Bref, j’étais à la #Manif contre l’#islamophobie à Paris, et j’ai vu…

Manif contre l'islamophobie ParisDu haut de mon modeste statut de blogueur (politique), j’ai co-signé l’appel pour manifester contre l’islamophobie et le racisme le dimanche 10 novembre 2019 à Paris. Et j’y étais, avec des responsables de partis politiques, des personnes de Gauche avec qui je partage des affinités (politiques) et particulièrement le refus des discriminations.

Un manifeste que les blabla-blabla-pookie! ceux qui postillonnent n’avaient pas jugé utile d’organiser. Je voulais en être, tout simplement, et j’ai fait l’aller-retour Lyon-Paris ce dimanche 10 novembre. « Pourquoi? ». Bah… ne sentant pas la démangeaison de ceux qui toujours stigmatisent, je refuse l’idée de justifier un élan de solidarité envers ceux qui ne revendiquent que le droit élémentaire de dire qu’ils ont mal. Et c’est de ça dont il est question, ceteris paribus.

Manif contre l'islamophobie Paris #Le10Contrelislamophobie

Marche contre l'islamophobie Paris1

Un appel sans commune mesure face à quelque chose qui nous dépasse et qui nous oblige. Je peux comprendre les réticences de certains pour préserver leur image de peur d’être indexés sur les réseaux sociaux, je comprends. Mais le courage c’est Maintenant!  Car il est ici question de valeurs, non pas celles actuelles que l’on érige comme des étendards d’exclusion, ni celles faussement indexées à la laïcité que l’on martyrise à hue et à dia, mais celles que nous avons en partage. Aussi, à peine l’appel signé et édité que déjà sifflaient les premières flèches des archers du discrédit toujours à l’affût au sommet du « Mont-Polémique» comme chaque fois qu’une « voix non-autorisée» ose sortir de son « assignation à résidence » dans cette France maternelle et affective, celle désormais «fais-pas-ci-fais-pas-ça», celle surveillante générale qui vous colle des mots dièses dans le cahier de liaison pour que les parents vous allument à la maison, ou en public devant les copains de classe, celle marâtre qui toujours vous prive de goûter, et de goûter aux délices de la liberté et de l’égalité. Au final, celle qui toujours nous nourrit et nous protège, ou pas, au gré de ses humeurs.

Et l’octogone a eu lieu. Particulièrement avec ceux de mes amis étouffés par la peur, singulièrement ceux planqués derrière « le dernier secrétaire d’un Parti » moribond désormais aux abonnés absents comme hier déjà – en 2013 -lorsque Christiane Taubira, alors Ministre de la justice, était victime d’insultes racistes d’une violence inouïe (et finalement étonnée quaucune haute et belle voix – du PS – ne soit levée pour elle). Bref, revenir sur les polémiques lancées autour, avant, pendant et après cette joyeuse manifestation serait accorder beaucoup trop d’importance à la bonne conscience de ceux qui veulent discréditer ce qui les insupporte, la liberté d’autrui. Et, ceux qui convoquent les morts et les utilisent pour justifier leur propre racisme ont cherché, ils ont cherché, et ils ont encore cherché, et ils ont trouvé. Quoi au final?

Faut croire que non. Alors ils ont creusé, à la pelleteuse comme dans un grand chantier du dimanche pour trouver des bouts de quelque chose pour se réchauffer. L’hiver (politique) ne fait que commencer, il sera rude pour certains et ça risque bien de durer encore longtemps.

De Toulouse, Marseille, Avignon, Saint-Malo, Lyon, etc., des quatre coins de la France, – des « cinq points » de l’Hexagone – des français s’étaient donné rendez-vous à Paris pour une grande messe du Dimanche qui a tenu toutes ses promesses. Fallait la vivre de l’intérieur pour saisir le malaise à l’origine de ce rassemblement, une souffrance joyeusement exprimée par les sourires affichés qui masquaient à peine le «merci» qui l’accompagne. Au rythme de nos pas et sans tourner le dos à toutes les convenances, on a fait à peu près intégralement – comme dirait Benabar – ce qu’on interdit de faire à des gosses. Aussi, on a chanté pêle-mêle et dans une grande confusion, «Laïcité je t’aimeeeuh!» et la Marseillaise... et pas Sting, simple oubli..

