[Titre de billet de #Blog à vendre] «Les #Zinfluents de la #LigueduLOl sont morts, voici leur histoire»…

C’était le BoysBand des internets de l’An 2010 mais il n’en reste plus grand chose

Juste un titre de billet de blog à vendre, ok les gens? Les enchères en DM, sur Twitter, ou dans les commentaires. J’offre l’illustration ci-dessus et un pack de #backlinks, comme on disait, en l’An 2010, ce bon vieux temps où l’on codait nos boutons de partage pour propulser nos billets de blogs sur les réseaux sociaux. Pas le temps d’écrire sérieusement sur la #LigueDulOL que j’ai croisé sur les internets avec son Twitter en 140 caractères, un monde en Noir&Blanc où intégrer une image dans un tweet était galère. J’étais hébergé dans une autre «Ligue», celle des blogs de Gauche, les LeftsBlogs, une bande organisée de colleurs de tweets et de baffes, mais uniquement sur le plan politique, contre les Sarkozystes. Être dans la Sainte Église des Blogs c’était une «protection» dans le monde numérique du début des années 2010. Un club mixte, avec des garçons et des filles, des gens bien & des cons, un groupe éclectique et il ne fallait surtout pas nous chercher, nous avions les clés de «la machine à baffes» qui servait tout le temps, même -et surtout- entre nous, et c’était pas joli-joli j’avoue. Pas d’excuses à nos victimes Sarkozystes, c’était de bonne guerre, ils nous le rendaient bien. Nous avions un objectif: virer Sarko en 2012 et c’est ce que nous avons brillamment réussi lors de la première vraie campagne numérique pour une Présidentielle en France, au sein de la Team FH2012, #TousHollande.fr piloté par l’excellent Romain Pigenel l’inventeur de la «riposte Party» (c’est-à-dire, réunir physiquement des blogueurs et des twittos pour assurer le sav numérique d’un événement politique avec mise en avant du fact-checking). Un grand moment numérique, des frissons aujourd’hui encore du seul fait d’en parler, Objectif l’Élysée et l’information était en Live sur RadioLondres (hashtag #MadeinMoi)

On avait nos travers, nos défauts, nos Blogowars, nos Tweet-clashs, notre Vincent Glad « Grand Mohock », etc. Non nous n’étions pas «blancs comme neige». Avec un noir dedans – suivez mon regard – , c’était difficile, je me comprends😏. Passons. Nous squattions le haut des classements des blogs et de la net-influence de l’époque, et l’ami Guy BirenBaum était un peu, beaucoup, notre «parrain», enfin presque. Il a aussi subi d’horribles attaques de la Ligue du Lol sur sa personne. Pour les blogueurs que nous étions – et que nous sommes encore pour certains avec une forte baisse d’activité,-, l’attaque ad hominem de la LigueDuLol fut ce papier de Vincent Glad sur notre «corps de métier numérique»: «Les Blogs sont morts. Voici leur histoire«  écrivait-il, on n’avait pas aimé. Bref, Les gens de la Ligue du Lol sont morts, eux, numériquement, voici leur histoire racontée par Victor Hugo en 1869 déjà, dans sa description du «FunClub», un groupe de JeunesAristocrates à «l’humourDouteux»| Extrait…

Ligue du Lol Vincent Glad

La ressemblance avec est frappante n’est-ce pas? RIP les antisémites de la #LigueDuLol (Vincent Glad (Libération), Alexandre Hervaud (Libération) Olivier Tesquet (Telerama), Guilhem Malissen (Nouvelles Écoutes), Sylvain Paley (Studio 404), Henry Michel, (rédacteur, créateur de podcast), Baptiste Fluzin (ancien directeur créatif), Stephen des Aulnois (rédacteur en chef du Tag Parfait), David Doucet (rédacteur en chef des Inrocks), Christophe Carron (rédacteur en chef de Slate), Renaud Aledo (communiquant), etc.. et longue vie aux BlogsPropres!

PS: Ce titre de billet est à vendre, je répète ..

./…

Publicités

Traité de la «banlieue (politique)»|Du «contrôle au faciès» de JL Mélenchon, allégorie (presque)..

20181018_113454L’«apatride politique» que je suis a suivi, non sans une certaine distance, les dernières péripéties de «Meluche le caïd de la cité des insoumis». On va dire ça.  Habitant de la «Banlieue Gauche  de la république», il a fait l’objet d’une descente de police ce 16 octobre très tôt le matin. Il était 07heures, l’heure où Paris s’éveille.

