[Titre de billet de #Blog à vendre] «Les #Zinfluents de la #LigueduLOl sont morts, voici leur histoire»…

C’était le BoysBand des internets de l’An 2010 mais il n’en reste plus grand chose

Juste un titre de billet de blog à vendre, ok les gens? Les enchères en DM, sur Twitter, ou dans les commentaires. J’offre l’illustration ci-dessus et un pack de #backlinks, comme on disait, en l’An 2010, ce bon vieux temps où l’on codait nos boutons de partage pour propulser nos billets de blogs sur les réseaux sociaux. Pas le temps d’écrire sérieusement sur la #LigueDulOL que j’ai croisé sur les internets avec son Twitter en 140 caractères, un monde en Noir&Blanc où intégrer une image dans un tweet était galère. J’étais hébergé dans une autre «Ligue», celle des blogs de Gauche, les LeftsBlogs, une bande organisée de colleurs de tweets et de baffes, mais uniquement sur le plan politique, contre les Sarkozystes. Être dans la Sainte Église des Blogs c’était une «protection» dans le monde numérique du début des années 2010. Un club mixte, avec des garçons et des filles, des gens bien & des cons, un groupe éclectique et il ne fallait surtout pas nous chercher, nous avions les clés de «la machine à baffes» qui servait tout le temps, même -et surtout- entre nous, et c’était pas joli-joli j’avoue. Pas d’excuses à nos victimes Sarkozystes, c’était de bonne guerre, ils nous le rendaient bien. Nous avions un objectif: virer Sarko en 2012 et c’est ce que nous avons brillamment réussi lors de la première vraie campagne numérique pour une Présidentielle en France, au sein de la Team FH2012, #TousHollande.fr piloté par l’excellent Romain Pigenel l’inventeur de la «riposte Party» (c’est-à-dire, réunir physiquement des blogueurs et des twittos pour assurer le sav numérique d’un événement politique avec mise en avant du fact-checking). Un grand moment numérique, des frissons aujourd’hui encore du seul fait d’en parler, Objectif l’Élysée et l’information était en Live sur RadioLondres (hashtag #MadeinMoi)

On avait nos travers, nos défauts, nos Blogowars, nos Tweet-clashs, notre Vincent Glad « Grand Mohock », etc. Non nous n’étions pas «blancs comme neige». Avec un noir dedans – suivez mon regard – , c’était difficile, je me comprends😏. Passons. Nous squattions le haut des classements des blogs et de la net-influence de l’époque, et l’ami Guy BirenBaum était un peu, beaucoup, notre «parrain», enfin presque. Il a aussi subi d’horribles attaques de la Ligue du Lol sur sa personne. Pour les blogueurs que nous étions – et que nous sommes encore pour certains avec une forte baisse d’activité,-, l’attaque ad hominem de la LigueDuLol fut ce papier de Vincent Glad sur notre «corps de métier numérique»: «Les Blogs sont morts. Voici leur histoire«  écrivait-il, on n’avait pas aimé. Bref, Les gens de la Ligue du Lol sont morts, eux, numériquement, voici leur histoire racontée par Victor Hugo en 1869 déjà, dans sa description du «FunClub», un groupe de JeunesAristocrates à «l’humourDouteux»| Extrait…

Ligue du Lol Vincent Glad

La ressemblance avec est frappante n’est-ce pas? RIP les antisémites de la #LigueDuLol (Vincent Glad (Libération), Alexandre Hervaud (Libération) Olivier Tesquet (Telerama), Guilhem Malissen (Nouvelles Écoutes), Sylvain Paley (Studio 404), Henry Michel, (rédacteur, créateur de podcast), Baptiste Fluzin (ancien directeur créatif), Stephen des Aulnois (rédacteur en chef du Tag Parfait), David Doucet (rédacteur en chef des Inrocks), Christophe Carron (rédacteur en chef de Slate), Renaud Aledo (communiquant), etc.. et longue vie aux BlogsPropres!

PS: Ce titre de billet est à vendre, je répète ..

