#JohnnyHallyday: *l’hommage* de Donald Trump, « Allumer le feu! » …

Pendant que la France pleure « l’idole des jeunes », à l’international, Donald Trump lui rend hommage à sa façon », il a allumé le feu en reconnaissant officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël. Et comme le disait si bien Johnny, « Il suffira d’une étincelle, d’un rien, d’un geste » . C’est fait. (möto, épéla…)

IMG_20171206_232049

« Tourner le temps à l’orage, revenir à l’état sauvage, forcer les portes, les barrages, sortir le loup de sa cage, sentir le vent qui se déchaîne » etc. Rendre hommage c’est bien, parfois s’abstenir c’est mieux. Bref, on a pas fini de pleurer. Désolé, je ne savais pas comment vous le dire. En chanson? Ok…

Bonne Année 2018 (et surtout la santé!). A suivre.

./…

Publicités

RIP Johnny Hallyday, le « Papa Wemba » des Français …

Au Congo (Afrique), on avait Papa Wemba le Grand M’Zé « le formateur des idoles -foridole-« , en France (Europe), il y avait Johnny Hallyday « l’idole des jeunes ». Cette nuit, il a rejoint Papa Wemba, Prince, David Bowie, Léonard Cohen, Michel Delpech, George Michael

Le décès de Papa Wemba en Avril 2016 m’avait attristé à un point que je n’imaginais pas, j’avoue. Pourquoi? Peut-être tout simplement pour les souvenirs ancrés dans sa musique, pour le fil de ma vie que je retraçais à travers chants & mélodies. Aujourd’hui, j’imagine la peine de « mes amis Johnny », je les imagine submergé par les souvenirs de leur tendre enfance, ils penseront à eux, à leurs parents, ils referont le voyage dans « le bon vieux temps ». Oui j’imagine. Et cette disparition de Johnny sera l’occasion de se redécouvrir à travers ce fil d’histoire, via cet album photo à parcourir comme ce fût mon cas avec Papa Wemba. Et au delà de la musique qu’on peut ne pas aimer ( je suis plus Eddy Mitchel que..), on redécouvre « la boite à coucou », ce passé toujours présent et qui toujours se ballade à travers rythmes, de génération en génération...

« RIP Johnny Hallyday, le « Papa Wemba » des Français » m’a dit mon cousin Lupemba. (Je le pense aussi)..

« A que coucou » les amis!

./…