Des policiers partout – et un procureur- ont investi son domicile lors d’une perquisition d’une grande ampleur. Plus d’une centaine au total, éparpillés façon puzzle, réunis dans un tir groupé, à son domicile et en même temps chez certains de ses amis. Son QG siège de son «organisation» n’a pas été épargné. Une intervention légale – disproportionnée – dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le Procureur de Paris pour «malversations financières entre autres fraudes». Et comme souvent dans ce genre de situation, on n’entend jamais le  «perquisitionné involontaire» dire: «Ah chouette de la visite! Z’êtes tombé du lit? Mais entrez donc les amis, un café? Ah non, jamais pendant le boulot j’avais oublié. Mais perquisitionnez donc! Faites-vous plèZ! Des volontaires pour ma cave-à-vin tant qu’à bien fouiner partout? J’ai de bonnes bouteilles si ça vous tente». Et comme souvent, ce qui devait arriver ou attendu, arriva. La disproportion se nourrit toujours de la disproportion:  1. Plus de 100 flics armés et en gilets pare-balles, 2. Une dizaine de procureurs mobilisés, 3. 17 perquisitions et 20 auditions, 4. Des dizaines de milliers de mails “aspirés”, 5. Des disques durs et clés usb confisquées..

Une “descente de police” hautement politique, du jamais vue sauf dans de le cas de la lutte antiterrorisme.  Pas de saisie d’armes comme lors d’une précédente perquisition dans les locaux parisiens d’une «bande rivale, la team #Benalla», mais de nombreux documents confisqués, des fichiers informatiques, des photos de vacances, etc. Cette fois, le coffre n’a pas disparu. Dans cette séquence mise en lumière par le «contrôlé involontaire» lui-même via son smartphone et en direct sur les réseaux sociaux, seuls ses propos ont retenu l’attention, l’avant ne compte plus. Et l’emballement médiatique a vite suivi.  Le bandeau Breaking News était à la UNE: « Ladies and Gentlemen, we got him! ». C’est là une récurrence désormais bien installée dans la gestion des faits de société où le «présumé innocent», sujet à un contrôle qui tourne mal pour lui, devient, dans la suite de la procédure médiatique (presse, télé, twitter), coupable de sa propre «insoumission». Constat observé dans bien d’autres faits à la Une de l’actualité de ces derniers temps n’est-ce pas ? Bref, la vie (politique) est à l’image de la société, avec ses «quartiers résidentiels» et ses intouchables d’un coté, puis ses «cités» et ses insoumis de l’autre. Oui le distinguo s’impose.

Jean Luc Mélenchon vient de découvrir ce qu’il convient d’appeler le «contrôle au faciès» ou «délit de sale gueule (politique)». C’est nouveau.

Le raccourci est facile je vous le concède. Mais ça se tient 1. Intervention (police ou justice), 2. Excès de zèle des parties présentes, 3. C’est toujours les 1ers qui gagnent, force à la loi, normal. 4. «L’insoumis» devient victime de son insoumission, à tort ou raison. Et s’en suit le procès de «l’insoumission  de l’insoumis» sur la place publique. On met l’accent et on s’affaire sur l’affaire dans l’affaire, la « belle affaire ». Puis, tous en chœur, on juge avec sévérité  ce que l’on n’accepterait pas pour soi, souvent et presque toujours d’ailleurs. Les faits ayant entrainés le contrôle disparaissent et les actes posés par certaines personnes dépositaires de l’autorité, souvent controversés dans bien des cas-, trouvent toujours une justification à posteriori. Imparable. La mauvaise foi s’habille toujours chez très bonne intention et le présumé-innocent toujours coupable.

Nul n’est au-dessus de la loi, même pas la Loi  …

Convoqué ce matin, JL Melenchon s’est présenté à la direction centrale de la police judiciare de Nanterre. On aurait pu commencer par là. PS: Ce traité (politique), disons cet essai, n’est que simple allégorie et je n’ai pas d’avis sur les « Olivier-Giroud-de-la-politique », c’est à dire, les autres habitants de la « Banlieue Gauche », les anciens « caïds du quartier », ceux qui se réjouissent de voir les insoumis se faire braquer par « les condés #Enmarche ». Ils s’imaginent « peser dans ce match (politique) » en mêlant leurs voix aux chants des sirènes alors que l’objectif c’est de marquer des buts  pour sa cité, de gagner ses propres matchs, c’est à dire des élections. Au lieu d’observer le silence, « ça poucave » | Proverbe (politique): « Qui a perquisitionné chez Meluche perquisitionnera chez vous », le savoir bande de cons!

|Signé: l’apatride (politique) – ou « aPARTIde » -, au choix.