Oui la Marseillaise et ce pays ne s’en félicite même pas, c’est vous dire. Soit. Le long du très long cortège entre Gare du Nord et Nation, en passant par la bien nommée Place de la république, les discussions s’enchevêtraient et moi où j’en étais, je savais plus trop quoi penser des «controverses» et autres billevesées qui défilaient sur mon fil Twitter. Ma réalité était une joie sans nom et un vrai moment festif. Plus tard, à Nation – terminus -, devant cette fumante tapageuse bonne humeur contre le racisme et l’islamophobie, les orateurs, redoublant d’exubérance servaient à la cantonade un « thé-à-la-menthe » savamment parfumé d’arômes de fraternité. A la Manif contre l’islamophobie j’ai croisé des regards et j’ai vu… ce que certains refusent de voir. Ce qu’ils ne savent pas encore et ça n’a rien d’étonnant, c’est le fait que cette porte ouverte marque le début de quelque chose, une sorte d’émancipation morale et sociale, et peut-être bien un éveil politique. Et c’est en ça que les absents ont eu tort. Une fenêtre ouverte se ferme mieux de l’intérieur, encore faut-il franchir le seuil de la porte de la «Maison commune». Certains y étaient et d’autres pas, certainement perdus dans des théories farfelues dont ils ont perdu le fil, un naufrage. «Ils avaient piscine», dans une eau à 6,2° – dernier relevé de température -, ils n’ont pas dû avoir bien chaud. Le thé était pourtant offert, mais il faut les croire grisés par cette bruyante gaité qui désormais maquille à tort la laïcité en droit d’invectiver – et sans tromper personne -. On ne peut que se désoler de les voir si mal, ou de se dire … tant mieux!

Marche contre le racisme et l'islamophobie

Bref. Presque par inadvertance, j’ai croisé – et c’est une chance – des Regards, et j’ai su

./…

#Twitter: les ‘tits soucis « bleu-blanc-rouge » de Francis le «Webmasteur». Tuto séquence émoji..

IMG_20180826_115906.jpgIl était une fois, Francis, Webmaster à Guéret (23000 – Département de la Creuse – Région Limousin), il aime la chasse, la pêche, la France et sa région (Guéret, c’est dans le Limousin, c’est à dire dans la Région Nouvelle-Aquitaine, résultat de la fusion des anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes depuis fin 2015, mais Francis s’accroche à son Limousin, je comprends). Voila pour le profil de notre ami Francis, « Webmasteur » (il s’occupe des internets sur ordinateur).

Françis avait un énorme souci, terrible, il voulait avoir, lui aussi, son p’tit « drapeau bleu-blanc-rouge » sur son profil twitter. Normal. L’histoire se passe mi-juillet 2018, et comme tous les français pendant la Coupe du monde de foot, le « Allez les bleus! » était tendance même chez ceux qui n’aiment pas le foot. Il le voulait, sauf que, notre ami Françis ne savait pas comment accrocher ce beau pavois à la suite de son nom.  Puis, il prit son courage à deux mains et alla demander conseil chez les gens qui déjà pavoisaient avec leur beau drapeau bien accroché sur les internets. Lisons.

Francis WBMT1

Oui il a un ordinateur. Il a bien dit qu’il était « Webmasteur » n’est ce pas? Toujours bien lire les profils affiché avant de poser des question sur Twitter. Tout le monde ne tweet pas via smartphone.

Francis WBMT2

 

Jusque là tout allait bien, ou presque. On venait juste d’éviter l’incident « pièce d’identité » pour obtenir un emoji, que déjà se profilait à l’horizon une autre menace. Téméraire comme tout bon Guérétois qui se respecte, il décida de ne rien lâcher le vieux Françis. Il tenait à sa breloque même s’il fallait pour cela aller affronter le vendeur de chez Darty! Puis lui vint une brillante idée, une deuxième fois: Et pourquoi pas Jules-Edouard son filleul? Ce dernier venait d’avoir son Bac Littéraire, il devait savoir, lui..

