Identité et propriété numérique: Quand «Sarah la fille cachée de mon père» débarque en DM…

Hier tard dans la nuit, dans la chaleur moite de mon séjour devant ma télé, j’ai reçu la visite d’un étrange personnage: la «fille cachée de mon père». On va dire ça. C’était après l’édition d’un tweet

Intrigué par cette délicate attention dans cette curieuse période ou l’on évite les conversions privées [en DM] même avec ses propres amies, pour ne pas s’attirer les foudres des remarques sulfureuses: «Ah c’est de la drague lourde ça!», «Je vais saisir la commission Twitter No DM!», etc. Dans cette «joyeuse période» je disais, j’ai pris le temps de regarder le profil Twitter de la courtoise et plutôt bien élevée @sarahlicain: Inscrite de fraîche date (juin dernier) avec peu de followers [30 seulement] mais avec déjà le fameux macaron bleu! Bizarre ce «compte certifié», si vite? Elle adore les chiens et les USA – comme tout Twitter je suppose -, elle ressemble à la soeur de Billy Croford sur photo de profil initiale. Que me veut-elle cette fille à une heure si avancée de la nuit?

Avant de répondre, je relis mon tweet, je prépare illico deux/trois liens pour argumenter avec précision mes affirmations sur Maurice Barrès l’antisémite notoire & antiDreyfusard que Macron projette de commémorer. Faut dire que, après Pétain & Maurras, le trait extrême-droite de Jupiter se renforce encore un peu plus. Jamais deux sans trois n’est-ce pas? Revenons à la curieuse Sarah. Son invitation ne saurait faire l’objet d’un refus, alors j’ai pris contact .

Elle veut mon id @bembelly sur les réseaux sociaux, pour elle. Et naturellement la question se pose. Pourquoi @bembelly? Quand on connaît l’histoire de ce nom de famille…

Ah bon? Lyonnaise en plus et fille de @Bembelly? Voilà qui commence à m’intriguer. Si ça se trouve, c’est peut-être la fille cachée de mon père! Qui sait [Oh Mon Dieu!] Une demi-sœur? Oh Papa, quel scandale si maman savait ça! J’hésite d’appeler ma mère. J’écarte vite cette hypothèse car mon père, depuis le temps qu’il n’est plus des nôtres…, passons. Le seul «papa du nom de Bembelly sur Lyon» c’est moi! Re [ÔMon Dieu!] ma fille cachée? Là, je pense «à toutes les filles que j’ai aimé, avant » et qui sont devenues femmes maintenant et qui…. non. Je me calme, je reprends mes esprits et laisse ouverte la porte à l’impossible requête, histoire d’en savoir un peu plus..

Et là, c’est la drame! Énervée très certainement par la mention «fille cachée de mon père », notre @Sarahlicain se braque sans dire un mot et me bloque sur Twitter! 😇 « Vous ne pouvez plus envoyer de Messages Privés à cette personne. En savoir plus», comme vous pouvez le lire dans l’image ci-dessus. Elle est fragile Sarah, certainement pas une @bembelly. Partir sans me laisser le plaisir de consulter la fameuse « fiche de reconnaissance des droits d’utilisation du nom en tant qu’entreprise sur les réseaux sociaux » en plus, elle change sa photo de profil, c’est d’une violence…

C’est dommage. Que celui qui n’a jamais rêvé de connaître la fille cachée de son Père lève la main?! Ou, sa propre fille! Ce qui est moins drôle. D’où ce billet de blog pour assouvir ma quête sans fin d’explications: C’est qui cette fille? Que me veut-elle? Qui l’envoie ? D’où vient elle? Pour qui travaille-t-elle? Etc. La vraie question est celle de savoir qui peut, en si peu de temps avec aussi peu de followers devenir compte certifié sur Twitter. Et lorsqu’on regarde de près cette « certification« …

[Màj] En l’absence de lien dans le profil du compte sur twitter, on peut aisément écarter les catégories « actualités ou divertissement » (ils en raffolent, c’est leur fond de commerce). Reste l’option Gouvernement. et c’est possible! La date de création de ce compte (juin 2022) coïncide avec la mise en place de la nouvelle législature (Présidentielle, Législatives, installations cabinet ministériel, conseillers parlementaires, etc.), ça se tient. L’hypothèse est plus que crédible quand on sait que c’est en réaction à un tweet politique que @sarahLicain me sollicite pour un aparté.