#Twitter: les ‘tits soucis « bleu-blanc-rouge » de Francis le «Webmasteur». Tuto séquence émoji..

IMG_20180826_115906.jpgIl était une fois, Francis, Webmaster à Guéret (23000 – Département de la Creuse – Région Limousin), il aime la chasse, la pêche, la France et sa région (Guéret, c’est dans le Limousin, c’est à dire dans la Région Nouvelle-Aquitaine, résultat de la fusion des anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes depuis fin 2015, mais Francis s’accroche à son Limousin, je comprends). Voila pour le profil de notre ami Francis, « Webmasteur » (il s’occupe des internets sur ordinateur).

Françis avait un énorme souci, terrible, il voulait avoir, lui aussi, son p’tit « drapeau bleu-blanc-rouge » sur son profil twitter. Normal. L’histoire se passe mi-juillet 2018, et comme tous les français pendant la Coupe du monde de foot, le « Allez les bleus! » était tendance même chez ceux qui n’aiment pas le foot. Il le voulait, sauf que, notre ami Françis ne savait pas comment accrocher ce beau pavois à la suite de son nom.  Puis, il prit son courage à deux mains et alla demander conseil chez les gens qui déjà pavoisaient avec leur beau drapeau bien accroché sur les internets. Lisons.

Francis WBMT1

Oui il a un ordinateur. Il a bien dit qu’il était « Webmasteur » n’est ce pas? Toujours bien lire les profils affiché avant de poser des question sur Twitter. Tout le monde ne tweet pas via smartphone.

Francis WBMT2

 

Jusque là tout allait bien, ou presque. On venait juste d’éviter l’incident « pièce d’identité » pour obtenir un emoji, que déjà se profilait à l’horizon une autre menace. Téméraire comme tout bon Guérétois qui se respecte, il décida de ne rien lâcher le vieux Françis. Il tenait à sa breloque même s’il fallait pour cela aller affronter le vendeur de chez Darty! Puis lui vint une brillante idée, une deuxième fois: Et pourquoi pas Jules-Edouard son filleul? Ce dernier venait d’avoir son Bac Littéraire, il devait savoir, lui..

FrancisWBMT3

Malgré les larmes ès-emoji de la disponible Asriel, nos jeunes de la magnifique communauté Twitter décidèrent de ne pas laisser tomber notre bon  Francis de Guéret, il fallait l’accompagner jusqu’au bout de sa quête pour l’obtention du pavois « bleu-blanc-rouge » avant la finale de la Coupe du Monde de foot, les bleus avaient toutes leurs chances disaient-on. Ce fût fait (je résume). Sauvé, l’ami Françis n’oublia pas de remercier les « Jeunes Robins de Tweets » de cette campagne victorieuse.

Francis Souchard

Depuis, il tweet heureux et il attend vos follows pour améliorer sa visibilité sur les réseaux sociaux et en foutre plein la vue à ses copains de Chasse-Pêche & Traditions depuis le bistrot de Guéret. Moi c’est fait, à vous! Moralité (et c’est le seul intérêt de ce billet)…

« Pose une question et Twitter t’aidera ! »

Ne jamais hésiter, non, seule la finalité compte. Gloire à Francis de Guéret et merci la jeunesse française pour ce beau moment (de partage). Billet Tuto: « comment insérer un emoji sur son profil twitter (ou dans un tweet)« , fait.

