Tiens, l’«affiche #FN» du #Gouvernement français …

À l’heure du café ce matin, j’ai cru voir une affiche du Front National dans un tweet: des images des nationalistes européens Salvini et Viktor Orban, des drapeaux bleu-blanc-rouge enveloppés dans une flippante musique. Et surtout, en intro, ce visuel: « Immigration: Maîtriser ou subir? »

Mais non, c’est bien un « clip de campagne du Gouvernement français » pour inciter au vote. Curieuse mise en avant de la LoiAsileImmigration avec le concours et les félicitations des députés FN, le refus d’accueillir l’Aquarius comme l’a souhaité l’extrême-droite italienne, la stigmatisation des migrants comme chez l’ultra nationaliste Viktor Orban, laxisme sur les identitaires de DefendEurop dans leur croisade anti-Migrants dans les Alpes, etc. Ce clip #EnMarche (payé par le contribuable) est un auto-satisfecit du GouvernementFr et de ses alliés européens dans leurs « convergences actuelles« . Comme Donald Trump, le Brésilien Bolsonaro sera chez lui en Europe. Ne reste plus qu’à réserver le 1er étage de la Tour-Eiffel …

Tiens, mon café a refroidi, je vais m’en refaire un.

./…

Publicités

#Macron torpillé au #G7, Donald l’a #Trumpé. Chap. #MakeLaClaqueGreatAgain la suite …

D’un tweet rageur depuis Air Force One, Donald Trump a retiré son soutien au communiqué final du G7. Volte-face spectaculaire de l’incontrolable ricain au moment de la publication du fameux communiqué. Une claque pour ceux qui s’imaginaient qu’ Emmanuel Macron allait reussir à dompter Donald. Ben, ils se sont… #trumpé! 

Photo_2018-06-10_11-44-00_AM

Le Canadien Trudeau a osé, Trump s’est désolidarisé et le poids plume diplomatique de Macron, « nouveau & pseudo leader du monde » n’a pas pesé grand chose. Il a été torpillé. Se moquer c’est mal, je sais, mais c’est dimanche, on peut. Oui, un con le restera, et il faut l’être pour penser le contraire …

Billet #MakeLaClaqueÀMacronGreatAgain fait.

./…

#Réfugiés: L’#Europe en 40-[h]aine / #Migrants

[Info 2-en-1]: L’Autriche veut faire payer les demandeurs d’asile, [Et] la France botte en touche, elle demande à l’Europe de soutenir financièrement les collectivités locales qui accueillent et intègrent les réfugiés. En résumé, elle ne veut pas payer, comme l’Autriche, pareil. L’Europe en quarantaine, encore …

Ah la « Nouvelle Europe » et son « Jeunisme »! Bref, la politique de l’autruche continue, je dis ça je [..]  Tenez, sur la loi « Asile et immigration« , ce lapsus qui n’en est pas un (convergence  des idées extrêmes)..

2018-04-19 23.59.29

Voilà voilà ….

./…

Macron et l’extrême-droite autrichienne, même politique migratoire selon le @NYTimes. Épinglé.

Dans un Édito critique titré « Austria’s Welcome to a Party With a Nazi Past » signé The Editorial board, le très sérieux New York Times épingle le très jeune Chancelier Autrichien Sebastian Kurz pour sa dangereuse coalition avec les néo nazis d’extrême droite et pour une politique anti anti-immigré et anti-musulman. Un signal alarmant qui défini selon le NYTimes, «une nouvelle normalité en Europe», c-à-d, une politique migratoire dans une «Europe droite dure», déjà en Pologne, en Hongrie, en Italie et aussi en France avec une belle mention pour Emmanuel Macron. Illustration (Édito signalé par @Vivelefeu )…

Autriche France Macron Migrants NYTimes

Politique de la main tendue aux garde-côtes libyens pour «faire barrage aux migrants», les fixer dans des hotspots comme proposé par Emmanuel Macron avec les conséquences connues : tortures et réduction en esclavage. Focus sur l’Autriche, pas que pour le NYTimes …

«Cette position n’est pas différente de celle prise par le gouvernement du président français Emmanuel Macron, qui a annoncé l’introduction d’une législation dès 2018, pour accélérer les expulsions de migrants …».

La France et sa « Politique de l’Autruche »épinglée. Pour toute réclamation, merci de vous adresser au New York Times qui remet une couche en fin d’édito: «le retour de l’extrême droite en Autriche est un signe de la vulnérabilité de l’Europe qui cède du terrain à la xénophobie et à l’autoritarisme». Oui, chez nous aussi, déjà en mode #MakeLesiDéesFNGreatAgain, et ça fait mal je sais

Le « Macron d’Autriche » peut en cacher un autre…

20171222_104652

CQFD.

