N.#Sarkozy, créateur d’insécurité et agitateur de manifs: P.#Buisson balance …  

Dans les « bonnes feuilles » du livre révélation du facho Patrick Buisson, ex-conseiller occulte de Sarkozy à l’Élysée, on apprend que ce dernier, alors Ministre de l’intérieur, avait laissé éclater des incidents avec des « blacks » et des « beurs » lors des manifs anti-CPE de 2006 pour ensuite endosser l’image « la sécurité c’est moi! ».

img_0273

Une vieille pratique que certains découvrent. Des casseurs « ou flics » infiltrés dans les cortèges, c’est connu, comme dans cette vidéo de l’ami Guy Birembaum. Pour les récentes manifs contre la #Loitravail, on peut se demander, si les « créateurs d’insécurité » n’étaient pas à l’ouvrage, là aussi, une simple question. On a entendu les mêmes discours sur « les casseurs », c’était largu avancé pour interdire les autres manifs

Derrière les manifs, les créateurs d’insécurité ...

./…

Alain Mabanckou: Sous le « manguier du Collège de France »…

Alain MabankouLe Collège de France, forêt de la connaissance qui en a vu d’autres depuis 1530: Champollion, Pierre Bourdieu, Yves Cuppens, Claude Bernard, Claude Levis Strauss, Paul Valery, Alain Connes, etc, des arbres de toutes essences venus de tous horizons, a accueilli en son sein un « manguier », Alain Mabanckou.

C’était le jeudi 17 mars 2016, et j’y étais, pour savourer cette « chaire » au goût amer ou sucré variant de l’orange à la pêche selon les variétés et saisons abordées dans cette leçon inaugurale au cœur de l’ancien Collège Royal. Sous l’arbre à palabres étaient présents, Dany Lafferriere de l’Académie française, Y’a Jean-Michel Nzikou de Besac, Le ‪#‎Sapelogue‬ @Connivences Paris, Jacques ‪‎Toubon‬, Défenseur des Droits, Audrey ‪‎Azoulay‬, Ministre de la Culture, Georges Pau-Langevin Ministre‬ des Outre-Mer), Thierry ‪#‎Mandon‬, Ministre de.. (j’ai oublié! 😊) Michelle Jean, Secrétaire Générale de la ‪#‎Francophonie‬, Henri ‪#‎Lopès‬, l’ancien (Congo), etc

Alain Mabankou

Pour cette première, il était nullement question de la seule  littérature négro-africaine comme stipulé sur le beau carton d’invitation qu’il m’a adressé et qui m’a valu cet honneur. Le Professeur Alain (Mabanckou) -l’appeler ainsi-, sapé Bleu-Roi-de-France par Armel de Connivences Paris, est allé bien au delà de l’attendu et du poncif selon lequel la lecture juste de la période coloniale serait écrite par les colonisateurs ». Il a détaillé les rapports entre les différents courants qui l’ont traversé depuis plus d’un siècle; de la littérature coloniale aux lettres africaines. Non, la littérature noire d’Afrique ne se limite pas aux seuls textes de ses illustres enfants. D’André Gide à Mariama Bâ en passant par René Maran (1er prix Goncourt noir en 1921, Batuala), Joseph Conrad, Amadou Hampâté Bâ, Albert Londres, Sebene Ousmane, L. Sédar Senghor, Henri Lopès, Jules Verne, Aimé Césaire, etc, beaucoup d’illustres aînés étaient « présents par le texte » pour ces agapes assaisonnées d’écrits de grands voyageurs. Bref, un joli portrait croisé d’avis et d’opinions, une très belle traversée de l’Afrique des ténèbres à la lumière

Alain Mabanckou Collège de France
12524408_10154014600184941_3295221941100588530_n

Près de la Sorbonne soufflait un léger vent d’Afrique dans ce beau Quartier Latin. A l’ombre du manguier qui un jour deviendra baobab, le rythme des mots sonnait comme cette douce rumba qui jadis s’échappait des enceintes approximatives du Bar Céremonial où nos pas nous entrainaient les samedis soir à Tié-tié Pointe-Noire. [Édit, ajout message facebook d’Alain Mabanckou]

