Retrait pancarte coloniale à Paris: «Au Nègre Joyeux» vous dit d’aller «Moufter» ailleurs …

Enseigne Au nègre joyeux#LeCroyezVous? Aujourd’hui encore au 14 Place de la Contrescarpe au niveau de la rue Mouffetard à Paris (Ve), une enseigne en bois d’une ancienne chocolaterie se visite (coordonnées GPS : latitude: 48.844483, longitude: 2.349445). «Au Nègre Joyeux», un passé-présent où l’on voit un Noir servir du chocolat à sa maitresse – Non c’est pas ce que vous croyez, ça se disait à l’époque. « Maitresse« , cette expression liée à la servitude n’a rien à voir avec sa « joyeuse » déclinaison de notre temps-. Passons.

Ce « tableau » protégé par une vitre, daterait du dix-huitième siècle et vantait ce qui (…), disons, – je reprends-, Ce «tableau» valorisait une comique joyeuseté, le « bon temps des colonies». Ce vestige esclavagiste ne choquera plus les passants. En effet, le Conseil de Paris a décidé ce lundi de retirer l’enseigne de l’espace public. Ce « vernissage urbain » n’avait que trop duré, il était temps.

Au Nègre Joyeux Paris C'est fini

Que les esprits chagrins se rassurent. Comme ici suggéré pour l’ensemble des ces œuvres encore visibles dans notre espace public, ce témoignage de la France coloniale ne tombera pas dans les oubliettes, l’enseigne sera restaurée et conservée au musée Carnavalet (IIIe). Oui, on n’efface rien, on garde! Un « patrimoine », témoignage du passé de cette belle France que nous avons en partage. Et « vous irez Moufter ailleurs, en privé», seuls avec l’archivé, si besoin. Et comme le disait si justement Christiane Taubira

« Le seul moyen de se débarrasser du passé, c’est de le prendre en compte ».

Christiane Taubira « Le seul moyen de se débarrasser du passé, c'est de le prendre en compte ».

Ça c’est fait. Next? Les statues esclavagistes des suprémacistes Français. Oui il y en a, beaucoup, pas qu’en Amérique, en France aussi, les « prendre en compte et s’en débarrasser » une bonne fois pour toute.

Désormais, vous irez moufter ailleurs, loin de la rue Mouffetard

./…

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Retrait pancarte coloniale à Paris: «Au Nègre Joyeux» vous dit d’aller «Moufter» ailleurs … »

  1. certes cela me regarde, disons que c’est mon avis, ..voilà: je regrette la ‘disparition’ du mot, le vocable, l’expression « nègre »,
    ni contrariant ! aussi je m’adapte,
    bref, je le trouve par ex. moins connoté péjoratif ou insultant que ‘pédé’ (of course!)
    probablement car aidé de substantif tel que « l’art nègre » ou autre accointance culturel,
    (ne rêve pas ti suisse, dans ‘culture’ s’invitera.. manifeste ni doute! le notoire ni plus pertinent:
    le colon/la colonisation, ..grâce à #à cause, pour faire court; le côté pile/la face de..)

    vu dans Causeur, ni tout à fait le même sujet ?

    https://www.causeur.fr/communaute-noire-sloane-stephens-keys-146868?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=d32a926eb8-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-d32a926eb8-57538265

    ou C Ribbe,
    lui peut se ‘vexer’ car guadeloupéen ?!
    le film de R Polanski « the ghost writer » devait s’appeler « le nègre » (littérature; la plume)
    version courte: ‘mépris’, bon ok, ou « appliquer la même doctrine (..ouiz) lutter contre le racisme, ..ne pas aller voir ce film » (beau début; et ta sœur puis-je lui parler ? sans être juif évidemment)

    http://www.claude-ribbe.com/dotclear/index.php?2010/03/01/168-racisme-francais-pour-en-finir-avec-lexpression-de-negre-en-litterature

    je garde en mémoire, une petite 10aine d’années, quand fut interdit le « lancer de nain »
    initié par des individus de ‘bonne taille’, au grand dam -assurément! ..des concernés.
    Ou, Michel Leeb et sa scandaleuse! caricature du type « Le Suisse » !
    Ouf ! retoquée par l’Européen.
    /qqls images-comparées, plus bricolées que rigolotes; on est vite subclaqué ! vu hier ..héhé,
    (si tu veux virer du lien: ne te gène pas)

    Moralité (en reste-il?) : « de tout » oui! sauf par n’importe qui, ou de sa-manière, façon,
    en attendant.. qql chipotage sémantique, linguistique, sémiotique, n’ont ni l’air ni l’art de freiner ‘rien du tout’ dans le domaine si vaste mais si simple (!) de la discrimination,

    J'aime

  2. (le même post, sans les liens; ‘deux’ c’est trop ? pour la modé.. juste une question, car ça arrive ailleurs. Oh ceux-ci n’ont rien de croustillants, ni importants, du tout. Comme le plus souvent, -option, sont là pour illustrer ou élargir le ‘débat’, alors le propos)

    Votre commentaire est en attente de modération/ zen,

    Certes cela me regarde, disons c’est mon avis, ..voilà: je regrette la ‘disparition’ du mot, le vocable, l’expression « nègre »,
    ni contrariant ! aussi je m’adapte,
    bref, je le trouve par ex. moins connoté péjoratif ou insultant que ‘pédé’ (of course!)
    probablement car aidé de substantif tel que « l’art nègre » ou autre accointance culturel,
    (ne rêve pas ti suisse, dans ‘culture’ s’invitera.. manifeste ni doute! le notoire ni plus pertinent:
    le colon/la colonisation, ..grâce à #à cause, pour faire court; le côté pile/la face de..)

    vu dans Causeur, ..En langage de journaliste, on ne dit pas qu’une femme est « noire »,
    /présente deux joueuses de tennis, S Stephens et M Keys,

    @@@-Hahaha

    ou C Ribbe,
    lui peut se ‘vexer’ car guadeloupéen ?!
    le film de R Polanski « the ghost writer » devait s’appeler « le nègre » (littérature; la plume)
    version courte: ‘mépris’, bon ok, ou « appliquer la même doctrine (..ouiz) lutter contre le racisme, ..ne pas aller voir ce film » (beau début; et ta sœur puis-je lui parler ? sans être juif évidemment)

    @@@-Héhéhé

    je garde en mémoire, une petite 10aine d’années, quand fut interdit le « lancer de nain »
    initié par des individus de ‘bonne taille’, au grand dam -assurément! ..des concernés.
    Ou, Michel Leeb et sa scandaleuse! caricature du type « Le Suisse » !
    Ouf ! retoquée par l’Européen.
    /qqls images-comparées, plus bricolées que rigolotes; on est vite subclaqué ! vu hier ..héhé,
    (si tu veux virer du lien: ne te gène pas)

    Moralité (en reste-il?) : « de tout » oui! sauf par n’importe qui, ou de sa-manière, façon,
    en attendant.. qql chipotage sémantique, linguistique, sémiotique, n’ont ni l’air ni l’art de freiner ‘rien du tout’ dans le domaine si vaste mais si simple (!) de la discrimination,

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s