« Marseillaise » pour les «Enfants de #Banlieue» en finale de la Coupe du Monde… #FRACRO

[Prenez la Marseillaise dans son intégralité, coupez-collez – dans le désordre – avec deux trois points d’interrogations et quelques ajustements et ça vous donne un billet « Rendre à César ce qui est à … ].

Que veut cette horde de banlieusards? Français? Comme nous, ah quel outrage! Quoi? Des cohortes d’enfants de la banlieue feraient la joie dans nos foyers? Des phalanges de «Grands costauds & puissants », des caïds de banlieue terrasseraient nos fiers adversaires du jour? Mon Dieu! De vils gamins issue de l’immigration deviendraient les maîtres de nos destinées ? [Disent-ils]

Allons enfants des banlieues de France & d’Navarre, le jour de gloire est arrivé!
Contre nous de la tyrannie, l‘étendard de la banlieue est levé !
L’étendard d’la banlieue est levé! (Bis)
Entendez-vous dans les Cités, mugir de féroces Banlieusards!
Ils viennent jusque dans nos écrans plats, faire plaisir à nos fils & compagnes…

Refrain

Aux armes, Citoyens!
Formez vos bataillons!
Marchons, marchons !
Qu’un sang #MadeinBanlieue…
Abreuve nos sillons!

Tremblez, tyrans et perfides, Tremblez opprobres de la Patrie! Tremblez! Vos projets rassis vont enfin recevoir « leur prix ». Tout est soldat de banlieue pour l’honneur des trois – euh … quatre– couleurs!

Français de Banlieue, guerriers magnanimes, ne retenez votre élan! Épargnez vos tristes victimes du jour qui à regret bataillent contre vous! Mais pas leurs complices de Bouilléces tigres sans vergogne qui déchirent le sein de la Douce France.

Liberté ! Égalité! MBappé!

Enfant sacré de banlieue, combats avec tes frères de sang … #bleu, pour que sous le drapeau tricolore la victoire accoure à tes mâles accents d’origine

Et vous entrerez dans la lumière « des Champs (Élysées) » comme jadis vos ancêtres tirailleurs. Et vous trouverez dans la poussière la trace de leurs vertus ignorées. Bien heureux de leur rendre honneur et de partager leur courage, vous aurez le sublime orgueil de suivre leurs pas.

  • Paroles de la Marseillaise toute Puissante (nous rendons grâce à la République)
  • Vive la France & Gloire à la Banlieue! (Et demain tout ira mal). Dans l’attente…

À la Bien Cousin, Carpe diem.

./…

 

 

 

Publicités

Ceci n’est pas un tract du #FN, presque|#EnMarche en « Bleu Marine »…

[Édit, insert Chap. Terra Nova] La France a récemment observé le silence (radeau) face à l’#Aquarius, bateau de migrants en perdition en méditerranée. L’explication sur cette « nouvelle humanité française » se trouve peut-être dans le document ci-dessous ⤵️. Des questions hallucinantes qu’En Marche a posé à ses militants dans un sondage interne. Bref, le Parti politique de Macron est bien « EnMarche » vers le rassemblement National..

Non vous ne rêvez pas. Non ceci n’est pas une document du Front national ou des Républicains de Laurent Wauquiez, il est signé #LREM (La République En Marche)Objectif? Tester l’impact de ses velléités identitaires sur son électorat puis s’arrimer (si ce n’est déjà fait). La capitulation (politique) est avérée et le ComingOut sans conteste.

[Édit 20 juin] Depuis ce matin et suite à la révélation de ce tract raciste, « l’esquive » inventée par la Direction d’EnMarche est la suivante: « Ah non c’est pas nous qui avons fait, c’est Terra Nova, un Think Tank très sérieux qui fait des trucs scientifiques comme l’a dit ChekNews de Libé« . A peu près, pour résumer. Et pour ne pas se perdre en arguties, Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, petite présentation de « Terra Nova »! La Direction des opérations au service de Macron…

Terra Nova EnMarche Tract Raciste FN

Bref, « Terra Nova c’est #EnMarche et réciproquement ». Même Libération est tombé dans le panneau, c’est pourtant facile à vérifier à l’heure des internets et des archives numériques. Il faut arrêter de perdre les gens que pour des cons…

Tract raciste élaboré par LREM dit EnMarche. CQFD

./…

« Faire pour la banlieue c’est faire avec la banlieue en #banlieue et nulle part ailleurs ». Avis…

Entre autres déclarations d’Emmanuel Macron sur le « plan banlieue qui  ne pas son nom« , il y a cette annonce phare du jour: création de 300.000 stages de 3ème pour les « jeunes des quartiers ».

