Manuel Valls: le nouveau visage des échecs de la Gauche… #Dep2015

A Gauche, la défaite a désormais un visage et un nom: Manuel Valls, …

Résultats departelentales 2015 Discours de Valls Essonne Corrèze Gauche défaite

Encore une fois, la série continue. Non, «la Gauche» n’a pas perdu, c’est la vision de «la Gauche by Manuel Valls» que les électeurs n’ont pas approuvé, disons, c’est une certaine idée de la Gauche (plus libérale, à Droite, «la Drauche») qui a échoué. Aux européennes 2014, le désigné-coupable-involontaire, c’était la pauvre Europe. Archives…

«Il nous fait aller plus vite (…), il faut reformer la France…», un an déjà, et cette fois, l’argument «la faute à l’Europe» n’est pas recevable, il faut peut-être chercher en interne les raisons de la colère des électeurs de Gauche. Constat: l’effet Valls n’existe pas, au fait si, un mauvais effet sur les courageux candidats de la Gauche engagés dans ces lamentables élections départementales. S’en rendre compte, faire un reboot pour corriger l’erreur 404, il a paumé la Corrèze  de FHollande et n’a pas réussi à sauver l’#Essonne, son propre fief…

Lire: Coup de gueule: Jérôme Guedj et le « Merci Manuel Valls » 

Colère.

(…)

Publicités

[Régionales 2015, infographie]: Projection et inquiétudes …

Comme si ce n’était pas déjà assez pénible pour la Gauche, le journal LeMonde remet une couche avec une projection du scrutin départemental 2015 sur les Régionales. Prenez des notes, à chacun sa région…

2015/03/img_1153.pngCLIC POUR AGRANDIR

Six régions à Gauche, 7 à Droite, Zéro FN mais avec deux très fortes implantations FN (Nord Pas de Calais, Provence Alpes Côte d’Azur). P’tite inquiétude pour ma région (Rhône-Alpes) actuellement à Gauche (sans l’Auvergne) qui basculerait à Droite. Ah bon? D’abord une chose, Lyon Métropole n’a pas participé aux Départementales et, il est difficile d’évaluer l’impact du « silence » de la Ville Capitale dans ces départementales, l’apport des leaders, il n’en sera pas de même pour les #Régionales2015. On va donc attendre calmement la fin du 2ème tour de ces ex-cantonales déjà, puis  on avisera, c’est juste une projection.

A chaque jour élection suffit sa peine.

(…)

Réserve de voix de Gauche: Hésitation et question de Mohamed…

Question de Mohamed F., ancien élu local de Normandie et militant associatif.

2015/03/img_1146.png

Je partage l’interrogation de notre ami M. Foundiogou, oui et je vais répondre…

Mon cher Mohamed,

Pour qui voter dimanche? Je pense que tu le sais déjà, mais je vais quand même te le dire puisque tu poses la question. C’est simple, il faut voter pour celui qui t’a le moins stigmatisé! Il est vrai – et je partage ton avis – qu’une certaine Gauche s’est un peu beaucoup raté ces dernières temps, mais bon, cela reste très marginal et très en deçà des dérives décomplexées de la Droite UMP Aile Sarko, je ne te parle même pas des fachos et réacs du Front national, eux, ils iront voter. Donc,

Mon cher Mohamed, ce dimanche on vote à Gauche et sans hésiter! Puis, le jour où celui qui t’a stigmatisé (je pense à la même personne que toi), le jour qu’il te demandera ta voix en son nom personnel, c’est dire, si un jour il est candidat sur une liste sur le plan national, alors, je suppose que tu sais déjà ce qu’il sera possible de faire. Mais pour ces départementales 2015, pas besoin de pénaliser des candidats sympas (de Gauche) qui dans leur grande majorité ne cautionnent pas certaines dérives, ou qui n’observent pas le silence quand nous sommes stigmatisés. Donc, on se fait violence, on serre les fesses et on va voter à Gauche! voilà! On réglera nos comptes une autre fois, ok?

Cordialement,

Ton cousin (comme on dit).

(…)

Défaite et «Joie» à Gauche (PS): c’était donc une élection «qui-perd-gagne»?…

Pas concerné pas cette élection départementale, j’avais décidé de faire l’impasse sur les résultats de ce premier tour. Dès 20h00 dimanche soir, l’évidence…

Résultats départementales 2015

Pour l’ami Sarkofrance: «ce scrutin départemental sonne comme une raclée pour la gauche», une victoire de Nicolas Sarkozy grâce à … Manuel Valls selon Didsat: «Finalement, les braves gens se sont dit, comme voter FN c’est mal, voter socialiste pour une élection locale c’est ridicule et ça ne fait pas plaisir, le mieux, c’est voter pour le parti de celui qui ressemble le plus à Valls…mais bien de droite.». Traduction: « Manuel Valls n’a pas fait le jeu du PS » et pour la presse européenne, c’est « Nicolas Sarkozy (qui) a fait barrage à Marine Le Pen« , pas Manuel Valls, c’est ballot. Des avis sensés qui contrastent cependant avec les coups de klaxons de certains: «Joie», «Un rien nous réjouit» écrit Jegoun, une victoire du PS en somme, simple analyse de fond.

Valls Départementales 2015

Le Front national à 26% (en hausse 1% par rapport aux Européennes), en tête dans 43 départements sur 101 (faites le calcul),  le PS (et ses alliés) à 5 points derrière, et un UMP qui s’envole, mais joie et satisfecit à gauche, un résultat qu’on peut donc lire comme une «raclée satisfaisante», voire une «défaite positive» etc, j’ai du rater un truc.

