De la «#Belloubet-isation» de la #Justice| Le «Parquet flottant»..

img_20190218_08053137577928663229225823.jpgAprès la diffusion des enregistrements de Benalla en conversation avec son son comparse Vincent Crase, par Mediapart, le parquet s’était auto-saisie pour perquisitionner les locaux de l’équipe d’investigation d’Edwy Plennel. Accusée d’interférence et d’avoir diligenté cette procédure, Nicole Belloubet, Ministre de la Justice de Macron avait affiché sa colère à l’Assemblée Nationale avec les mots suivants: «Il n’y a pas d’instrumentalisation de la Justice (en France ), Paris n’est pas Caracas» (en référence au Venezuela du triste Maduro). Bref, pas de «directives au Parquet», soit. Et quelques 10 jours plus tard, face au mouvement des GiletsJaunes solidement installé dans le paysage politique tous les week-ends et cela depuis 3 mois, elle a «demandé aux Parquets de prendre des réquisitions fermes». Bref,pendant que ça casse à Caracas, «le Parquet devient flottant», en France. Illustration, résumé …

Alors, « Indépendance de la Justice? Mieux vaut entendre ça que d’être sourd je crois. Passons. Et pendant ce temps, Alexandre Benalla, le Xfois mis en examen est encore en ballade, cette fois, c’est au Lotus Club à Marrakech en train de siroter des Mojitos et son «coffre fort égaré» n’a toujours pas fait l’objet d’ouverture de procédure judiciaire. «Parquet flottant», suite. D’où le titre justifié de ce billet: la «#Belloubetisation de la Justice», bien #EnMarche sous Emmanuel Macron. Petit rappel, Janvier 2018

PArquet Justice Indepence

Vive l’indépendance de la Justice, Vive la France BenalLiséé! Je vous remercie …

./…

Publicités

«À Macron, Maduro-et-demi»: le Venezuela va organiser un #GrandDebatNational, eux aussi |Vrai.

Empêtré dans une crise politique sans précédent, destitué virtuellement par une opposition soutenue par l’Occident et l’Amérique de Trump, le pas très démocrate Nicolas Maduro du Venezuelaque j’emmerde– a eu une «idée brillantesque»: Organiser un Grand Débat Dialogue National pour ramener la paix dans un pays déchiré

« J’appelle au bon sens et à la responsabilité. Je réitère mon engagement en faveur d’un grand débat dialogue national, seul moyen de coexistence. Que la paix l’emporte!»

Et c’est pas une blague, c’est du sérieux comme l’atteste son tweet, là ⤵️ avec traduction.

grand débat national maduro macron vénézuela gilets jaunes

Et d’ajouter: «Je crois en la parole, en politique, en être humain, en diplomatie, comme le seul moyen de parvenir à la compréhension. Je suis et serai disposé à dialoguer dans le respect pour protéger la paix.». On se demande d’où lui vient cette «brillante idée». Il faut cependant craindre qu’il l’organise à sa guise, c’est à dire …

1. Contourner les compétences de la Commission nationale du débat public du Vénézuela (CNDP), mettre la pression sur sa direction, virer sa présidente après l’avoir discrédité en laissant fuiter le montant exorbitant de sa paie dans la presse.

2. Encadrer le dit «Débat » avec des lignes rouges, c’est à dire, exclure du débat les points qui fâchent et surtout ceux à l’origine de la contestation populaire (fiscalité, pouvoir d’achat, l’épineuse question de l’ISF, etc).

3. Placer deux membres de son gouvernement aux manettes du Grand Débat National pour de grandes messes verbales devant les maires des villes qu’il va visiter pour attester de sa proximité avec le peuple et sa légitimité de Président élu démocratiquement par le Peuple du Venezuela  ….

Bref, Nicolas Maduro du Venezuela va organiser un «Grand Débat National». Quelque chose me dit –et je vous mets mon ticket – que la France va trouver que c’est pas une bonne idée. Le «Gran Diálogo Nacional», c’est très tendance … n’est ce pas?

grand-debat-2

 «À malin, malin et demi »|  À suivre

./…

Macron humilié à SaintMartin: Il débarque après «l’aide Maduro du Venezuela» déjà sur place..

BreakingNews. Après le passage de l’ouragan Irma à Saint-Martin (et Saint Barth’), et constatant la réponse tardive des autorités françaises dans l’aide aux victimes, le Venezuela de Maduro a porté assistance aux français de Saint-Martin. C’est ce que nous apprend Fabien de Ménilmontant désormais du côté des Amériques

Macron Saint Martin Humiliation Aide aux victimes

Clic, traduction:« Le Venezuela envoie une aide humanitaire à San Martin après l’ouragan Irma« 

Macron Saint-Martin Aide humanitaire du Vénezuela

Dans ce papier de Canal44, on peut lire – on s’accroche – « Par solidarité de pour les Peuples de notre Amérique (…) le gouvernement vénézuélien a envoyé dimanche 10 tonnes d’aide humanitaire à l’île de San Martin  (…) » Donc, on est dans l’Alliance Bolivarienne et on ne savait même pas! On se calme, c’est pas fini. En l’absence de Nicolás Maduro actuellement en Algérie – juste en face de chez nous – , c’est Néstor Reverol, Ministre de l’Intérieur de la Justice et de la Paix, qui s’exprime :

«Aujourd’hui, au nom du président Nicolás Maduro, nous avons envoyé 10 tonnes de matériaux différents à l’île de San Martin, qui a subi huit décès, de nombreuses blessures et de graves dommages aux infrastructures après le passage de l’ouragan Irma».

Emmanuel Macron, en déplacement sur place va donc constater «l’aide Maduro du #Venezuela» que la France ne peut refuser. Dans la « cargaison Bolivarienne » expédiée à Saint-Martin (France), des coussins, des couvertures, des aliments en conserve, des médicaments, des premiers soins et des vêtements, etc. La France, ce pays du tiers-monde. Mais on a échappé aux « sacs de riz » et c’est déjà ça (ouf!).  Info ou simple Plan com’ pour se venger des «embêtations» françaises? Dans les deux cas, c’est bien joué, une «humiliation suprême», et je crois qu’ils se sont bien foutu de notre gueule, enfin, de celui d’Emmanuel Macron qui y séjourne pour -nous dit-on- contourner la « journée de grève contre la loi travail », et créer un contre-feu médiatique. Bref, Saint-Martin est devenu « alibi ».

[PS: J’ai adoré écrire ce billet à l’heure du café, j’ai ri tout le long, surtout  après affichage par Google Traduction de la mention « Solidarité Bolivarienne », c’est là que j’ai avalé de travers je crois. Oui, ça va me faire ma journée].

./…