./…

Au fait, c’est quoi une « donnée personnelle? » Réponse simple… #DataProtection & #RGPD…

Sur les internets, on extimise à tout va des données personnelles directement ou indirectement, souvent à l’insu de notre plein gré. Toutes ces informations qui permettent de nous identifier et qu’on classe dans «données personnelles», constituent une part importante de l’économie numérique. Jusqu’au 25 mai dernier, les «entreprises du Web» faisaient comme bon leur semble. Puis, le « gendarme européen »

RGPD DPO 25 MAI DATA Protection

Règlement général pour la protection des données (RGPD). C’est un dispositif européen, un nouvel outil de surveillance (dans la continuité de la CNIL) pour mieux protéger nos données (#Data) utilisateurs (numéro de téléphone, adresse perso et Mail, orientation politique, nos préférences musicales, alimentaires, nos habitus & addictions, nos petits secrets, etc. ). Des taches qu’on laisse derrière nous après la plongé quotidienne dans les eaux profondes du Web, des traces numériques qui permettent de nous profiler, mais cette fois notre consentement est requis, fini le « à l’insu de notre plein gré », presque. Aussi, et puisque je vais en parler un peu plus que d’habitude – je vous dirais pourquoi une autre fois (les vrais savent, déjà)-, commençons par une petite explication en 5 points..

Oui, l’Europe ça protège (on ne le dit jamais assez, sauf quand ça va mal).

./…

« Nouvelle #ExtrêmeDroite » : les amis du @PrintempsRepub, convergence des luttes …

Quand Damien Rieu, membre de FDeSouche et de DefendEurope sollicite ses amis sur Twitter. Il nous livre de facto, la liste de « la nouvelle extrême-droite » française. Aux premières loges, Laurent Bouvet du Printemps dit républicain, Valeurs(Actuelles) qu’on ne présente plus, etc.

FdSouche Laurent Bouvet Printemps republicain extrême droite

Sont soulignés ceux pour qui le doute n’est plus permis, pour les autres …. Bref, dans la vie comme pour les tweets, « On ne prête qu’aux riches » disait leur copine Céline_Pina. Emboîtant le pas de l’Extrême-droite, la clique de Laurent Bouvet a versé dans la surenchère identitaire et le simple tweet ci dessus atteste – si besoin- de « la convergence des luttes de la nouvelle extrême-droite française » …

./…

Bref, j’ai viré @Limportant_fr. le « restaurant-ès-tweets » c’est terminé, bloqué! Fait.

Dans le Top10 des « meilleurs contributeurs » de (…), j’ai décidé de ne plus les alimenter pour multiples raisons. Oui, j’ai « contribué » au lancement de ce … cette machine à récupérer les tweets, à « l’insu de mon plein gré », -comme on dit …

Mais il fallait bien leur filer un coup de main, au démarrage, et nous avions des valeurs partagées. Avant. Mais « il faut savoir quitter les choses avant que les choses ne vous quittent »

@Limportant_fr

Oui, le droit à l’oubli. M’oublier. Ne jamais attendre le Printemps pour bien faire. En effet, ces derniers temps, j’ai fait le ménage dans mon compte twitter: J’ai bloqué pas mal de cons et j’ai masqué pas mal d’ami.e.s, de vrais amis – c’est secret-, ils le sont toujours. Je suppose que la réciproque est vrai. Sans oublier quelques titres de presse, des organismes de « lutte contre rien » et des hommes politiques (des ex- ministres avec Manuel Valls en 1er de cordé, des ministres #EnMarche, etc. Que du «beau monde». Virés eux aussi.  Pour ces derniers, vous me direz que ça leur fait une belle jambe. Possible (et pas vraiment). Astuce: Le faire pour le privilège de les citer dans leurs dérives, le temps qu’ils accourent pour vous lire et s’apercevoir qu’ils sont bloqués, par vous, je ne pense pas qu’ils apprécieront beaucoup, et leur envie de lire votre tweet ne sera que plus grand. C’est le but. Bref, Une « option quiétude » pour m’éviter de lire certaines choses, ou certaines personnes. Aussi, bloquer @Limportant_fr –ils savent pourquoi– était un vœu désormais exaucé. Sur Twitter et dans la vie, l’important, c’est vous, c’est moi, c’est nous. Bloquer les gens ne sert strictement à rien (les tweets restent visibles hors connexion) mais ça fait du bien. Voila qui devrait plaire à l’ami GaucheDeCombat. Et pour me masquer/bloquer, et se faire Plèz, c’est par là ⤵. Vous pouvez …

20180224_131025

Bref, j’ai viré @L’important_fr « le restaurant-es-tweets » car le crédit fournisseur est épuisé, fin de l’indigestion. Trois fois rien, c’est juste qu’on a plus les «mêmes valeurs», sans en dire plus. Et c’est pas le plus important.