./…

 

Kif-kif (politique) & langage de sourds, illustration…

Sur la scène internationale entre la France et la Syrie de Bachar, c’est « Je t’aime moi non plus »

Macron sur la question Syrienne: «Bachar est l’ennemi du peuple syrien. Mon ennemi, c’est Daesh» (…) «Bachar al-Assad sera là. Il sera là aussi car il est protégé par ceux qui, sur le terrain, ont gagné la guerre aussi, que ce soit l’Iran, la Russie, donc on ne peut pas dire qu’on ne veut pas parler avec lui ou ses représentants », Traduction: « Bachard Al Assad c’est pas mon ennemi, c’est celui des Syriens ». Et en même temps, ajoute Emmanuel Macron:« Bachar El Assad devra répondre de ses crimes ». C’est la partie après le « en même temps » que Bachar n’a pas aimé je crois, trop compliqué pour le chimiste de Damas, il ne « parle pas le Macron » d’où sa réponse malgré cette belle main tendue de Jupiter. L »ingrat. Il est vrai qu’avec les tribulations de Lafarge en Syrie et ses 15 millions de dollars suspects dont une partie importante a financé, entre 2011 et 2015, des organisations terroristes (y compris l’État islamique, il nous est bien difficile de donner des leçons. Passons, c’est secret défense d’en parler (sauf chez Mediapart). Encore eux.

Financement du terrorisme: les 15 millions de dollars suspects de Lafarge

C’est compliqué. Bref, ils finiront bien par se mettre à table un jour, peut-être parleront-ils en arabe. En effet, à l’occasion de la journée mondiale de la langue arabe (le 18 décembre), le lexicologue Jean Pruvost nous apprend la langue arabe est extrêmement présente dans la langue française qui comporte – on s’accroche-  5 fois plus de mots arabes que gaulois! En gros, le français est une langue arabe qui s’ignore (Mon Dieu!). Ce lien linguistique va très certainement énerver les Finkielkraut, Valls & asSouchiés, mais reste néanmoins une porte d’entrée non négligeable pour en finir avec ce langage de sourds qui plombe la communication diplomatique sur la question Syrienne

Il y a plus de mots arabes que gaulois dans la langue française

« La racine Gauloise est une fumée« . Plus sérieusement. Je pense que François Hollande avait une bonne fenêtre de tir contre Bachar Al Assad en septembre 2013 avec sa coalition internationale, mais grosse reculade des États-Unis et on connait la suite: installation des bâtards de Daesh et ses conséquences terroristes jusqu’à Paris. Aussi, l’attitude « ni pour ni contre Bachar » de Jupiter est un enlisement qui n’arrangera rien à court terme, le langage de sourd va continuer et pas la peine de « se mettre à l’arabe », c’est déjà dans la langue française..

Kif-kif…

./…

#Brexit: le divorce sera prononcé le 29 Mars 2019 à 23 heures. Et qui va garder « les gosses »? …

Brexit sortie Londres 29 mars 2019 23heures

« Adieu le petites Anglaises »! Déconnexion du Royaume-Uni de « vaisseau amiral l’Europe » le 29 Mars 2019 à 23 heures. Comme on peut le lire dans le Dossier Médiapart, dès « le 23 juin 2016, les électeurs du Royaume-Uni s’était prononcés par 52% contre 48% des voix pour une sortie de l’Union européenne ». Ils avaient fait leur #Brexit et c’est tant mieux.

Londres Date Brexit 29 mars 2019

Difficile de dire que nous sommes dans un cas de divorce par consentement mutuel car il faut encore régler les détails de la séparation, bien notifier les conditions de la rupture et ses conséquences sur les « enfants ». Et c’est la mère qui va garder les gosses. Enfin, ceux qui voudront bien rester car ce n’est pas gagné. Pour aboutir à un consent decree, le père veut se soustraire de la « pension alimentaire », il s’active à Bruxelles pour que la mère assume son choix, c’est elle qui a décidé de partir et lui ne s’est pas opposé. En Europe toujours, Mme La Catalane a beaucoup moins de chance, son mari Espagnol refuse toujours le divorce, il a séquestré les gosses et a lancé un mandat d’arrêt international pour récupérer celui qui s’est réfugié à Bruxelles.  Bref, l’Europe, c’est une affaire de famille

./…

Émiettement de l’Europe: Austérité, nationalisme et « démocratie à la carte »…

Référendum France 2015« L’Europe, celle qui nous « nourrit et nous protège » est un espace démocratique, oui, mais surtout quand ça l’arrange ». Trois exemples et pas des moindres confirment malheureusement cette première assertion …

1. France 2005: Referendum sur la Constitution européenne.Constitution rejetée mais « constitution imposée » par la magie d’un tour de passe-passe sous Nicolas Sarkozy en 2010: « Ratification parlementaire (sic) », exit le vote des Français.