Mon avis? L’histoire foireuse de mon blaze sur Twitter pour une entreprise en hommage à un pseudo papa à qui l’on veut rendre hommage n’était qu’une porte d’entrée pour autre. Quoi exactement? Seule ma sœurette d’un soir le sait. Je reste persuadé que sa visite dans mes DMs a un lien – direct ou indirect- avec mon tweet initial sur l’immonde Maurice Barrès et j’ai ma petite idée sur les dessous de cet entracte. Aussi, si quelqu’un a des infos sur cette personne qui désormais m’intrigue, je suis preneur. Pour finir (et qu’on se le dise):

  1. Non je ne suis pas à vendre. Ni mon nom, ni ma personne – bien lire mon tweet épinglé-, ni mon insolente liberté sur les réseaux sociaux et singulièrement sur Twitter.
  2. Libre je suis, libre je resterai. Non, je ne souffre pas de la démangeaison de ceux qui jadis tinrent la lance dans ce pays. Aussi, je dis ce que je pense, ce qui a le mérite d’énerver quelque officine (que j’emmerde) et beaucoup d’ami•e•s. Être libre sur Twitter c’est accepter de se fâcher avec ses amis, de les masquer ou de les bloquer si besoin. Bref, d’en changer souvent.

Quant à ma chère «Sarah, fille imaginaire de @bembelly », j’ose espérer la revoir un autre soir, en hiver par exemple, autour d’un bon feu de cheminée dans l’attente de cadeaux du Père [Noël] que nous avons en partage.

Cordialement.

./…

Du non-respect des règles et des réactions sur les réseaux sociaux: infographie…

Vous parler du bannissement de Donald Trump sur les réseaux sociaux et des réactions ampoulées sur Twitter? La tentation est grande, je pourrais, en axant mon propos sur le profil suprémaciste de ce dernier. Je pourrais, en évoquant le tristement célèbre Président ivoirien Laurent Gbagbo – qui comme Trump, avait contesté les résultats d’une présidentielle en 2010 avec incitation à la guerre civile | Rappel: 4 envahisseurs morts au Capitole plus un policer suite appel de Trump (Laurent Gbagbo avait fini à la Cour pénale internationale CPI). Oui je pourrais aussi évoquer les racistes et antisémites virés à juste titre des réseaux sociaux pour les mêmes faits, sous nos applaudissements unanimes. Pour ne pas se perdre en arguties tant le bal des hypocrites est énorme, allons à l’essentiel, infographie

Simple, basique. Juste une question – trouvée sur Twitter-: «Comment peut-on, à la fois, demander, tous les jours, que les comptes propulsant la violence, le mensonge et la haine sur les réseaux sociaux soient bannis et s’insurger lorsqu’un compte propulsant la violence, le mensonge et la haine est banni ?». Vous avez 4 heures.

De qui et de quoi parle-t-on à propos de Trump? Dans un thread de 4 tweets Audrey Pulvar apporte une réponse éclairée: «De quoi parle-t-on à propos de #Trump ? De racisme, d’homophobie, de suprémacisme blanc. D’un président officiellement soutenu par le KuKLuxKlan, qui a publiquement appelé les milices d’extrême-droite à tirer sur les manifestants soutenant GeorgeFloyd, d’un supporter des #ProudBoysUSA [.] De quoi parle-t-on à propos de #Trump et de son «expression» ? D’un président qui a soutenu les miliciens armés qui ont envahi le Capitole du Michigan (avril 2020) et prévoyaient d’enlever la gouverneure démocrate de cet État. D’un homme se vantant d’être un «Pussy grabber» [..] D’un président faisant pression publiquement sur le ministère de la justice de son pays pour obtenir des peines allégées pour ses amis ( Affaire R.Stone) … D’un homme qui n’a cessé de répéter que la presse est «l’ennemie du peuple» and so on… [..] Il n’est pas interdit de réfléchir 45 secondes et de se rendre compte que faire aujourd’hui de #Trump le symbole de la liberté d’expression opprimée n’est rien moins que la plus spectaculaire fakenews jamais inventée. Donald Trump n’est pas une victime. C’est un agresseur».

