Article 2 repetita: le « talon d’Achille » de M. #Valls …

Habitus (politique): L’Art 1 énonce la loi, et l’article 2 la définit . ..

Article 2 loi travail décheance nationalité M Valls

Comme pour la déchéance de nationalité, le désormais « touche pas à mon Article.2 » revient, un talon d’Achille. Pour espérer le même résultat que précédemment, il faut viser le cœur de cible, ne pas se disperser. La déconstruction de la loi travail par le Sénat nous invite à une seconde lecture au Parlement, l’Éternel va-et-vient entre les deux chambres. Reste à neutraliser l’Ami 49.3, peut-être bien avec une vraie motion de censure cette fois,  plus que 2 voix, et l’article 2 verrou de la loi (travail) sautera, le calendrier primaire et la dernière cote d’impopularité de F. Hollande incitent à le penser.

12 % de popularité, Hollande touche le fond

« Ça commence par une idée de M.#Valls (Art.1), et ça finit par (Art.2) »

Le suicide politique reste possible, et pas besoin de vous faire un dessin.

./…

Publicités

#Déchéancedenationalité: Le « Versailles de #Valls » se complique …

Auditionné ce mardi au Palais de Luxembourg, l’air « Sivousplè » bien visible sur son visage savamment écorché par la fronde contre la #LoiElKhomri -ou #LoiTravail, le premier ministre de F.Hollande a demandé aux Sénateurs de ne pas modifier le texte DécheancePourTous validé par les députés –version 2– c-à-d, l’extension la déchéance de nationalité à tous les français et plus seulement aux seuls bi-nationaux (…)

 Valls Sénat Déchéance nationalité

Question: « Expliquer aux Sénateurs de ne rien modifier, c’est déja vouloir un peu excuser?«  Possible car ce n’est pas gagné face à un Sénat majoritairement à Droite et qui veut revenir sur la « déclaration-Versailles«  de François Hollande –la première version– avec le souci d’éviter les apatrides. Et si modification du texte par le Sénat- c’est presque qu’une certitude-, alors,  le spectre du Congrès de Versailles sera inévitable. Et pour l’exécutif « majoritaire #CommeJamais » –pour ne pas dire « impopulaire« -, obtenir les 2/3 des voix au Congrès de Versailles c’est « mission impossible«  dans l’actuel contexte politique. Oui, rien ne va plus pour Manuel Valls privé de son calibre 49.3, une arme inutilisable dans le cas de révision constitutionnelle, –non, ça ne marche pas, c’est interdit

 

Ce nouvel échec -espéré?- qui se profile à l’horizon sonne déjà la déroute d’une ligne politique en place depuis avril 2014, et cela à quelques mois de la présidentielle 2017, ce qui n’arrange pas les affaires de F. Hollande.

Mais qui donc a eu cette « brillante idée » de la déchéance de nationalité?

 Qu’il se dénonce.

 ./…

Le Sénat à Droite: Bonne nouvelle pour M. Valls? Résultats, explications…

Après élection, voici la nouvelle configuration du Sénat 2014 (20h24)

Sénat2014 Byo-VxlIQAAgFGk

Défaite de la Gauche? Victoire de la Droite? Vague bleue? L’arrivée du FN avec deux élus, une nouvelle défaite pour M. Valls après sa déroute aux Régionales (FN à 25%)? C’est sans importance, ne pas l’accabler même s’il faut reconnaitre qu’il est une personnalité politique de 1er rang depuis la victoire de la Gauche de Mai 2012. (Édit 29 sept, Màj, répartition des sièges)

Sénat répartition sièges 2014

Ce qu’il faut retenir, c’est le fait suivant: un Sénat à Droite peut se lire comme une (très) bonne nouvelle pour Manuel Valls. Moins de « Sénateurs-frondeurs » et donc, possibilité d’avoir un écho positif pour sa nouvelle politique social-démocrate (pour ne pas dire « de droite »), particulièrement pour les débats sur le vote du budget, le pacte de responsabilité entre autres mesures contestées par la Gauche version Mai2012.

D’ailleurs, son silence sur cette élection (et sur cette défaite de la Gauche) masque peut-être une satisfaction: Oui, le passage à droite du Sénat, c’est l’enterrement officiel des réformes constitutionnelles: 1.- Le droit de vote des étrangers aux élections locales, 2.- L’introduction d’une dose de proportionnelle aux élections législatives, 3.- La réforme du Conseil supérieur de la magistrature, 4.- Réforme du Conseil constitutionnel, 5.- Suppression de la Cour de justice de la République, 6.- Réforme du statut pénal du chef de l’État, etc.. En effet, convoquer le Congrès sur ces sujets devient désormais « Mission impossible ». Fini, RIP!

La Gauche perd le Sénat et Manuel Valls peut donc s’en réjouir, c’est une lecture possible.
(…)