Le terrible « Contrat de l’institutrice », 1923…

« Document de la province du Québec » nous dit quelqu’un en commentaire sur le fil Facebook de Soraya Lescot qui publie cette archive parlante sur les droits des femmes.

Contrat institutrice .jpg

Un véritable « Code Noir » de l’institutrice en somme, ceteris paribus bien entendu. Un vrai confinement, celui des infirmières devrait être du même acabit je crois. Manque, comme en France: « Ne pas ouvrir de compte bancaire sans l’autorisation de son frère ou son père ». et le décalogue sera complet, presque. Cet archive est l’Édit d’un certain Maurice Le Noblet Duplessis, homme politique catholique intégriste Québécois (1890-1959). Aujourd’hui encore, il fait partie du décor des origines culturelles du Québec (« Places Duplessis », Statues, etc.) Humanité, maternité, foyer, absurdité!

En France, c’est dans l’ordonnance du 21 avril 1944 que le Général De Gaulle, à l’article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité: Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes. Les Françaises obtiennent enfin le droit de vote et celui d’être élues. Elles voteront pour la première fois en 1945 et entreront au Sénat en 194.

Bref, ici ou ailleurs, les femmes reviennent de loin. Et la date du déconfinement n’est toujours pas annoncée….

./…

Cher Emmanuel Macron .. «Make Our Retraites Great Again» ok? Et rien à foutre de #Noël…

Faire simple vite et bien, puis aller au boulot pour une cotisation incertaine, désormais. Puisqu’il faut dire quelque chose à Jupiter et sa bande organisée et bien le dire, une seule chose: #MakeOurRetraitesGreatAgain!

Ma fille ne sera peut_être pas là pour Noël mais bon, on le fera en visio! Dans ce monde numérique la distance s’estompe n’est-ce pas? Voila, on va innover. Et comme on se le dit désormais dans ces joyeuses grèves de fin d’année

« Mieux vaut avoir un #Noël🎄pourri qu’une #retraite de merde! »

Aussi, #MakeOurRetraitesGreatAgain épicétout!

./…

« Joyeuses grèves de fin d’année » Monsieur le Président! Et surtout la #Retraite hein?

Lettre à Emmanuel Macron, Président de La République et du rabotage des pensions de retraite des français. On va se la faire courte.

« Joyeuses grèves de fin d’année Manu! »

Et surtout la santé retraite hein? | C’est la période, Til Cara a fait un atelier d’art en milieu scolaire et moi un billet de feignasse pour rendre service. Présenter ses vœux de fin d’année, c’est fait.

À vous.

./…1

Cher Père Noël | C’est pour un ami …

Cher Père Noël Cagnotte Ervé CroisepattesCher Père Noël…

Oui c’est moi le petit Alain, mais si tu sais! Celui que t’as toujours pourri gâté à Noël même quand j’étais en Afrique. Oui j’ai adoré mes cadeaux et particulièrement ces moments magiques les 24 décembre après-midi, jour de distribution de jouets de Noël aux enfants des PTT, quand la silhouette de mon Papa apparaissait à l’angle de la rue dans cette fourgonnette des «Postes & Télécommunications». Ce bonheur, tous les copains-copines du quartier étaient présents, on était les «princes de Brazzaville»: Des trottinettes, des raquettes de tennis, des vélos, ballons de foot, des poupées, des Kitchenettes et plein de jouets #MadeinFrance. – Je me demande si ce n’était pas les séries en rab des années précédentes. Mais bon, on s’en fiche, c’était une joie sans nom sous les tropiques même sans sapin! Encore merci cher Père Noël mais c’est pas le sujet.

