[Titre de billet de #Blog à vendre] «Les #Zinfluents de la #LigueduLOl sont morts, voici leur histoire»…

C’était le BoysBand des internets de l’An 2010 mais il n’en reste plus grand chose

Juste un titre de billet de blog à vendre, ok les gens? Les enchères en DM, sur Twitter, ou dans les commentaires. J’offre l’illustration ci-dessus et un pack de #backlinks, comme on disait, en l’An 2010, ce bon vieux temps où l’on codait nos boutons de partage pour propulser nos billets de blogs sur les réseaux sociaux. Pas le temps d’écrire sérieusement sur la #LigueDulOL que j’ai croisé sur les internets avec son Twitter en 140 caractères, un monde en Noir&Blanc où intégrer une image dans un tweet était galère. J’étais hébergé dans une autre «Ligue», celle des blogs de Gauche, les LeftsBlogs, une bande organisée de colleurs de tweets et de baffes, mais uniquement sur le plan politique, contre les Sarkozystes. Être dans la Sainte Église des Blogs c’était une «protection» dans le monde numérique du début des années 2010. Un club mixte, avec des garçons et des filles, des gens bien & des cons, un groupe éclectique et il ne fallait surtout pas nous chercher, nous avions les clés de «la machine à baffes» qui servait tout le temps, même -et surtout- entre nous, et c’était pas joli-joli j’avoue. Pas d’excuses à nos victimes Sarkozystes, c’était de bonne guerre, ils nous le rendaient bien. Nous avions un objectif: virer Sarko en 2012 et c’est ce que nous avons brillamment réussi lors de la première vraie campagne numérique pour une Présidentielle en France, au sein de la Team FH2012, #TousHollande.fr piloté par l’excellent Romain Pigenel l’inventeur de la «riposte Party» (c’est-à-dire, réunir physiquement des blogueurs et des twittos pour assurer le sav numérique d’un événement politique avec mise en avant du fact-checking). Un grand moment numérique, des frissons aujourd’hui encore du seul fait d’en parler, Objectif l’Élysée et l’information était en Live sur RadioLondres (hashtag #MadeinMoi)

On avait nos travers, nos défauts, nos Blogowars, nos Tweet-clashs, notre Vincent Glad « Grand Mohock », etc. Non nous n’étions pas «blancs comme neige». Avec un noir dedans – suivez mon regard – , c’était difficile, je me comprends😏. Passons. Nous squattions le haut des classements des blogs et de la net-influence de l’époque, et l’ami Guy BirenBaum était un peu, beaucoup, notre «parrain», enfin presque. Il a aussi subi d’horribles attaques de la Ligue du Lol sur sa personne. Pour les blogueurs que nous étions – et que nous sommes encore pour certains avec une forte baisse d’activité,-, l’attaque ad hominem de la LigueDuLol fut ce papier de Vincent Glad sur notre «corps de métier numérique»: «Les Blogs sont morts. Voici leur histoire«  écrivait-il, on n’avait pas aimé. Bref, Les gens de la Ligue du Lol sont morts, eux, numériquement, voici leur histoire racontée par Victor Hugo en 1869 déjà, dans sa description du «FunClub», un groupe de JeunesAristocrates à «l’humourDouteux»| Extrait…

Ligue du Lol Vincent Glad

La ressemblance avec est frappante n’est-ce pas? RIP les antisémites de la #LigueDuLol (Vincent Glad (Libération), Alexandre Hervaud (Libération) Olivier Tesquet (Telerama), Guilhem Malissen (Nouvelles Écoutes), Sylvain Paley (Studio 404), Henry Michel, (rédacteur, créateur de podcast), Baptiste Fluzin (ancien directeur créatif), Stephen des Aulnois (rédacteur en chef du Tag Parfait), David Doucet (rédacteur en chef des Inrocks), Christophe Carron (rédacteur en chef de Slate), Renaud Aledo (communiquant), etc.. et longue vie aux BlogsPropres!