./…

L’instant #Mennel: « Hallelujah » de Leonard Cohen, FashionSong & trilogie verbale …

Dès les 1ères notes sur le plateau de «The Voice/TF1», un «moment bijou», séquence émotion..

Sauf mauvaise foi, « pas possible » de ne pas aimer. Et mon p’tit doigt me dit « qu’ils » trouveront à redire, je ne sais pas pourquoi, une habitude des réseaux sociaux très certainement -, les activistes d’une certaine France iront chercher des détails pour couper les ailes de celle qui s’affiche déjà comme la potentielle gagnante de cette joute musicale qui m’indiffère. L’on cherchera dans son passé des «coquilles», des bouts de boisde Dieu pour allumer la cheminée de la délation et réchauffer les veilles antiennes d’un village communautaire enneigé et inondé par des bourrasques venues des contrées lointaines. Dans les quelques heures/jours qui vont suivre cette prestation, sonnera l’heure H(aine) d’une société qui désormais tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Pendant qu’en Angleterre Big Ben marque une pause, et qu’en Belgique on se tape des barres de frites dans le confort du canapé de la tolérance, en France les chiffonniers de la république trouveront bien le moyen de s’indigner sur cette belle séquence « Hallelujah » – de l’hébreu הללויה ou Alléluia en français-, Ode à la racine judéo-chrétienne, chanson de l’immense Léonard Cohen sanctifiée par une jeune franc-comtoise, bilingue (tri) et « look Bardot » des années yé-yé. Je le répète …

« La discrimination s’habille toujours chez « très bonne intention »

Et « ils » dessinent, tranquille, les contours de la «Fashion week-haine» à leur guise. La musique adoucit les mœurs, chez les cons c’est l’inverse (Proverbe). [Édit: On me signale à l’instant – dans l’oreillette – que j’ai quelques TGV de retard, la «bande organisée en Conseil Numérique des Réseaux Sociaux» est déjà passée à l’œuvre. Polémique de chiffons, nouvel attentat (moral), une victime et de nombreux vexés].

« Hallelujah», Amen bande de cons!

./…

 

Macron & les #FakeNews: le « Ministère de la #Vérité » est #EnMarche, presque …

Lors de ses vœux à la Presse ce mercredi, Emmanuel Macron a annoncé un texte de loi pour lutter contre les «fake news» sur internet en «période électorale». Direction «l’encadrement de la Vérité »…

Macron Loi FakeNews Ministère de la Vérité ...

Contrôler internet, il attaque la falaise. Il faut dire la vérité aux français, c’est bien. Pour attester de la qualité «pas Fakenews» de cette info, quelques détails de son allocation face à la Presse qui confirme ses propos ..

«Nous allons faire évoluer notre dispositif juridique pour protéger la vie démocratique de ces fausses nouvelles (..) cette propagande articulée avec des milliers de comptes sur les réseaux sociaux qui en un instant répandent partout dans le monde, dans toutes les langues, des bobards inventés pour salir un responsable politique, une personnalité, une figure publique, un journaliste».

«La vérité rien que la vérité, levez la Presse main droite et dites je le jure! ». Je pose là cette formule «serment d’hypocrite», ça peut servir pour la distribution des cartes de presse dans les années à venir. Il a raison Jupiter, stop les mensonges et place à l’encadrement de la vérité! Reste à mettre en place un «Ministère de la Vérité», le «contenu de ce texte sera détaillé dans les semaines qui viennent» nous dit Emmanuel Macron. Tant qu’à faire les choses, et il dévoile déjà quelques pistes…

«les plates-formes se verront imposer des obligations de transparence accrue sur tous les contenus sponsorisés afin de rendre publique l’identité des annonceurs et de ceux qui les contrôlent, mais aussi de limiter les montants consacrés à ces contenus (…) En cas de propagation d’une fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge à travers une nouvelle action en référé permettant le cas échéant de supprimer le contenu mis en cause, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l’accès au site internet».

«L’hypocrite se saupoudre de vertus» avait dit je-ne-sais-plus-qui, la question 2018 est celle de savoir qui détient la vérité surtout en période électorale (Note: ce détail sous entend que, hors période électorale, le reste du temps donc, on peut – gouvernement compris-, mentir aux français sur le chômage, la fraude fiscale, sur l’ISF, la théorie du ruissellement, l’enfumage sur les 1ers de cordée, les droits de l’homme, la morale en politique, etc). Finalement, l’idée de JL Melenchon pour un «conseil de déontologie du journalisme» n’était pas si mauvaise que ça n’est ce pas les pro-Macron? Mettre le curseur sur la vérité et l’on établira les certificats avant diffusion de l’info, le #Venezuela n’est pas loin.

