Le Rap de #Johnny avec les «Jeunes de banlieue». Feat Doc Gyneco, Passi, Stomy Bugsy. Clip «Le temps passe», rappel et #Désintox…

Johnny Hallyday Stomy Bugsy Doc Gyneco Passi

Pour mieux vous aider à comprendre ce que certains découvrent et au risque de vous coller des coliques néphrétiques, le Grand Johnny Hallyday était copain comme cochon avec «les Jeunes de Banlieue». Et bah ouais. En 2006, Doc Gyneco, Passi & Stomy Bygsy / Ministère Amer réalisaient un rêve: taper la rime et la frime avec l’idole des jeunes, de tous les jeunes, de « Porte de la Chapelle » jusqu’en Seine Saint Denis style…

Oui, il avait traversé le Périph’ pour chanter les hommes et leurs désirs, les destins fragiles et l’amour. Sans regrets, pour un destin qui lui ressemble bien. Et deux ans +tard, le Parisien Jean Philippe Smet que vous connaissez plus sous le nom de Johnny, avait remis le couvert avec Bruno Beausir connu sous le nom de Doc_Gy (pour les intimes) pour célébrer l’ Art de Rue...

Et comme l’écrit si justement Romain Piginel (lire)...

« Il (Johnny Hallyday) était cette bande-son nationale incontournable que l’on subissait malgré soi, quand on se passionnait pour le rock indé, le rap, la techno, un peu comme ces réunions de famille auxquelles on est traîné de force par ses parents. Il était ce totem à tête d’indien (sur la Harley) contre lequel on aimait se révolter, avec la morgue de la jeunesse — mais il était donc, aussi, un repère structurant, insensible au temps qui passe« .

«Le temps passe » et Johnny Hallyday restera l’idole des tous les jeunes jusqu’en banlieue! Que cela vous plaise ou pas. [Bande de cons!]

./…

Publicités

#QuiSuisJe? Des « origines et des hommes », voyage au pays de l’ADN..

D’abord une assertion: « Non, le tweet n’est pas un objet instantané, sa durée de vie est tributaire du message qu’il véhicule ». Exemple, ce tweet édité le 26 juin dernier, de nouveau à la UNE après un RT heureux. La vidéo intégrée se regarde…

Alors, #QuiEtesVous? Attention – je précise-, ce voyage dans le monde merveilleux de l’ADN n’est pas une recommandation pour tous car cela peut être très dangereux. En effet, sans évoquer la possible crise cardiaque qui l’accompagne, le risque de retrouver dans la « branche génétique des cons » n’est pas à exclure. Ou l’inverse. Bref, une émission télé malheureusement absente du paysage audiovisuel français. Dommage, ça nous aurait bien fait marrer…

./…

De la « Salope », entre autres noms d’oiselles, « réflexion-miroir » sur l’insulte…

Actuellement à la Fondation maison des sciences de l’homme (54 boulevard Raspail, Paris), et jusqu’au 18 octobre, une exposition « invitation au voyage », destination «le pays des grandes insultées», pour bronzer au cœur du paradigme classique de l’insulte animalière, un rendez-vous avec soi. Et je suppute, mes chers amis, que ça ne va pas vous plaire du tout! Non? Ok, le confessionnal  est ouvert, entrez […]

De la Salope entre autres noms d_oiselles

Via Libération.

./…

“De tous les hommes que je n’aime pas, c’est certainement mon mari que je préfère.” [Madame de #Staël]

Pour changer de registre…

“De tous les hommes que je n’aime pas, c’est certainement mon mari que je préfère.” [Germaine de Staël]. Paris.