Cher Petit Papa Noël, aujourd’hui je t’écris parce j’ai vraiment besoin de toi, c’est pour un ami qui n’est pas né dans la case-à-Jupiter. À 6 mois il était déjà mal barré mais tu ne savais pas, il n’avait déjà pas d’adresse fixe donc pas dans ton fichier «liste des enfants à visiter». Tu peux te rattraper ce coup-ci, il n’est jamais trop tard pour bien faire n’est-ce pas? Aussi, pour l’aider et t’aider un peu, avec Delphine, Juan, Anna, Karima, Papouney, Anna_Conda, on s’est dit: Et si on le disait enfin au Père Noël? Alors on va tout bien tout t’expliquer..

Cher Père Noël, Ervé tu le connais, c’est un «mec Pat’Hibulaire mais presque», et qui jamais ne se plaint. Ervé? Je pourrais te raconter des tonnes d’anecdotes sur sa «vie de bitume» au RasDuSol, avec des hauts et des bas, -surtout des bas d’ailleurs-, je pourrais, comme Juan, te décrire en 12 pages notre première rencontre dans ce bar à Paname, je résume: «Ah c’est toi @croisepattes! Bonjour, @bembelly. Alors, t’es d’ où sur Paris, de banlieue ? » Sa réponse: «Moi? Je suis de partout et de nulle part, je suis sans téléphone fixe, #AuRasDuSol ». Et je venais de comprendre. Puis lui : « Ah mais fais pas cette tête-là mon pote! Buvons!». Bref, c’était au Comptoir de la Comète lors d’un KbB –le fameux bon vieux temps-, je venais de rencontrer Ervé que je connaissais sur Twitter et les blogs depuis des lustres sans jamais m’imaginer que (…). Oui j’avais pris un coup sur la tête, en vrai. L’une de mes plus belles rencontres IRL via le Net (après l’autre).

Cher Père Noël, j’ai longtemps hésité avant de t’écrire mais il fallait, y a le feu au Lac. Noël approche et on a tous un sapin à décorer, celui d’Ervé singulièrement et pour mille raisons. Aussi, pour cette année voilà ce que je veux cher Père Noël:

  • Ce que je veux Cher Père Noël. Faire exploser le compteur de la chaussette que nous avons tricotée pour Ervé. Une chaussette-cagnotte (ou soulier) pour que tous les petits lutins du web de France et de Navarre apportent une p’tite participation. Te mâcher un peu le taf.
  • Ce que je souhaite Cher Père Noël. Que tous les ami.e.s, potes, copains copines, followers et même ceux et celles bloqués ou masqués sur Twitter, Facebook, instagram, Tiktok et autres réseaux sociaux puissent partager le lien de la chaussette-en-ligne pour le faire grimper au cocotier.
  • Ce que j’aimerais Cher Père Noël. C’est .. que tous les gens qui «me doivent une bière» paient leur tournée (via ce lien) et tous ceux à qui j’en dois une – et il y en a – qu’ils me paient une deuxième tournée d’abord (via ce lien) et toi tu les rembourses! Ça te va Cher Père Noël? Oui je sais, boire #ceymal.

Cher Père Noël, au fait, je t’ai pas dit? Ervé, d’abord il voulait pas de la chaussette-en-ligne, il est comme ça le mec, #AuRasDuSol et toujours à s’occuper des autres d’abord. Aussi, il a fallu de longs mois de négociation pour l’obliger de nous laisser faire. Une vraie tête de mule ce Ervé mais un mec bien. Puis il a dit: «Ah mais c’est du chantage là! Ok vous avez gagné, faites donc Bande de cons!».  Puis on a fait, une sorte de «solidarité de tiers» si tu veux, arrachée au forceps. Pourquoi? Parce que cher Père Noël «on préfère tous le voir crever étouffé par la solidarité que de froid dans la rue n’est-ce pas? ». Oui Cher Père Noël, c’est de ça dont il est question dans cette lettre que tu liras avec attention j’espère (ou je te démonte).