Des « places de stage » dans les administrations pour les « jeunes des quartiers en difficulté ». C’est bien. Donc, pour résumer, « la banlieue est un jeune en difficulté, niveau collège en quête d’un stage de 3ème ». À peu près et j’exagère à peine. Aussi, puisqu’il est admis – comme pour l’équipe de France de foot d’ailleurs-, qu’on a tous le droit d’émettre un avis sur la « banlieue » (surtout lorsqu’on y habite pas/ou plus), permettez que je fasse la proposition suivante:

Organiser des stages d’insertion en banlieue, obligatoires pour la classe politique et les éditorialistes, idem les décideurs économiques, etc

Une sorte de Koh Lanta au cœur de la cité avec si possible, le niveau des revenus de la banlieue sans oublier les épreuves d’immunité. Et comme le dit si justement le BondyBlog dans une tribune à lire, «Tant que vous ferez à notre place, ce ne sera pas pour nous, ce sera contre nous!».

Oui, un Conseil présidentiel des villes à l’Elysée c’est bien mais … « Faire pour la banlieue c’est faire avec la banlieue, en #Banlieue et nulle part ailleurs ».

./…

Du « pays des droits de l’homme » au « pays de l’homme de #Droite (extrême) », la #France …

Juste un titre et une illustration (de Marc Dubuisson) pour ne pas … « vous entraîner dans de vastes périodes oratoires où la fleur de la rhétorique (que je n’ai pas) permet parfois à d’habiles éditocrates (que je ne suis pas), d’escamoter le fond d’une actualité pour ne présenter qu’un talent patenté fait de mots, de périphrases, adroitement juxtaposées, aussi sonores qu’inutiles ». Passons à l’essentiel …

(L’Intro ci-dessus, que je recycle Ad Libitum est un souvenir d’une très vieille lecture, une plaidoirie dans un roman de San Antonio (Frédéric Dard) je crois (de mémoire). Le titre? Non, pas l’histoire de France vue par San-Antonio, c’est autre chose, je ne m’en souviens plus, passons). Bref, la France, ex « pays des droits de l’homme » est devenue « Pays de l’homme de Droite ». Bientôt dans la galaxie des « Shithole countries »? C’est possible, ne jamais sous-estimer notre capacité à « bien faire »

Relire: «Comptoir des étrangers»: la politique de la terra incognita

./…

Manuel Valls: « La France tu l’aimes ou tu la quittes ». (Billet x° degré Celsius)…

Séquence #Pasdamalgame, billet x° degré avec encoche⤵. Chaud devant!…

Valls barcelone Municipale .jpg large

« Ah ces #biNationaux, ces fils d’immigrés! C’est terrible. Ça vient chez vous, vous les accueillez à bras ouverts sur l’ex terre d’accueil d’avant la #LoiAsileimmigration, vous leur donnez tout: l’éducation à la française, gratos, les allocs pour les parents, ça grandit, ça refuse de bosser pour faire des meetings – de la politique-, puis, par charité chrétienne vous leur donnez des postes à responsabilité, un avion de fonction pour aller voir des matchs de foot à l’étranger (en famille, pour la finale Ligue des champions), vous validez leurs élections malgré les « doutes bourrages des urnes » pour ne pas les stigmatiser, vous leur donnez du blé et des « boulots à rien foutre« , on les invite à la télé pour bien afficher la diversité des opinions dans notre belle société, etc. Et ça vous fout quand même le bordel et comme c’est pas permis! Civilisationlaïcitéidentité! ça hurle, matin-midi-soir, des nuisances sonores jusqu’à pas d’heure. Non, ne surtout pas envoyer les flics comme à #Tobliac, évitons les violences policières. Puis un beau jour, comme ça,  piqué pour la mouche catalane – à moins que ça n’soit sa récente séparation avec sa femme, ou parce que plus personne ne partage ses délires, ça boude, ça vous tourne le dos pour se barrer dans son pays d’#origine! E.T., « Je veux rentrer Maison! ». Ah les adoptés de la République, aucune reconnaissance, pfff… chui écœuré (Mais pourquoi? C’est pour la bouffe c’est ça?) »

Manuel Valls ET.jpg large

« En même temps, des « comme ça » on n’en veut plus! Qu’il se barre, ça nous évitera de l’expulser – Non, on ne demandera pas sa déchéance de nationalité, il n’a pas crié « Allons au Bar! ». Mais il est tout aussi perturbateur endocrinien et radicalisé que les autres, passons-. Il ne veut plus de nous, ok! Qu’il se rassure, c’est pas nous qui allons lui mettre les bâtons dans les trous! – c’est du Coluche-. Il faut juste espérer, et prier, que son pays d’origine ne le rejette pas. Je vous mets mon ticket qu’il aura des problèmes d’intégration, comme ici. Enfin, fasse le ciel qu’ils le gardent là-bas! Et on versera une pension alimentaire si besoin, pour aider. »

Bref, « la France, tu l’aimes ou tu la quittes« . CQFD. Moralité? Oui c’est important, toujours..