Faut-il tolérer l’intolérance de Trump? Faut croire que, il faut avoir été – ou être – dans le viseur de Trump & de sa clique de suprémacistes pour voir en ce bannissement un souffle d’espoir, un répit, voire une pause dans ce statut de cible  permanente de la haine raciale qui les anime. Faut croire que l’humain ne combat avec justesse que ce qui l’affecte directement. Simple constat, quoique. Il me faut dire qu’il y a des gens de bonne foi parmi ceux qui s’inquiètent du pouvoir des GAFA sur la prise de parole en public. Ce que je leur reproche néanmoins – je vais me gêner -, c’est de prêter leur voix à cette homélie numérique de concert avec les «assassins d’aube» Au fond, et qu’on se le dise, ce que ces derniers ne supportent pas dans ce bannissement, ce n’est pas le bannissement en soi, ce n’est pas une prétendue atteinte à la «Liberté d’expression», c’est «le crime contre soi» comme disait Aimé Césaire. Oui, ce qu’ils ne supportent pas par dessus tout, c’est le fait de voir s’appliquer sur l’un des leurs, des règles dont ne relevaient jusqu’ici que les «coulis des réseaux sociaux» dont ils pensaient être les Maîtres.

Et c’est là le grand reproche que j’adresse aux pseudos «démocrates des réseaux sociaux», aux «chiens de garde du racisme», aux «macronés lèche-chèques», aux «journalistes goitreux endollardés de sottises», aux «pseudos intellectuels convaincus de leur «supériorité numérique», etc. On leur reproche d’avoir trop longtemps rapetissé la liberté d’expression, d’en avoir eu, d’en avoir encore une conception étroite et parcellaire, partielle et partiale, et tout compte fait, sordidement raciste (Césaire).

(Relire en cliquant sur les liens insérés)

./…

Comment désabonner un encombrant de votre compte Twitter | #Tuto «Tu hors de mes tweets»…

Ce matin, encore peiné par la disparition de Tata Yoyo [ Annie Cordy], je découvre stupéfait que le Redacteur-en-chef des fachos de Valeurs Actuelles s’est abonné à mon compte twitter. WTF? J’ai avalé mon café de travers. Comme notifié sur Twitter, je ne savais pas comment prendre ça. Moi, noir – depuis tout petit-, Frère du Députée Daniele Obono, je ne pouvais le garder, surtout pas après leur infect, abject et incorrect papier ès- négation d’un crime contre mon humanité.

Aussi, twitto de la vieille école, je vous propose un petit Tuto pour virer proprement quelqu’un de votre compte Twitter. Ici, avec Louis de Raguennel de ValeursActuelles en «ragondin» pour l’exemple.

1. Pour commencer, toujours bloquer les encombrants

2. Bloqué, on passe à l’étape suivante, l’astuce: le débloquer et vous verrez pourquoi ..

3. Et le voilà viré de votre twitter, licencié! Voila! Parti à l’insu de son plein gré, désabonné de force.

Et pour éviter qu’il ne revienne, ne pas oublier de le bloquer à nouveau, le verrouiller définitivement…

En moins d’une minute c’est fait. Ce principe s’applique à tous et à moi en particulier car nous sommes tous l’encombrant de quelqu’un n’est-ce pas? Aussi, [Message de service] Si d’aventure je suis abonné chez vous – par inadvertance/ ou avant, quand ensemble, nous avons viré Sarko pour installer notre bon vieux Pépère aka FHollande à l’Elysée…- et que nos vues divergent désormais car irréconciliables, je vous saurais gré de bien vouloir me mâcher le boulot, faites, ok? «Masqués» nous le sommes désormais dans la vraie vie, alors, il est temps d’appliquer le désormais «Tu hors de mes tweets» sans se voiler la face je crois. D’avance merci

Bref j’ai viré #ValeursActuelles.

Billet Geek, fait.

./…

«#Universalisme» ou quand les racistes dénoncent le «racisme imaginaire» des victimes du racisme..

«L’Universalisme! L’Universalisme outragé! L’Universalisme brisé! L’Universalisme martyrisé! mais L’Universalisme libéré!» Libéré par Dominique Sopo dans ce papier à lire dans le Huffpost. Extrait.

*Universalisme*, ce mot fourre-tout utilisé à hue et à dia par les identitarés de France et de Navarre a enfin été décrypté avec précision. Pas mieux. Non l’universalisme ne s’arrête pas « aux portes de la Négrerie », maintenant vous savez. Toujours se méfier des#racistes qui aiment tant dénoncer le *racisme imaginaire* des victimes du racisme

./…

« Antiviral, tu restes chez toi » | La meilleure chanson du #confinement est dispo…

Je suis tombé dessus ce matin à l’heure du café et je crois que ça va me faire mon confinement. Quoi ? Et bin… la chanson Antisocial de Trust revisitée par les FF (Fastened Furious), le son du confinement, en punk -moi qui n’aime pas le punk (et les)-, avec beaucoup d’humour, pour bien garder la pèche dans ces moments difficiles. Et pour bien faire les choses, cette bande de joyeux drilles nous offre – en plus – les paroles sous la vidéo, pour vos séances Karaoké – & Air Guitare – à la maison, ça va bien vous occuper…

Oui, « c’est en restant reclus qu’on ne l’attrape plus». Aussi,  #RestezChezVousBordel !

