Faut-il tolérer l’intolérance (des autres)? Tournez méninges, réflexion à 3 balles (ou pas)…

penseur en ebene ToléranceDe la tolérance. Billet tournez méninges, c’est dimanche et vous avez le temps. D’abord quelques citations pour l’habillage …

1.[Voltaire] La discorde est le plus grand mal du genre humain, et la tolérance en est le seul remède. ”, 2.[Carl Duc] “La tolérance est une simple indulgence pour ce qu’on ne peut pas empêcher”, 3.[Horace] “La patience rend tolérable ce qu’on ne peut empêcher, 5.[GeorgesElgozy] “Tolérance. Faculté de supporter ce que l’on est incapable d’interdire., 6. [Jean Rostand] “Il est dans la tolérance un degré qui confine à l’injure., 7.[Gandhi] “Je n’aime pas le mot tolérance, mais je n’en trouve pas de meilleur , 8.[Franklin P. Jones] “Rien ne vous rend plus tolérant au bruit d’une soirée chez vos voisins que d’y être invité , 9. “Une religion qui peut tolérer les autres ne songe guère à sa propagation. [Montesquieu/De l’esprit des lois]”, 10. “Toute tolérance devient à la longue un droit acquis. [Clemenceau/]” et …  11. [Bembelly (Ben oui je peux, Kékiya?!)] la tolérance est un crédit à taux variable que je ne saurais rembourser, l’Euribor social est imprévisible, faut voir…”.

Alors, faut-il tolérer l’intolérance (des autres) ou pas? Vous avez 4 heures. Document autorisé … l’extrait ci-dessous de Philosophie magazine que vous ne lisez pas assez je crois, c’est un tort. Vous voila obligé …

IMG_20170820_204938

Ne s’applique pas qu’au Nazisme. Et si par inadvertance, la pensée de Karl Popper venait à vous inspirer une autre réflexion, la votre par exemple – ça peut arriver, soyez tolérant envers vous-même – , si et seulement si, alors, merci de venir en discuter dans les commentaires, ok? Et pas sur Twitter si vous voulez bien, vous êtes gentils …

[Voila une fin de billet qui devrait mettre  votre tolérance à rude épreuve] 😉

./…

21 réflexions au sujet de « Faut-il tolérer l’intolérance (des autres)? Tournez méninges, réflexion à 3 balles (ou pas)… »

  1. Tu oublies une citation, que je te livre en un ultime geste de provocation qui m’est coutumière :
    « la tolèrance ? il y a des maisons pour ça » (attribué à plusieurs auteurs, dont Claudel, Bernanos, Clémenceau..). Mais trêve de plaisanterie, c’est un très bon sujet, qui touche forcément de très près l’antifa que je suis. On nous rétorque si souvent qu’en nous opposant aux fachos, on les conforte…

    J'aime

  2. La tolérance OUI à condition que l’autre reste dans « la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres  » sinon tu finis par répondre au statut de la pensée profonde de Confucius  » si tu as une gueule à prendre des coups de pied au cul, tu prendras des coups de pied au cul »..

    Réflexion condensée sous la pression du temps, c’est l’heure de l’apéro..

    J'aime

  3. « j’ai une joue tolérante, pas l’autre »

    et merci à GdC pour sa grasse mais sage citation, et de taquiner (sur son blog) la dérision !
    (vin diou.. heureusement qu’elle existe !!)

    J'aime

  4. Empêcher d’exprimer l’intolérance me paraît vain…il vaut mieux la canaliser….alors que je n’aurais qu’une envie….l’empêcher…l’empêcher de nuire, l’empêcher d’être entendue par ceux que cela fait souffrir …
    Mais à quel moment explique t on aux enfants ? Qui se porte de garant d’une sérénité nécessaire à tous….
    Ce serait bien que dès la maternelle , les enfants puissent bénéficier de  » cours » de philosophie…pour leur apprendre à penser ….à la fois etre libre de leur pensée et a en apprendre la portée …apprendre le fonctionnement des autres, l’apport ou non des religions, de la culture, de l’environnement social etc…donner un sens pour mieux appréhender l’impact de ses propres jugements…

    J'aime

  5. Un partage des plus constructifs avec la présentation du paradoxe de la tolérance ainsi que la belle ribambelle de citations sur le même sujet. De quoi permettre à celui ou celle qui le désire de prolonger davantage la réflexion. En un mot, merci pour ce billet!

    A la question, « faut-il tolérer l’intolérance ? », je m’inscris d’emblée et en toute conviction dans la logique qui est celle de Karl Popper: ne pas faire preuve d’une tolérance illimitée au risque d’y sacrifier sur le long terme toute forme de tolérance.
    J’ajouterai au passage que si la tolérance s’accommode assez facilement de la passivité, telle n’est pas le cas de l’intolérance qui, elle, pousse à l’action. Pour cause, chez l’intolérant il y a comme une chose qui le démange, qui crée en lui de la répugnance à la simple idée de la présence de l’autre, toute chose qui finit par le pousser à exprimer sa négativité puis à nourrir des idées malsaines afin d’effacer l’autre de son existence ou du moins de le limiter dans ses libertés.

    Par conséquent, en raison du fait que l’intolérance est un brasier qui consume la personne qui la porte jusqu’à être extériorisée par des actes mettant en péril le bien-être des autres, elle doit être combattue dans toute société qui aspire au vivre-ensemble dans l’égalité et la solidarité.

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s