« Ceux qui vous reprochent vos origines manifestent souvent un manque sur leurs propres origines. Aussi, pour partager « cette souffrance » sur ces racines enfouies ou oubliées, les aider à s’exprimer sur cette quête d’identité: (Et toi tu viens d’où? de quelle région – ou pays-?, ça te manque hein? Depuis quand t’es ici? ça doit être beau chez toi j’en suis sûr, allez raconte! etc) … « 

Voila.

./…

Alexandre Dumas, Chevalier de St George, Guillaume Guillon Lethière, voici leur #Histoire (de #France) …

De Thomas Alexandre Davy de la Pailleterie (dit Général Dumas) sous Napoléon, au Chevalier de St George, violoniste virtuose à la cour du Roi et qui posa dans les tableaux du peintre Guillaume Guillon Lethière, deuxième prix de Rome et premier antillais à entrer à l’Académie Française, ce documentaire de 26 minutes nous éclaire sur la vie flamboyante de ces trois héros de l’Histoire de France

Au XVIIIème, dans le « Paris empoudré », leur « singularité » était un pari et ce ne fût pas un handicap dans leur ascension sociale. « Le rêve Français » (ce soir sur France 2) était une réalité, enfin presque

./…

Chère #Mennel (lettre de Christiane #Taubira à …). Lisons.

Quand la « Grande et haute voix«  Christiane Taubira prend sa plume pour écrire à la jeune Mennel (ex The Voice), ça mérite bien une lecture intégrale. Entrez …

Chère Mennel …

L’affaire dure. Je l’ai découverte tardivement, du fait de déplacements successifs hors de France. Je pourrais en rire et railler, voilà, dès que je m’éloigne, ce pays s’égare. Mais cette histoire ne donne guère envie de plaisanter.

D’abord l’essentiel : votre voix, imbibée d’émotion et de chaleur, est pleine de personnalité. Et cette interprétation que vous donnez d’Hallelujah est un enchantement. Leonard Cohen la chantait divinement dans ses récentes années. Jamais la spiritualité et la sensualité ne furent mêlées dans une voix et un corps d’homme avec autant de grâce et de puissance. Comme un vin de glace ou un rhum vieux qui aurait fait mine de s’être assoupi dans un fût de chêne ou de wapa d’Amazonie. Il chante, implore, exalte et sublime. Dance me to the end of love s’en approche, mais Hallelujah transcende tout, si merveilleusement. Et que vous, si jeune, rendiez un tel hommage à cet immense poète, si tendre, si triste, si raffiné et qui nous demeure si indispensable, donne envie de renouer avec un optimisme d’essence et d’existence.

Chaque fois que je vais au Canada je ramène un recueil de ses poèmes que j’achète en librairie à Montréal, Québec ou Ottawa ; et comme je les ai déjà tous, je les offre. Vous l’avez probablement vu ou entendu chanter The Partisan. Cohen fait partie de mes grandes amours des années soixante-dix, du temps de mes études universitaires. Ce fut d’abord Suzanne, évidemment, puis le temps passant je l’ai poursuivi de concert en concert. Vous avez vu comme il tient son micro lorsqu’il interprète So long, Marianne, tout en joie et en mélancolie ? Et ce solo de violon… Nous imaginons, vous et moi, ce que donnerait, en notes plus graves, un solo de oud ou un duo violon-oud.

Mais revenons à l’hystérie.

On vous reproche votre ‘turban’, disent-ils. Il vous sied délicieusement, sans rien dissimuler de votre beauté encore en éclosion. Ils vous reprochent de chanter en arabe… incultes, ils ne savent pas finir la phrase: en arabe la chanson d’un Juif magnifique. Quelle somptueuse audace, et quelle promesse pour notre monde !

On vous reproche des tweets passés. Vos références intellectuelles étaient loin d’être recommandables. Je ne me situe pas dans le champ moral, il est le moins fécond. Sur le plan philosophique d’une conception de la vie, du rapport à l’autre, de l’exigence envers soi-même, d’une vision de la socialité possible et souhaitable, ces deux références sont simplement indigentes et lamentables. Manifestement fourbes, parfois immondes. Ils ne sont pas les seuls. Le souci, c’est la fascination qu’ils parviennent à exercer sur de jeunes esprits, même brillants. C’est cela le seul sujet, pour nous autres adultes.

