Baisse du chômage: c’est une «hyperbole» (explication) >…

Le chômage a baissé. «En janvier, le nombre de sorties de catégories A, B et C (sans activité et activité réduite) pour cessation d’inscription pour défaut d’actualisation a enregistré une hausse inhabituellement forte », qui reste «inexpliquée» et affecte à la baisse  le chômage». [Service des statistiques du ministère du Travail].

Baisse inexpliquée du chomage

Explication: Cette variation de la courbe du chômage, c’est une «Hyperbole». En vidéo…

Le chômage qui baisse par l’opération du Saint-esprit, c’est trop-beaucoup-de-la-chance, c’est vraiment avoir du  « bol » – on va écrire « hyperbole »-, et je ne vois pas d’autres explications. Voila. 😉

Merci à Eric et Ramzy.

./…

Publicités

E. #Macron: les «pauvres entrepreneurs» et la «riche vie» des salariés…

[LeConDuJour?] Cette citation du Ministre de l’économie mérite une épingle. Emmanuel Macron s’inquiète de la «dure vie des entrepreneurs», ces pauvres acteurs sans garanties qu’il compare avec la «riche vie» des salariés.

image

Si, il est «De Gauche», enfin, Y parait. Et, c’est à lui qu’incombe la « dure mission » de modifier le «Code du travail», il aura à cœur de faciliter la vie de ces tristes entrepreneurs en leur offrant des « garanties » pour en finir avec ce mal-être des « entrepreneurs », les dotations de la CICE, ce n’était pas assez. Ensuite, après le séjour de Manuel Valls à Davos – Club des entrepreneurs-  , ils iront demander aux salariés – de Gauche– de faire «barrage au Front national» lorsque l’échéance électorale arrivera.  C’est prévu, bientôt, dans quelques mois.

./…

Infographie «plan chômage de F. Hollande»: l’essentiel …

Ce dessin «infographie» résume assez bien le «Plan chômage» de F. Hollande…

image

Oui ça peut tenir, savoir faire simple. Et demain «le chômage baissera» car la formation, c’est «l’emploi»! L’inversion de la courbe est donc inéluctable, vive la future «baisse crédible du chômage» !

Astuce (politique).

./…

Chantage: Bernard #Tapie menace d’être candidat en 2017 si…

 

Sur France 2, Bernard Tapie a menacé d’être «candidat à la présidentielle 2017» si aucun candidat ne fait «de propositions pour modifier les structures du chômage des jeunes». Traduction: «Je serais candidat si on n’annule pas cette vilaine dette de 404 millions d’euros que je dois rembourser, I want mon blé qu’on me le laisse! c’est un cadeau de Nicolas Sarkozy et de Christine Lagarde!  – En plus,  insolvable je suis!- Sinon, je vais vous emmerder jusqu’en 2017 – au moins-, Voila!».

Ne cherchez pas, continuez vos courses de Noël les gens, c’est juste une combine à Nanard – une tapinade si vous préférez – et les jeunes sont désignés «Alibi».  Toujours se méfier des gens qui ne s’occupent des jeunes que quand ils sont pauvres ou endettés. Rappel,«le chantage, c’est l’action d’extorquer de l’argent ou tout autre avantage par la menace (…)». Question: A l’heure de l’ouverture – à Droite, Manuel Valls va t-il céder au chantage?, va t-il intégrer Bernard Tapie dans le dispositif «Pacte républicain pour l’Emploi»? À suivre…

Bref, c’est du chantage.

/…

La pavoiserie du chômage: toujours dans le rouge…

Pendant ce temps, sur le marché de l’emploi….

 Forte hausse du chômage en octobre 2015

Le chômage, une longue pavoiserie tricolore 

(Screen, la Tribune)

La Valls à 3 temps…. #AirFrance

Pour résumer l’avis de Matignon sur le conflit social chez Air France

Valls Air France
Lire aussi: Le Dircab adjoint de Valls is le new DRH de #AirFrance 
Et, #AirFrance: La violence des 17.900 postes supprimés depuis 2009

Bref, c’est une Valls à trois temps, au moins. Chapitre nouveau de l’Evangile (politique) selon Saint-Sondage, Homélie de Père Manuel, louons sa conviction.

Amen.

(…)

«Légitime violence»: Du « mépris » des salariés… #AirFrance

Sur les « violences faites aux salariés, invités à disparaître en silence », petit extrait d’un avis toujours d’actualité et qui explique les raisons de la révolte, disons, la «légitime violence » face au mépris…

Ségolène Royal« Le dialogue social est un facteur de réussite, y compris dans une crise. Dans les entreprises en difficulté, les employés sont les premiers concernés et souvent les plus lucides sur la situation et les solutions. […] Si on les écoutait, si on anticipait les difficultés, on diminuerait le malheur... La question centrale est celle du mépris. Mépris pour des gens que l’on n’écoute pas, et que l’on bafoue, qu’on laisse suspendus dans l’incertitude, victimes de décisions prises hors d’eux, et qu’on aurait pu éviter. […] Aujourd’hui, je constate ce que fait le gouvernement, ou ce qu’il ne fait pas. Les pouvoirs publics sont trop souvent sourds et aveugles, hermétiques à ce que disent les salariés. (…) l’État n’a accepté de prendre en compte les solutions des syndicats… les gens en pleurent… »