./…

Publicités

Bref, j’ai retweeté mon propre tweet, c’est désormais possible…. #Twitter

C’est fait. Twitter nous offre la possibilité de retweeter nos propres tweets, et j’ai testé sur smarphone (Twitter pour Android / S6Edge+). Sur PC ou Mac, ça marche aussi.

image

1. On édite un tweet, 2. On appuie sur le machin « RT » -vous remarquerez qu’il n’est plus grisé, et tadam! S’affiche deux options, « Retweeter » et « Citer ce tweet ».

image

3. Et hop retweet ! Et c’est fait. Vérification...

image

A quoi ça sert? Certains diront « à rien », d’autres, à redonner vie à un texte (ou lien) deja partagé -hors période d’affluence par exemple- pour en faire profiter un plus grand nombre. Je pratique souvent cette « philosophie » sur le net, « à la main » ou via un deuxième compte. C’est désormais officiel, #Twitter a validé la « gestion de la visibilité des tweets et messages ».

« un tweet bien partagé comme par soi-même »…

Oui, on peut le dire car le tweet n’est pas un objet à usage unique, on peut -et on doit- le faire vivre. En effet, un tweet posté à 11 heures est moins bien partagé que le même à 12heures, ou à 19 heures. Savoir élargir sa cible, « Être colleur de tweet ou disparaitre » dans la forêt des messages web, il faut choisir. C’est ce que j’appelle « l’auto-réseau », et l’ami #Twitter l’a entériné. Autre chose, cette option permet d’atteindre la cible hors fuseaux horaires – des copains au Canada (Fabien Ménilmuche)- ou en Chine (Xien Tao), etc.-, on ne pense pas assez aux copains followers d’ailleurs, c’est un tort. L’auto-retweet redonnera désormais une seconde jeunesse à un très vieux tweet qui colle à l’actu, au fait du jour, une redondance nécessaire et bien pratique, les archives

Pour finir, à défaut de se retweter, on peut partager  un billet de blog en changeant le titre, ou juste avec une phrase-clé (exemple ici: « un tweet bien partagé comme par soi-même »... ), une stratégie com’ qu’utilise l’ami Sarkofrance pour son semainier (politique)., avec « mentions » (@NomDel’invité cité ou pas dans le billet), je conseille. Aussi, j’attends les excuses de tous les bourrins qui n’ont rien compris aux internets (j’ai les noms) et qui pestaient hier contre cette pratique intelligente, les gens  « Oh le mec! il passe son temps à retweeter ses propres tweets, il n’a que ça à foutre, etc. ». Les cons, il faut peut-être que je fasse un billet (tuto)  sur les outils de partage automatique (dlv.irt) qu’utilisent tous les Community Manager (CM) et les grands médias, il suffit de suivre leur fil pour s’en rendre compte. Voila, et cékikia l’air con maintenant?

Bref, j’ai #retweet mon propre tweet. [#PS: ça ne marche pas pour les programmes politiques comme l’espèrent certains pour 2017. Difficile de copier le tweet-programme-des-autres pendant 5ans et espérer refaire le #Tweet2012 pour endormir les twittos, non.]

./…

Les Z’influenceurs sur #Twitter: #Grève09Mars in #CQFD de Canal+…

Une très sérieuse étude de @itélé dans l’émission « Ce Qu’il Fallait Décrypter » nous livre les statistiques (volume des tweets) lors de la grève contre la loiTravail (ou loi #ElKhomri) du #09Mars2016.

@bembelly @itélé #09mars influenceurs2

Et grâce à MakeMeStats, un outil d’analyse qui facilite la personnalisation des indicateurs, ils ont établi le Top 5 des influences les plus visibles sur le hashtag #Greve09Mars. Chiffres et pourcentages etc…

@bembelly @itélé #09mars influenceurs.3

Et comme vous l’avez tous remarqué, je suis un Z’influent! Plus personne ne le conteste désormais, c’est @itélé qui le dit, pas moi 😉 . Et tout ceci grâce ce tweet viral partagé depuis la terrasse de Twitter notre café-bar où l’on se promène même par mauvais temps smartphone en bandoulière..