PS: Ce titre de billet est à vendre, je répète ..

./…

Publicités

Au fait, c’est quoi une « donnée personnelle? » Réponse simple… #DataProtection & #RGPD…

Sur les internets, on extimise à tout va des données personnelles directement ou indirectement, souvent à l’insu de notre plein gré. Toutes ces informations qui permettent de nous identifier et qu’on classe dans «données personnelles», constituent une part importante de l’économie numérique. Jusqu’au 25 mai dernier, les «entreprises du Web» faisaient comme bon leur semble. Puis, le « gendarme européen »

RGPD DPO 25 MAI DATA Protection

Règlement général pour la protection des données (RGPD). C’est un dispositif européen, un nouvel outil de surveillance (dans la continuité de la CNIL) pour mieux protéger nos données (#Data) utilisateurs (numéro de téléphone, adresse perso et Mail, orientation politique, nos préférences musicales, alimentaires, nos habitus & addictions, nos petits secrets, etc. ). Des taches qu’on laisse derrière nous après la plongé quotidienne dans les eaux profondes du Web, des traces numériques qui permettent de nous profiler, mais cette fois notre consentement est requis, fini le « à l’insu de notre plein gré », presque. Aussi, et puisque je vais en parler un peu plus que d’habitude – je vous dirais pourquoi une autre fois (les vrais savent, déjà)-, commençons par une petite explication en 5 points..

Oui, l’Europe ça protège (on ne le dit jamais assez, sauf quand ça va mal).

./…

Quand Lourdes tourne à l’eau de #Vichy: Le #FN balance l’adresse des réfugiés sur Facebook …

«Tous des bêtes sauvages, ils me dégoutent, des ordures sur le sol français», «Flinguer ces fils de putes! » etc. Des commentaires sur la page Facebook de la section Front National des Hautes-Pyrénées qui diffuse l’adresse des réfugiés hébergés à Lourdes via un post du 17 octobre repéré par Streetpress.

quand-le-fn-a-lourdes-diffuse-ladresse-de-refugies-sur-facebook

Délation, incitation à la haine, atteinte à la vie privée, divulgation d’informations pouvant mettre en danger le vie d’autrui, appel au meurtre. En prime, le numéro de téléphone de de la directrice du Centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA). La source de ce « fichier réfugiés »? Réponse du Conseiller régional FN, Olivier Monteil: «J’ai obtenu ces informations de source policière.». Tiens donc, la police …

 Bref, Lourdes tourne à l’eau de Vichy.

./Screen

 

 

 

Vie « extime » et réseaux sociaux: Finalement …

Juste une note. Lecture  (ou réflexion) …

Finalement, c’est très con les réseaux sociaux. La vie extime s’expose, nouvelle norme et nouveau paradigme. En même temps, faire sans, c’est très compliqué, presqu’anti-social. Reste à bien choisir son psychiatre et son psychologue. Pour les flics, pas la peine de s’inquiéter, ils frapperont à votre porte le moment venu, et c’est gratuit – prise en charge de l’État hors trou de la Sécu-.

Demain j’arrête.

Extrait/@helviala

Top 10 hashtags de l’actu Afrique 2014, réseaux sociaux…

Le magazine Jeune Afrique a sélectionné les 10 hashtags qui ont marqué la riche actualité de l’Afrique 2014 sur Twitter (et Facebook). Rétrospective.

IMG_0238Clic pour les détails (agrandir)

Merci à Romain (P) pour le tweet.

Bref, j’ai débarqué sur « Ello », le réseau social anti-Facebook….

Ce matin, la grande Sophie se demandait comment faire pour rejoindre « Ello », le nouveau réseau social anti-Facebook, the new place to be

IMG_5364.PNG

Curieux, j’ai trouvé une invitation (secret des sources!) oui, un précieux sésame en tant que « blogueur invité » pour le tester. Bref, j’ai débarqué sur « Ello ».