Les Extimités de Madame de Staël

Anne-Louise Germaine Necker, baronne de Staël-Holstein, (22 avril 1766 – 14 Juillet 1817). Fille des Lumières et de la Révolution qui a marqué son époque. Dans un portrait récent sur RTL – pour son entrée à La Pléiade– on peut lire …

« Madame de Staël fut, de son vivant, la femme la plus célèbre d’Europe et a littéralement révolutionné la pensée de son temps avec ses écrits. Née à Paris en 1766, fille du Genevois Jacques Necker, ministre des Finances de Louis XVI, Mme de Staël (femme d’Erik M. Staël-Holstein, ambassadeur de Suède à Paris) côtoie dès son enfance (..) tout ce que le siècle compte de gens de lettres et du monde. Diderot, D’Alembert, Buffon, etc. En 1788, son premier livre est consacré à Rousseau. Durant les premiers mois de la Révolution, « elle côtoie le pouvoir, influence des décisions et prend part, dans l’ombre, aux intrigues, à défaut de siéger dans les assemblées officielles ou de détenir un portefeuille régalien ». La jeune femme croit « en un avenir plus juste »… avant de déchanter. En exil à Londres et en Suisse, elle revient à Paris en mai 1795.

Femme libre comme en témoigne sa vie amoureuse, (…) opposée à Napoléon, mise au ban de l’Empire, elle est reçue dans toutes les capitales européennes comme une souveraine de la littérature et de la liberté, jusqu’à sa mort à Paris, à 51 ans ».

Féminine ou féministe? La réponse, peut-être bien in « Œuvres inédites de Mme la Bonne de Staël » Ed. 1821, publiées par son fils. A lire .

./…

 À chacun son « civilisationnel »? Trois fœtus dans un frigo à Rennes, France. Ho!?

Là, on va dire, sans se moquer, ou juste un peu, que «le civilisationnel d’Emmanuel #Macron» prend un grand coup dans la tronche». Et, la femme noire qui doit être «MDR» comme diraient les «7 à 8 d’jeuns par femme d’Afrique». Ce cas précis d’infanticide qui trop souvent se répète en France – malheureusement – je l’évoquais hier déjà …


Et paf! Trois d’un coup dans le congélo! Et ça vient critiquer les « 7 à 8 gosses vivants par femme d’Afrique ». Précision: Le 1er qui me parle de «déni de grossesse» je le vire, point. À chacun son «civilisationnel», faut pas deconner, y a pas de raison que ça soit toujours les mêmes qui ramassent. [Désolé, mais les propos de Macron sur la «fécondité de la femme africaine» ne passent pas, et ça ne risque pas d’ailleurs…]. Voilà.

Le « civilisationnel » est une proximité que trop souvent on ignore (Pensée)

./source

Après la bataille (de Solférino), billet politique [Texte de Victor Hugo]…

[Prolégomènes]. Les personnages et les situations de ce court récit  de Victor Hugo étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes politiques – d’origine ibérique par exemple – ou des situations existantesdans l’Essonne par exemple,– ou ayant existé, n’est ni fortuite ni involontaire! Idem pour le « Caramba » dans le texte, «Toute ressemblance -blablabla-..» avec un éventuel « Premier secrétaire démissionnaire d’un parti politique » bla-bla-bla. Ce texte est antérieur aux faits présents n’est ce pas? Voila pour les avertissements. Lisons.

Après la bataille législatives au PS

La Légende des Siècles, recueil de poèmes écrits entre 1855 et 1876), résume tout l’art de Victor Hugo. Ce billet est à lire comme une peinture, un miroir observé par l’électeur de Gauche, l’Être égaré dans ce labyrinthe (politique) qui entremêle des visions éparses, reflet de l’affreux-gauchiste plongé un long cheminement qui l’éloigne de la lumière. Il erre, sur les traces de Sisyphe, dans les ruines effrayantes de l’édifice désormais en ruine.

Après la bataille. Et il a soif.

./…

 

Quand l’#Afrique danse, entrez….

Imaginez le « Bon chic bon genre (BCBG) » M. Pokora dans une compil’ des danses Régionales de France et de navarre. Imaginez, sur un seul titre, c’est ce que nous offre à voir JB Mpiana Binadamu. Quand l’Afrique danse (traditionnelle au Congo ex-Zaïre) avec les Wenge Musica BCBG, ça se regarde. Entrez ….