@bembelly @itélé #09mars influenceurs

Nous allons donc remercier @itélé pour ce «discours de vérité» qui n’énervera personne je suppose (si ?), je remercie l’auteur de cette photo que j’ai partagé dans la précipitation sans référence (c’est mal, pardon). Et pour finir – c’est important-, je n’excuse pas @itélé d’avoir écorché mon nom. Ah non! M’appeler «Bébamli» au lieu de « Bé-mbé-lly », fallait oser, ça a fait de la peine à ma mère devant sa télé (à 10’06).

Écorcher les noms africains est une vieille tradition je sais mais bon, faites un effort les gens, à la longue ça devient vraiment pénible je vous assure. Passons. Sinon, merci d’avoir partagé ce très beau tweet qui me vaut ce statut de «Jeune et Z’influent » (Explication: c’est l’effet RT viral de MaceScaron, un gros z’influent et boum!). Juste une chose pour finir, depuis le temps que je suis un « jeune lycéen », je pense que je commence à me sentir un peu vieux quand même, enfin je crois. Mais chuuut,  ne pas leur dire, ok ?

Bref, je suis jeune et z’influent! c’est @itélé qui l’a dit.

Et ça me va. CQFD.

 ./…

#Net influence: Pourquoi Nicolas ne blogue plus ses stats…

240_F_52967877_HXMzXrLuWkYxrgC3nLc3laibI2uqZzzhLe Web change, les blogs évoluent, une mutation perpétuelle dans ses relations humaines et dans ses outils. Certains se posent la difficile question: « Pourquoi je blogue« . L’ami Gauche2Combat y répond avec intelligence dans un billet qui mérite votre attention. D’autres, perdus dans les grandes valeurs actuelles de la Droite et des extrêmes tentent de nous expliquer pourquoi ils ne bloguent pas ou si peu au lieu de nous dire pourquoi ils ne publient plus leurs stats…. Ah les stats! Ce bon vieux reflet de l’influence d’un blogueur z’influent! L’alpha et l’Oméga des idées, des courants d’idées. les stats, c’était le pavois…

On assiste -semble t-il- à la fin d’une époque, d’une tradition, celle de publication des stats, longtemps au coeur de la stratégie de blogage chez certains.  Aujourd’hui, c’est de ce silence statistique qu’il faut débattre. Comment l’analyser, comment l’interpréter?

Il n’est nullement question d’invectiver, ni de se moquer -juste un peu-, il est surtout question de savoir où en sont les «blogueurs de gouvernement», c’est-à-dire ceux qui soutiennent encore les «idées Valls» et, quel est leur poids -ou z’influence– sur ce qu’on appelle la «Blogosphere de Gauche». Ce billet est une interrogation, appelle à une réflexion sur le bouleversement politique qui s’observe aussi sur les blogs (politiques), un constat symptomatique de la déchéance des idées portées par l’exécutif actuel.

image

Bref, je me demande: Pourquoi Nicolas ne blogue plus ses stats? Oui, pourquoi l’addict renonce à son marronnier du mois-de-l’année. Derrière cette interrogation style je me moque un peu -beaucoup-passionement-à la folie- , se cache une vraie interrogation sur l’importance supposée de certaines références sur les blogrolls de Gauche, je m’interroge sur certaines fréquentations (blogs racistes, Facho-vichystes et antisémites) que certains valorisaient, -je cite-: « Ma consœur Elooooody connait l’honneur suprême. Didier Goux a ajouté son blog dans sa blogroll. Selon les mois, ça va lui valoir des milliers de visiteurs supplémentaires et elle sera canonisée. –Jejoun, Fév.2013-« , et valorisent encore pour leur capacité -nous disait-on à alimenter nos blogs en lecteurs. Canonisée, rien que ça.

Des questions. A quand le retour des «stats-youplaboums» chez Nicolas? Pourquoi il ne blogue plus ses stats? Pourquoi ne pavoise t-il plus? Effet @b? Je pose la question.