2. La Grèce 2015. Referendum sur la dette. Le Non (OXI) l’emporte mais,  sous la pression de la « pourtant démocratique Europe », cette belle et haute voix populaire fut balayée d’un revers de la main par le catalogue des atrocités de L’EuroGroup, conclave de la Finance. Puis,  reculade forcéee d’Alexis Tsipras, démission du sémillant Ministre grec des finances Yanis Varoufakis. Circulez, il n’y a rien à voir.

3. Catalogne 2017. Referendum sur l’autodétermination. Idem. Violences policières sous couvert de « l’État de droit » en Espagne, emprisonnement des syndicalistes Catalans, Pression et menaces de suspension de l’autonomie via l’art. 155. Et depuis hier l’escalade: Déclaration d’indépendance de la République Catalane, application de l’art.155, mise sous tutelle, le bordel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De la France 2005 à la Catalogne en passant par la Grèce, annulation récurrente de l’expression démocratique et démocratie à la carte. Ainsi va l’Europe, celle qui devait nous « nourrir et nous protéger ». Constat.

Oui à l’Europe, mais quelle Europe voulons-nous?

Il n’est nullement question de remettre en cause le bien fondé de l’Europe ou de se lancer dans je ne sais quelle « folie anti-Europe », mais la question de son fonctionnement se pose, aujourd’hui. La démocratie, c’est le peuple, normalement. L’Europe? Oui mais laquelle, celle incapable de protéger l’Ukraine en phase d’arrimage, ou celle qui déroule le tapis Rouge-Versailles à Vladimir Poutine qui avait annexé impunément la Crimée? Oui, quelle Europe voulons-nous? Celle qui instaure les règles drastiques d’austérité instaurant de facto une paupérisation des sociétés sur laquelle surfent les nationalistes de tous bords ou, celle qui a accompagné, en 1986,  le relèvement du niveau de vie des Espagnols et des Portugais grâce aux échanges commerciaux avec les autres membres et l’aide des fonds de cohésion (aides communautaires, investissements favorisés par l’ouverture au marché commun européen) qui ont permis une modernisation de ces deux pays?

Oui, quelle Europe. Sans remettre en cause les « vertus démocratiques de l’Europe» – ou juste un peu-, il serait utile d’analyser plus sérieusement les conséquences de ces politiques ultra-libérales sur les fondations même de l’Europe. Se poser la question, une nécessité, pour savoir pourquoi la belle Europe ne fait plus rêver personne, Londres s’est détaché du vaisseau amiral. À tort ou à raison, le repli sur soi devient la norme, fin de l’affectio societatis. Des questions, se les poser pour comprendre en interne et sans focus sur des «causes exogènes», le pourquoi-et-le-comment de la montée des extrêmes et de l’utra-droite en Europe (1. Un Front national au 2nd tour en France 2017, 2. Angela Merkel qui va composer avec l’ultra-Droite néo-nazi au Bundestag, 3. L’Autriche, seule face à ses vieux démons, qui se jette dans les bras d’un jeune conservateur de 31 ans de la Droite radicale, sans oublier la Pologne de Viktor Orban )

IMG_20171030_121904

L’ultra-nationalisme corollaire du libéralisme économique?

C’est peut-être bien dans cette direction qu’il faudrait chercher les causes de l’émiettement du socle démocratique de l’Europe. Y réfléchir de façon empirique, et comprendre pourquoi la riche Catalane (6% de la superficie de l’Espagne, plus grande que la Belgique, aussi peuplée que la Bulgarie avec 7,5 millions d’habitants, aussi riche que l’Irlande, et 20% de la richesse nationale ), veut se soustraire de l’Espagne #MadeinEurope. Le quotidien, c’est à dire, les méfaits de la politique économique est un catalyseur de velléités nationalistes. L’Histoire récente de l’Europe l’atteste…