Alain Mabanckou bembelly Collège de France.png

[Merci]. C’est étrange, l’impression d’être à nouveau au cœur de notre exubérance de jeunesse, être là (dans l’amphithéâtre Marguerite de Navarre) et ne pas y être à la fois. Perdre le fil des choses, se laisser entrainer vers des senteurs oubliées, se revoir autour d’un vin de palme à l’ombre du manguier de Ta’Loundou chez Donatien Ya Rod-. Sursauter et se rendre compte d’une évidence: Oui, c’était une invitation au voyage que je vous livre in extenso

Ce 29 Mars 2016, deuxième session au Collège de France, Cours sur la « Négritude » de 14h à 15h (Amphithéâtre Marguerite de Navarre, 470 places). Entrée libre, sans invitation et sans inscription préalable.

Culturons-nous, et mangez des mangues!

./…

 

Bref, je fais « journaliste » au #SalonDuLivre, Paris…

Je pose ça là, puis je reviens…

wp-1458314953713.jpg20160318_170326

Oui, la « carte de presse » pour « blogueur » existe, « journaliste » je suis au coeur des livres et des gens bien. Non, ce n’est pas le Salon de l’agriculture. Puis, je me suis arrêté « chez moi »..

20160318_173451
20160318_173327
20160318_173755.jpg

#FF

./…

Alain Mabanckou: Quand le Goncourable « Petit Piment » parle de Pointe-Noire…

« A l’Affiche » d’ Extimités (politiques): Alain Mabanckou, copain d’école, du lycée, du quartier Tié-tié, pour inaugurer le nouvel habillage de ce blog. Universitaire, essayiste et écrivain., il s’est fait connaître du grand public en 1998 avec « Bleu Blanc Rouge« , Prix Renaudot 2006, il compte à son actif d’autres succès littéraires : « Verre cassé« , « Mémoires de porc-épic« , « Lumière de Pointe-Noire« , « Tais-toi et meurs« , etc. Il était l’invité d’Axelle Simon (France24) pour parler de son dernier roman « Petit Piment », l’occasion de revenir sur l’histoire de notre Congo natal et de vous plonger dans l’univers de Ponton-sur-Mer (comme on dit là bas).

Alain Mabanckou (Petit Piment) est dans le liste réduite des huit auteurs encore en piste pour le Prix Goncourt 2015 (donc, Goncourable) avec les romanciers Hédi Kaddour (Les Prépondérants), Mathias Enard (Boussole), Nathalie Azoulai (Titus n’aimait pas Bérénice), Simon Liberati (Eva) et Thomas B. Reverdy (Il était une ville). Il peut encore espérer décrocher le prix Goncourt qui sera remis le 3 novembre, la dernière sélection du Goncourt sera annoncée le 27 octobre depuis le Musée du Bardo à Tunis, cible d’un attentat meurtrier le 18 mars dernier. Donc, « Tokumisa » Alain Mabanckou, mwana’mama, m’pagui ya béto..

 Et « Petit Piment » deviendra Grand.

Jeff (Merci)

(…)

Dany Laferrière, un nègre à l’Academie française…

Né en Haïti en 1953, Dany Laferrière, né Windsor Klébert Laferrière, auteur de « Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer« , une satire féroce des stéréotypes et des clichés racistes (à lire), est désormais immortel de l’Académie française.

Dany Laferrière

C’est jouissif. Prix Médicis 2009 pour son roman L’Énigme du retour, Dany Laferrière occupera le fauteuil numéro deux, autrefois dévolu à Montesquieu et, plus tard, à Alexandre Dumas fils. Son dernier roman, Journal d’un écrivain en pyjama (Mémoire d’encrier), se veut une sorte d’adresse complice aux aspirants écrivains.

Lire: Ousmane Sow, 1er Nègre à l’Académie des beaux-arts.

Habémus!

(Plus)

Féerie littéraire: De mauvaises bonnes lectures…

Le temps s’y prête, les charentaises retrouvent avec plaisir la moiteur des doigts de pieds, la chaleur des feux  de cheminée accompagne déjà certains vers de mauvaises bonnes lectures. Aussi, Partageons ma revue de bonnes lectures 2012

D’abord une fierté partagée avec Romain, Sylvie et Marie. Lyon, ville de la féerie et des Lumières s’est encore distinguée avec le Prix Médicis. Après le Goncourt 2011 d’Alexis Jenni, c’est Emmanuelle Pireyre et sa « Féerie générale » |Éditions de l’Olivier|, qui décroche pour Lyon le Prix Médicis 2012. Lumière!