./…

 

Cher Père Noël | C’est pour un ami …

Cher Père Noël Cagnotte Ervé CroisepattesCher Père Noël…

Oui c’est moi le petit Alain, mais si tu sais! Celui que t’as toujours pourri gâté à Noël même quand j’étais en Afrique. Oui j’ai adoré mes cadeaux et particulièrement ces moments magiques les 24 décembre après-midi, jour de distribution de jouets de Noël aux enfants des PTT, quand la silhouette de mon Papa apparaissait à l’angle de la rue dans cette fourgonnette des «Postes & Télécommunications». Ce bonheur, tous les copains-copines du quartier étaient présents, on était les «princes de Brazzaville»: Des trottinettes, des raquettes de tennis, des vélos, ballons de foot, des poupées, des Kitchenettes et plein de jouets #MadeinFrance. – Je me demande si ce n’était pas les séries en rab des années précédentes. Mais bon, on s’en fiche, c’était une joie sans nom sous les tropiques même sans sapin! Encore merci cher Père Noël mais c’est pas le sujet.

Cher Petit Papa Noël, aujourd’hui je t’écris parce j’ai vraiment besoin de toi, c’est pour un ami qui n’est pas né dans la case-à-Jupiter. À 6 mois il était déjà mal barré mais tu ne savais pas, il n’avait déjà pas d’adresse fixe donc pas dans ton fichier «liste des enfants à visiter». Tu peux te rattraper ce coup-ci, il n’est jamais trop tard pour bien faire n’est-ce pas? Aussi, pour l’aider et t’aider un peu, avec Delphine, Juan, Anna, Karima, Papouney, Anna_Conda, on s’est dit: Et si on le disait enfin au Père Noël? Alors on va tout bien tout t’expliquer..

Cher Père Noël, Ervé tu le connais, c’est un «mec Pat’Hibulaire mais presque», et qui jamais ne se plaint. Ervé? Je pourrais te raconter des tonnes d’anecdotes sur sa «vie de bitume» au RasDuSol, avec des hauts et des bas, -surtout des bas d’ailleurs-, je pourrais, comme Juan, te décrire en 12 pages notre première rencontre dans ce bar à Paname, je résume: «Ah c’est toi @croisepattes! Bonjour, @bembelly. Alors, t’es d’ où sur Paris, de banlieue ? » Sa réponse: «Moi? Je suis de partout et de nulle part, je suis sans téléphone fixe, #AuRasDuSol ». Et je venais de comprendre. Puis lui : « Ah mais fais pas cette tête-là mon pote! Buvons!». Bref, c’était au Comptoir de la Comète lors d’un KbB –le fameux bon vieux temps-, je venais de rencontrer Ervé que je connaissais sur Twitter et les blogs depuis des lustres sans jamais m’imaginer que (…). Oui j’avais pris un coup sur la tête, en vrai. L’une de mes plus belles rencontres IRL via le Net (après l’autre).

Cher Père Noël, j’ai longtemps hésité avant de t’écrire mais il fallait, y a le feu au Lac. Noël approche et on a tous un sapin à décorer, celui d’Ervé singulièrement et pour mille raisons. Aussi, pour cette année voilà ce que je veux cher Père Noël:

  • Ce que je veux Cher Père Noël. Faire exploser le compteur de la chaussette que nous avons tricotée pour Ervé. Une chaussette-cagnotte (ou soulier) pour que tous les petits lutins du web de France et de Navarre apportent une p’tite participation. Te mâcher un peu le taf.
  • Ce que je souhaite Cher Père Noël. Que tous les ami.e.s, potes, copains copines, followers et même ceux et celles bloqués ou masqués sur Twitter, Facebook, instagram, Tiktok et autres réseaux sociaux puissent partager le lien de la chaussette-en-ligne pour le faire grimper au cocotier.
  • Ce que j’aimerais Cher Père Noël. C’est .. que tous les gens qui «me doivent une bière» paient leur tournée (via ce lien) et tous ceux à qui j’en dois une – et il y en a – qu’ils me paient une deuxième tournée d’abord (via ce lien) et toi tu les rembourses! Ça te va Cher Père Noël? Oui je sais, boire #ceymal.

