Réflexions inachevées, des certitudes envolées…

Le confinement n’est que suite de journées singulières et je n’ai pas tenu un « journal de confinement». Par principe, je voulais garder la liberté de ne point me fixer de contraintes. Écrire au gré de mes envies et de mes passions, une règle. Prendre des notes éphémères si nécessaire, les partager si besoin de vos remarques & observations. Égoïste? On peut le penser mais, faire l’éloge de la paresse présente quelques avantages. J’ai néanmoins pris des notes – que je vous ai épargnées -, des bouts de rien, certaines ont fait l’objet de paragraphes dans de récents billets, d’autres notes n’avaient pour seul intérêt que la description de l’ennui. Du confinement j’ai préféré lire le silence. Partageons l’inachevé…

Confinement reflexion Bembelly

Que retenir de ces singulières journées?

Beaucoup de choses, peut-être rien d’intéressant au final. Le temps fera son tri et du débriefing qui suivra il en sortira quelque chose. Peut-être. Comme Notre Dame de Paris, le monde s’est arrêté, notre vie est … «déserte, vide, inanimée, on sent qu’il y a quelque chose de disparu. Ce corps immense est vide; c’est un squelette; l’esprit l’a quitté» [Victor Hugo, 1831].

Un arrêt relatif car les aiguilles du cadran ont tourné en rond, moi aussi. Oui l’horloge du temps, quand celle biologique battait la chamade avec la peur pour compagnon et l’incertitude pour maître des émotions. J’ai voyagé dans ma pensée, une joyeuse chevauchée dans mes souvenirs. Demain se dessinera au fusain? Avec des crayons de couleurs? Qui sait. Seuls ses contours sont connus, tracés à l’encre de Chine [vous l’avez ?].

De singulières journées je disais, sans cesse à l’identique et différentes à chaque fois. Des « journées rewind » en somme, la même, celle d’un monde qui découvre avec effroi qu’il s’apprêtait à sauter dans le précipice puis rattrapé de justesse par un harnais. Ouf ! Notre monde vient de se rendre compte que son « parachute » était défectueux, le choc. Je suis ce monde-là, et nous le sommes collectivement dans cette parenthèse machiavélique où « celui qui contrôle la peur des gens devient le Maître de leurs âmes». Les nôtres le sont. Peur de sortir le temps de la liberté autorisée, peur de ne plus être là, de partir avec certes la consolation de retrouver ceux qui nous ont précédés mais avec la douleur de quitter les présents. Oui j’ai pensé à mon épitaphe: «Ne pas déranger, il se repose» m’ira très bien. Il nous fallait contrôler nos peurs, apaiser nos phobies pour être à nouveau maître de nous, libres. C’est l’un des enseignements que je tire de cette parenthèse ou le mot confinement peut se définir par «faire le deuil de ses habitus». Le paradigme est devenu obsolète, un virus s’est installé, une mise à jour s’impose pour que demain soit sans venin ni stratagème. Bref, une période de rémission. Je ne sais pas ce qu’il y a de spécial chez l’humain, ce que je sais, me concernant, c’est de m’être jamais autant éloigné de celui qui ne m’a jamais quitté.

Accepter la solitude ou la refuser ? Ici, entendre par solitude, ce moment où l’on est seul avec soi entouré ou isolé. Le refus de la solitude peut se lire comme acte de sociabilité, une volonté d’ouverture à autrui, «d’intégration» comme diront certains. J’en doute. Il n’est peut-être que simple refus de soi et besoin des autres, désir de compenser un manque, une dépendance. En effet, offrir à autrui ce que l’on se refuse à soi est un paradoxe. Aimer les autres c’est d’abord vaincre la phobie de sa propre personne, c’est pouvoir lire son reflet, et s’assurer qu’il est conforme à celui perçu par autrui. Ce paragraphe est sans intérêt car chacun vit l’introspection avec sa boite à outils. Certains malgré eux, d’autres avec joie, voire avec délectation.

