«À la Bien», les #Manifs à la rentrée nous ferons, contre ces trucs «À la con» #EnMarche!

Billet miroir, affichage-auto des visages des cons – uniquement- après lecture

Pour la baisse de l’#APL de la jeunesse de France (mais pas que), pour le pissage-debout sur les droits des femmes, le rabotage du budget sécurité des français (des forces Armées), les ratures au marqueur rouge dans le code du travail, lappauvrissement des fonctionnaires, c’est à dire, du service public, le verrou de Bercy (incitation à la fraude fiscale), pour les migrants traqués au gaz poivre, etc. Pour toutes ces macronneries dans le dos des français en pleine période de vacances, pour toutes ces raisons entre autres, à la rentrée les Manifs nous ferons, «à la Bien».

Oui, «à la Bien cousin». Dédicace à tous les entubés #EnMarche et aux ex-CopainsPS. Ils ont viré fous, ne se rendent plus compte de leur imbécilité. Pas besoin de liens ça leur fera de la publicité à cette bande de cons. Ils se reconnaîtront dans ce miroir. Carpe Diem. Les autres, achetez vos baskets, et on le fera, à la Bien.

Une pensée pour le Père Jacques Hamel.

./…

#Bercy, cette « courbe » nommée austérité. Illustration …

Dans le marc de mon café de ce matin, j’ai vu une courbe, celle de l’austérité, c’était #BercyIl était 7heures du mat’, juste quand Paris s’éveille. Entre l’abscisse (la route) et l’ordonnée (dans l’image), s’est affichée l’expression tracée d’une paupérisation exponentielle, celle qui tend toujours vers l’infini, la « fonction f(x) de Bercy » ...

Oui, #Bercy est une « courbe » et « l’austerité » son nom. Mon café, TVA comprise, n’était pas amère, heureusement. Billet « carte postale » pour la symétrie de l’image et pour le titre. Passage furtif à Paname et déjà ailleurs, loin, sur la route de l’austère.

«Prendre à la Défense pour baisser les charges du Medef», le soldat-chef des Armées a décidé…

md0.libe.comSouvenez-vous, c’était – et c’est- le refrain (politique) de l’été ces derniers années.

«Il faut qu’on baisse les charges des entreprises! Faut qu’on fasse des économies!»

Une mélodie de Droite (Sarkozy, Fillon etc) et d’une certaine Gauche (celle reformée de Manuel Valls & Associés). Une symphonie politique savamment diffusée en boucle sur les ondes médiatiques de l’info en continu.

Après les séances d’éliminations primaires, nous y sommes, c’est l’heure de la sortie du 1er album solo d’Emmanuel Macron, grand vainqueur de TheVoice (politique) 2017. Et dans la longue liste des «économisés de ce quinquennat»  qui débute, on note déjà les droits des femmes, la culture, l’éternel fonction publique, la baisse des aides au logement, sans oublier la « bombe fiscale » qui se prépare pour septembre 2017. Faut bien satisfaire les gens du Medef, ils ont financé une campagne présidentielleet l’heure du retour sur investissement a sonné. Sauf que, dans cette histoire, certains avaient oublié que l’Armée et la sécurité nationale figuraient dans cette péréquation des charges. Stigmatisée, la Grande Muette s’est radicalisée suite au «départ forcé de son chef». Habemus les nouveaux frondeurs !

Oui, la corrélation est avérée car seul le Medef échappe à cette politique de réduction des charges. En effet, sous le gouvernement « Macron Ministre de l’économie de Manuel Valls », nous avons déjà supporté les « économies » suivantes: 18 milliards d’euros d’économies de la part de l’État, 11 milliards d’euros d’économies sur les collectivités locales, 10 milliards d’euros d’économies sur l’assurance maladie, 11 milliards d’euros d’économies  sur les dépenses de protection sociale. Soit, 50 milliards d’euros d’économie dans le cadre du fameux « Pacte de responsabilité », une véritable saignée budgétaire...

44photo-22

55Sans titre 2

Cadeaux entreprises

Des reformes (plus la loi travail) sans effet sur l’emploi, sauf sur la hausse des dividendes des entreprises du Medef (56 milliards). Je résume: 50 milliards d’économies d’un côté, et autant en dividendes de l’autre…

