Poutine lance la « guerre froide » contre l’iPad… #Censure #Ukraine

C’est une info MacGénération. Pour riposter contre les mesures occidentales et son exclusion du G8, Vladimir Poutine a lancé une riposte assez amusante, il censure l’utilisation de la tablette d’Apple! Les ministres du gouvernement russe sont invités à troquer leurs iPad pour des tablettes Samsung.

ipad russie Poutine ukraine

On attend les premières déportations vers le goulag (en Sibérie) pour « délit d’iPad« . Il faut savoir que Apple est déjà bien en place en Chine, c’est le deuxième marché le plus important pour Apple derrière les États-Unis. Si Poutine veut fermer les MacDo aussi…

Si ça l’amuse.

(…)

 

Quand la Chine lâche Vladimir Poutine.. #Ukraine

Une première historique au Conseil de sécurité de l’ONU qui s’est réuni lundi soir (à la demande de la Russie). Vladimir Poutine, représenté par Vitali Tchourkiné s’est retrouvé cloué au pilori par ses 14 partenaires – y compris son plus fidèle allié, la Chine – écrit Le Monde.fr

20140304-220941.jpg

Une première, l’allié Chinois à pris ses distances avec Vladimir Poutine. l’ambassadeur chinois Liu Jieyi condamne sans détour l’intervention russe en Crimée et souligne que son pays avait «toujours respecté le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays et accorde une importance majeure au respect de l’intégrité territoriale de l’Ukraine». On peut en douter, on va en douter (Tibet), mais le camouflet est très sévère.

Un revirement non sans conséquences sur l‘évolution diplomatique de la situation en Ukraine.

Le Monde: Moscou désavoué au Conseil de sécurité de l’ONU...

(A suivre).

Crimée Châtiment : Cette page Wikipédia que Poutine veut modifier…

photo 1Il se trame quelque chose en Ukraine. Sir Vladimir Poutine veut rester dans l’Histoire avec le titre de «Modificateur des pages Wikipédia» des pays de l’ex-URSS. L’Ukraine, ce n’est pas vraiment ma tasse de vodka même si j’ai failli y aller pour des études universitaires, c’était dans une autre vie. Certains de mes amis en gardent un très bon souvenir, les soirées étudiantes valaient le déplacement me disaient-ils, pour les « femens« , passons.

De l’Ukraine, il sera question dans les jours, voire les mois à venir. Aussi, pour réduire la géographie de l’ignorance, j’édite ce billet-archive en prévision des éventuelles modifications à venir. C’est ce qu’on appelle dans le jargon «un billet de feignasse», pour mieux comprendre le «crime (politique)»  dans cette partie de l’Europe et, le probable «châtiment» de la communauté internationale qui toujours passe par les escaliers. J’accepte ce terme car j’avais un autre titre à placer. C’est Dimanche, vous avez le temps, cliquez sur l’image pour agrandir…

1. Des Cimmériens à l’Arrivée des Russes (1774).

Crimée 1

2. de 1850 à la République Autonome (1921).

Crimée 2

3. La cession à l’Ukraine (1954) et L’Ère post-soviétique

Crimée 3

4. Puis, 01 Mars 2014, v. poutine envahit la Crimée.

Crimée 4

5. Châtiment? coming soon…

Intervention en Crimée

LIRE: Simferopol, Sebastopol, Nikopol... 

Voila pour la mémoire numérique, ça vous évitera de chercher en cache.

Bref, j’ai archivé la Crimée.

(A suivre).

UKRAINE: Ce que François Hollande a dit à Vladimir Poutine..

«Fallait pas nous emmerder en Syrie, t’as vu le bordel en Ukraine Vladimir? Avec Vitali Klitschko, le boxeur candidat à la présidentielle anticipée, on fait moins son malin maintenant! Alors, tu admires Vladimir?…». Il aurait pu mais, c’est une amabilité loin de la  «politesse diplomatique», n’empêche. Le Président de la République a eu une petite conversation le 24 février avec Valdimir Poutine au sujet de l’Ukraine. Si comme moi vous avez suivi les dernières infos d’un œil, permettez que je résume ce que F. Hollande a dit à Vladimir Poutine.

hollandepoutine

1. Nécessité d’une transition pacifique et l’importance de veiller à l’unité et à l’intégrité territoriale du pays.  La formation attendue d’un gouvernement de large rassemblement doit permettre d’organiser l’élection présidentielle et d’engager les réformes indispensables. 

2. Tout doit être fait pour qu’une aide financière soit apportée dans cette période difficile à l’Ukraine pour accompagner la modernisation économique. L’Union européenne et la Russie doivent travailler en ce sens.

L’objectif: Préserver sans violence,  l’unité et l’intégrité de l’Ukraine.  Pour la situation économique, (qu’ils se débrouillent!) la France peut accompagner le processus avec l’aide de l’Union européenne et du FMI, condition sine qua non comme l’a rappelé Laurent Fabius ce matin sur France 2: Pour éviter un défaut de paiement, l’Ukraine aurait besoin de 35 milliards de dollars via une possible conférence des donateurs, dont la Russie (y a pas de raison).

Le contenu du volet «Syrien» de la conversation Hollande-Poutine, c’est du Off qui s’imagine assez facilement. Je vous signale que le Conseil de sécurité vient d’adopter une résolution sur l’accès humanitaire en Syrie avec des demandes précises: l’arrêt des violences indiscriminées contre les civils, l’arrêt immédiat notamment des tirs d’obus et des bombardements aériens. Une résolution pour contraindre Bachar El Assad, le protégé par Poutine, à lever immédiatement les sièges imposés aux villes par ses forces Armées. La résolution prévoit des mesures additionnelles (devinez) si aucune amélioration significative n’est constatéeEn clair, La France prendra toute sa part de responsabilité pour qu’enfin le régime d’Assad respecte les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unis.

(A suivre).

[Photo: François Hollande et Vladimir Poutine, à l’Élysée, le 1er juin 2012. REUTERS/Philippe Wojazer].