Enthoven – Michel Onfray ou «l’Ordre des Ténèbres»…

Comme l’écrivait Marie von Ebner-Eschenbach – Romancière et dramaturge autrichienne – (je cite):

«Il y a deux catégories d’êtres intelligents: ceux dont l’esprit rayonne et ceux qui brillent : les premiers éclairent leur entourage, les seconds les plongent dans les ténèbres»

Aphorisme. Dans cette joyeuse apocalypse française où l’atmosphère de fin du monde s’installe, c’est le règne de la belle apparence et du décor. C’est l’époque d’une architecture sans style, celle des grands cortèges historiques imagés des assassins d’aube. Ils «rayonnent» pensent-ils. Bref, au pays des Lumières les plombs ont sauté, et brille «l’Ordre des Ténèbres»…

./…