Budget de l'Etat faire des économies Armée

Hasard ou coïncidence? Cherchez l’erreur. Juillet 2017, rebelote avec un nouveau contribuable involontaire: l’Armée. Pour sa «défense», le Soldat-chef-des-Armées a déclaré: «Ce n’est pas le rôle du chef d’état-major (CEMA) de défendre le budget des armées mais celui de la ministre ». Sans rire. A se demander pourquoi on l’auditionne à l’Assemblée Nationalepeut-être pour jouer aux cartes -. Défendre son budget en commission c’est s’équiper pour bien conduire les troupes sur le terrain [Mon avis]. Il y a surtout lieu de se demander si la France a encore un(e) ministre de la Défense. Celle en place – que personne ne connaît-, est complètement désarmée, inaudible dans ce conflit majeur de la 5ème république. L’État d’urgence, c’est désormais « Prendre à l’Armée pour baisser les charges du Medef ». Nouvelle séquence (politique), les «nouveaux insoumis désarmés des forces intérieures (FI)», les orphelins de Pierrot De Villiers, frère de Philippe l’adepte de Jeanne d’Arc, apprécieront ce cabaret (politique) …

./Une – modifiée- de Libé

les « embêtations » de Muriel #Pénicaud, Ministre chargée de la fin du #CodeduTravail ..

On ne peut pas être plus clair. Muriel Pénicaud, ex chargée des voyages de Macron à Las Vegas et actuelle «Ministre de Pôle Emploi» ne voit dans le code du travail qu’une succession « dembêtations » contre les « entreprises ». Déconstruire à 95% le socle de la protection des salariés, c’est vouloir supprimer le code du travail, pour ne plus embêter le Medef. Signalé par le Lab.

Pénicaud Ministre du travail

Au moins, maintenant nous savons ce qui va vraiment suivre. Et Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement viendra très certainement nous (re)demander de «ne pas chercher à affaiblir la «Pénicaudtencière de Jupiter»  déjà visée par une enquête judiciaire dans l’AffaireMacron-à-Vegas, ça va être difficile …

FB_IMG_1498941302789

A suivre.

./…

Déficits publics et recapitalisation d’#Areva: Rendre à #Macron ce qui est à #Macron …

Dans Libération, on peut lire ceci: « Emmanuel Macron ne va pas se gêner pour noircir le tableau financier du pays et rendre responsable l’équipe gouvernementale précédente des futures mauvaises nouvelles – équipe dont il a pourtant été membre jusqu’à fin août 2016 ». C’est vrai, il y était, depuis mai 2012, d’abord à l’Élysée «conseiller économique de François Hollande» avant de conduire la politique économique de la France dès 2014 à Bercy. Des « déficits »: CICE, Pacte de responsabilité, entre autres largesses au profit du Medef. Aussi, l’alarmiste «audit des finances publiques» de la Cour des comptes (à lire ici), celui qui parle d’«errements», de «biais de construction», et des «textes financiers manifestement entachés d’insincérités»… est à resituer dans son contexte. Pour «Rendre à Macron ce qui est à Macron », j’ai refait le titre de l’article de Libé, un simple copier coller a suffit. Résultat …

MAcron Cour des comptes

Par ricochet, que reproche la Cour des comptes à l’ex ministre de l’économie et des déficits publics? Entre autres choses, la Cour des Comptes pointe du doigt la recapitalisation d’Areva et l’indemnisation des actionnaires – pour un surcoût de 2,3 milliards d’euros, soit 0,1 point de PIB, et c’est beaucoup. (Extrait rapport, synthèse, page 12)

Audit Cour des comptes Macron Bilan

Oui, Areva 86,52% du capital détenu par État– est dans le « rapport », comme c’est curieux. Et c’est drôle de voir Édouard Philippe de Matignon, ancien Directeur d’Areva, aux manettes de la critique contre le bilan du gouvernement dont a fait partie son boss Emmanuel Macron. Rappel de Mediapart

Edouard philippe Areva Cour des comptes

Une « recapitalisation » conséquence de son passage chez Areva? A vérifier. Donc, on résume (…)

« la Cour des Comptes recommande à l’attelage Macron-Philippe – deux copains et ex Young Leader de la promo 2012-, de prendre «des mesures fortes de redressement», c’est à dire, «d’instaurer l’austérité» s’ils comptent tenir l’engagement européen de retour au 3% des déficits publics, c’est à dire, trouver 8 milliards au total pour boucher le trou hérité du travail d’Emmanuel Macron, ex Ministre de l’Économie & des Déficits – on peut le dire-, conséquence, en partie, de la recapitalisation du Groupe Areva dirigé par Édouard Philippe l’actuel Gouverneur de France à Matignon « .

En mathématique comme en politique, pour comprendre (puis résoudre) l’équation des déficits publics, il faut, en amont, définir les « fonctions cachées des principaux acteurs », bien circonscrire leur domaine de définition avant de sortir sa « calculette », ça évite de se limiter aux simples variables d’ajustement (…).