Des certitudes envolées. Dans ce temps suspendu, j’ai porté le parfum de mes peurs avec élégance – enfin, je suppose. Contraint, j’ai érigé l’égoïsme en norme sociale. Comme tous, je me suis isolé pour sentir la fragrance de mes certitudes et j’ai découvert l’aigreur de l’incertitude. Un goût pomme, cerise, framboise? Je dirais plutôt mangue, canne à sucre ou noix de coco. Un peu de chaque. Ma vie est un cocktail d’essences multiples, un mélange incertain. Il me faut ajuster les doses pour une alchimie parfaite mais je ne suis pas barman. Ma vie est ivresse je pense, elle est révulsion quand j’exaspère – ou quand je m’exaspère-, elle est vénéneuse dans l’adversité. Faite d’actes manqués, de doutes certifiés, de rendez-vous avortés, des certitudes envolées. Elle est exaltation des passions, une vie simple, douloureusement joyeuse, exubérante, ennuyeuse et excessive.

Elle est à mon image, une réflexion inachevée

./…

Bref, j’ai reçu un masque…

Pour mon anniversaire-confiné, j’avais formulé le souhait d’avoir en cadeau un objet spécifique: un masque. Un produit rare en prévision du déconfinement du 11 mai qui s’annonce. Se préparer. J’écrivais – je résume -: « Chers tous & toutes, c’est mon anniversaire et loin de moi l’idée de renoncer à mes cadeaux (..) Je veux ce que vous n’avez pas, un masque tout simplement, trois fois rien. D’une couleur compatible avec moi de préférence pour ma discrétion urbaine (Bah oui) ». Oui un masque, l’objet tendance Printemps-Eté 2020, le désormais accessoire qui nous collera à la peau jour après jour. Bref, je voulais un masque et je l’ai!

Masque Déconfinement CoVide19

Oui c’est une pièce unique, fait maison, avec poche insertion-filtre qu’on peut changer après chaque lavage. Et c’est top. Billet-Merci à Rose de Gironde qui, après avoir lu mon « SOS #JeVeuxUnMasque » m’a proposé, en DM sur Twitter, de m’en confectionner un sur mesure, livrable à domicile. Oui c’est du #MadeinGironde, c’est dire combien le geste est appréciable.

Bref, Rose m’a fait une fleur. Touché.

(Les autres, j’attends toujours)…

./…

Cher Père Noël | C’est pour un ami …

Cher Père Noël Cagnotte Ervé CroisepattesCher Père Noël…

Oui c’est moi le petit Alain, mais si tu sais! Celui que t’as toujours pourri gâté à Noël même quand j’étais en Afrique. Oui j’ai adoré mes cadeaux et particulièrement ces moments magiques les 24 décembre après-midi, jour de distribution de jouets de Noël aux enfants des PTT, quand la silhouette de mon Papa apparaissait à l’angle de la rue dans cette fourgonnette des «Postes & Télécommunications». Ce bonheur, tous les copains-copines du quartier étaient présents, on était les «princes de Brazzaville»: Des trottinettes, des raquettes de tennis, des vélos, ballons de foot, des poupées, des Kitchenettes et plein de jouets #MadeinFrance. – Je me demande si ce n’était pas les séries en rab des années précédentes. Mais bon, on s’en fiche, c’était une joie sans nom sous les tropiques même sans sapin! Encore merci cher Père Noël mais c’est pas le sujet.

Cher Petit Papa Noël, aujourd’hui je t’écris parce j’ai vraiment besoin de toi, c’est pour un ami qui n’est pas né dans la case-à-Jupiter. À 6 mois il était déjà mal barré mais tu ne savais pas, il n’avait déjà pas d’adresse fixe donc pas dans ton fichier «liste des enfants à visiter». Tu peux te rattraper ce coup-ci, il n’est jamais trop tard pour bien faire n’est-ce pas? Aussi, pour l’aider et t’aider un peu, avec Delphine, Juan, Anna, Karima, Papouney, Anna_Conda, on s’est dit: Et si on le disait enfin au Père Noël? Alors on va tout bien tout t’expliquer..