IMG_5363.PNG

Mon profil. Puis, une bulle m’a demandé un truc: « Say Ello… », alors j’ai « Say Ello »…

IMG_5362.PNG

Encore un Facebook killer comme dans un passé récent avec Diaspora (qui s’en souvient?). Vu le nombre de personne que j’ai croisé sur « Ello« , je crois que twitter peut dormir tranquille, encore un moment. Premier avis « mauvaise foi volontaire«  sur cette version bêta, je garde la gentillesse pour la version finale. Pour l’invitation Ello, tapez #elloinvitecode sur twitter ou sur le web, l’ami Google vous invitera, il a déjà commencé l’indexation des profils Ello.

Ello bembelly indexé by Google

PS: Non, Ello n’est pas réservé qu’aux filles. Ah, j’oubliais, maintenant que j’ai le pouvoir d’inviter des gens, alors je vous préviens, plus de conneries dans les commentaires, je surveille…

invitation Ello

Le tester, et si cela ne vous convient pas, la fonction « supprimer son compte » est très visible contrairement à Facebook, un bon point non négligeable sur la vie privée, très appréciable pour tout effacer.

Suppression Ello

Alors, Ello?

(…)

Coincé +de 10 jours chez sa maîtresse, sa femme le croit dans le vol #MH370…

D’abord une chose importante, j’ai voté! Évidemment(à)Lyon. Ensuite, comme Romain P. sur Facebook, je partage la pensée de @NawfelChana, par solidarité…

NawfelChana

Il a « raté » le vol de la Malaysia Airlines? il y a comme un malaise, comme c’est triste! Partageons sa souffrance euh… chance! Moralité: L’infidélité peut sauver une vie…

Enfin, je crois 😉

Cinq bonnes raisons de suivre les soirées électorales sur France 3 Régions… #Lyon2014

Municipale2014, Lyon Rhône-AlpesCe matin 09h00, France3 Rhône-Alpes a dévoilé son dispositif spécial pour les soirées électorales du 23 et 30 mars. «Blogueur-invité» à ce point presse, j’ai pris des notes pour vous expliquer avec mes mots, pourquoi vous allez être les premiers sur l’info le soir de la grand’messe électorale sur Fr3Rhône-Alpes. 

D’abord une chose, lorsqu’on cause télévision, l’habillage est de circonstance même sur un blog (politique). Permettez donc, Mesdames Mesdemoiselles (ça ne se dit plus) et Messieurs,  que je m’installe dans le fauteuil du présentateur-vedette, en compagnie de mes deux assesseurs de circonstance (Paul Satis et Olivier Michel, journalistes politique sur Fr3Rhône-Alpes, avant de vous donner les 5 bonnes raisons de suivre les Municipales sur France 3 Rhône-Alpes (ou dans votre Région, pareil).

Paul Satis et Olivier Michel FRance3, Municipales lyon2014(Faire présentateur télé face au prompteur et sans oreillette, ça c’est fait)

1. La première raison est une évidence: l’élection municipale est un scrutin local, n’en déplaise aux « nationalisateurs des élections locales » (nouvelle expression, c’est plus parlant). Pour une municipale, l’électeur lambda cherche avant toute chose, une info de proximité (écoles, cantines, le cadre de vie, l’emploi, les transports, le rayonnement international, d’urbanisme, la qualité de vie, etc.) enfin, il s’intéresse aux sujets en lien direct avec son quotidien, de la proximité avant tout. Puis viendra le temps des tendances et résultats le soir des élections, pour sa commune, son arrondissement etc,. Le relais automatique avec l’Édition Nationale de France3 permet de suivre les directs grâce à la richesse éditoriale des 24 antennes régionales associés. Oubliez donc BFMTV, itélé et les autres chaînes d’info, la municipale se joue chez vous.