./…

Code du travail: le séisme qu’ils (nous) préparent …

Titre @Libé qui s’arrête longuement sur les ratures à suivre dans le code du travail, un séisme…

Par ordonnances selon par le nouveau « nouveau médecin maltraitant«  et son infirmier-en-chef, Édouard Philippe de Matignon. A se demander qui est malade. A lire dans Libération . Extraits

md0.libe.com

Loi travail Libé md0.libe.com

Un acharnement thérapeutique. Chez votre marchand de glace journaux ...

./…

Le « vrai #Macron », Pierre #Gattaz, le candidat hologramme est #EnMarche. Présidentielle.

Le Medef et la Droite Sarkozyste (avec Fillon) on savait, pour les accointances avec Emmanuel Macron, le doute n’est plus permis, l’hologramme est #EnMarche. C’est à lire dans Marianne, pour comprendre.  Si t’es de Gauche et qu’on te cause encore de « vote utile », il faut savoir une chose …

« Porter au pouvoir l’idéologie libérale, c’est valider une casse sociale qui ouvrira les portes à l’extrême-droite… »

J’ajoute: « Voter par conviction, c’est construire l’avenir ». Bref, maintenant vous savez.

./…

#Macron s’affiche « candidat de l’Art. 49.3 », et c’est lui qui le dit …

Je pose ça là, je termine mon verre avec l’ami Justo puis je reviens, si besoin..

Faire la politique autrement? Ben voyons. Pas encore élu, et après avoir fait des ratures dans le code du travail avec Manuel Valls, Emmanuel Macron affiche déjà la couleur: « Article 49.3 et je passe en force! ». Comme quoi. Au moins cette fois vous savez bande cons!

./…

E. #Macron ou la #Loitravail (2) #EnMarche: « redressement » des chômeurs, contrôles renforcés, sanctions+…

Dans le Figaro éco de ce mardi – un journal trouvé sur un banc public que j’ai lu (le Figaro se ramasse), petit extrait du projet d’Emmanuel #Macron sur le traitement des chômeurs. Partageons l’avis de Jean Pisani-Ferry, directeur des idées & du programme d’#EnMarche, chargé-des-chômeurs. Lecture…

Projet Macron traitement chômeurs

Interview dans un journal de #Droite pour un programme qui l’est tout autant, ultra libéral. Logique. Projet traitement de cheval pour ces salauds de chômeurs, je résume: Contrôles renforcés des chômeurs, des sanctions « mieux graduées » (sic), sortie du système assurrantiel, – c-à-d, l’assurance-chômage n’est plus une « assurance » malgré les cotisations, etc. Bref, un « redressement ». C’est de leur faute s’ils ne trouvent pas de boulot, les sanctionner. À peu près. Prémisses d’une Loitravail version 2 dans les grandes lignes, une recette Sarkozy-Fillon sauce #Macron. Le « redressement des chômeurs » est en #Enmarche. sous la houlette Jean Pisani-Ferry, fils de (Edgard P.), et ex-chargé de la distribution de l’argent public aux entreprises dans le cadre du CICE le fameux « Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi » qui comme nous le savons tous, n’avait servi à rien. Rappel (soufflé par Stanislas)

Jean Pisani-Ferry CICE EnMarche

Oui c’était déjà lui, avec Emmanuel Macron dans le rôle de « celui qui devrait convaincre François Hollande depuis l’Élysée » –il était son conseiller avant de filer à Bercy-. Une bande organisée. Le #Medef s’en rejoint déjà, champagne au frais. Pour finir, une pensée pour nos amis ex-de-Gauche, aujourd’hui #EnMarche derrière ce projet que nous avons combattu ensemble lors de la présidentielle 2012.

./..

De l’amnésie sur E.#Macron: « symbole du matraquage », bilan & « promesses »…

Oublions un instant les 3M (Macron Matraquage Médiatique). Petit rappel des actes & faits. Questions…

Billet invitation à une auto-réflexion sur les vrais sujets: le pouvoir d’achat en panne depuis les années Sarkozy, – conseillé à l’époque par le tandem Attali-Macron dans la « Commission Attali », du beau monde aujourd’hui #EnMarche pour nombreux d’entre eux,  les hausses d’impôts (dit « matraquage fiscal »), l’économie ultra-libérale et son corollaire le chômage. Relire Figaro #Archive 23/01/2008.

macron-commision-attali

« liberté totale des prix, choix de poursuivre une activité sans limite d’age, etc. ». Des propositions de « l’École de pensée de Macron ». Oui, Emmanuel Macron « En Marche » a bien « un passé à responsabilité directe sur le pouvoir d’achat des français », donc tout aussi comptable que Manuel Valls, ancien leader des sondages d’opinion, mais viré par les électeurs de Gauche pas dupes. Pour finir, petite question...

E. Macron, un peu d’#Gauche & pour les salariés? Vraiment? Vote utile? Euhh

Bien réfléchir.

./…