Emmanuelle Pireyre traite des questions contemporaines avec humour et érudition, aborde les sujets avec un phrasé structuré, moderne, style jegoun.net : « Cela a été assez long, cela m’a demandé beaucoup de travail d’écriture, d’invention de personnages, d’histoires (…) J’ai intégré des éléments prosaïques du monde, dans cette structure d’écriture, cela devient plus lisible par un plus grand nombre de lecteurs ».

Le Médicis essai a été décerné à David Van Reybrouck pour «Congo, une histoire», chez Actes Sud. Congo? une histoire qui s’exhibe dans les écrits de Alain Mabanckou, écrivain congolais, lauréat du Prix Renaudot 2006,  et sur les toiles de Rhode Makoumbou, artiste peintre, sculpteur. Saveurs d’Afrique…

Le dernier roman d’Alain Mabanckou «Le Sanglot de l’homme noir»  2012, Fayard, est à découvrir. Signalons l’œuvre de Isabelle Bouvier, «révélation littéraire de cette rentrée » pour son premier roman « Carnet de voyage d’un mort débutant»

© Féerie générale de Emmanuelle Pireyre, Édition L’Olivier, Prix Médicis 2012, disponible en papier & en numérique.

Passage à l’heure d’été: Tiens, une très bonne idée de Bernard Pivot (@BernardPivot1)…

Il a arrêté la dictée (de Pivot), il est sur Twitter et toujours de bons conseils. Pour le passage à l’heure d’été, notre ami Bernard a une brillante idée…

Heure d'été Pivot

Pas bête. Passer à l’heure d’été le lundi à 11h00, génial non? Une heure de boulot en moins! Merci Bernard. Amis syndicalistes, au boulot! Suivre Bernard Pivot sur Twitter & #FF

./…

L’accent: Indication d’origine ou marqueur social?/ par Didier Goux

Dans la sphère des Gens-de-Lettres-des-blogs, il y a un personnage (presque) incontournable: Didier Goux. Affreux Pathétique, Réacde droite pour les uns, belle plume pour les autres, même pour ceux qui ne partagent pas toujours son avis.

Il se définit comme un écrivain-en-bâtiment. Il manie « le Français avec beaucoup d’aisance littéraire et la forme d’écriture qu’il emploie est sans doute l’une des plus intéressantes du lot » pense Frederic Quillet dans un portrait de l’artiste. Et rajoute: « Son aisance littéraire l’amène à recevoir une certaine reconnaissance de ses congénères pas uniquement ancrés à droite ».

Dans mon billet intitulé  »Un accent? Non merci, j’ai le mien », il a laissé un commentaire assez instructif sur ces problèmes d’accent et surtout  celui du non-accent en France. Ce point de vue mérite une lecture publique. Avec son accord, partageons la Tribune de Didier Goux…

L’accent: Indication d’origine ou marqueur social?

Par Didier GOUX.

Bien entendu, cette histoire de “non accent“ relève au départ de la convention: en gros, l’accent majoritaire, ou bien utilisé majoritairement par les “élites“, a disparu en temps qu’accent, il a cessé d’être perçu comme un accent parmi d’autres. Du coup, et jusqu’à une date récente, tous ceux qui aspiraient à faire partie de telle ou telle élite se devaient de perdre leur accent originel s’il en avait un – et c’est en effet ce qui se passait: pas d’accent marseillais chez les speakers de la radio, par de gutturalisme alsacien à la télévision, etc.

On oublie aussi trop souvent que, pendant longtemps, et jusqu’aux années soixante incluses, l’accent n’était pas seulement une indication d’origine géographique, mais aussi, et peut-être surtout, un marqueur social. En gros, les fils de paysans et d’ouvriers avaient l’accent de leur région, les fils de la bourgeoisie ne l’avaient pas.

Il y a de nombreux exemples, de ce que je dis: est-ce que François Mauriac avait l’accent de Bordeaux? Ou Philippe Sollers? Est-ce que Charles Trenet parlait comme une fleuriste de Narbonne? Ou Brassens comme un marin Sétois ? Ou Giono comme un lavandier provençal ? Pensez-vous que Bernanos avait l’accent picard? Etc..