Cher Père Noël, chez moi à Lyon il fait beau et froid, le ciel est une féerie enchantée avec les illuminations partout, la fêtedeslumières. J’ai l’impression de vivre dans un joli sapin de Noël qui néanmoins attend une «décoration et une seule», celle gravée du nom d’Ervé pour illuminer ce bien que nous avons en partage et qui porte le doux nom de l’amitié. Ok j’ai été un peu long cher Père Noël, mais tu ne vas pas te plaindre non plus, c’est pas comme si je t’en faisais tout le temps ok? Pardon mais c’est pour un ami. Sinon, passe le message à tes lutins et fais plein de bisous à Mère Noël. Ah! Si tu peux la laisser conduire de temps en temps le traineau –et tirer les rennes- pour l’Égalité toussa, ses points de retraite etc, nous on veut bien! Et ça fera plus de tournée. Quoi les femmes au volant? Un problème? NanMè…

Cher Père Noël, je te rappelle que «c’est pour un ami» qui ces derniers temps répète souvent: «Tu sais quelle est l’espérance de vie d’une personne SDF ? 49 ans. Et moi j’en ai bientôt 48.». Aussi, je te remets le lien de la cagnotte là ⤵️ et le gros soulier en illustration – et surtout tu fais pas ton malin – ok?

Lien Cagnotte pour l’Ami @Croisepattes / Ervé !

D’avance merci à vous, et à presque tout le monde| Signé. Le p’tit Alain

|OÔhooHoooh!

./…

Bref, j’étais à la #Manif contre l’#islamophobie à Paris, et j’ai vu…

Manif contre l'islamophobie ParisDu haut de mon modeste statut de blogueur (politique), j’ai co-signé l’appel pour manifester contre l’islamophobie et le racisme le dimanche 10 novembre 2019 à Paris. Et j’y étais, avec des responsables de partis politiques, des personnes de Gauche avec qui je partage des affinités (politiques) et particulièrement le refus des discriminations.

Un manifeste que les blabla-blabla-pookie! ceux qui postillonnent n’avaient pas jugé utile d’organiser. Je voulais en être, tout simplement, et j’ai fait l’aller-retour Lyon-Paris ce dimanche 10 novembre. « Pourquoi? ». Bah… ne sentant pas la démangeaison de ceux qui toujours stigmatisent, je refuse l’idée de justifier un élan de solidarité envers ceux qui ne revendiquent que le droit élémentaire de dire qu’ils ont mal. Et c’est de ça dont il est question, ceteris paribus.

Manif contre l'islamophobie Paris #Le10Contrelislamophobie

Marche contre l'islamophobie Paris1

Un appel sans commune mesure face à quelque chose qui nous dépasse et qui nous oblige. Je peux comprendre les réticences de certains pour préserver leur image de peur d’être indexés sur les réseaux sociaux, je comprends. Mais le courage c’est Maintenant!  Car il est ici question de valeurs, non pas celles actuelles que l’on érige comme des étendards d’exclusion, ni celles faussement indexées à la laïcité que l’on martyrise à hue et à dia, mais celles que nous avons en partage. Aussi, à peine l’appel signé et édité que déjà sifflaient les premières flèches des archers du discrédit toujours à l’affût au sommet du « Mont-Polémique» comme chaque fois qu’une « voix non-autorisée» ose sortir de son « assignation à résidence » dans cette France maternelle et affective, celle désormais «fais-pas-ci-fais-pas-ça», celle surveillante générale qui vous colle des mots dièses dans le cahier de liaison pour que les parents vous allument à la maison, ou en public devant les copains de classe, celle marâtre qui toujours vous prive de goûter, et de goûter aux délices de la liberté et de l’égalité. Au final, celle qui toujours nous nourrit et nous protège, ou pas, au gré de ses humeurs.

Et l’octogone a eu lieu. Particulièrement avec ceux de mes amis étouffés par la peur, singulièrement ceux planqués derrière « le dernier secrétaire d’un Parti » moribond désormais aux abonnés absents comme hier déjà – en 2013 -lorsque Christiane Taubira, alors Ministre de la justice, était victime d’insultes racistes d’une violence inouïe (et finalement étonnée quaucune haute et belle voix – du PS – ne soit levée pour elle). Bref, revenir sur les polémiques lancées autour, avant, pendant et après cette joyeuse manifestation serait accorder beaucoup trop d’importance à la bonne conscience de ceux qui veulent discréditer ce qui les insupporte, la liberté d’autrui. Et, ceux qui convoquent les morts et les utilisent pour justifier leur propre racisme ont cherché, ils ont cherché, et ils ont encore cherché, et ils ont trouvé. Quoi au final?