FrancisWBMT3

Malgré les larmes ès-emoji de la disponible Asriel, nos jeunes de la magnifique communauté Twitter décidèrent de ne pas laisser tomber notre bon  Francis de Guéret, il fallait l’accompagner jusqu’au bout de sa quête pour l’obtention du pavois « bleu-blanc-rouge » avant la finale de la Coupe du Monde de foot, les bleus avaient toutes leurs chances disaient-on. Ce fût fait (je résume). Sauvé, l’ami Françis n’oublia pas de remercier les « Jeunes Robins de Tweets » de cette campagne victorieuse.

Francis Souchard

Depuis, il tweet heureux et il attend vos follows pour améliorer sa visibilité sur les réseaux sociaux et en foutre plein la vue à ses copains de Chasse-Pêche & Traditions depuis le bistrot de Guéret. Moi c’est fait, à vous! Moralité (et c’est le seul intérêt de ce billet)…

« Pose une question et Twitter t’aidera ! »

Ne jamais hésiter, non, seule la finalité compte. Gloire à Francis de Guéret et merci la jeunesse française pour ce beau moment (de partage). Billet Tuto: « comment insérer un emoji sur son profil twitter (ou dans un tweet)« , fait.

./…

#Migrants: « Les fachos italiens décident, la France exécute » Silence radeau #Aquarius

Sans destination fixe (SDF) avec 629 personnes à bord, l’Aquaruis que les fachos italiens (et Malte) refusent d’acceuillir est toujours en errance en méditeannée. L’Espagne propose de les acceuillir mais le voyage est long et trop risqué selon les ONG à bord. Sur la route vers l’Espagne, ce radeau de la Méduse va traverser les côtes françaises. Oui la France, celle pour qui nous avions voté pour « faire barrage aux fachos du FN » vous vous souvenez? Ben vous savez quoi? Le couple Macron-Collomb a un problème de batterie je suppose, silence radeau radio, on ne les entend pas. Et qui ne dit mot …

Les identitaires italiens décident et la France exécute (en silence)...

Un silence qui vaut « complicité ». Médusé, complètement, comme Anne SaintClair qui se demande…

20180612_085546

Question. Et comble de l’ironie, « les indépendantistes Corses se désignent volontaires » pour les accueillir …

20180612_102617

#MakeLaHonteGreatAgain. Allô Paris? Y a quelqu’un?

./…

« Le préfet, le migrant, le Juge et Yann Moix »: Et dire qu’on avait « fait barrage » pour « ça »…

Un titre « Fable de la Fontaine » sauf que c’est pas drôle, pas du tout. Lecture, Canard Enchainé

Un préfet condamné et toujours en poste et un homme bon harcelé pour « délit de solidarité ». Bref, « tout va bien » et certains de nous dire: « La France is back!«  Oui mais laquelle? On se demande. Dans la vallée de la Roya comme à Calais, on assiste, impassible, à des scènes surréalistes qui n’indignent plus grand monde, à une ou deux voix près. Hier soir, une voix s’est fait entendre, celle de Yann Moix. Pas toujours d’accord avec le personnage sur certaines de ses positions, mais il faut lui reconnaître un courage énorme dans l’inacceptable situation des migrants (réfugiés) dans cette nouvelle frontière anglaise en terre française. Il a osé, lui. Magnéto…

Et Jacques Attali a raison de comparer cette situation à celle des juifs en France en 1940. Oui « Maintenant ça suffit ». Et la France tiendra je le sais, mais à condition qu’elle sorte de son inertie. La prétendue « peur du FN » et le soi-disant « vote utile » pour nous éviter l’arrivée des fachos au pouvoir était un leurre, une #Fakenews d’une habilité machiavélique car, ils sont en place, disons, leur politique s’applique, aujourd’hui, en France. Ils s’en félicitent d’ailleurs, et pas que sur les Migrants. Oui ils sont bien en place

Se taire relève de la non-assistance à « X » en danger. Et « X » c’est vous, c’est nous. En effet, une société – disons toute une génération- qui grandit avec l’acceptation de la haine de l’autre installe en son sein les germes de son propre cancer. Bien portante et drapée dans sa vertu égarée, c’est un malade qui s’ignore.