./…

C’est fait. Antoine de Caunes baptisé #Sapeur Congolais ….

Antoine (De Caunes) a été fait Sapeur par mon frangin le Bachelor, la cérémonie – baptême de la Sape– a eu lieu dans la Grande Cathédrale Africaine de Paris, la bien nommée « Connivences Notre-Dame-de-la-Sape«  à Château Rouge.

Désormais binational avec son passeport congolais sans « déchéance de Sapologie » – sauf dans les cas « d’attentat à l’élégance »-, Antoine de Caunes a l’autorisation d’être SapéCommePogba s’il le souhaite, c’est dans le forfait. A suivre? Save the date, Printemps 2016 pour l’intronisation de Romain Pigenel, le Dandy de la Com'(politique), une touche crédible validée par les inRocks. Pour les invitations, se rapprocher de Marion Scappaticci, Community Manager (CM) des Sapelogues, mais-pas-que. Oui, « un jour, elle avait pris l’avion, puis est rentrée en Afrique ». Dans l’attente, louons St-Antoine, habemus De Caunes! Sans déconner.

CYwlZwVWQAAruGU.jpg_large

De Caunes Sapeur

Oui, la Sape c’est du sérieux. Ah! j’oubliais,  tenue correcte exigée! pour le printemps de Romain- .

lire aussi: Fashionista: Old School #SapésCommeJamais

./….

Hausse du chômage: Non, on ne change pas une équipe qui gagne…

Mauvaise nouvelle pour l’économie française qui peine à embaucher, mauvaise nouvelle pour les demandeurs d’emplois et, mauvaise nouvelle pour François Hollande qui avait lié sa candidature éventuelle de 2017 à une inversion (ou baisse) de la courbe du chômage.  Le seuil des 3,5 millions de demandeurs d’emploi est atteint…

2015/04/img_1375.png

Surtout ne rien changer car, ce n’est peut-être pas une mauvaise nouvelle pour tout le monde. Question: A qui « profite » la hausse du chômage? Excepté les artisans de la « fin du CDI » pour créer des emplois précaires, un nom vient à l’esprit, devinez (relire le paragraphe1).

(Screen, 20Minutes)

[Màj] Top 20 lyonnais à suivre sur twitter (Sélection by @Tribunedelyon)…

Après « Les dix qui tiennent vraiment la presse à Lyon », l’hebdomadaire Tribune de Lyon nous offre sa très Sélect liste des 20 lyonnais à suivre sur twitter, bref, les Z’influents, comme on dit…

2015/03/img_1149.png

Des visages connus (JM Aulas, Monseigneur Barbarin etc..) et, le Chevalier de Saint-George, piétiné (avec plaisir) par la Grande Sylvie @trublyonne (à Gauche, toujours). Teasing: Mais qui donc se cache derrière ce mystérieux z’influent? Ah ah ! Réponse dans Tribune de Lyon de ce jeudi 26 mars (dans vos kiosques) pour découvrir l’intégralité des profils, avec des surprises dedans.

Édit 26 mars 2015. J’ai acheté la Tribune de Lyon, 1.5 € seulement…

Dans le Who’s Who twitter des lyonnais à suivre, on trouve 20 profils dans 5 groupes: 1. Ceux qui font rire avec l’ami Philippe Boyrivent (@Petit-Fayot) un excellent graphiste, j’en parlais déjà en 2011 (lire), 2. Ceux qui nous informent, avec dedans Dom Blanchard @Blancharddom, le lyonnais de LCI, TF1 et ex de Radio France, 3. Les Stars incontournables, JM Aulas  @JM_Aulas de l’OL, Bernard Pivot @bernardpivot1 le « Bouillon de Culture« , Marie @enjoyphoenix la youtubeuse,  4. Les Politiques avec Sylvie Stefani, Adjointe à la Culture Lyon 8 et, 5. Les blogueurs, avec l’ami @Littlecelt de Lyon Family Crunch, @Mlle_Gekette et un blogueur (politique), disons, un avatar…

CBB2IHsWQAADIyACBB2IHsWQAADIyA lyonnais à suivre sur twitter TRibune de Lyon 26 mars 2015 2

Quand je vais dire ça à ma mère…

(…)

Games of blogs (2): Drapeau noir…

drapeau-noir-patch-a-coudre-9x9cmLe drapeau blanc érigé sur «Extimités (politiques)» depuis quelques jours est la résultante du vent glacial qui s’est abattu sur la blogosphère, à Gauche de l’échiquier politique.

