Bref, j’étais à la #Manif contre l’#islamophobie à Paris, et j’ai vu…

Manif contre l'islamophobie ParisDu haut de mon modeste statut de blogueur (politique), j’ai co-signé l’appel pour manifester contre l’islamophobie et le racisme le dimanche 10 novembre 2019 à Paris. Et j’y étais, avec des responsables de partis politiques, des personnes de Gauche avec qui je partage des affinités (politiques) et particulièrement le refus des discriminations.

Un manifeste que les blabla-blabla-pookie! ceux qui postillonnent n’avaient pas jugé utile d’organiser. Je voulais en être, tout simplement, et j’ai fait l’aller-retour Lyon-Paris ce dimanche 10 novembre. « Pourquoi? ». Bah… ne sentant pas la démangeaison de ceux qui toujours stigmatisent, je refuse l’idée de justifier un élan de solidarité envers ceux de nos compatriotes qui ne revendiquent que le simple droit de dire qu’ils ont mal. Et c’est de ça dont il était question, ceteris paribus.

Marche contre l'islamophobie Paris1

Un appel sans commune mesure face à quelque chose qui nous dépasse et qui nous oblige. Je peux comprendre les réticences de certains pour préserver leur image de peur d’être indexés sur les réseaux sociaux, je comprends. Il est ici question de valeurs, non pas celles actuelles que l’on érige comme des étendards d’exclusion, ni celles faussement indexées à la laïcité que l’on martyrise à hue et à dia, mais celles que nous avons en partage. Aussi, à peine l’appel signé et édité que déjà sifflaient les premières flèches des archers du discrédit toujours à l’affût au sommet du « Mont Polémique» comme chaque fois qu’une « voix non-autorisée» ose sortir de son « assignation à résidence » dans cette France maternelle et affective, celle désormais «fais-pas-ci-fais-pas-ça», celle surveillante générale qui vous colle des mots dièses dans le cahier de liaison pour que les parents vous allument à la maison, ou en public devant les copains de classe, celle marâtre qui toujours vous prive de goûter et de goûter aux délices la liberté et de l’égalité. Au final, celle qui toujours nous nourrit et nous protège, ou pas, au gré de ses humeurs.

Et l’octogone a eu lieu. Particulièrement avec ceux de mes amis étouffés par la peur, singulièrement ceux planqués derrière « le dernier secrétaire d’un Parti » moribond désormais aux abonnés absents comme hier déjà – en 2013 -lorsque Christiane Taubira, alors Ministre de la justice, était victime d’insultes racistes d’une violence inouïe (et finalement étonnée quaucune haute et belle voix – du PS – ne soit levée pour elle). Bref, revenir sur les polémiques lancées autour, avant, pendant et après cette joyeuse manifestation serait accorder beaucoup trop d’importance à ceux qui voulaient se donner bonne conscience pour justifier un manquement. Et ils ont cherché, ils ont cherché, et ils ont encore cherché, et ils ont trouvé. Quoi au final?

Faut croire que non. Alors ils ont creusé, à la pelleteuse comme dans un grand chantier du dimanche pour trouver des bouts de quelques chose pour se réchauffer. L’hiver (politique) ne fait que commencer, il sera rude pour certains et ça risque bien de durer encore longtemps.

De Toulouse, Marseille, Avignon, Bretagne, Lyon, etc., des quatre coins de la France, – cinq – des français s’étaient donné rendez-vous à Paris pour une grande messe du Dimanche qui a tenu toutes ses promesses. Fallait la vivre de l’intérieur pour saisir le malaise à l’origine de ce rassemblement, une souffrance joyeusement exprimée par les sourires affichés qui masquaient à peine le «merci» qui l’accompagne. Au rythme de nos pas et sans tourner le dos à toutes les convenances, on a fait à peu près intégralement – comme dirait Benabar – ce qu’on interdit de faire à des gosses. Aussi, on a chanté pêle-mêle et dans une grande confusion, «Laïcité je t’aimeeeuh!» et la Marseillaise... et pas Sting, simple oubli..