Cher Père Noël, au fait, je t’ai pas dit? Ervé, d’abord il voulait pas de la chaussette-en-ligne, il est comme ça le mec, #AuRasDuSol et toujours à s’occuper des autres d’abord. Aussi, il a fallu de longs mois de négociation pour l’obliger de nous laisser faire. Une vraie tête de mule ce Ervé mais un mec bien. Puis il a dit: «Ah mais c’est du chantage là! Ok vous avez gagné, faites donc Bande de cons!».  Puis on a fait, une sorte de «solidarité de tiers» si tu veux, arrachée au forceps. Pourquoi? Parce que cher Père Noël «on préfère tous le voir crever étouffé par la solidarité que de froid dans la rue n’est-ce pas? ». Oui Cher Père Noël, c’est de ça dont il est question dans cette lettre que tu liras avec attention j’espère (ou je te démonte).

Cher Père Noël, chez moi à Lyon il fait beau et froid, le ciel est une féerie enchantée avec les illuminations partout, la fêtedeslumières. J’ai l’impression de vivre dans un joli sapin de Noël qui néanmoins attend une «décoration et une seule», celle gravée du nom d’Ervé pour illuminer ce bien que nous avons en partage et qui porte le doux nom de l’amitié. Ok j’ai été un peu long cher Père Noël, mais tu ne vas pas te plaindre non plus, c’est pas comme si je t’en faisais tout le temps ok? Pardon mais c’est pour un ami. Sinon, passe le message à tes lutins et fais plein de bisous à Mère Noël. Ah! Si tu peux la laisser conduire de temps en temps le traineau –et tirer les rennes- pour l’Égalité toussa, ses points de retraite etc, nous on veut bien! Et ça fera plus de tournée. Quoi les femmes au volant? Un problème? NanMè…

Cher Père Noël, je te rappelle que «c’est pour un ami» qui ces derniers temps répète souvent: «Tu sais quelle est l’espérance de vie d’une personne SDF ? 49 ans. Et moi j’en ai bientôt 48.». Aussi, je te remets le lien de la cagnotte là ⤵️ et le gros soulier en illustration – et surtout tu fais pas ton malin – ok?

Lien Cagnotte pour l’Ami @Croisepattes / Ervé !

D’avance merci à vous, et à presque tout le monde| Signé. Le p’tit Alain

|OÔhooHoooh!

./…

#Racisme: les antécédents de Pierre Ménès| Peau #noire & masques #blancs, séquence foot, sans filet …

Pierre Menes Lilian Thuram Racisme footDepuis quelques jours, je suis bloqué – moralement – sur l’ahurissante déclaration Pierre Ménès: «Le vrai problème dans le foot, c’est le racisme anti-blanc» (sic!). Une simple phrase? Oui, quelques mots, trois fois rien pour certains, mais une vraie déflagration pour d’autres, pour tous ceux pour qui le quotidien est fait de regards de travers, de refus injustifiés, d’insultes à peine voilées, bref, de faits racistes.

Sans revenir sur la genèse cette imbécile expression de racisme anti-blanc (que certains mettent désormais en avant pour justifier leur propre racisme,), je vais revenir sur deux- trois exemples de faits similaires dans le foot, avec déjà là aussi, ce triste Pierre Ménès aux manettes.

1. Affaire des Quotas dans le foot ou Affaire Laurent Blanc… | En 2011 dans l’affaire des quotas du foot lorsque la fédération voulait moins de noirs & d’arabes – dans les équipes de France à Clairfontaine, Pierre Ménès l’expert en génétique soutenait les visées racistes de son ami «Lolo» Laurent Blanc dans des termes que nous rapporte Acrimed info dans un papier de mai 2011. Exemple premier

Pierre Menes racisme blanc

Pour Pierre Ménès, « dénoncer le racisme dans le foot, c’est revenir sur les heures les plus sombres de notre histoire ». À peu près. Rien que ça. Un gros dérapage de celui qui était -déjà- vent debout contre … Lilian Thuram ! Bref, comme l’écrit Acrimed dans son papier «Jean-Marie Le Pen a ouvert une porte. Éric Zemmour a tenu la porte. Robert Ménard et Ivan Rioufol sont entrés. Et Pierre Ménès les a suivis.». Et huit ans plus tard, il y est toujours, un sociétaire vintage

