures, du personnel (dans le sens armée de travailleurs/travailleuses sociaux), médecins, associations d’accueil de jour, et j’en passe, (sans parler de la générosité des gens) qui permettent à qui VEUT de s’en sortir.

Mais à « QUI VEUT »…

Il suffit de le demander (je sais, parfois ce n’est pas facile).

Alors, passer par Twitter pour dire que son pote souffre de son dos, assis sur un banc, bière et petit sourire, ça me laisse un tantinet perplexe. Et pour connaître ce qu’est un cri d’alarme, on ne pose pas devant un smartphone pour dénoncer un soi-disant système à la con quand on peut en bénéficier. La critique est facile dans les deux sens. (..) Pour certains d’entre nous, Twitter, c’est devenu la technique du fainéant. Je tweete donc je suis…

Il faut faire le bilan, se demander pourquoi on est toujours à la rue si c’est si génial que ça d’être médiatique via twitter.

  • Et moi qui écrit ce tweet long, quelle légitimité ai-je à donner mon avis ?
  • Réponse: Un ras-le-bol .

J’utilise Twitter (en dehors de la déconne) comme marteau pour proposer à qui à besoin de planter un clou pour accrocher un improbable tableau sur un mur. Mais aussi, quand je décroche un boulot, créer ou recréer du lien social. Ce que certains déclarent faire dans les médias. Je suis comme tout le monde, ça me flingue ces « appels au secours » mais je suis réaliste, pragmatique un peu aussi.

Dans la rue, on se considère comme des « potes », « de vrais gens solidaires ». Mais des fois, pas facile de compter sur les autres …

Pour terminer :

  • Il n’existe pas de #SDF, mais des personnes différentes qui vivent à et dans la Rue. Je fais parti des personnes pour qui la Rue est une Famille, famille dans le sens « chez moi ». Au bout de plus de vingt années, je pense la connaître dans ses douleurs et ses souffrances, sans parler de sa violence mais aussi dans ce qu’elle peut apporter : solidarité, entr’aide, attention…
  • Nous sommes légions SDF : travailleurs pauvres, retraités pension de misère, ex-taulards, laissés pour compte-psychiatrique, mômes virés par les parents pour des milliers de raisons, ex-enfants de la DDASS…
  • Votre solidarité ou votre façon de voir les choses vous honore, et on ne peut qu’en être touché. Mais évitez de synthétiser les situations en 140 signes.
  • Twitter n’a de magique que si on lance un appel et un feux-follet magnifique quand l’appel à trouvé réponse.

(…) Voila, un tweet long merdique mais que je tenais à vous adresser juste histoire de vous dire que pendant l’été aussi, il y a des gens sur le trottoir, comme en hiver-, et que la chaleur tue.

Fin de ce long tweet. Je vous aime. Biz.

Ervé

./…

 

Afrika Obota ou « Mère Afrique » de Pierre Claver #Akendengue. Billet [@Zgur_ Music] …

Dans le casque «Extimités (musicales)» l’émouvante « Africa Obota » ou «Mère Afrique» du Grand Pierre Claver Akendengue, l’encyclopédie de la musique africaine. L’ami @Zgur_ ne jure que par lui. Il connait #AfricaObota, ce sublime chant en langue Omyènè du Gabon qu’il ne … parle pas – à vérifier-. Et ça l’a marqué, moi aussi d’ailleurs, depuis tout petit au Congo, une mélodie très présente sur le «Grundig Satellit 2000» – la radio de mon Père- toujours connecté sur les ondes courtes d’ «Africa n°1, Boite postale 001 Libreville Gabon» (comme l’annonçait le générique, de mémoire). Au menu, une longue intro symphonique qui sublime la «Mère Afrique» au rythme guitare acoustique et percussions (bongos, congas, goumbis, talking drums, etc). J’avoue, ce beau refrain «🔊Congoooôôôô-ho! Algérie! Nigéria 🎶Zaïre – Ghana🎶 – Éthiopie🎵 – Camerounnn!🎶🎶» à 2’20 m’a beaucoup marqué, une vieille addiction que je vous livre …

Pour la « récitation des pays d’Afrique » y a pas mieux, en musique en plus, je le conseille. Ouvert et très engagé, « plus grand » que Manu Dibango en Afrique mais moins connu à l’international, Pierre Claver Akendengue avait répondu au «discours de Dakar de Sarkozy» en novembre 2008 dans « Vérité d’Afrique », un album vision globale de l’histoire de l’Afrique, à découvrir.

Africa Obota Pierre Akendegue

🎶Africa! Africa! Africa! Africa ! [En savoir plus, relire billet Zgur de juin 2009]

./…

Indépendance « chacha » du #Congo: Et la pirogue «Les Jours heureux» toujours pas là…

Congo Indépendance Brazzaville KinshasaEn Afrique dans « le Pays Bantou», il y a deux Congo, deux capitales: Brazzaville et Kinshasa. Le Kongo, pour l’écrire à l’ancienne, est un « pays 2-en-1 » traversé par le majestueux fleuve du même nom, avec deux dates d’indépendance: le 30 juin 1960 pour le Congo-Kinshasa [RDC, Ex Congo-Belge, ex-Zaïre], et le 15 Août de la même année pour le Congo-Brazzaville (Ex Congo Français), le pays du #MadeinSape, chez bisso-na-bisso. On parlera du Cabinda (3ème Congo, ex Portugais) une autre fois.

Et pour sceller dans le marbre la liberté enfin retrouvée, André Malraux avait fait le déplacement à Brazzaville, le Roi Baudoin de Belgique avait rencontré nos cousins d’en face. « Cérémonie remise des clés », le proprio reprenait enfin son bien après des centaines d’années d’esclavage et de colonisation. L’année 1960 marquait la fin du bail en Afrique, mais dans l’euphorie, on avait oublié de vérifier « l’état des lieux sortant ». On ne savait pas …

Et depuis, comme des cons, on n’arrête pas de rembourser cette caution longue comme un bras késapélério « la dette« , plus les intérêts. Bref, passons. Ah l’indépendance! Une bien «belle époque», celle de l’espérance et du « kimpwanza », symbolisée par une mélodie mythique, « Indépendance Chacha » de Joseph Kabasselé dit Grand Kallé, une chanson référence des indépendances africaines, dans le patrimoine culturel de tout un continent – pour l’Unesco, il faut vérifier-. C’est cette agréable sonorité que je partage en ce jour 1er de la liberté de cette terre ancestrale qui m’a vu naître et grandir. Nostalgie perso, en musique, via un clip complainte de la «nouvelle génération», une vraie réussite visuelle et musicale. Chantons! «Indépendance cha-cha to zoui hé! Ô kimpwanza cha-cha to bakiri !

Non, je n’ai pas connu ce « bon vieux temps », je suis de «la génération d’après», celle qui attend toujours que la pirogue « les Jours heureux » remonte ce putain de fleuve pour accoster au Beach Ngobila (Brazza) et sur l’autre rive du Pool Malébo (Kinshasa), avant d’emprunter les «routes imaginaires» de ce grand territoire de l’Afrique centrale pour enfin déverser les bienfaits de la liberté toujours attendue comme le rappelle Alain Mabanckou. Mais bon, mieux vaut être pauvre et libre que  …  sous tutelle, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras n’est ce pas?.

Indépendance bla-bla  (version originale ici)

./…