Cher Père Noël, Ervé tu le connais, c’est un «mec Pat’Hibulaire mais presque», et qui jamais ne se plaint. Ervé? Je pourrais te raconter des tonnes d’anecdotes sur sa «vie de bitume» au RasDuSol, avec des hauts et des bas, -surtout des bas d’ailleurs-, je pourrais, comme Juan, te décrire en 12 pages notre première rencontre dans ce bar à Paname, je résume: «Ah c’est toi @croisepattes! Bonjour, @bembelly. Alors, t’es d’ où sur Paris, de banlieue ? » Sa réponse: «Moi? Je suis de partout et de nulle part, je suis sans téléphone fixe, #AuRasDuSol ». Et je venais de comprendre. Puis lui : « Ah mais fais pas cette tête-là mon pote! Buvons!». Bref, c’était au Comptoir de la Comète lors d’un KbB –le fameux bon vieux temps-, je venais de rencontrer Ervé que je connaissais sur Twitter et les blogs depuis des lustres sans jamais m’imaginer que (…). Oui j’avais pris un coup sur la tête, en vrai. L’une de mes plus belles rencontres IRL via le Net (après l’autre).

Cher Père Noël, j’ai longtemps hésité avant de t’écrire mais il fallait, y a le feu au Lac. Noël approche et on a tous un sapin à décorer, celui d’Ervé singulièrement et pour mille raisons. Aussi, pour cette année voilà ce que je veux cher Père Noël:

  • Ce que je veux Cher Père Noël. Faire exploser le compteur de la chaussette que nous avons tricotée pour Ervé. Une chaussette-cagnotte (ou soulier) pour que tous les petits lutins du web de France et de Navarre apportent une p’tite participation. Te mâcher un peu le taf.
  • Ce que je souhaite Cher Père Noël. Que tous les ami.e.s, potes, copains copines, followers et même ceux et celles bloqués ou masqués sur Twitter, Facebook, instagram, Tiktok et autres réseaux sociaux puissent partager le lien de la chaussette-en-ligne pour le faire grimper au cocotier.
  • Ce que j’aimerais Cher Père Noël. C’est .. que tous les gens qui «me doivent une bière» paient leur tournée (via ce lien) et tous ceux à qui j’en dois une – et il y en a – qu’ils me paient une deuxième tournée d’abord (via ce lien) et toi tu les rembourses! Ça te va Cher Père Noël? Oui je sais, boire #ceymal.

Cher Père Noël, au fait, je t’ai pas dit? Ervé, d’abord il voulait pas de la chaussette-en-ligne, il est comme ça le mec, #AuRasDuSol et toujours à s’occuper des autres d’abord. Aussi, il a fallu de longs mois de négociation pour l’obliger de nous laisser faire. Une vraie tête de mule ce Ervé mais un mec bien. Puis il a dit: «Ah mais c’est du chantage là! Ok vous avez gagné, faites donc Bande de cons!».  Puis on a fait, une sorte de «solidarité de tiers» si tu veux, arrachée au forceps. Pourquoi? Parce que cher Père Noël «on préfère tous le voir crever étouffé par la solidarité que de froid dans la rue n’est-ce pas? ». Oui Cher Père Noël, c’est de ça dont il est question dans cette lettre que tu liras avec attention j’espère (ou je te démonte).