./…

Les Apprentis …

Première rencontre entre Donald Trump et Emmanuel Macron à Bruxelles

C_fChPuW0AERkLk

Échange d’amabilités. Emmanuel Macron & Donald Trump: Jamais élus, 1er mandat et 1ère rencontre aujourd’hui à Bruxelles, les « Apprentis ».  A ce propos, une citation de Seb euhAlfred Musset (La nuit d’octobre, in La Muse)

« L’homme est un apprenti, la douleur est son maître, Et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert. C’est une dure loi, mais une loi suprême, Vieille comme le monde et la fatalité, Qu’il nous faut du malheur recevoir le baptême, Et qu’à ce triste prix, tout doit être acheté. Les moissons pour murir ont besoin de rosée, Pour vivre et pour sentir, l’homme a besoin de pleurs, La joie a pour symbole une plante brisée, Humide encore de pluie et couverte de fleurs« .

Les apprentis Cluzet Depardieu

Et le Monde n’a pas la patience des hommes qui l’habitent.

./…

« #Hitler, la folie d’un homme ». Et toute ressemblance toussa…

Revisitons le passé pour décrire l’actualitéfinjanvier 2017 …

Pour ne pas se perdre en arguties et en couinements de tous genres, précisons les choses:

Toute ressemblance avec une personne ou la situation à la UNE de l’INFO toussa … ne saurait être fortuite, pas du tout. Briser le silence, afin que nul n’oublie.

Mon avis, message à l’attention « des bons ». Quant aux « nationalistes du 4ème Reich » ….

20170131_123225

 (…) et je vous emmerde.

Cordialement.

./image

« #Allemand et #Noir (en plus!) »: Theodor Michael Wonja, rescapé des nazis …

wonja-592x296-1477753868Allemand et noir en plus!, il a survécu au nazisme. Theodor Michael Wonja (92 ans) porte sur lui tous les préjugés et stéréotypes collés aux Allemands et aux Noirs, il est les deux et l’accepte.

Dans son autobiographie (Allemand et Noir en plus!  éd. Duboiris), déjà un best-seller en Allemagne avec 40 000 exemplaires, désormais dans les bacs en France depuis le 29 octobreTheodor Michael Wonja retrace l’histoire d’un noir allemand victime des lois raciales de l’Allemagne du 3ème Reich, rescapé du nazisme  et qui a du faire face à la discrimination dans l’après-guerre

 theodor-michael-wonja-moi-allemand-et-noir-rescape-des-camps-nazis

Tiraillé entre ses origines africaines et ses «valeurs prussiennes», il affiche son attachement au continent Africain et au Cameroun – ex colonie allemande-, pays d’origine de son père qui débarqua à Berlin fin des années 1800- début des années 1900 avant de rencontrer sa mère, une allemande. Une vie de galère fait de boulots de figurants dans des « spectacles d’exhibition d’indigènes » pour survivre –car beaucoup considérait déjà que les Noirs étaient là pour leur prendre leur travail.Aujourd’hui c’est pareil, et pas qu’en Allemagne -. Puis, interné dans un camp de travail tenu par les nazis en 1943, il a eu beaucoup de chance. Question de Jeune Afrique:

Aujourd’hui père de quatre enfants, comment avez-vous pu échapper à la stérilisation forcée pratiquée par les autorités du Reich sur des enfants d’origine africaine ?

J’ai eu beaucoup de chance. L’administration m’avait sans doute oublié. D’autant que je m’appelle Theodor Michael. Il est difficile sans me voir de savoir si je suis noir ou blanc. Wonja qui est un titre honorifique à Bimbia, localité d’origine de mon père au Cameroun, ne figure pas sur mes papiers allemands. Je n’ai jamais reçu de convocation pour me rendre et subir cette stérilisation. Peut-être aussi grâce aux spectacles d’exhibition d’indigènes qui nous ont fait voyager dans plusieurs pays les autorités ont-elles perdu notre adresse…

A Paris –chez Présence Afrique, la référence il a rencontré sa famille et amis avant une séance de dédicace que nous livre JMTV+, auteur de la vidéo ci-dessus que j’ai résumé pour vous.

«Je suis allemand de nationalité, de langue maternelle, de culture. Un Allemand responsable aussi de la deuxième guerre mondiale, de l’extermination des Juifs. Et en plus, je suis Noir. Je porte en moi tout ce que le monde reproche aux Allemands et tous les préjugés et stéréotypes collés aux Noirs. Mais c’est surtout un témoignage de cette époque hitlérienne que j’ai voulu produire».

A lire et à offrir : Allemand et noir en plus! Souvenirs d’un rescapé des camps Nazis

./…