2. L’affaire WillySagnol et les « joueurs de type africain » | Encore une affaire de racisme dans le foot accompagnée par un grand silence jusqu’à la prise de parole de Lilian Thuram. Vous remarquerez que dans ces affaires de racisme qui souvent leur en touche une sans faire bouger l’autre, le mécanisme est toujours le même. On ne bouge pas! Jusqu’à ce que les victimes montent au créneau. Et c’est là que les «corporate» débarquent. Pour se plaindre du racisme? Non. Pour s’indigner qu’un noir se fasse traiter de singe? Non. Mais on active le pare-feu, l’antivirus. La cible est toute trouvée: La victime qui ose se plaindre de ce qu’ils ne vivent pas: « On ne va quand même pas se faire esspliquer le racisme par (…) un noir! ». Inversion de la culpabilité et j’en sais quelque chose, un passé recent (lire). Exemple deuxième

Pierre Menes racisme Antiblancs.

Oui Pierre Ménès, celui qu’il ne faut surtout pas qualifier de «gros con» pour ne pas tomber dans les travers de la grossophobie et surtout d’en faire une victime, le Ménès s’était fait un gros kif là aussi: Une allusion à la couleur… de la mer en intro pour dire les choses autrement et justifier la sortie de Willy Sagnol. Dans son viseur deux cibles bien identifiées: Lilian Thuram et Pape Diouf – ancien Président de l’OM -. Celui sur qui l’insulte serait un crime de Lèse-Majesté n’est pas avare d’insultes sur les autres. Qualifier Pape Diouf et Thuram de «Filopat et Patafil de la lutte contre le racisme #AntiNoirs» a du faire rire des colonnes entières d’identitarés et autres racistes du 7ème jour. Sa pirouette à la fin du texte ci-dessus est une perle. Il ne dit pas que c’était mal, non, juste que c’est « très mal dit », nuance. Il pensait pouvoir «bien le dire», lui et il vient de le faire. Une préméditation…

Parler des antécédents nauséabonds de Pierre Ménès désormais leader de la Droite extrême ne peut se clore sans un autre fait, une autre cible couleur unique – Patrice Evra. Aujourd’hui, on comprend peut-être mieux ce qui l’avait excédé pour se laisser aller à la riposte suivante (Pat’Evra): « Il y a Menez, Ménès, Je ne veux pas lui donner de l’importance, mais j’espère le croiser un jour. Il a parlé de ma famille disant que j’étais prêt à vendre ma mère pour revenir en EdF… Malouda l’a déjà croisé : il ne parle plus de lui, il l’a chopé. J’espère le choper! Le jour où il saura faire huit jongles, j’arrête ma carrière. ». La violence c’est mal. Et à la fin de sa carrière – bien plus tard -, devinez qui lui tombe dessous?.

Pierre Menes racisme Antiblancs Evra.jpg

Il doit avoir d’autres problèmes et pas que de santé. Pardonner? Non. ça devient un peu trop facile, le mécanisme bien huilé est un Westminster, toujours le même: 1. On dérouille volontairement et souvent contre les noirs et les arabes 2. On se prend des tartes – numériques-, et face à la pression – et pour des raisons d’audience, d’image de l’employeur, etc -, le raciste présente des excuses-à-la-con genre « vous ne m’avez pas bien compris mais je m’excuse », 3. On cherche un « de service«  qui viendra dire « Ah non c’est mon pote il n’est pas raciste sur la tête de ma mère ». 4. Puis, les Corporate, fiers du brevet d’antiracisme fraichement délivré à leur copain raciste feront le tour des télés et des radios pour vous dire: « Ah mais non hein? lui pas raciste, pas du tout! D’ailleurs, voici son certificat en bonnet difforme! ». Marche aussi pour l’antisémitisme (c’est BHL qui délivre le fameux Sésame, cf Affaire Yann Moix) et pour l’islamophobie.

Ni Pardon ni Oubli, plus maintenant …

Ce billet-foot sans filet n’est qu’un avis, le mien, aujourd’hui. Et dans cette jungle que j’ai fait mienne, ce qui m’attriste le plus, ce n’est point les billevesées de quelques « assassins d’aube » -ils sont de plus en plus nombreux certes -, ce qui me fâche, c’est le « silence des bons«  et je sais qu’il y ‘en a. Mais ils se terrent, partagés je suppose entre ce qu’ils sont réellement –des gens bien-, et la peur d’être mis au ban de leur « communauté ». Possible. Pour finir, se le dire …

« Le racisme s’habille toujours chez Très Bonne intention ». Et désormais, « mange à la cantine de Mme Très Mauvaise foi ».

Plus aucun doute. Et je vous épargne des lignes inutiles sur ce fait récent d’insultes racistes dans le foot français, passé à l’As.