«Un drapeau blanc est une trêve pendant laquelle on peut parlementer. Tu t’en sens capable?» m’a demandé David. N’étant pas Goliath, je vais me borner à répondre aux inquiétudes sincères de ceux qui souffrent de nous voir si mal sur nos blogs…

Ces derniers jours, j’ai relevé ça et là quelques interrogations, des tentatives d’explications avec «quelques regrets», et cette constante: C’était mieux avant. Oui, c’est toujours mieux avant, et qui ne saurait être nostalgique de cette bonne et vieille époque où les victimes de la vindicte des blogs voyaient déferler sur eux toute une horde d’affreux gauchistes-du-web? Être dans l’opposition, une belle époque, celle de la reconquête et de la «Grande École de la riposte en bande organisée». Le novice que j’étais découvrait avec admiration les anciens-des-blogs, ces affreux redoublants de la «session présidentielle 2007», c’était ma période initiatique avant notre réussite collective à l’examen de passage de Mai 2012. Diplôme d’entrée à « l’Université de la Majorité Présidentielle» en poche, la grande Promo #FH2012 est devenue cercle des «blogueurs de gouvernement» et a très vite tourné court, les divergences politiques ont pris le pas sur le reste, difficile de se retrouver dans ce checker (politique).

Des divergences politiques…

Après Mai 2012, «le changement c’est Maintenant» a bien eu lieu, la politique «soc-lib» enrobée dans du papier rose a fortement impacté l’unité des blogs-bataves. Difficile de défendre une ligne politique entachée par des mesures que nous avons combattu sur nos blogs du temps de l’opposition. Certains le font encore, 1. pour des raisons professionnelles (conseillers, assistants parlementaires, Community Manager (CM), etc., 2. par respect des mandats locaux (les élus) ou dans l’attente d’une investiture (les candidats) etc., 3. par adhésion politique, avec de nouvelles affinités parfois bien au delà de la Gauche. Et, les blogueurs pas encartés politiquement défendent en interne leurs convictions, certains sont partis sans laisser d’adresse, blogs fermés.

Dans ce foisonnement, le groupe devient aréopage, les tensions se font jour, les clans se (re) forment, les vieilles habitudes refont surface, les avantages d’hier deviennent les inconvénients d’aujourd’hui et la bataille Gauche-Gauche la nouvelle norme, avec les mêmes recettes comme au bon vieux temps, ça nous occupe.

La bataille des blogs (politiques)…

Il faut savoir que les «fraternelles-du-web» ressemblent à une cour de récréation: Il y’ a toujours un gentil teigneux mais sympa dans le groupe, il a l’amitié facile, aime partager son goûter et sa limonade pour plus d’affinité, toujours le premier à souhaiter son anniv’ à tous les potes et souvent taquin avec les filles, un bon copain en gros. N’empêche, il se veut et se croit «chef de groupe», lance des expéditions punitives, distribue les brevets d’anti-ceci et d’anti-cela et pense détenir la règle du jeu, j’exagère à peine.

Sur les blogs (politiques) et sur les réseaux sociaux en général, s’est installée une joyeuse violence où certains pensent détenir «le permis d’insulter », un sésame qu’ils utilisent ad libitum sous le sceau «liberté d’expression» dans des invectives à répétition. Et face à la riposte (l’auto-défense), ils parlent d’agression, un monde merveilleux codifié à façon. N’empêche, ça reste un jeu qui peut devenir très drôle (ou pas)…

Et pour finir…

Les divergences politiques (sur le plan national) précèdent presque toujours les joutes verbales sur les blogs, elles les alimentent souvent, les amplifient parfois, et les billevesées qui s’en suivent ne portent que très rarement sur les contenus incriminés car le «différent» (politiquement parlant) devient «l’ennemi», certains plus que d’autres, sa nature remplace son contenu, ses aspérités ses écrits, il cesse d’être blogueur, il devient l’autre, passe du virtuel au réel et s’adapte.