Cher Père Noël, chez moi à Lyon il fait beau et froid, le ciel est une féerie enchantée avec les illuminations partout, la fêtedeslumières. J’ai l’impression de vivre dans un joli sapin de Noël qui néanmoins attend une «décoration et une seule», celle gravée du nom d’Ervé pour illuminer ce bien que nous avons en partage et qui porte le doux nom de l’amitié. Ok j’ai été un peu long cher Père Noël, mais tu ne vas pas te plaindre non plus, c’est pas comme si je t’en faisais tout le temps ok? Pardon mais c’est pour un ami. Sinon, passe le message à tes lutins et fais plein de bisous à Mère Noël. Ah! Si tu peux la laisser conduire de temps en temps le traineau –et tirer les rennes- pour l’Égalité toussa, ses points de retraite etc, nous on veut bien! Et ça fera plus de tournée. Quoi les femmes au volant? Un problème? NanMè…

Cher Père Noël, je te rappelle que «c’est pour un ami» qui ces derniers temps répète souvent: «Tu sais quelle est l’espérance de vie d’une personne SDF ? 49 ans. Et moi j’en ai bientôt 48.». Aussi, je te remets le lien de la cagnotte là ⤵️ et le gros soulier en illustration – et surtout tu fais pas ton malin – ok?

Lien Cagnotte pour l’Ami @Croisepattes / Ervé !

D’avance merci à vous, et à presque tout le monde| Signé. Le p’tit Alain

|OÔhooHoooh!

./…

Bref j’ai testé l’appli #FaceApp juste pour voir, et je suis tombé sur #MonFils, ça craint … 

Bref, j’ai testé l’appli #FaceApp, pour voir, et je suis tombé sur mon fils à 100%! J’ai testé la fonction « jeune (2) » et résultat: c’est le fiston tout craché! Ou moi, enfin je ne sais plus…

Sans aucun filtre. Tenez, j’ai envoyé la photo à ma femme -sa mère – et elle m’a répondu: « Tiens, il est déjà rentré de vacances? Et qu’est ce qu’il fait habillé avec ta chemise et tes lunettes? ». Bref, passer pour le fils de sa femme ça craint en effet. Billet « carte-postale », juste pour poser la question de « qui-est-qui », une question qui va s’installer avec beaucoup d’acuité dans cette société où l’identité numérique boostée par intelligence artificielle  va se mêler encore un peu plus au réel pour mieux le replacer in fine.

PS: Je vous déconseille très fortement l’utilisation de cette appli pour des raisons de confidentialité des données – pas que – ok?

Moi je me « débrouille ». Ça craint…

./…

#CharlElie Couture – Un jour les anges …

Oui « un jour les anges, sans crier gare sans faire de bruit, dans un même battement d’aile, s’éclipseront dans la brume »

Faudra faire sans leur protection 

./…

La réponse des « 7 à 8 enfants par femme d’Afrique » à Emmanuel #Macron: Cher Missié..

Cher Missié Président de France, on note que vous avez déclaré ceci sur la « fécondité de nos mères »

« Civilisationnel »? Ho!? Ça va? [Édit] Et si on ajoute tes macronneries sur « les Antilles c’est pas la France! », « la Guyane, c’est une île!« , sur la « colonisation crime, puis pas-crime contre l’humanité«  sans oublier tes propos sur les kwassa-kwassa comoriens, faut avouer que ça commence à faire beaucoup, pour « un jeune de 39 ans ». Généralement, c’est plus tard qu’on dérouille, passons. Tiens, le magazine AJ+ se pose la question « Is France’s new president racist? ». Avis partagé par le site américain Quartz qui ne prend pas du tout de gant: «Bien sûr, ce qu’a dit Macron est raciste», par le site Vox: « Indépendamment de son intention, le mauvais choix du mot « civilisationnel » est, au mieux, maladroit, au pire, raciste », ou encore le NéoZélandais The Daily Vox et l’Australien SBS. Voila pour la « belle image de la France » à l’étranger que t’offres aux français qui t’ont élu pour « faire barrage au Front national », sans compter la honte pour ta « pauvre mère, 4 gosses (je respecte) ». Alors, c’est ça le #MakeLaFranceGreatAgain?