367FBE09-F789-4D77-AB72-F94A26D4D24A

Thuram a raison.

./…

Bref j’ai testé l’appli #FaceApp juste pour voir, et je suis tombé sur #MonFils, ça craint … 

Bref, j’ai testé l’appli #FaceApp, pour voir, et je suis tombé sur mon fils à 100%! J’ai testé la fonction « jeune (2) » et résultat: c’est le fiston tout craché! Ou moi, enfin je ne sais plus…

Sans aucun filtre. Tenez, j’ai envoyé la photo à ma femme -sa mère – et elle m’a répondu: « Tiens, il est déjà rentré de vacances? Et qu’est ce qu’il fait habillé avec ta chemise et tes lunettes? ». Bref, passer pour le fils de sa femme ça craint en effet. Billet « carte-postale », juste pour poser la question de « qui-est-qui », une question qui va s’installer avec beaucoup d’acuité dans cette société où l’identité numérique boostée par intelligence artificielle  va se mêler encore un peu plus au réel pour mieux le replacer in fine.

PS: Je vous déconseille très fortement l’utilisation de cette appli pour des raisons de confidentialité des données – pas que – ok?

Moi je me « débrouille ». Ça craint…

./…

#Canicule & #Twitter | Comment rester «à l’ombre des polémiques» sans se mouiller #Tuto

canicule-TwitterPlus le thermomètre monte, plus Twitter s’affole et les polémiques deviennent exponentielles et proportionnelles aux températures. Et dans le beau pays de «Mercure, Dieu du Royaume de la recréation verbale», tout devient dangereux, un mot ou un bout de rien suffit pour mettre le feu aux tweets. À défaut de perdre des plumes comme le petit oiseau bleu, la prudence sous la canicule est de mise, elle s’impose dès les premiers signaux d’alertes: crampes, maux de têtes, vertiges/nausées, propos incohérents et une forte fièvre. Vous dire «comment se protéger et rester au frais face à la montée des polémiques» ne peut se faire sans quelques prolégomènes pour mieux saisir la « notion température ressentie sur Twitter» à défaut de vous offrir un indice ou une étude empirique sur le sujet. Il fait beaucoup trop chaud pour cela, passons….

  • Twitter c’est Bagdad ou un désert du Sahara peuplé de bédouins qui twittent et qui gazouillent jusqu’à pas d’heure. La période d’affluence se situe autour de 18h30-19h00, l’heure de l’apéro, en France .
  • Twitter c’est un monde tentaculaire, caniculaire, avec ses codes, ses règles non écrites qui tout le temps changent en fonction des acteurs, des lieux, des circonstances, des saisons et de la météo.
  • Twitter c’est… Dallas, un univers impitoyable, avec ses secrets de famille, ses coups-bas, ses luttes d’influence, ses classes sociales, ses intox & Fakenews, et disons-le, ses histoires d’amour qui finissent mal en général (ou pas). Nous ne reviendrons pas sur son côté Meetic dans un prochain billet. Non.

Voici quelques fraiches recommandations pour bien vivre Twitter sous la canicule.

Plus de 10ans sur Twitter et quelques «polémiques au compteur», c’est donc en ma qualité de rien que je me suis désigné volontaire pour inscrire dans le marbre ces quelques «recommandations ombragées» dans le seul souci de vous éviter des coups de soleil – On bronze toujours mieux à l’ombre, qu’on se le dise-. Précision. Ce billet n’a nullement l’intention de vous priver de polémiques sur Twitter – il en faut, on s’ennuierait sinon -, la finalité c’est de vous protéger de vous-même d’abord, et surtout de vous éviter de vous fâcher avec ceux de vos amis victimes de la chaleur comme vous. La règle en la matière serait à peu près la suivante …

  • Désactiver vos notifications & alertes pour passer en mode DigitalDétox. Toujours décider seul quand y aller, surtout le matin au réveil quand les températures avoisinent les plus de 20 degrés Celsius dès 07heures (même en Bretagne où la température ressentie est équivalente à celle du reste de la France avec beaucoup moins de degrés au thermomètre, c’est pareil ).
  • Ventiler sa TimeLine et masquer ceux qui sont déjà en surchauffe. Pour le savoir, appliquer la règle de 10remonter de 5 tweets (10 max) en amont ou en aval le fil/tweet d’un ami ou celui qui vous pose problème. Vous aurez une indication sur son métabolisme. Le masquer -si besoin- c’est le garder en tant qu’ami, c’est préserver une amitié pour les joies des retrouvailles sous la pluie ou en Hiver. Ça vous fera grand bien.
  • Ne jamais se greffer sur les Tweets des autres les jours de canicule pour apporter une contradiction. A tort ou à raison, ne jamais marcher sur les tweets de vos ami.e.s. Privilégiez le message privé (DM), avec humour sans oublier les smileys ou hashtag (#Humour #AhJeRigole!) qui vont bien. Le problème avec la réponse sans préavis, disons « la riposte directe » c’est (…) il n’y a pas de problème, mais le faisant, vous l’autorisez à vous répondre, voire de vous en «coller une» légalement, c’est dans son forfait. Ce point s’applique quelque soit la saison, les conditions de pression et de température. Donc, moralité:

Le jour de canicule te fâcher avec tes amis sur Twitter tu éviteras

PS: Si la « canicule permanente » c’est votre état d’esprit – je parle des fachos (« réacs » c’est pareil), des racistes, les antisémites, les islamophobes, les homophobes et j’en passe-, merci de ne surtout rien changer à vos habitudes, le risque de surchauffe des neurones ne vous concerne pas, il faut déjà en avoir et c’est un minimum n’est ce pas? Les autres, » respirez, il y a de l’eau sur Twitter ».

  • Ou, passez en « Mode Avion ».

./…

«Pas avant le deuxième tour», ce livre que je n’ai pas reçu | Partageons mon avis …

Pas avant le deuxième Tour Nicolas GregroireMon programme du week-end était verrouillé:

1. Rencontrer la RokhGirl au Forum-la-Fnac pour la présentation de son bouquin samedi après-midi. Fait.

2. Me taper une bonne bière sur les pentes de la Croix-Rousse pour clore la journée Acte26 des #GiletsJaunes. Fait. –[ PS : J’ai vécu la charge des CRS avec inhalation de gaz-police à l’insu de mon plein gré, je dois vous dire que ça pique et le piment d’Afrique à coté c’est … de l’Espelette. Mais tout va bien…

3. Suivre la soirée de l’Eurovision dans l’espoir de voir Bilal ramener la coupe à la maison. Fait aussi, mais c’est raté. L’Eurovision c’est comme Roland Garros, à la fin c’est toujours le dernier vainqueur qui garde la fève. Marie Myriam et Yannick Noah même destin.

4. Trouver dans ma boite aux lettres le livre « Pas avant le deuxième tour » de Nicolas Grégoire. Pas fait malgré une commande passée jeudi pour une livraison le samedi comme annoncé sur l’espace «suivre votre colis». J’avoue, « je ne suis pas très Amazon » même si Xena la guerrière reste ma préférée. Je suis plutôt Ebay, ma MarketPlace pour les pièces électroniques, pour PC ou smartphones -que je démonte et remonte ad libitum-, etc. Vous ai-je dit que c’est là une de mes passions d’addict? Non? Maintenant vous savez. Oui, voir de l’intérieur ce que vous admirez de l’extérieur est une agréable curiosité…

Oui « Amazon m’a tueR ». Vendredi après-midi déjà, je me faisais une joie de plonger dans les secrets de la politique et des médias, une immersion attendue dans les arcanes de la vie politique sur les pas de Nicolas Grégoire pour redécouvrir les rouages d’une élection programmée et le vrai visage de la politique. Mais Amazon en a décidé autrement, l’option « Prime » est une supercherie. j’attends la livraison effective avant de la désactiver. Par-delà les thèmes abordés dans ce livre-politique dont j’ai lu quelques pages avant sa mise en ligne, ce brûlot – raconté comme un polar – est une enquête poussée et vécue sur le hold-up des élites et sur les comportements clientélistes de cet univers toujours à la UNE de l’actualité. Avec sincérité, un peu trop je trouve, l’auteur nous livre une contribution intéressante pour comprendre la déconstruction d’un être sans aspérité plongé dans la sphère politique, cette métamorphose sociale qui progressivement vous éloigne de … la vraie vie – comme on dit -. Sans s’épargner, l’auteur est tout à la fois acteur et spectateur de ce qu’il dénonce, dresse le portrait de la déconnexion et le curieux métabolisme qui sévit chez l’être immergé dans le milieu autorisé. « La politique c’est Bagdad », on ne le dit jamais assez. Nul doute que ce bouquin suscitera la controverse si ce n’est déjà le cas, un récit politique où l’on se retrouve à travers pages dans les traits de la victime, un Cold case

La suite -ou deuxième tour– pas avant la livraison by Amazon.

./..