J’ai bien lu toute la presse ce matin, et #LeTitreMeSuffit … #revue d’info du jour.

Olympe (politique). Puis un jour, Cassandre demanda à Enthoven-le-Fil-Aux-Oeufs s’il avait bien tout lu les parchemins du codicile portant sur le dur labeur des manants du royaume. Exalté par sa récente popularité dans «le monde de l’oiseau bleu», il répondit sans sourciller, et dit : «Non, le titre me suffit». Aussi …

Oui, #LeTitreMeSuffit, à vous aussi d’ailleurs. En effet, j’aurais pu vous parler de la Corée du nord, mais les gens s’obstinent à regarder du côté du Venezuela, nouveau Centre du Monde de France. comme nous le rappelle dit l’ami Vogelsong

Et Nemo le nouveau Touto des Macron à l’Élysée? Certainement une pauvre bête sauvée in extremis de la diktature de la SPA du Venezuela! Il a même été interviewé par l’AFP pour raconter son calvaire …

Et pendant ce temps, le Medef donne ses directives à son meilleur détaché. Fin de la  revue express de l’actu.du.jour.

./…

Publicités

«Prendre à la Défense pour baisser les charges du Medef», le soldat-chef des Armées a décidé…

md0.libe.comSouvenez-vous, c’était – et c’est- le refrain (politique) de l’été ces derniers années.

«Il faut qu’on baisse les charges des entreprises! Faut qu’on fasse des économies!»

Une mélodie de Droite (Sarkozy, Fillon etc) et d’une certaine Gauche (celle reformée de Manuel Valls & Associés). Une symphonie politique savamment diffusée en boucle sur les ondes médiatiques de l’info en continu.

Après les séances d’éliminations primaires, nous y sommes, c’est l’heure de la sortie du 1er album solo d’Emmanuel Macron, grand vainqueur de TheVoice (politique) 2017. Et dans la longue liste des «économisés de ce quinquennat»  qui débute, on note déjà les droits des femmes, la culture, l’éternel fonction publique, la baisse des aides au logement, sans oublier la « bombe fiscale » qui se prépare pour septembre 2017. Faut bien satisfaire les gens du Medef, ils ont financé une campagne présidentielleet l’heure du retour sur investissement a sonné. Sauf que, dans cette histoire, certains avaient oublié que l’Armée et la sécurité nationale figuraient dans cette péréquation des charges. Stigmatisée, la Grande Muette s’est radicalisée suite au «départ forcé de son chef». Habemus les nouveaux frondeurs !

Oui, la corrélation est avérée car seul le Medef échappe à cette politique de réduction des charges. En effet, sous le gouvernement « Macron Ministre de l’économie de Manuel Valls », nous avons déjà supporté les « économies » suivantes: 18 milliards d’euros d’économies de la part de l’État, 11 milliards d’euros d’économies sur les collectivités locales, 10 milliards d’euros d’économies sur l’assurance maladie, 11 milliards d’euros d’économies  sur les dépenses de protection sociale. Soit, 50 milliards d’euros d’économie dans le cadre du fameux « Pacte de responsabilité », une véritable saignée budgétaire...

44photo-22

55Sans titre 2

Cadeaux entreprises

Des reformes (plus la loi travail) sans effet sur l’emploi, sauf sur la hausse des dividendes des entreprises du Medef (56 milliards). Je résume: 50 milliards d’économies d’un côté, et autant en dividendes de l’autre…

Budget de l'Etat faire des économies Armée

Hasard ou coïncidence? Cherchez l’erreur. Juillet 2017, rebelote avec un nouveau contribuable involontaire: l’Armée. Pour sa «défense», le Soldat-chef-des-Armées a déclaré: «Ce n’est pas le rôle du chef d’état-major (CEMA) de défendre le budget des armées mais celui de la ministre ». Sans rire. A se demander pourquoi on l’auditionne à l’Assemblée Nationalepeut-être pour jouer aux cartes -. Défendre son budget en commission c’est s’équiper pour bien conduire les troupes sur le terrain [Mon avis]. Il y a surtout lieu de se demander si la France a encore un(e) ministre de la Défense. Celle en place – que personne ne connaît-, est complètement désarmée, inaudible dans ce conflit majeur de la 5ème république. L’État d’urgence, c’est désormais « Prendre à l’Armée pour baisser les charges du Medef ». Nouvelle séquence (politique), les «nouveaux insoumis désarmés des forces intérieures (FI)», les orphelins de Pierrot De Villiers, frère de Philippe l’adepte de Jeanne d’Arc, apprécieront ce cabaret (politique) …

./Une – modifiée- de Libé

Le « vrai #Macron », Pierre #Gattaz, le candidat hologramme est #EnMarche. Présidentielle.