Oui la Marseillaise et ce pays ne s’en félicite même pas. Soit. Le long du très long cortège entre Gare du Nord et Nation, en passant par la bien nommée Place de la république, les discussions s’enchevêtraient et moi où j’en étais, je savais plus trop quoi penser des «controverses» et autres billevesées qui défilaient sur mon fil Twitter. Ma réalité était une joie sans nom et un vrai moment festif. Plus tard, à Nation – terminus -, devant cette fumante tapageuse bonne humeur contre les racismes et l’islamophobie, les orateurs, redoublant d’exubérance servaient à la cantonade un « thé-à-la-menthe » savamment parfumé d’arômes de fraternité. A la Manif contre l’islamophobie j’ai croisé des regards et j’ai vu… ce que certains refusent de voir. Ce qu’ils ne savent pas encore et ça n’a rien d’étonnant, c’est le fait que cette porte ouverte marque le début de quelque chose, une sorte d’émancipation morale et sociale, et peut-être bien un éveil politique. Et c’est en ça que les absents ont eu tort. Une fenêtre ouverte se ferme mieux de l’intérieur, encore faut-il franchir le seuil de la porte de la «Maison commune». Certains y étaient et d’autres pas, certainement perdus dans des théories farfelues dont ils ont perdu le fil, terrible naufrage. L’eau minérale s’offrait pourtant à eux, ou le thé, mais il faut les croire grisés par cette bruyante gaité qui désormais maquille à tort la laïcité en droit d’invective – et sans tromper personne -. On ne peut que se désoler de les voir si mal, ou de se dire … tant mieux!

Bref, presque par inadvertance, j’ai croisé et c’est une chance, des regards, et j’ai su

./…

Raphaël #Glucksmann, « l’erreur 404»…

Résultats européennes Gluksmann Manon aubry Rassemblement national Macron en Marche Nathalie Loiseau

Message de service: « Que ceux qui s’étaient foutu de la gueule de B. #Hamon pour son score à la Présidentielle -suite trahison- lèvent la main! » Alors?

▪️Raphaël Glucksmann fait moins bien que Benoit Hamon 2017.
▪️La France insoumise se plante. effet perquisition chez Meluche?

Manon Aubry? Ne pas l’accabler, elle est excusée. Sinon, pour le Parti Socialiste, faire moins bien que le score qui vous faisait tant marrer, c’est à pisser de rire. Je suis à deux doigts de ressortir vos tweets foutage-de-gueule pour faire ma journée. Benoit Hamon rembourse ses frais de compagne 2019, c’est déjà ça. Et Raphaël Glucksmann 2019 est au niveau de « Chasse Pêche Nature & Traditions » aux élections Européennes de 1999. Si si, j’ai vérifié. #Archive.

20190527_090549.png

Allô les #CopainsPS? ça va? Oui nous en sommes là, c’est terrible. Se moquer #ceymal je sais, mais j’avais Envie (d’Europe) DeRien. #EnvieDeRien.

./…

#PS: « Les Refondé.e.s » au Printemps 2018, un « poisson d’avril », ou presque …

Une « refondation du Parti Socialiste » au mois avril nous dit le Figaro. Ils vont passer l’hiver au chaud, soit. En ma qualité « Autorité Agilence dans le top 750 que compte le Parti Socialiste (je ne sais pas ce que ça veut dire, je le découvre -sans être adhérent-) [Je reprends] Pour aider et pour ne pas taper sur l’ambulance, je propose qu’on évite la date du 08 avril. C’est mon anniv’ et j’ai déjà eu Manuel Valls 1er Ministre comme cadeau en 2014, je n’avais pas aimé et on connait la suite: l’abdication de Pépère, contraint et trahi par qui vous savez. Donc, par respect pour mon Indice d’Autorité que je pose là …

Bembelly Parti socialiste

.. on évite. Il reste 4 dimanches: le 01, le 15, le 22 et le 29 avril 2018. Comme nous le savons tous, le printemps c’est « la Saison on va se marier ». Aussi, trouver une « salle de mariage » pour sceller le divorce avec les militants risque d’être très compliqué. Les derniers militants de Gauche se sont barré dans « le train Filoche » et pour beaucoup déjà chez l’insoumis Méluche. Oublions Bercy, la Rochelle ou le Bourget, c’est la crise, le siège de Solférino est à vendre, « faut faire des économies ». Reste donc une option, une seule: le premier dimanche du mois d’Avril qui tombe – comme par hasard- le 01 jour du mois! Une chance à saisir, c’est une date stratégique qui permettra dire (les jours d’après) …

Poisson d’Avril! (c’était une blague!)