Bref, le « Ministère de la Vérité » est #EnMarche (la Vérité si je mens!)

./…

 

Bilan #Twitter2017: Messages & personnalités les + retweetées, suivies, mentionnées, etc…

Et si vous n’êtes pas dedans c’est normal, on parle des z’influents dans le monde, vous y serez peut-être l’année prochaine, ou dans le classement France qui va suivre,  peut-être. Bilan Twitter 2017 sans vous ..

Juste une petite remarque pour ne pas vous laisser en plan: Nicolas Maduro doit une fière chandelle aux pro- Macron. Toute cette publicité -gratuite- en 2017 et le voila dans les z’influents de Twitter2017!  Bravo. Les activistes macronnées ont érigé le #Venezuela (qui n’est pas le Perou non plus) au rang d’argument politique (particulièrement contre « la France insoumise », de quoi vous déprimer l’électeurPS, et je ne vous parle pas de la France incomprise avec moi dedans. Tout était « Oui mais #Venezuela! », à perdre la raison. Un Vuvuzela en bande organisée matin-midi-soir & week-end, sur le chômage, sur la LoiTravail et ses ordonnances, sur la montée hallucinante du racisme (d’Etat) & son corollaire la lutte contre ses victimesles fameux racistes imaginaires pour se donner bonne conscience-, sur les migrants, sans oublier les lois Hortefeux de Gérard Collomb. Bref, la meilleure macronnerie (politique) de l’année 2017.

C’est une des explications et j’exagère à peine, ou juste un peu …

Source/AFPGraphic.

./…

Je vous salue Marie [Ekeland], merci @bibicheri..

Marie Ekeland dit @BibicheriFace à l’hystérie qui a suivi la nomination de Rokhaya Diallo au Conseil national du numérique, Marie Ekeland, la présidente vient de claquer la porte. Dans un papier en ligne « Demain est un autre jour » elle revient sur les raisons de son départ…

«Les réactions qui ont suivi cette nomination me font mesurer à quel point mon pari était osé et innovant (..) J’ai été choquée par les caricatures auxquelles Rokhaya Diallo (celle qui déconstruit les mécanismes de la construction de la haine en ligne et défend les droits des afro-descendants et des minorités au sens large) et Axiom (le rappeur engagé pour l’égalité des droits secoue les musiques urbaines avec sa startup) ont été réduits: elles n’ont rien à voir avec ce qu’ils sont vraiment (…). Et elle constate «À quel point, dans notre pays, nous ne voulons pas entendre des voix dissonantes. À quel point nous ne savons plus débattre sereinement de nos divergences de vue. À quel point nous avons du mal à nous mettre à la place des autres. À quel point réseaux sociaux et immédiateté du jeu politique alimentent la violence de la parole et la stigmatisation. Cela me peine de voir notre pays aussi loin des valeurs démocratiques qui sont les miennes.(…) j’ai donc présenté aujourd’hui ma démission ».

Marie Ekeland

En ce mois de décembre le courage porte un nom: Marie Ekeland. Oui on peut le dire. Dans la foulée de cette claque magistrale adressée à qui de droit, a suivi une démission collective, celle de toute une équipe: «Constatant l’impossibilité de mettre en œuvre son projet, considérant que le travail du Conseil ne peut plus se faire selon des modalités efficaces, nous avons décidé de présenter collectivement notre démission»

Contre l’ethnicisation de la république, place à l’esprit des lumières d’une France qui se réveille enfin, elle vient de quitter le d’une seule et haute voix, une décision salutaire. Bref, le CNNum vient de « rendre gorge » et Rokhaya Diallo a démissionné, c’est ballot. Mon avis? Juste une mot: Je vous salue Marie pour cette leçon de courage qui me réconcilie avec beaucoup de choses. Oui demain est un autre jour, j’avais des doutes, j’avoue, mais plus maintenant. [Ah! j’allais oublier, message à Marion (elle se reconnaitra): « Si tu la croises à Paname, tu lui tapes la bise et je te rembourse, promis, ok? » Merci]

Oui je vous salue Marie.

./…