Alors, « est ce savez parler le kiChinois? » ...

./..

Ni de Gauche ni de Droite? Thèse – Antithèse & Foutaises! Des convictions (politiques)…

La juxtaposition de deux thèses opposées et sa synthèse, le fameux « thèse-antithèse-synthèse » n’est pas aussi opérante que l’on imagine. Attribuée à Hegel (Phénoménologie de l’Esprit), redécouvert de manière intuitive par Kant, (Pensée critique), puis par Gottlieb Fichte, cette dialectique manifeste en soi l’absence de convictions ou d’avis, en politique particulièrement. Auteurs, exemple & illustration..

Thèse antithèse foutaises

En politique (ou dans la société), la force des convictions, c’est pouvoir s’affranchir des adhésions rassembleuses d’utopies. Oui, stabilité de caractère, « Être tout à la fois c’est ne pas Être », mon avis. En conclusion:

Ni de Gauche (Thèse) ni de Droite (Antithèse) et #EnMarche la Foutaise!

Des convictions (politiques), réflexion par l’absurde. [En savoir plus]

./…

Pendant ce temps, l’#Afrique s’amuse à #Bloizzaville, le #MadeinSape s’exporte …

Pendant que la France entière attend le retrait de François Fillon de la course à la Présidentielle 2017, un village gaulois fait de la résistance, refuse de se laisser entrainer dans de vastes périodes oratoires où la fleur du mensonge permet souvent à de malhabiles politiciens d’escamoter les vrais sujets  en jouant les victimes qu’ils ne sont pas. Oui, un village «victime de la mode» et ké-Sape-lerio Bloizzaville!

blois-sape-nuit-de-la-sape-sapologie-bloizzaville

L’Afrique in da  Blois, dans le Loir-et-Cher sous les lambris de la résidence royale de Louis XII, Capitale #MadeinSape. Ils étaient là, les Congolais de la Région parisienne -mais pas que-, loin de la politique où d’une prétendue «peur du front national».– rien à foutre!-.  Présents pour «un partage de culture» marouflé fait de chiffons & accessoires, adroitement juxtaposés aussi agréables que futiles. Une «messe culturelle», conviviale pour une mise en lumière du patrimoine de la ville – son château, sa cathédrale Saint-Louis, etc-

Jusque là tout allait bien. Puis, du 28 au 29 janvier dernier, «Jour y a proclamation» dans la Halle aux Grains, scène de la sape à Blois, c’était la Fashion Week, «Nuit de la Sape»: soirée dansante, espace défilé, photo-call & redcarpet, création chorégraphique, Conf’, cinoche, Bal des sapeurs -ou l’extravagance en musique & verbiage des Grandes Gueules-. Bref, c’était «le bordel» comme à Brazzaville ou Pointe-Noire. Allez ça se regarde, et ça va vous faire le week-end….

Z’avez vu le «partage de culture»? Mon avis: Ça va beaucoup trop loin je crois, mais comme ça énerve les FN, ça me va! Bref, «il n’y a pas que la politique dans la vie, il y a la #Sape aussi, à Bloizzaville!».

Fait.

./…

De « l’aide à l’emploi» pendant la colonisation … #ReecrisLesManuels

[À archiver] Une belle piqure de Scopius.φ en réponse à François Fillon pour sa sortie sur le « partage de culture«  pendant la colonisation & l’esclavage: « La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord. Non, la France n’a pas inventé l’esclavage»

fillon-partage-de-culture-reponse

. Puisqu’il faut réécrire les manuels scolaires pour mieux réviser l’Histoire, on va dire (pour aider): « l’esclavage n’était rien de plus qu’une aide à l’emploi pendant la colonisation, ce grand #BlackFriday ». C‘était le bon vieux temps, toute notre jeunesse, que de bons souvenirs

Je garde, et ça va servir.

./…