Is Macron raciste polémique Femme africaine civilisationnel

Cher Emmanuel, l’Afrique, cette veille dame, elle en a vu bien d’autres. Oui mon grand, depuis des siècles – et des siècles– (relire), et elle ne t’a jamais rien demandé je crois. Tu débarques. Cher Emmanuel, « Président de la République française » n’est pas prétexte à invectiver » et le forfait «Toi Président » n’inclut pas cette « forfaiture contre mon humanité« . Tiens, j’y pense, et la fécondité traditionnelle des familles cathos tradi. qui pèse lourd en allocs dans le budget-famille de la république française, l’Afrique, elle t’en parle? c’est (…) « civilisationnel » comme la pédophilie dans l’Église c’est ça? Et les Mormons qui n’élèvent pas que du bétail dans les contrées américaines, ce sont des africaines aussi? Répondre, sauf si ce qualificatif ne s’adresse qu’aux « Mamans d’Afrique», à la femme noire que tu stigmatises, à tort.

Catho intégriste famille nombreuse

Macron enfants d'Afrique fécondité

Mon cher Missié Macron du Touquet, t’as du toupet mais tu t’es planté, et bien comme il faut. En effet, l’ami Fabien sur Facebook nous fait remarquer que ton analyse est basée sur des statistiques obsolètes, des chiffres de 1960 sur le « taux de fertilité, total (naissances par femme) ». Les chiffres 2015 de la Banque mondiale n’ont rien à voir avec tes supputations. C’est beaucoup moins, raté! A défaut de virer ton conseiller-en-statistiques-à-la-con, bien vérifier qu’il ne fréquente pas les sites identitaires pro FN. Autre chose Mon cher Monsieur le Président-stagiaire, l’Afrique n’a pas inventé la « carte famille nombreuse», ça n’existe pas chez nous. Et puis les gosses, pour bien en évaluer le nombre, il faut déjà en avoir je crois, n’est ce pas? Et pour tout dire, la femme africaine elle au moins ne congèle pas ses gosses pour ensuite chanter le « déni de grossesse ». Non, c’est pas dans le « civilisationnel de l’Afrique ». Elle assume, et reste dans son « Histoire, avec son homme africain ». Pas de frigidaire, elle mange bio. Aussi, j’avais pensé te dire avec cette délicatesse légendaire qui désormais me singularise, « je t’emmerde et bien cordialement! » Mais je vais m’abstenir, par respect pour l’éducation de ma pauvre mère, et pour ne pas énerver sa « fécondité civilisationnelle»  comme tu dis. Un petit rappel, notre bon vieux Pépère,- bien que « pas Tonton » selon Noël Mamère – respectait ma mère, lui.

Vive l’Afrique, vive la femme noire, et Gloire à nos mères d’ici et d’ailleurs! …

Signé: un « enfant d’Afrique d’une famille heureuse, avec ses 6 à 7 frères & sœurs, élevés en plein air et au grain de maïs…« .

./…

«Géraard! Il faut que j’te parle!». Ma «lettre Coluche» à Gérard #Collomb… #Calais

Monsieur le Maire, Mon cher Gérard, faut que j’te parle …

20170624_042312Les électeurs lyonnais et moi, nous t’avons élevé au grade de Maire de la ville – et de la Métropole – lors des dernières municipales, – les précédentes fois aussi -. Acteurs de la ville, on n’avait pas que ça à foutre mais fallait « faire barrage », pour #EvidementLyon. Oui, on t’avait fait confiance Gérard. D’ailleurs tu pourrais dire merci maintenant que t’es Ministre-à-l’intérieur-de-Paris. Au lieu de ça, Mônsieur donne un autre exemple …

Gérard, tant que tu passais tes journées à dézinguer tes amis de la Gauche à Lyon, passe encore, mais que tu fasses ton méchant sur les migrants à Calais, non! Tiens, on a trouvé tes propos dans la presse, et ça ne sent pas bon Gérard, faut le dire à ton cabinet (ministériel)…