550fd4568c518cantons

Conclusion: c’était donc une «élection qui-perd-gagne». Aussi, pour le jeu d’échec 2017, je suggère dans l’intérêt de la Gauche,  l’instauration de la triangulaire au  2ème tour de la Présidentielle. On ne sait jamais…

On ne change pas une équipe qui perd-gagne.

(…)

#Départementales2015 : Non, je ne me sens pas concerné …

Départ(et)mentales. Curieuse sensation de distance à quelques jours heures des élections Départementales : Je ne me sens pas concerné, pas vraiment. Peut-être parce que Lyon et Paris sont les grands absents de cette échéance.

En effet, à Lyon, on ne vote pas en raison de la mise en place de la réforme territoriale, et plus particulièrement de la création au 1er janvier dernier de la Métropole de Lyon qui reprend les compétences du conseil général. les conseillers métropolitains ayant été désignés lors des municipales de mars dernier comme vous le savez, donc,

Je ne me sens pas concerné

N’empêche, l’enjeu est de taille et cette élection départementale n’est pas négligeable, en témoigne la bataille médiatique que se livrent les partis en lice: guerre de mastodontes, duel à fleuret moucheté, grandes messes aux allures de législatives avec les programmes économiques en moins, etc. une échéance qui sonne déjà comme le tour préliminaire de la Présidentielle 2017. Non,

Je ne me sens pas concerné, difficile de faire l’impasse sur «l’esprit du Bourget» et son arrièregoût d’inachevé. Oui je sais, c’est une élection locale (ex-cantonales), mais  avec un vrai et grand slogan national: «combattre le Front national!», une prise en compte tardive certes, mais très honorable et qui se respecte, cependant,

Je ne me sens pas concerné et c’est une chance parce qu’il est difficile de s’opposer en interne (à gauche) et se mettre en ordre de marche sous la même bannière au nom de la seule «peur du Front national», pas si simple. Difficile de nourrir de réelles inquiétudes sur la «Loi Sécurité» et se motiver pour un nouveau quitus que l’on vous brandira comme «une incitation à continuer la même politique (nationale)» comme ce fut le cas lors de la Législative partielle du Doubs. Non,

Je ne me sens pas concerné bien que partagé entre convictions bafouées et valeurs partagées avec des «candidats pas du tout responsable de la politique du Gouvernement», souvent dans l’opposition de Gauche, avec de réelles ambitions pour une meilleure gestion de nos départements. En effet, c’est de la gestion de proximité dont il est question, il ne s’agit pas d’élire une nouvelle majorité gouvernementale mais de voter pour son département. Savoir faire le distinguo, une politique de gauche reste préférable à une politique de droite ou d’extrême droite.

Logo_H_élections depart 2014

Au delà des ces remarques et malgré le fait que la tête de proue et porte étendard de cette majorité présidentielle est imbuvable sur de nombreux points, cette Départementale2015 reste une échéance très importante avec de vrais enjeux locaux. Malheureusement, elle prend de plus en plus les allures d’un referendum contre la politique du gouvernement» pour l’UMP et le FN, «contre le Front national» pour la Gauche, une échéance dénaturée.

Je ne me sens pas concerné mais si je pouvais, j’irais peut-être voter pour ne pas laisser l’aide aux communes, les travaux bâtiments, le soutien aux investissements municipaux, la gestion des infrastructures et de notre patrimoine en usufruit à des candidats qui n’ont pour seul programme que la haine, l’exclusion et des notions passéistes comme dans les heures les plus sombres de notre histoire. Si je pouvais, j’irais peut-être voter pour ne pas laisser la vie associative, le soutien aux initiatives locales et les projets associatifs entre les mains de ces nostalgiques d’un France haineuse qui piétinent allègrement les valeurs de la république, Si je pouvais, j’irais peut-être voter par amour pour l’enseignement public sans discriminations à l’heure du repas, pour les bienfaits de la culture, pour les musées et bibliothèques sans aucune fragrance de révisionnisme, pour la liberté.

Oui «peut-être», à Gauche sans aucun doute mais laquelle? Je ne me pose plus la question, ce dimanche mon bureau de vote sera fermé, la Métropole de Lyon est déjà à Gauche, une chance, je ne suis pas concerné.

Mais vous.

(…)

S’appeler « Führer » et être candidate FN c’est, comment dire …

Dans l’édition d’hier du Parisien, parmi les candidats d’extrême-droite (FN) pour les Départementales dans les Yvelines, on note un nom singulier: Führer 

Furher

Une candidate, Monique Führer-Moguerou, elle est dans le tas, euh… dans la photo, c’est une élue FN à Mantes-La-Ville. Sur son profil Google+, elle a viré un de ses deux noms, Maguerou, trop difficile à porter (je suppose), et elle a gardé Führer! (No comment). Difficile de ne pas penser au tristement célèbre Chancelier du Reich Nazi Adolf Hitler et ce titre indissociable de sa personne: « Le Führer ».

Adolf Hitle Führer

On ne choisit pas son nom de famille, mais on peut le changer, surtout lorsqu’on en possède deux comme Monique. Pour les prénoms, la règlementation en France est claire (Art. 57 du Code civil): « Lorsque le prénom paraît contraire à l’intérêt de l’enfant (…), l’officier de l’état civil peut en aviser sans délai le procureur de la République, (…) celui-ci peut saisir le juge aux affaires familiales (…) Le magistrat peut alors ordonner ou non la suppression du prénom sur les registres de l’état civil ».

Certains patronymes, rendus célèbres par l’actualité se vivent comme une pénalité, mais il faut croire que ce n’est pas le cas au Front national, on peut s’appeler Führer et avoir une investiture, (Attention, Pasdamalgame!). Quand je pense qu’il y a des enfants à qui on refuse de porter le doux prénom de Titeuf

(…)