Faut croire que non. Alors ils ont creusé, à la pelleteuse comme dans un grand chantier du dimanche pour trouver des bouts de quelque chose pour se réchauffer. L’hiver (politique) ne fait que commencer, il sera rude pour certains et ça risque bien de durer encore longtemps.

De Toulouse, Marseille, Avignon, Saint-Malo, Lyon, etc., des quatre coins de la France, – des « cinq points » de l’Hexagone – des français s’étaient donné rendez-vous à Paris pour une grande messe du Dimanche qui a tenu toutes ses promesses. Fallait la vivre de l’intérieur pour saisir le malaise à l’origine de ce rassemblement, une souffrance joyeusement exprimée par les sourires affichés qui masquaient à peine le «merci» qui l’accompagne. Au rythme de nos pas et sans tourner le dos à toutes les convenances, on a fait à peu près intégralement – comme dirait Benabar – ce qu’on interdit de faire à des gosses. Aussi, on a chanté pêle-mêle et dans une grande confusion, «Laïcité je t’aimeeeuh!» et la Marseillaise... et pas Sting, simple oubli..

Oui la Marseillaise et ce pays ne s’en félicite même pas, c’est vous dire. Soit. Le long du très long cortège entre Gare du Nord et Nation, en passant par la bien nommée Place de la république, les discussions s’enchevêtraient et moi où j’en étais, je savais plus trop quoi penser des «controverses» et autres billevesées qui défilaient sur mon fil Twitter. Ma réalité était une joie sans nom et un vrai moment festif. Plus tard, à Nation – terminus -, devant cette fumante tapageuse bonne humeur contre le racisme et l’islamophobie, les orateurs, redoublant d’exubérance servaient à la cantonade un « thé-à-la-menthe » savamment parfumé d’arômes de fraternité. A la Manif contre l’islamophobie j’ai croisé des regards et j’ai vu… ce que certains refusent de voir. Ce qu’ils ne savent pas encore et ça n’a rien d’étonnant, c’est le fait que cette porte ouverte marque le début de quelque chose, une sorte d’émancipation morale et sociale, et peut-être bien un éveil politique. Et c’est en ça que les absents ont eu tort. Une fenêtre ouverte se ferme mieux de l’intérieur, encore faut-il franchir le seuil de la porte de la «Maison commune». Certains y étaient et d’autres pas, certainement perdus dans des théories farfelues dont ils ont perdu le fil, un naufrage. «Ils avaient piscine», dans une eau à 6,2° – dernier relevé de température -, ils n’ont pas dû avoir bien chaud. Le thé était pourtant offert, mais il faut les croire grisés par cette bruyante gaité qui désormais maquille à tort la laïcité en droit d’invectiver – et sans tromper personne -. On ne peut que se désoler de les voir si mal, ou de se dire … tant mieux!

Marche contre le racisme et l'islamophobie

Bref. Presque par inadvertance, j’ai croisé – et c’est une chance – des Regards, et j’ai su

./…

#Twitter: les ‘tits soucis « bleu-blanc-rouge » de Francis le «Webmasteur». Tuto séquence émoji..

IMG_20180826_115906.jpgIl était une fois, Francis, Webmaster à Guéret (23000 – Département de la Creuse – Région Limousin), il aime la chasse, la pêche, la France et sa région (Guéret, c’est dans le Limousin, c’est à dire dans la Région Nouvelle-Aquitaine, résultat de la fusion des anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes depuis fin 2015, mais Francis s’accroche à son Limousin, je comprends). Voila pour le profil de notre ami Francis, « Webmasteur » (il s’occupe des internets sur ordinateur).