« Interdépendance réciproque, recevoir un service et pouvoir le rendre, et sans aucune relation de subordination » une définition possible des blogs, c’est du moins ce que j’ai appris dans une autre cour de récréation, avec d’autres règles, c’est ma boite à outils appliquée sur le web, ça aide. Parlementer? «My blog is Pro-friendly, J’aime les blogs», les passerelles sont toujours possibles mais certaines choses ne sont pas négociables comme je l’écrivais dans ce billet, avec un ton peut-être pas adapté, disons que c’est mon humour «avec beaucoup d’affection», aujourd’hui encore et demain si besoin, et comme nous le savons, «rien n’est plus ridicule que de refuser de paraître ridicule surtout lorsque la nécessité l’oblige».

 « cuiusvis hominis est errare, nullius nisi insipientis perseverare in error »

Amitiés.

(…)

Games of Blogs: Drapeau blanc …

drapeau-blanc-216x300

(...)

Blogs (politiques) : Des liens et des baffes …

Cité par FreecasaBabylon, je me découvre dans un billet de branleur (c’est lui qui le dit), billet copie carbone de celui de Jegoun titré Où sont nos blogs politiques?. Et je lis…

 « et Bembelly continue à vouloir prouver la supériorité des noirs».

Ah bon? Je ne savais pas que, quand un blogueur « d’origine » t’en colle une (parce que tu le vaux bien), ce n’est pas pour ton contenu incriminé mais juste parce t’es «blanc» et qu’il «continue à vouloir prouver la supériorité de ses origines». What the fuck? traduction, «c’est quoi ce bordel»? Un mot me vient à l’esprit, comme ça, c’est dans l’actualité (pour rire), c’est un appel à l’aide pour un «ApartheidoWar»?, j’aurai pu dire fatwa, mais ça serait déplacé, restons catho. Hé ho! pas d’amalgame on avait dit! passons. Heureusement que je ne suis ni gros ni roux-frisé, ça m’évite d’être accusé de faire l’apologie de l’obésité ou de militer pour le retour de Larousso à la télé! (ouf!).  Blogueur-politique n’étant pas une nationalité, je vais répondre à cette jegounerie-amicale car je ne risque rien, courtoisie ebuzzing oblige et,  «à conneries, connerie et demi»…

J’ai décidé de briser les chaines liens de la fausse amitié et de la compromission morale, pour le Kremlin des claques et baffes (#KcB), et sans attache. Si ce «retrait souhaité» est la preuve de la «supériorité des noirs» (sic), alors ça me va! Etape ultime d’une vie de nègre? ok! On ne va pas se (re)fâcher hein? On va éviter. Je vais donc dire, ça me convient! 🙂

Disons pour finir, je curate les «dérives de Gauche» sur les quelques blogs (1, voire 2) qui dérouillent grave sans s’en rendre compte. Quant aux cons de Droite, je m’en tape royalement, pas envie de «leur faire de la pub» aux Corto, Parrillo et DGoux, les connivents se sont désignés volontaires, soit. Donc, plus besoin de me chercher pour me trouver, je fais de la «#ComPol des blogs qui dévissent», disons de la #Com’Blog, c’est nouveau, je viens de l’inventer, je t’explique: j’observe, je constate et paf! j’allume! un vrai plaisir, c’est jouissif…

Des liens, bordel? Oui, mais avec des baffes si besoin, c’est encore mieux!

nuage-copains1

Vive la République, vive la France, et longue vie aux blogs!. Friendly toussa.

Signé: Alino kipuaka mobéti mboda deux ya nsélélé, ex-mwanamusalanabango.

[De rien] Billet adresse unique.