France, Italie et l’extrême-droite: « à Melon, Meloni »…

Non, « la France n’a pas attendu l’Italie pour avoir son Melon». On parle bien de «melon» et son désormais goût amer. Après la France, voici l’ère de «Mussolini le Grand Soldat» en Italie

Oui je sais, «CéPaPareil» diront certains. Ce n’est jamais pareil de toute façon n’est-ce pas? La misère est moins pénible au soleil chantait Aznavour et il fait soleil chez nous depuis 2017. Allégorie (ou pas). Le dérèglement politique a déjà eu lieu. Mais faut croire qu’on aime ça – le melon -, puisqu’on a repris une deuxième part en 2022. Bref, certains fruits ont toujours mauvais goût chez les autres et jamais chez nous…

Moralité: «Un melon peut en cacher deux (Meloni)»

./…