Migrants enfants centre de retention

Se le dire.

./…

Sans rétention, elle se leva, #EnMarche, contre les « centres de détention » de Gérard Collomb..

Puis un jour, la courageuse Sonia Krimi, députée #EnMarche (LREM), se leva, pour dénoncer la honteuse loi « Asile et immigration » de sa majorité face à Gérard #Collomb, Ministre à l’intérieur du Gouvt

« Les centre de rétention deviennent les centres de détention ». Fallait que quelqu’un le dise haut et fort, et Sonia Krimi l’a fait, une nouvelle frondeuse est née…

./…

Journée internationale des migrants: relire « la lettre de la mère de Cédric Herrou au procureur de Nice »… #MigrantsDay

En cette Journée internationale des migrants, je vous donne en lecture « la belle lettre de la mère de Cédric Herrou au procureur de Nice ». C’était le 22 janvier de cette curieuse année qui s’achève dans cette France qui désormais fait de la solidarité un délit

Lettre de la mère de Cédric Herrou

Et comme le dit si justement Edwy Plennel « Ce n’est pas une crise des migrants mais une crise de l’accueil. ». Aussi, une cordée solidaire de , soutenue par Mediapart, a été organisée pour venir en aide aux migrants. Cédric Herrou, condamné pour avoir aidé des migrants était présent. Une « Marche des 1ers de cordée de la solidarité » pour éviter que « les Alpes deviennent une seconde Méditerranée». Pas sûr que cela suffise et …

«Peut-être qu_au printemps, on retrouvera des corps sous la neige»

Peut-être qu‘au printemps, sous la neige, le bilan de l’accueil à la française by Gérard Collomb le Brice Hortefeux d’Emmanuel Macron. A moins de prendre en compte le cri de cœur des édiles de grandes villes – dont Martine Aubry et Alain Juppé-, inquiets de la pénurie de moyens mis à disposition par l’État pour accueillir les migrants « Face aux flux migratoires, nous, les maires, sommes au pied du mur». Et dans la neige. Contre la croisade anti-migrants du Gouvernement, Jacques Toubon, défenseur des droits invoque le « droit au secours », et il n’est pourtant pas de Gauche.

./…

 

« Être #Charlie » désormais c’est payant, 15 ou 150 € le ticket émotion. Quand les #ProValls privatisent une souffrance collective…

Désormais mon pote, si t’as pas 150 balles alors t’es pas « #Charlie ». Fini la gratuité. Nos #identi du « Printemps dit Républicain«  de Laurent Bouvet (de la bande-à-Manuel Valls) ont privatisé « l’esprit #Charlie » pour le 06 Janvier 2018. C’est à « eux », une propriété privée. Bref, une « folie (Bergère) »

En plus de déverser la haine sur la place publique et de s’attaquer à la « liberté d’expression de Mediapart », les voila qui se lancent dans la rentabilisation d’une « souffrance collective », un « macabre business plan », c’est « génial« , une véritable escroquerie mémorielle. Désormais, Être #Charlie, c’est (…) soit tu paies, soit tu dégages. A toutes fins utiles, je rappelle que nous avions participé à la cagnotte de solidarité après l’attentat du 07 Janvier 2015, des millions d’euros à travers le monde, 16 millions d’euros (12 millions provenant des ventes, 4,3 millions pour les dons). Aussi, contributeur de la dite cagnotte, je me pose la question de savoir à quoi a servi tout ce blé. Simple question.