[Ségolène Royal, Avril 2009, in le JDD]

Je partage son avis, d’avril 2009. Depuis quelques temps, on assiste a un affaiblissement permanent des syndicats pour assoir des politiques libérales à la Valls « Faut qu’on fasse des reformes! », détricotage des acquis « Faites des efforts les gens, c’est pour sauver vos emplois! » puis arrive le déboutonnage de l’emploi, « Plan social les gens, c’est pour sauver la boîte!« , conséquence: révolte des salariés-, les «voyous» s’organisent en l’absence de syndicats affaiblis par le système, les intermédiaires qui au final protégeaient aussi les patrons face à la colère des salariés: « Légitime violence! Et on-va, on-va, tomber-la-chemise, tomber-la! Tomber-tomber-la-chemise…  » – Oui, le licenciement est une violence, le savoir. Et pour finir, les ouvriers, disons les classes populaires tournent progressivement le dos à la Gauche et vont voter … extrême-droite!. Certains s’en étonnent encore aujourd’hui, les mêmes viendront nous expliquer que « si on se ramasse élection après élection, c’est la faute à « cette Gauche-Mai2012 » qui n’accepte pas notre politique libérale à nous qu’on a et que nous avons piqué à la bande à Sarkozy« . Les cons.

Aucune violence n’est légitime, la « légitime violence« est regrettable, elle peut s’éviter par « le dialogue social, facteur de réussite en période de crise » comme l’écrivait Ségolène Royal en 2009.

(…)

A la UNE du Financial Times, le « #AirFrance déboutonné »…

  • A la UNE du Financial Times Aire France

Pour comprendre le drame de Air France et sa «culture d’entreprise», il faut revenir sur les déclarations 2014 d’Alexandre de Juniac, PDG d’Air France-KLM (vidéo), son avis sur les 35 heures, l’âge de départ à la retraite, etc.. «La durée du temps de travail, qui, paraît-il, est un acquis social, qu’est-ce cela veut dire pour un ingénieur qui a une tablette et un smartphone et qui travaille chez lui ? (…) Est-ce que cela a un sens de fixer l’âge de la retraite?»Et, face à la rude concurrence des compagnies du Golfe, Alexandre de Juniac livrait une belle anecdote. «Comme le disait mon homologue de Qatar Airways, hier, à propos de la grève, ‘Monsieur de Juniac, chez nous, ce ne serait pas possible, on les aurait tous envoyés en prison».

En France, le chômage remplace la prison. En conclusion (mon avis): Je suis contre la violence faite aux Patrons et celle des Patrons aux salariés, je suis tout aussi scandalisé par la chemise déboutonnée du DRH que par le déboutonnage de l’emploi à Air France 2900 suppressions de postes, autant de sans-chemises -. Oui au «dialogue social » qui ne peut se limiter à la validation d’un plan social. Je suis contre la violence, toutes les violences, celle des agriculteurs, de la Manifpoutous et des Bonnets rouges. «Le licenciement est une violence qui malheureusement peut en entrainer d’autres», si on peut éviter, pour l’image d’une France qui nourrit et protège.  En effet, «Le Pacte de responsabilité et l’argent du CICE ne peuvent justifier ces violences qui dégradent la vie des salariés et de leurs familles».

Violence légitime: comprendre la colère des salariés AirFrance

Vive la République et longue vie à Air France.

(…)

Chômage: Finalement, c’était mieux avec JM Ayrault (Graphique) …

Les chiffres du chômage de Mai 2015 sont arrivés, encore une hausse

2015/06/img_1864.jpg2015/06/img_1863.png

Non, ceci n’est pas le résultat d’un sondage d’opinion mais une bien triste réalité. Ce soir, et sans raison, j’ai une pensée pour Jean Marc Ayrault. Peut-être bien pour ces chiffres certes pas terribles du chômage de fin 2013, pour la nostalgie d’une cette espérance naissante, celle de l’inversion de la courbe du chômage, elle était engagée. Graphique.

2015/06/img_1867.jpg

Aujourd’hui, un député « frondeur » a quitté le Parti Socialiste, et personne ne sait s’il y a une relation de cause à effet avec cette nouvelle hausse du chômage. Il avait certes des défauts mais finalement, il n’était pas si mauvais qu’on le disait Jean Marc Ayrault, finalement…

C’était une autre politique.

(…)

Livre: « Bilan de M.Valls », Chapitre: « chômage », verset: encore un échec …

2015/06/img_1731.png

Cette fois, pas d’explications foireuses sur les différentes catégories (A, B, C ou Z), et pas de bug SFR non plus, se rendre à l’évidence: la « politique de l’offre » de la ligne Manuel Valls est un échec, point. L’absence de résultat est une chose « acceptable » lorsqu’on respecte le « contrat de gouvernement«  souscrit et validé par ses électeurs, c’est à dire, lorsqu’on applique le programme attendu. Mais,  après un si grand écart, c’est, comment dire … l’expression « Pacte de responsabilité » est devenue une insulte. Reste deux ans (1an?),  changer, ou se prendre dans la gueule un mur de 2017 briques qui se rapproche à grands pas. Bande de cons! Désolé, mais ça me gonfle

(Lire, L’OBS)