Imparable.  Se caler sur une date alibi et qui va bien avec les blagues vu l’état clinique de l’ex-parti de la rue de Solférino. Oui, le 01 avril tout est permis. Et un bon gros « poisson d’avril », ça passe toujours comme une lettre à la Poste. Voila pour la date. Je suppose que le Parti Socialiste va se draper d’un nouveau nom, une appellation dans les l’air du temps et qui va bien. Je propose … « Les Refondé.e.s! ». Une dénomination All inclusive, et je cède les droits d’auteur, c’est cadeau. « La Refondation du Parti socialiste », rien qu’à écrire, avouons que c’est drôle. « Refondation du PS », on a pas fini de rigoler avec les « Refondé.e.s de Solférino ».

./…

 

Bref, le PS s’est exclu de Gérard Filoche …

Avec la vente de Solférino, les militants éparpillés façon puzzle, un ex-Premier Secrétaire sur la palette, le Parti Socialiste, épuisé, a fini par jeter l’éponge, il vient de s’exclure de Gérard Filoche. La lecture du code du travail devenait trop pénible, difficile de suivre depuis les premières ratures de la Loi El Khomri et il leur fallait un Robert (Mugabé)...

20171121_231941.png

Nul besoin d’en dire plus, ce titre est parfaitement parfait. Je crois. Ajoutons ce qui suit, c’est important: Avant, au Parti Socialiste, on dénonçait les « gens tendance Droite », désormais on vire les gens de Gauche, et tout-va-bien.

Courage à Gérard Filoche qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des travailleurs et de la Gauche – la vraie, la propre depuis tant d’années dans un engagement complètement désintéressé.

Avis « Style Trierweiller« , c’est fait. Qui est Gérard Filoche? Pour découvrir la « Grande Gueule » qui toujours s’exprimera, pour faire la connaissance de l’amoureux du code du travail, je vous invite à lire le papier de Margaux (Duguet) ou de se limiter à sa colère juste sur un plateau télé, en 2013 …

Il s’appelle Filoche, Gérard Filoche.

./ …

Annulation de « l’élection de M.#Valls » Acte1: Recours de F. Amrani devant le Conseil Constit.

Manuel #Valls a t-il triché lors de l’élection législative du 18 juin dernier dans la première circonscription de l’Essonne?

C’est à cette question que doit répondre le Conseil constitutionnel, saisi par Farida Amrani l’insoumise qui conteste « l’élection » de Manuel Valls.  La question de la régularité de l’élection lors de cette législative est posée.  Concrètement, les litiges portent sur quatre bureaux d’Evry, la ville dont Manuel Valls a été le maire de 2002 et 2012. Dans ces bureaux où la France insoumise n’avait pas d’assesseurs pour surveiller le bon déroulement du vote et du dépouillement, les résultats ont été plus favorables à l’ex-Premier ministre. Hasard ou coïncidence? Farida Amrani n’y croit pas. Vous non plus n’est ce pas?- Résumons…

Manuel Valls Farida Amrani litige

Mon avis? Au terme de cette procédure et quoiqu’il advienne, cette « élection ratée »  -malgré la carte blanche du PS et l’absence d’un candidat #EnMarche– collera aux basques de Manuel Valls, elle s’ajoutera à la longue liste des faits qui déjà entachent une « image néfaste ». Le rejet de la personne ne se limitera plus aux seuls électeurs –ou militants de Gauche déjà absents-, s’étendra auprès des élus qu’il aura du mal à fédérer au sein de cette assemblée où ne siégera pas ses principaux rivaux du PS. C’est bête hein! Manuel Valls à l’Assemblée ne sera que l’ombre de lui même, c’est à dire, « un député-par-effraction », sans aucune légitimité. Terrible déchéance. Le train de la refondation politique partira sans lui.  Pour finir, cette réflexion de Benoit Hamon du 03 juin 2017, avant le vote du 1er tour.

« Je préfère perdre debout (…) Qu’être élu couché …» [B. Hamon]

A suivre.