2. Pour les débats pré et post-électoraux des candidats de votre commune. Entendre les grands majors de la politique nationale nous expliquer à longueur de soirée notre politique locale sans connaitre notre ville et nos préoccupations, c’est…, enfin passons.. Fr3Rhone-Alpes organisera par exemple, ce jeudi 20 mars un grand débat avec toutes les têtes de liste de la municipale lyonnaise. Voici le programme.

Débat municipale Lyon 2014, les candidats et résultats

Puis, les admissibles du deuxième tour (s’il y un deuxième tour) se retrouveront pour la belle à Lyon et dans deux villes importantes de la région (Roanne par exemple).

3. Le dispositif Fr3Rhone-Alpes est exceptionnel (j’ai vérifié, c’est bien et c’est beau). L’image vieillotte de France3, c’est une connerie à oublier, car les moyens mis en place nous plongent dans une nouvelle ère numérique, compatible avec les réseaux sociaux: Tenez, le soir de l’élection dès19h00, on pourra suivre le direct sur son smartphone ou sa tablette (iPad) via un « fleuve d’actualité » alimenté au fur et à mesure  avec des résultats par commune, par arrondissement, des réactions etc..

photo 4

4. Pour l’info de proximité, proche des électeurs.  C’est déjà le cas depuis le 03 mars avec le décryptage de l’info par Paul Satis et Olivier Michel (en haut avec moi dans la photo) dès 19h00 dans le « journal de campagne » : Monographies, portraits des candidats, sondages, anecdotes etc. Bref,  des outils simples pour comprendre les enjeux locaux.

5. Les réseaux sociaux et des débats interactifs. Pour suivre le fil des tweets, un hashtag est à disposition: #MunicipalesRA. Dispositif piloté par une équipe Web de 4 personnes (deux journalistes, une chargée d’édition numérique, une animatrice des réseaux sociaux (Facebook, twitter etc). Mieux, entre les deux tours, des «débats citoyens» se feront en partenariat avec Google «Hangout», ce qui devrait plaire à Jegoun qui souvent en parle.

Pour finir, , la vraie raison, c’est le fait de m’avoir invité, c’est dire combien ils s’intéressent à la proximité, à moi (Merci pour l’invitation), à vous. Aussi, je pense que vous ferez comme moi pour une autre raison: On paye une redevance télé, tant qu’à faire, on regarde!

C'est par là: France3 Rhône-Alpes, Municipales 2014

Voila.

Facebook affiche la « théorie du genre », l’UMP va peut-être fermer sa page…

La première partie du titre est une info, la seconde une recommandation. Le sujet « gender » m’amuse depuis qu’on a découvert que l’UMP l’avait inscrit dans ses tablettes en 2011 et que Nadine Morano le défendait en février 2012. Ce matin de la Saint-Valentin, je voulais parler d’autres choses, de cadeaux high-tech par exemple, d’amour etc, finalement, on va rester sur le like. Le célèbre réseau social Facebook introduit les options « transsexuel » ou « intersexuel » dans le choix du profil utilisateur…

20140214-065142.jpg

Cette fois, difficile d’accuser l’école ou le gouvernement, le « gender » c’est Facebook!. La question est savoir si l’UMP de JF Copé, adepte de Facebook, va fermer sa page avec recommandation aux militants: « Barrez-vous!! ». Facebook, c’est le réseau préféré de Nicolas Sarkozy pour communiquer avec ses fans, c’est aussi l’espace de prédilection des mouvances réacs, alors, rester sur un réseau social qui affiche aussi clairement la couleur est contraire à leur éthique, cela devrait les inciter à partir voir ailleurs.

Rester, c’est faire un Like

[screen]

Génération internés (l’Abondance) de @SebMusset (livre)…

Dans « Libération-Livres « , une critique littéraire sur l’Abondance, extrait..

20140123-184928.jpg

Je vous le recommande. Symphonie des mots, un récit très actuel où tout n’est pas politique, pour comprendre les standards de notre époque. Lisez-le! (si Libé en parle…). En savoir plus (et le commander), chez l’ami SebMusset, un WebAddict (je confirme).

À lire.