#ParcourSup: Bienvenue chez Mr «Oups » et Mme «Erreur 404 » …

Sur ParcourSup, plateforme post-bac du Ministère de l’Éducation nationale, site web destiné à recueillir et gérer les vœux d’affectation des futurs étudiants de l’enseignement supérieur public, les étudiants ont fait la connaissance de Mr « Oups » et de Mme « Erreur 404 »  …

« Désolé, il semble que la page que vous demandez n’existe pas. Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée ». Il semble? Ben voyons. Bref, le site a planté, c’est ballot. Pas que la plateforme d’ailleurs, c’est l’outil dans son ensemble (l’algorithme) qui n’est adapté à la demande selon les premiers retours des étudiants déboussolés quand enfin la connexion…

IMG_20180523_062724

« C’est pas une fac c’est Koh-Lanta le truc #Parcoursup » écrit  Paulo, étudiant. Toujours bien soigner sa page erreur 404, ça en dit long sur le sérieux de l’institution qui, à défaut de vous aider, vous incite à renoncer. Tiens, y a mieux, des positions imaginaires…

IMG_20180523_064520

No comment. Bref, ParourSup est un « parcours infernal » #ParcourInf.

./source

Publicités

« Faire pour la banlieue c’est faire avec la banlieue en #banlieue et nulle part ailleurs ». Avis…

Entre autres déclarations d’Emmanuel Macron sur le « plan banlieue qui  ne pas son nom« , il y a cette annonce phare du jour: création de 300.000 stages de 3ème pour les « jeunes des quartiers ».

Des « places de stage » dans les administrations pour les « jeunes des quartiers en difficulté ». C’est bien. Donc, pour résumer, « la banlieue est un jeune en difficulté, niveau collège en quête d’un stage de 3ème ». À peu près et j’exagère à peine. Aussi, puisqu’il est admis – comme pour l’équipe de France de foot d’ailleurs-, qu’on a tous le droit d’émettre un avis sur la « banlieue » (surtout lorsqu’on y habite pas/ou plus), permettez que je fasse la proposition suivante:

Organiser des stages d’insertion en banlieue, obligatoires pour la classe politique et les éditorialistes, idem les décideurs économiques, etc

Une sorte de Koh Lanta au cœur de la cité avec si possible, le niveau des revenus de la banlieue sans oublier les épreuves d’immunité. Et comme le dit si justement le BondyBlog dans une tribune à lire, «Tant que vous ferez à notre place, ce ne sera pas pour nous, ce sera contre nous!».

Oui, un Conseil présidentiel des villes à l’Elysée c’est bien mais … « Faire pour la banlieue c’est faire avec la banlieue, en #Banlieue et nulle part ailleurs ».

./…