Le Medef et la Droite Sarkozyste (avec Fillon) on savait, pour les accointances avec Emmanuel Macron, le doute n’est plus permis, l’hologramme est #EnMarche. C’est à lire dans Marianne, pour comprendre.  Si t’es de Gauche et qu’on te cause encore de « vote utile », il faut savoir une chose …

« Porter au pouvoir l’idéologie libérale, c’est valider une casse sociale qui ouvrira les portes à l’extrême-droite… »

J’ajoute: « Voter par conviction, c’est construire l’avenir ». Bref, maintenant vous savez.

./…

E. #Macron ou la #Loitravail (2) #EnMarche: « redressement » des chômeurs, contrôles renforcés, sanctions+…

Dans le Figaro éco de ce mardi – un journal trouvé sur un banc public que j’ai lu (le Figaro se ramasse), petit extrait du projet d’Emmanuel #Macron sur le traitement des chômeurs. Partageons l’avis de Jean Pisani-Ferry, directeur des idées & du programme d’#EnMarche, chargé-des-chômeurs. Lecture…

Projet Macron traitement chômeurs

Interview dans un journal de #Droite pour un programme qui l’est tout autant, ultra libéral. Logique. Projet traitement de cheval pour ces salauds de chômeurs, je résume: Contrôles renforcés des chômeurs, des sanctions « mieux graduées » (sic), sortie du système assurrantiel, – c-à-d, l’assurance-chômage n’est plus une « assurance » malgré les cotisations, etc. Bref, un « redressement ». C’est de leur faute s’ils ne trouvent pas de boulot, les sanctionner. À peu près. Prémisses d’une Loitravail version 2 dans les grandes lignes, une recette Sarkozy-Fillon sauce #Macron. Le « redressement des chômeurs » est en #Enmarche. sous la houlette Jean Pisani-Ferry, fils de (Edgard P.), et ex-chargé de la distribution de l’argent public aux entreprises dans le cadre du CICE le fameux « Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi » qui comme nous le savons tous, n’avait servi à rien. Rappel (soufflé par Stanislas)

Jean Pisani-Ferry CICE EnMarche

Oui c’était déjà lui, avec Emmanuel Macron dans le rôle de « celui qui devrait convaincre François Hollande depuis l’Élysée » –il était son conseiller avant de filer à Bercy-. Une bande organisée. Le #Medef s’en rejoint déjà, champagne au frais. Pour finir, une pensée pour nos amis ex-de-Gauche, aujourd’hui #EnMarche derrière ce projet que nous avons combattu ensemble lors de la présidentielle 2012.

./..

« Faciliter les licenciements »: la régression sociale signée M.#Valls dans le JO, #Loitravail …

Il doit se dire « ça c’est fait ! ». Si un jour votre boite vous vire dans un délai d’un mois et avec facilité vous ou quelqu’un de votre entourage, ou demain vos enfants-, vous saurez qui remercier: « Manuel Valls, l’agresseur social« …

Dès ce 01 janvier 2017, c’est officiel, il l’a fait, avec délectation en plus, grâce à l’article 49.3 qu’il a tant aimé. Je résume: désormais, une entreprise qui veut se « restructurer« , – pour ne pas dire, « se barrer vers une main d’œuvre non syndiquée« , peut vous proposer un deal. Et si dans un délai de 4 semaines (1 mois), t’as pas de réponses aux questions que cela te pose (l’école des gosses, le crédit immobilier, les mensualités  de la voiture, etc), ta boite peut désormais, grâce à Manuel Valls-, te dire: « Bon ok mon pote, comme t’as encore rien dit sur l’offre généreuse qu’on t’as gentiment proposé, on considère que t’es bien d’accord avec nous, donc on te vire! » Et oh! Mais vous n’avez pas le droit!  « Bah si, avec la #LoiTravail grâce à l’art.49.3 que Manuel Valls nous filé après le blé du CICE  et du Pacte de responsabilité et toussa, on peut! (…) Après ton entretien préalable au licenciement, on te notifiera par écrit ton « merveilleux parcours d’accompagnement personnalisé », c’est-à-dire, 12 mois chez Pôle-emploi avec des allocs, sans oublier l’action de reclassement et de formation. Pas belle la vie? »