Collomb Migrants Calais

Gérard, on a été trop bon avec toi quand tu as abandonné lâchement la bataille des régionales, tu aurais pu aller jusqu’au premier tour avec Jean Jacques Queyranne candidat du PS, pour faire plaisir à la pauvre Hélène – Y en a toujours une- et nous éviter la présidence FN de Laurent Wauquiez. Si t’avais fait ce qu’il fallait Gérard, t’aurais pu être, je sais pas,… toujours Maire de Lyon. Oui. Au moins t’aurais été un mec honnête. Au lieu de cela, Mônsieur nous tape sa crise de jouvence avec le Kendji Girac de la politique, le voila EnMarche arrière, et il cherche à faire passer Manuel Valls pour un enfant de chœur Place Beauvau. Non mais Géraard!

Non Gérard, non! Fais attention Géraard! Fais attention! Tu es sur une pente savonneuse! Crois-en l’expérience d’un vieux blogueur lyonnais, sympa. Aujourd’hui c’est une petite jungle qu’il te faut, mais demain t’enfumeras toute une forêt! Jouer au pyromane par temps de canicule, et priver d’eau de pauvres gens, c’est mal. Nous obliger à faire pompier, sans parler de la honte qui retombe sur notre pauvre ville, c’est une honte. On a l’habitude désormais n’est ce pas? Après les Barbarinades de l’Église lyonnaise et sa pédophilie en bande organisée, après les sérénades des identitaires du Vieux-Lyon et associées, etc, l’image de Lugdunum, la Cité des Gaules, terre de Jean Moulin et de l’esprit de la Résistance n’arrête pas de prendre des coups, surtout sur Twitter, c’est d’une violence, inouïe! Mon cher Gérard, c’est quand les identitaires te félicitent et te proposent leur aide que tu t’inquiètes, normalement ..

Génération identitaire veut aider Gérard Collomb à couper les routes des passeurs !

Non Gérard, c’est pas de la mauvaise foi (et c’est pas interdit que je sache). Depuis la fin du cycle électoral, à Gauche on picole pour éponger les excédents de la défaite. Non, tu peux pas comprendre Gérard, les vieux en politique je comprends pas. Vous lisez pas les journaux, vous regardez pas la télé, vous faites pas de sport, vous baisez (..) – euh, je veux pas savoir-. Tiens, tu sais toi qui c’est Steve Job ? C’est le fils du plus migrant qu’on a eu du monde! Ton iPhone avec Siri dedans, c’est lui! Ah! Heureusement que son Père avait traversé avant, elle aurait été belle la France aujourd’hui! Avec ses veilles cabines téléphoniques, son Minitel et sa «FrenchTech» toujours absente du marché des smartphones …

Aussi, Je présente les excuses de Lyon aux migrants du monde entier et à toute la France. Pardon les gens, merci de bien vouloir nous excuser. Cordialement.

Billet « Qui aime bien toussa », fait.

./…

Pendant ce temps, sur Elysée.fr, « l’ombre de F. #Hollande », toujours là. Merci Pépère …

Elysee.fr logoUn vieux réflexe de 2012, visiter le site Elysée.fr pour vérifier que «le changement c’est maintenant» a bien eu lieu, s’assurer que Nicolas Sarkozy n’était plus là, qu’on l’avait bien viré. Mais cette fois, c’est différent.

Il est question de François Hollande, «notre bon vieux Pépère» comme on l’appelle affectueusement sur les blogs de Gauche de France et de Navarre. Le voir quitter l’Élysée ne peut se vivre sans une certaine nostalgie. Oui Pépère n’est plus là et Gloire à Pépère!  Comme refusant une évidence ou pour s’en convaincre, j’ai fait un petit dernier passage sur Elyséee.fr, comme ça. Et il est toujours là, à la rubrique «écrire au Président».