Françis avait un énorme souci, terrible, il voulait avoir, lui aussi, son p’tit « drapeau bleu-blanc-rouge » sur son profil twitter. Normal. L’histoire se passe mi-juillet 2018, et comme tous les français pendant la Coupe du monde de foot, le « Allez les bleus! » était tendance même chez ceux qui n’aiment pas le foot. Il le voulait, sauf que, notre ami Françis ne savait pas comment accrocher ce beau pavois à la suite de son nom.  Puis, il prit son courage à deux mains et alla demander conseil chez les gens qui déjà pavoisaient avec leur beau drapeau bien accroché sur les internets. Lisons.

Francis WBMT1

Oui il a un ordinateur. Il a bien dit qu’il était « Webmasteur » n’est ce pas? Toujours bien lire les profils affiché avant de poser des question sur Twitter. Tout le monde ne tweet pas via smartphone.

Francis WBMT2

 

Jusque là tout allait bien, ou presque. On venait juste d’éviter l’incident « pièce d’identité » pour obtenir un emoji, que déjà se profilait à l’horizon une autre menace. Téméraire comme tout bon Guérétois qui se respecte, il décida de ne rien lâcher le vieux Françis. Il tenait à sa breloque même s’il fallait pour cela aller affronter le vendeur de chez Darty! Puis lui vint une brillante idée, une deuxième fois: Et pourquoi pas Jules-Edouard son filleul? Ce dernier venait d’avoir son Bac Littéraire, il devait savoir, lui..

FrancisWBMT3

Malgré les larmes ès-emoji de la disponible Asriel, nos jeunes de la magnifique communauté Twitter décidèrent de ne pas laisser tomber notre bon  Francis de Guéret, il fallait l’accompagner jusqu’au bout de sa quête pour l’obtention du pavois « bleu-blanc-rouge » avant la finale de la Coupe du Monde de foot, les bleus avaient toutes leurs chances disaient-on. Ce fût fait (je résume). Sauvé, l’ami Françis n’oublia pas de remercier les « Jeunes Robins de Tweets » de cette campagne victorieuse.

Francis Souchard

Depuis, il tweet heureux et il attend vos follows pour améliorer sa visibilité sur les réseaux sociaux et en foutre plein la vue à ses copains de Chasse-Pêche & Traditions depuis le bistrot de Guéret. Moi c’est fait, à vous! Moralité (et c’est le seul intérêt de ce billet)…

« Pose une question et Twitter t’aidera ! »

Ne jamais hésiter, non, seule la finalité compte. Gloire à Francis de Guéret et merci la jeunesse française pour ce beau moment (de partage). Billet Tuto: « comment insérer un emoji sur son profil twitter (ou dans un tweet)« , fait.

./…

#Migrants: « Les fachos italiens décident, la France exécute » Silence radeau #Aquarius

Sans destination fixe (SDF) avec 629 personnes à bord, l’Aquaruis que les fachos italiens (et Malte) refusent d’acceuillir est toujours en errance en méditeannée. L’Espagne propose de les acceuillir mais le voyage est long et trop risqué selon les ONG à bord. Sur la route vers l’Espagne, ce radeau de la Méduse va traverser les côtes françaises. Oui la France, celle pour qui nous avions voté pour « faire barrage aux fachos du FN » vous vous souvenez? Ben vous savez quoi? Le couple Macron-Collomb a un problème de batterie je suppose, silence radeau radio, on ne les entend pas. Et qui ne dit mot …

Les identitaires italiens décident et la France exécute (en silence)...

Un silence qui vaut « complicité ». Médusé, complètement, comme Anne SaintClair qui se demande…

20180612_085546

Question. Et comble de l’ironie, « les indépendantistes Corses se désignent volontaires » pour les accueillir …

20180612_102617

#MakeLaHonteGreatAgain. Allô Paris? Y a quelqu’un?