Bref, pour la #PrimaireGauche de ce mois de janvier, « faire barrage » s’impose, à moins d’être con. Et vous le ferez je le sais, pour vos (futurs) petits enfants, ils vous diront un jour en pensant très fort à vous: « Merci Papy & Mamie! ». Bien vieillir, c’est aussi pouvoir se regarder dans la glace sans regrets.

Désormais, le bulletin de vote est un 49.3 qui ne s’ignore plus …

#RIP les droits des salariés …

./…

À Matignon, les soldes continuent: « Tout pour les entreprises » et rien pour les français …

Fin du quinquennat et toujours la même musique: « Il faut faire des économies, il faut aider les entreprises! faut réduire le coût du travail !». Nouvelle-nouvelle offre du gouvernement aux entreprises en plus des milliards d’euros de baisses de charges et d’impôts dans le cadre du Pacte de responsabilité, – qui comme chacun le sait, est un véritable fiasco -.

Le taux d’impôt sur les sociétés (IS) est actuellement de 33,3% en France et passera à 28%, – c’est à dire, des recettes en moins pour les finances publiques, le savoir-. A moins d’une nouvelle ponction fiscale sur les ménages pour compenser ce manque à percevoir, il faut se poser la question  du combien ça coûte et qui va payer. Cette mesure vise, semble t-il, l’éternelle compétitivité des entreprises, soit. Mais à la fin d’un mandat et pour les résultats déjà observés, « il faut être con ou prisonnier de l’idéologique libérale pour croire que les « copains MEDEF » – qui jusque là rechignent à créer de l’emploi – vont se *décarcasser* pour embellir les statistiques d’une économie bien mal en point, et de facto,  « faire le jeu de la copie de leur champion Nicolas Sarkozy » désormais de retour ». Mon avis.

« Tout pour les entreprises sans contrepartie » [Manuel Valls], contre le  « Tout pour la France -ou pour ma gueule-«  [Nicolas Sarkozy] et dans les deux cas, « rien pour les français! ». Décidément, la « guerre des Droites » est une longue période de solde sans fin. Une autre politique est possible, le réalisme économique n’est pas la panacée de l’ultra-libéralisme, non. Bien relire Paul Krugman pour s’en rendre compte. Battre la droite en 2017 ne se fera pas avec la faiblesse d’un bilan quinquennal que personne ne conteste. Entre deux droites, le choix d’une bonne Gauche s’impose désormais.

./…

Art.49 #Valls de 3: Loi #Travailforcé …

Photo_2016-07-20_05-02-39_PM

On pose ça là, pour les archives. ./.

Source : Art.49 #Valls de 3: Loi #Travailforcé …

#LoiTravail: l’ami « 49.3 » de Manuel Valls débarque, comme d’hab’…

Panique à Matignon et ambiance de fin de règne. Désormais sans majoritémême dans les sondages, Manuel Valls envisage à nouveau l’utilisation de l’article 49.3 pour faire passer la Loitravail, comme pour la loi Macron. 49.3° de connerie, je résume l’article du Point.fr .

Loi travail Article 49.3

Bref, l’ami « 49.3 » de M. #Valls débarque, comme d’hab, c’est le seul qui vote pour lui, nouvelle édition.

Loi travail Article 43.3

Comme pour les chiffres du chômage, « les députés vont être radiés du l’Assemblée nationale » si utilisation de l’article 49.3. Et l’on viendra nous dire: « On a fait des reformes et #çavamieux! ». Non,  et comme le démontre si bien l’ami Sarkofrance, même habillée de rose, la France ne va pas mieux. Je me demande ce qu’en pense Pierre Gattaz, Patron du Medef...

./…

M.#Valls, l’éconduit du #Medef chante: «Je t’aime moi non plus», les histoires d’A.(.) …

Soap-opéra (politique). « Les histoires d’amour finissent mal en général », nous le savons, et souvent, c’est dans la douleur que prennent fin les LoveStory. Manuel Valls, « l’amoureux éconduit du Medef » refuse désormais d’être l’otage de PierreG. le Boss, celui qui a réussi l’exploit de soutirer à sa victime 50 milliards du Pactole de responsabilité, sans compter les pourboires et le CICE. Fin d’un coup de foudre longtemps à la UNE de la Presse people...

