Le Décalogue de la mère (africaine): À l’heure des adieux, les «10 Commandements» à l’enfant

Amkoullel Enfant peul«Amkoullel, l’enfant Peul» / Hamadou Hampâté Bâ (Mémoires). Oui je l’ai lu, un peu par obligation – c’était au programme scolaire, là-bas-, puis par plaisir à l’âge adulte lorsqu’on éprouve ce besoin de reconstituer cette «bibliothèque» qui vous a fait homme.

« Page 4 » on peut lire: «Amadou Hampâté Bâ raconte ici sa petite enfance et son adolescence, du temps où il portait le surnom d’Amkoullel, et où – dans le Mali du début de ce siècle -1900- il s’initiait aux traditions ancestrales, fréquentait l’école française en même temps que la coranique, courait la savane alors que beaucoup partaient pour une guerre lointaine (la Première Guerre mondiale), découvrait le colonialisme et s’apprêtait à devenir l’un des derniers grands dépositaires d’une civilisation orale en pleine mutation. A la fois roman d’aventures, tableau de mœurs et fresque historique, ce livre restitue dans une langue savoureuse et limpide toutes les richesses, les couleurs et la vie du grand récit oral africain.()». Je confirme.

Cette mémoire a refait surface sur un post Facebook du mur de mon ainé Jean Michel Nzikou (PS: c’est le seul africain de ma connaissance qui adore le bon vieux fromage qui pique –pour ne pas dire autre chose-). Dans son post Facebook je disais, Ya Nzikou de Besançon nous livre avec délectation un décalogue tiré de l’œuvre d’Hamadou Hampâté Bâ. J’ai lu et me suis souvenu que ce bel ouvrage ornait ma bibliothèque. Une relecture s’imposait. Si tôt dit, j’ai parcouru la table de matière pour m’éviter les 535 pages de l’œuvre – paresse-, pour extraire, à l’heure du café, la bonne page dans ce trésor littéraire acheté le 28 décembre 1993 à Montpellier [je note toujours les dates d’achat de livres -;)]. Bref, quand vint l’heure des adieux, ici ou ailleurs, quand l’enfant s’en va, la mère conseille, elle n’offre certes que des mots, des bouts de mots, mais de bien précieuses recommandations toujours en place dans le sac-à-dos de nos souvenirs. À l’heure des adieux, le rituel est immuable et l’intro une symbolique d’autorité …

« Regarde-moi bien dans les yeux »

  1. N’ouvre jamais ton mal en présence de qui que ce soit. La force d’un homme, viens de sa réserve; Il ne faut étaler ni sa misère, ni sa fortune. Fortune exhibée appelle jaloux, quémandeurs et voleurs.
  2. N’envie jamais rien, ni personne car tu ne connais pas l’origine de tous leurs biens. Accepte ton sort avec fermeté, sois patient dans l’adversité et mesuré dans le bonheur. Ne te juge pas par rapport à ceux qui sont au-dessus de toi, mais par rapport à ceux qui sont moins favorisés que toi.
  3. Ne sois pas avare. Fais l’aumône autant que tu le pourras, mais fais-la aux malheureux, plutôt qu’aux petits marabouts ambulants.
  4. Rends le plus de service que tu pourras et demandes-en le moins possible. Fais-le sans orgueil. Ne sois jamais ingrat ni envers Dieu, ni envers les hommes.
  5. Sois fidèle dans tes amitiés et fais tout pour ne pas blesser tes amis.
  6. Ne te bats jamais avec un homme plus jeune ou plus faible que toi.
  7. Si tu partages un plat avec des amis ou des inconnus, ne prends jamais un gros morceau, ne remplis pas trop ta bouche d’aliments et surtout ne regarde pas les gens pendant que vous mangez car rien n’est plus vilain que la mastication. Et, ne sois jamais le dernier à te lever ; car, s’attarder autour d’un plat est le propre des gourmands et la gourmandise est honteuse.
  8. Respecte les personnes âgées. Chaque fois que tu rencontreras un vieillard, aborde-le avec respect et fais-lui un cadeau, si minime soit-il. Demande-lui des conseils et questionne-le avec discrétion.
  9. Méfie-toi des flatteurs, des femmes de mauvaise vie, des jeux de hasard, de l’alcool
  10. Respecte tes chefs, mais ne les mets pas à la place de Dieu. Fais régulièrement tes prières.

« Tu as bien compris ? »

Oui. Dix Commandements ou conseils pour les enfants – filles & garçons – d’ici ou d’ailleurs, pour traverser mers et océans sans ambages. « le Maître de sagesse » est une maman, toujours. Pour finir…

Amkoullel Enfant Peul Conseils de la mère

Voila pour le «partage de culture». CC à mes deux «Amkoullel», les 2A.

./…

 

Publicités

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s