Elysée.fr Hollande MAcron investiture

Une question de temps. Jusqu’à minuit, « écrire à Pépère », ils transmettront.  Comme une ombre veillant sur les institutions, c’est une présence symbolique qui mérite un « clin d’œil ». Une pensée, pour la personne, et au delà, pour toute une époque, celle d’une belle aventure, politique & humaine sur les réseaux sociaux, une Belle époque, une épopée fantastique avec ses hauts et ses bas, ses «hé oh!«  et des «débats». Non, on ne s’attardera pas sur les trahisons & Parjures. Bref, un très beau souvenir. Et en toute sincérité, c’est cette page là qu’on tourne aujourd’hui (…)

Hollande MAcron Elysée 14 Mai 2017

«Le changement -sur Elysée.fr-, c’est pas maintenant!». Demain peut-être, et ce n’est pas une image-. Ah! À propos d’image, un autre clin d’œil sur cette nostalgie (politique) pas que..

C’est ce qu’ont dit, et ça me va. Oui, «On laisse Elysée.fr dans un état bien meilleur que celui qu’on avait trouvé en 2012». Bref, « La nostalgie revient lorsque le présent n’est pas à la hauteur du passé» dit le proverbe. Prochain « État des lieux » en 2022. A toutes & à tous, aux copains & copines du Web et de la vraie vie, « merci pour ce moment!»

./..

2nd tour? Désolé, je bois plus (na za’té !)…

Billet allégorie (ou Allez les gorilles), au choix. Eloko bolukakiYa ngoOyo!

Tour oyo? Bo dondwa, bino na bino, bo suana pé to mona. Je vais traduire: Cette fois ça sera sans moi, désolé, j’ai déjà donné. Oui, depuis le temps que je fais «barrage tout seul» – c’est une image-, j’ai des jours de RTT à récupérer je crois, beaucoup de jours. Si «combattre le Front national» ET (surtout) «les idées du Front national» – déjà bien en place – intéresse encore certains d’entre vous d’ici deux semaines, après la présidentielle par exemple, si ce n’est pas un CDD (combat-à-durée-déterminée), si vraiment c’est un CDI, alors vous saurez où me trouver, ici. Bien! À vous de jouer «les gens», c’est votre responsabilité. Depuis le temps qu’on (…), sous vos yeux …

Bref, Na za’téchui pas là-,  je bois plus...

./…

Msg d’un #Bronzé à la #France: «Quand te reverrai-Je! Pays merveilleux! Où ceux qui (…)»

« @bembelly, que se passe t-il donc? t’as beaucoup changé, je te sens en colère, acerbe, et  comment t’dire … *radicalisé*! Dans tes écrits par exemple, fini le temps où tu prenais des gants pour arrondir les angles, tes billets sont de plus en plus directs, sans détours, cash. Je connais tes convictions et je les partage, et tu n’en fais plus mention, j’ai du mal à suivre. Que se passe t-il? ». Extrait -ou résumé- d’une conversation téléphonique que j’ai eu ce matin avec une amie du net.

premiere-etoile-2

Elle a raison. Oui j’ai changé. Vous avez changé, nous avons changé, c’est un fait. Vive la Liberté! Dans la vie comme sur le web, deux joues ça suffit la troisième n’existe pas. Comprendre. Que se passe t-il donc? A votre avis. Pour faire simple, je pense que le « Bronzé » Jean-Claude Duss résume assez bien le fond de ma pensée.

https://dailymotion.com/video/x34mo0

En France, les bronzés ne font pas du ski, on déteste ça, je crois – à vérifier-. Et je n’ai pas l’intention de descendre de mon télésiège, le Gusse n’est pas Duss, faut pas prendre lui pour bête. Suspendu et décomplexé je suis et j’y reste! Toute la nuit s’il le faut, en chantant! « Quand te reverrai-je, pays merveilleux ? Où ceux qui s’aiment, vivent à deux! ».

Trop de monde sur la piste noire, ne m’attendez pas je vais être en retard.

./…