Vous vous êtes excusée et vous avez bien fait. N’en ayez surtout aucun regret, c’est votre hauteur. Et tant pis si les fâcheux eurent le dernier mot sur les pusillanimes et les commerciaux. Ce n’est qu’un avant-dernier mot. Le dernier, c’est vous qui l’aurez si vous décidez qu’il vous revient de tracer vous-même votre chemin de vie.

Les seules personnes que vous devez avoir à l’esprit sont les familles et les proches des victimes de l’attentat à Nice ainsi que celles du père Jacques Hamel. Il y a tout lieu de croire, pour ce que nous savons de sa bonté, que lui aurait su vous offrir une écoute et vous dire en quoi vous faites gravement erreur. Vos excuses sont la marque de votre dignité. Elles ne doivent pas vous exonérer d’une vigilance sur la sensibilité des autres, sur les plaies qui ne referment pas, sur ces cicatrices qui saignent et saigneront encore, selon les mots du poète Antara.

Le philosophe Emmanuel Levinas confiait que son père, s’adressant à ses fils, les adjurait de s’installer en France, c’est là qu’il faut aller vivre, dans ce pays où l’on est capable de se déchirer pour l’honneur d’un capitaine juif, le capitaine Dreyfus. Tant d’agressions antisémites, de défiance et d’injures à l’encontre des musulmans, d’actes et de propos racistes, de déchaînement xénophobe, de résurgence homophobe, d’arrogance sexiste, laisseraient accroire que ce temps est révolu, que l’intolérance règne sans partage. En attestent les victoires des pleutres à pseudonymes, aux doigts fébriles sur leurs claviers. Il n’en est rien. La France reste une terre de passion et de générosité, elle est une béance du monde d’où surgissent, toujours vives, des querelles et des fureurs qui n’ont jamais su dissoudre ses ardeurs fraternelles. C’est bien là qu’il faut vivre.

Et d’abord, c’est votre pays. Ne vous le faites pas voler.

Christiane Taubira (via Facebook)

Fin de la « nouvelle bonté à l’attention des assassins d’aube ». Pas mieux. Relire aussi (mon avis): « L’instant #Mennel: « Hallelujah » de Leonard Cohen, FashionSong & trilogie verbale ».

Photo_2018-02-23_08-21-25_AM

HaMennelujah, Amen! Message de service, partageons.

./…

 

L’instant #Mennel: « Hallelujah » de Leonard Cohen, FashionSong & trilogie verbale …

Dès les 1ères notes sur le plateau de «The Voice/TF1», un «moment bijou», séquence émotion..

Sauf mauvaise foi, « pas possible » de ne pas aimer. Et mon p’tit doigt me dit « qu’ils » trouveront à redire, je ne sais pas pourquoi, une habitude des réseaux sociaux très certainement -, les activistes d’une certaine France iront chercher des détails pour couper les ailes de celle qui s’affiche déjà comme la potentielle gagnante de cette joute musicale qui m’indiffère. L’on cherchera dans son passé des «coquilles», des bouts de boisde Dieu pour allumer la cheminée de la délation et réchauffer les veilles antiennes d’un village communautaire enneigé et inondé par des bourrasques venues des contrées lointaines. Dans les quelques heures/jours qui vont suivre cette prestation, sonnera l’heure H(aine) d’une société qui désormais tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Pendant qu’en Angleterre Big Ben marque une pause, et qu’en Belgique on se tape des barres de frites dans le confort du canapé de la tolérance, en France les chiffonniers de la république trouveront bien le moyen de s’indigner sur cette belle séquence « Hallelujah » – de l’hébreu הללויה ou Alléluia en français-, Ode à la racine judéo-chrétienne, chanson de l’immense Léonard Cohen sanctifiée par une jeune franc-comtoise, bilingue (tri) et « look Bardot » des années yé-yé. Je le répète …

« La discrimination s’habille toujours chez « très bonne intention »

Et « ils » dessinent, tranquille, les contours de la «Fashion week-haine» à leur guise. La musique adoucit les mœurs, chez les cons c’est l’inverse (Proverbe). [Édit: On me signale à l’instant – dans l’oreillette – que j’ai quelques TGV de retard, la «bande organisée en Conseil Numérique des Réseaux Sociaux» est déjà passée à l’œuvre. Polémique de chiffons, nouvel attentat (moral), une victime et de nombreux vexés].

« Hallelujah», Amen bande de cons!

./…

 

La « #FNisation des esprits » #EnMarche, « faire barrage » qu’ils disaient …

Bienvenue en #Macronie

./…

« Être #Charlie », 3ans après …

20180106_095216

« Être Charlie, 3ans après, c’est ceux qui en parlent le plus qui le sont moins« .

Constat.

./…