Je me souviens qu’un jour un journaliste demandait à Jean Lacouture (homme de gauche certifié, n’est-ce pas?) pourquoi il n’avait pas l’accent de Bordeaux, justement. Lacouture avait eu une sorte de haut-le-corps et avait répondu assez sèchement quelque chose comme: dans mon milieu on n’avait pas d’accent! Et si jamais on l’avait un peu, les Bons Pères se chargeaient de vous le faire perdre rapidement!

Signé Didier GOUX

Avec ou sans accent, le service après-Goux est ouvert

Prix littéraire du blog: “Tendre Nostalgie“ de Yves Nkodia…

Tendre Nostalgie. Les premières pages captivent l’attention, quai de la littérature, excitation du départ vers l’inconnu. Puis, le train de la lecture s’éloigne, les mots sont justes, le lecteur hésite, s’installe confortablement, et se laisse porter par la magie du texte, par le poids des mots, par la beauté des paysages décrits. Évasion…

Ce voyage que je propose permet la découverte, au fil du rail, dans l’ombre de chaque paragraphe, d’un univers imaginaire pour soi, réel pour l’auteur Yves Fernand Nkodia. C’est un ami des années Fac à Besançon (Franche-Comté).

Dans “Tendre Nostalgie“, il décrit avec justesse le riche présent de tous ceux qui quittent l’Afrique un jour, les rêves plein la tête, pour des contrées ou leur accent pose des fois problème…

Comme Aimé Césaire, Yves Fernand Nkodia nous invite dans son “Cahier d’un retour au pays natal. “Tendre Nostalgie chemine le lecteur sur les rails d’une description détaillée, l’entraîne dans la profondeur des forêts lointaines. Sensation d’une marche les  pieds nus, foulant la rosée matinale

A lire près de la cheminée en cette période hivernale. Et la flamme de récit redonne vie aux mots, aux paragraphes qui se suivent dans un agencement précis. Au fil des pages, la lecture s’illumine d’ombres qui filtrent à travers les mots. Le lecteur, s’il prête attention, entend les arbres pleurer leurs feuilles…

Tendre Nostalgie, c’est le récit littéraire que je conseille en cette fin d’année. C’est  mon prix littéraire du blog. Le précédent lauréat de ce prix, souvenez-vous, c’était Alain Mabanckou, un autre copain-d’avant du Lycée, Prix Renaudot 2006 avec le roman: Mémoire d’un Porc épic. Dans l’attente…

LireTendre Nostalgie de Yves Fernand Nkodia, Édition EdiLivre, 2011, 83 pages. En vente ici. A mettre sous le sapin.

Miss France 2012: Plateau repas, petites douceurs acidulées.

C’est Delphine Wespiser, alias Miss Alsace, qui a remporté l’élection de Miss France 2012. Elle succède ainsi à Laury Thilleman, la sortante. C’était le choix de @lympeblogueuse hier soir sur Tweeter. En Alsace, Miss France est marraine du portage de plateauxrepas. Les personnes âgées l’appellent: Miss plateau repas!

Il y a comme une corrélation entre cette implication sociale, la situation de la France de cet hiver et …. l’invité du Samedi 2Oh de Thierry Ardisson sur Canal+ dans l’émission ”Salut les Terriens” Frédéric Dhuême, le 1er  SDF-écrivain.

Une chose: Ma fille, 13 ans n’a pas aimé l’absence de Geneviève de Fontennay. Elle n’a pas attendu le Sacre de L’alsacienne. Signe d’un  désintérêt pour cette élection supposée la faire rêver. J’aime ma fille.

Sinon, Gloire à l’Alsace et à Éric-Mulhouse!. Le Livre de Frédéric Dhuême: ”Petites douceurs acidulées” est disponible ici. Un cadeau pour noël? (le livre 😉 ).

Pour moi, Miss France est à découvrir dans  ce billet.

– Édit: 04-déc, 18h00 –

Ce billet a squatté le Top_News du Portail d’info eBuzzing, tous médias confondus (Presse, blog, etc..) ce dimanche après-midi. Le critère de recherche Petites douceurs acidulées devance très largement Miss France 2012 dans les requêtes vers ce billet. Comme quoi….

Merci.