Valls Medef Gattaz utimatum

Il a bien respecté les « réformes de PierreGé », puis a voulu s’émanciper, avoir son propre business dès 2017,  mais PierreGé ne l’entend pas de cette oreille, et lance un ultimatum: « T’as trois semaines pour retrouver tes esprits ma grande, sinon je te renvoie d’où tu viens! ». Des propos d’une violence inouïe contre celui qui chantait hier encore, et à qui veut l’entendre, « J’aime l’entreprise! Oh oui! « , un tube international avec traduction dans plusieurs langues (Anglais, Allemand, Mandanrin, etc).

La version en Bantou attendra, place à  « Je t’aime moi non plus ! », nouveau refrain de la victime-consentante qui ne veut plus être « l’otage de son amour pour l’entreprise« . Certains, à tort, auraient du mal à le plaindre, on peut le comprendre. Mais comment rester insensible face à une telle souffrance? il a tout perdu, nos économies avec, pour ce cœur de Pierre qui n’a désormais d’yeux que pour La.Macronne  « En Marche ». Aussi …

 (…) Courage à Manuel Valls qui n’a pas démérité dans son rôle pro-Medef, et qui se bat aux côtés des Patrons du Medef depuis tant d’années dans un engagement complètement désintéressé de sa Gauche

Bref, la Loitravail dans les bosquets du Medef, c’est fini. Les histoires d’amour finissent mal, en général. Oui, les histoires d’A

./…

Le «Sénat du Medef» Pierre Gattaz a dit: «Stop à la #loiElKhomri!». Déchéance de la loitravail ? …

Non, ce n’est pas une blague même si c’est la 1ère pensée qui vous traverse l’esprit lorsqu’on lit -tôt le matin- ce titre du Figaro-Eco: « Pierre Gattaz: «Je dis stop à la loi El Khomri».  Se pincer, puis vérifier…

Pierre Gattaz : «Je dis stop à la loi El Khomri»

Se frotter les yeux, le Patron du Medef a  bien dit « Stop la LoiElKhomri ». Et oui, mais pas pour les mêmes raisons que ses opposants traditionnels (travailleurs, étudiants, #NuitDebout, etc.). Pierre Gattaz juge que la dernière version du texte est trop complexe et ne déverrouille en rien le Code du travail. Ah, nous y sommes! «La loi travail ne déverrouille pas assez le code du travail» ! Et sa réticence à accepter le «peu» que lui offre Manuel Valls et Emmanuel Mcron sur un plateau reste cependant une très bonne nouvelle, car l’on s’achemine lentement vers le scénario du retrait du projet de loi sur la déchéance de nationalité

Acte 1. Discours de F. Hollande à Versailles, proposition «déchéance de nationalité  des seuls binationaux», adhésion pleine et entière de la Droite, et opposition de Taubira et de la Gauche. Même chose pour la loitravail: Première version pro-Medef avec déverrouillage des protections sociales comme jamais sous la 5è république, puis contestation des salariés, des syndicats, des étudiants et naissance du mouvement #NuitDebout.

Acte 2. Déchéance version 2  avec extension de la déchéance pour tous, adoption du Parlement, mais retoquée par le Sénat. Pierre Gattaz – ici dans le rôle du « Sénat »- s’arcboute à la première version et rejette de la «version compromis». La révision par le Sénat de la déchéance de nationalité avait contraint le Gouvernement à annuler sa loi faute de majorité au Congrès à Versailles-.

Acte 3. Annulation du projet de loi de révision constitutionnelle par le Président de la république.  Pour la Loi travail, la déchéance est-elle #EnMarche? Sauf utilisation de l’art. 49.3… 

Manuel Valls, le stigmatiseur stigmatisé par les français dans les sondages – en baisse-, désormais vertement contesté par la startUp (politique) de Macron-Bayrou, va peut-être baisser les bras. Si -même- le Medef (aussi) ne veut plus de cette « Loi El Khomri », ça se complique pour lui, savoir attendre, en écoutant Renaud, «Toujours Debout».

./…