./source

Après la bataille (de Solférino), billet politique [Texte de Victor Hugo]…

[Prolégomènes]. Les personnages et les situations de ce court récit  de Victor Hugo étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes politiques – d’origine ibérique par exemple – ou des situations existantesdans l’Essonne par exemple,– ou ayant existé, n’est ni fortuite ni involontaire! Idem pour le « Caramba » dans le texte, «Toute ressemblance -blablabla-..» avec un éventuel « Premier secrétaire démissionnaire d’un parti politique » bla-bla-bla. Ce texte est antérieur aux faits présents n’est ce pas? Voila pour les avertissements. Lisons.

Après la bataille législatives au PS

La Légende des Siècles, recueil de poèmes écrits entre 1855 et 1876), résume tout l’art de Victor Hugo. Ce billet est à lire comme une peinture, un miroir observé par l’électeur de Gauche, l’Être égaré dans ce labyrinthe (politique) qui entremêle des visions éparses, reflet de l’affreux-gauchiste plongé un long cheminement qui l’éloigne de la lumière. Il erre, sur les traces de Sisyphe, dans les ruines effrayantes de l’édifice désormais en ruine.

Après la bataille. Et il a soif.

./…

 

#Législatives: Projection sièges de la nouvelle Assemblée Nationale…

Le reste (les commentaires), à la télé. Ah! Et les nouvelles de Manuel Valls dans l’Essonne?

Manuel VALLS (Divers gauche) est arrivé(e) en tête du scrutin avec 25.45% dans la 1ère circonscription de Essonne devant Farida AMRANI (La France insoumise)

Attendre..

./Source

Législatives : la «Marche des encombrants », 3615 Qui n’en veut (M. Valls, Boutih, ElKhomri)..

Investis, ni par le PS ni par «EnMarche», ils sont candidats. Des indésirables

Manuel Valls Législatives

Myriam ElKomri Législatives Paris

Malek Boutih Marisol Touraine

 

Des encombrants, dans la «Majorité Présidentielle par effraction». Du tapinnage (politique), ça va finir devant le Jury des électeurs. Et cette fois, «faire barrage sera un vrai plaisir». Séquence 3615 Qui n’en veut …

Reste l’option « créer sa propre secte ». Je dis ça je dis rien.

./…

Un barbu à Matignon: Édouard #Philippe de #Macron, 1er Ministre, de Droite. L’alternance…

Edouard Philippe Premier Ministre

Hier, la Gauche quittait l’Élysée, aujourd’hui la Droite s’installe à Matignon, Alternance (politique)

Édouard Philippe de Macron, Premier Ministre, hipster & de Droite.

Bref, la présidentielle 2017? C’était une législative. S’attendre à quelques ministres & Secrétaires d’État d’ouverture étiquetés à Gauche et l’on nous parlera de « cohabitation ». Les temps changent, une transition politique, sans effraction (…).

./…

R.E.M : Losing My Religion (politique). [Billet avec 0% de #Macron dedans, faut suivre]…

Sur la place du marché ce matin, une jeunette sympa, la vingtaine à peine, m’aborde: «Bonjour Monsieur (Moi), c’est pour vous, une affiche de REM». Quoi ? REM en concert à Lyon ? Et ben non, elle ne parlait pas de musique, mais de politique! «REM, la République En Marche ». L’ami Google confirme..

REM Music & République En Marche

Encore un truc de jeune avec les mêmes initiales « R.E.M ». Pour nous « les Monsieur & les Madame » de cette nouvelle génération qui profane nos souvenirs, – R.E.M est une institution Pop’Rock des années 1980-90, et on était sûr de bien s’amuser, un vrai menu plaisir. Aujourd’hui, c’est beaucoup moins le cas, gueule de bois garantie (nous aussi d’ailleurs, le lendemain matin de cuite, mais on voulait, nous!). Bref, R.E.M est d’actualité, mais ça, si tu ne l’expliques pas sur la Place du Marché, tu passes très vite pour un con. Surtout si tu le fais

Sous le feu du projecteur politique, on mélange tout de nos jours. R.E.M, nouvelle religion et on a perdu la notre. Faut suivre. Je ne sais pas si je peux y parvenir. On restera éveillé, un œil sur la Marche et on se dira: «ce n’était qu’un rêve». Nouvelle Écrita, Losing My Religion (politique).

Photo_2017-05-13_11-05-18_PM

A chacun ses « Pop’Stars ».

./…