./…

« Le préfet, le migrant, le Juge et Yann Moix »: Et dire qu’on avait « fait barrage » pour « ça »…

Un titre « Fable de la Fontaine » sauf que c’est pas drôle, pas du tout. Lecture, Canard Enchainé

Un préfet condamné et toujours en poste et un homme bon harcelé pour « délit de solidarité ». Bref, « tout va bien » et certains de nous dire: « La France is back!«  Oui mais laquelle? On se demande. Dans la vallée de la Roya comme à Calais, on assiste, impassible, à des scènes surréalistes qui n’indignent plus grand monde, à une ou deux voix près. Hier soir, une voix s’est fait entendre, celle de Yann Moix. Pas toujours d’accord avec le personnage sur certaines de ses positions, mais il faut lui reconnaître un courage énorme dans l’inacceptable situation des migrants (réfugiés) dans cette nouvelle frontière anglaise en terre française. Il a osé, lui. Magnéto…

Et Jacques Attali a raison de comparer cette situation à celle des juifs en France en 1940. Oui « Maintenant ça suffit ». Et la France tiendra je le sais, mais à condition qu’elle sorte de son inertie. La prétendue « peur du FN » et le soi-disant « vote utile » pour nous éviter l’arrivée des fachos au pouvoir était un leurre, une #Fakenews d’une habilité machiavélique car, ils sont en place, disons, leur politique s’applique, aujourd’hui, en France. Ils s’en félicitent d’ailleurs, et pas que sur les Migrants. Oui ils sont bien en place

Se taire relève de la non-assistance à « X » en danger. Et « X » c’est vous, c’est nous. En effet, une société – disons toute une génération- qui grandit avec l’acceptation de la haine de l’autre installe en son sein les germes de son propre cancer. Bien portante et drapée dans sa vertu égarée, c’est un malade qui s’ignore.

Migrants enfants centre de retention

Se le dire.

./…

Sans rétention, elle se leva, #EnMarche, contre les « centres de détention » de Gérard Collomb..

Puis un jour, la courageuse Sonia Krimi, députée #EnMarche (LREM), se leva, pour dénoncer la honteuse loi « Asile et immigration » de sa majorité face à Gérard #Collomb, Ministre à l’intérieur du Gouvt

« Les centre de rétention deviennent les centres de détention ». Fallait que quelqu’un le dise haut et fort, et Sonia Krimi l’a fait, une nouvelle frondeuse est née…

./…

Journée internationale des migrants: relire « la lettre de la mère de Cédric Herrou au procureur de Nice »… #MigrantsDay

En cette Journée internationale des migrants, je vous donne en lecture « la belle lettre de la mère de Cédric Herrou au procureur de Nice ». C’était le 22 janvier de cette curieuse année qui s’achève dans cette France qui désormais fait de la solidarité un délit

Lettre de la mère de Cédric Herrou

Et comme le dit si justement Edwy Plennel « Ce n’est pas une crise des migrants mais une crise de l’accueil. ». Aussi, une cordée solidaire de , soutenue par Mediapart, a été organisée pour venir en aide aux migrants. Cédric Herrou, condamné pour avoir aidé des migrants était présent. Une « Marche des 1ers de cordée de la solidarité » pour éviter que « les Alpes deviennent une seconde Méditerranée». Pas sûr que cela suffise et …

«Peut-être qu_au printemps, on retrouvera des corps sous la neige»

Peut-être qu‘au printemps, sous la neige, le bilan de l’accueil à la française by Gérard Collomb le Brice Hortefeux d’Emmanuel Macron. A moins de prendre en compte le cri de cœur des édiles de grandes villes – dont Martine Aubry et Alain Juppé-, inquiets de la pénurie de moyens mis à disposition par l’État pour accueillir les migrants « Face aux flux migratoires, nous, les maires, sommes au pied du mur». Et dans la neige. Contre la croisade anti-migrants du Gouvernement, Jacques Toubon, défenseur des droits invoque le « droit au secours », et il n’est pourtant pas de Gauche.

./…