[Édit. Sur Facebook, Laurent. Bouvet, le lead vocal et « horloge parlante » du Printemps-dit-républicain confirme l’info et s’est lancé dans une tentative d’explication, disons, la plus foireuse qu’il m’ait été donné de lire. Je vais le traduire pour faire simple: « Faut que les gens paient car on n’a pas les moyens de le financer, c’est pour cela qu’on met en place une billetterie pour des raisons de sécurité ». Rappelons que l’équipe Charlie est toujours sous protection policière. Ils auraient pu faire -si besoin- une cagnotte en ligne comme Omar Sy pour les Rohingyas en Birmanie ou organiser tout simplement une Marche gratuite mais non, il leur faut du cash. Et notre «ami» d’insister sur « la qualité des intervenants & artistes qui se produiront le soir du 06 janvier 2018 (sic)». En gros, les « ami.e.s du Printemps-dit-Républicain» sont tellement #Charlie qu’ils ont besoin de blé pour nous dire combien ils sont Charlie ». Dont acte, la cour appréciera…

Désolé, j’ai pas 150 balles… (bande de cons!)

./…

Lire « Mal être au Père Noël ». Billet signé @Croisepattes #SDF #AuRasDuSol

Cher Père Noël,

Comme tu n’as pas daigné répondre à ma lettre de l’an dernier te demandant de m’héberger en échange de devenir un Lutin et de bosser pour toi, je réitère, cette année une lettre.

J’ai été plus ou moins sympa avec les gens en faisant la manche durant ces derniers mois et surtout, j’ai essayé de trouver des #PetitsBoulots histoire d’être utile.

Je n’ai cassé la gueule à personne, même pas les plus chiantes, et j’ai fait preuve de solidarité auprès de mes comptants pour rien. Je me suis inquiété de l’absence de personnes proches jusqu’à m’en ronger les sangs, je n’ai harcelé aucune actrice connue, ou pas connue d’ailleurs, j’ai fait en sorte d’avoir toujours l’essentiel corporel propre au quotidien (on ne sait jamais, si je devais mourir dans la rue, autant avoir le cul propre !)…

Donc voilà, pour Noël, j’aimerai beaucoup que

1. Kim Jong Machin et Trump ne fasse pas péter la planète, ou en tout cas, pas avant l’an 2999,
2. que les fous furieux religieux du monde soient changés en papier toilettes sans odeur,
3. que Cyril Hanouna soit Président de France Télé (tant qu’à faire),
4. que toutes celles et ceux qui ont commis des crimes contre l’Humanité trouvent de petites fioles au pied du sapin,
5. que Macron, le petit jeunot sociopathe, termine sa crise d’adolescence,
6. que la paix soit sur la terre pour les 100 000 ans qui viennent (mais bon, pas de quoi en faire une chanson non plus),
7. que Florent Pagny arrête de copier mon look barbichette Clodo,
8. que tu sois généreux avec toutes celles et ceux qui, en toute simplicité, l’ont été,
9. que plus aucun enfant, dans une cours d’école, ne doivent subir de violence à cause de son origine, sa couleur, sa taille, son poids, son sexe, son apparence, sa timidité,…
10. que celles et ceux que j’aime (non, ça je m’en occupe)…

Enfin bref. Je sais que tout ce que je demande, tu t’en bats les rennes alors, au final, si tu as le dernier Enki Bilal à glisser dans mon duvet (si tu me tripote, je te défonce) je suis preneur. Voilà,

Hu hu hu !

Signé: Ervé dit Croisepattes (clic lien)

Bref, le PS s’est exclu de Gérard Filoche …

Avec la vente de Solférino, les militants éparpillés façon puzzle, un ex-Premier Secrétaire sur la palette, le Parti Socialiste, épuisé, a fini par jeter l’éponge, il vient de s’exclure de Gérard Filoche. La lecture du code du travail devenait trop pénible, difficile de suivre depuis les premières ratures de la Loi El Khomri et il leur fallait un Robert (Mugabé)...

20171121_231941.png

Nul besoin d’en dire plus, ce titre est parfaitement parfait. Je crois. Ajoutons ce qui suit, c’est important: Avant, au Parti Socialiste, on dénonçait les « gens tendance Droite », désormais on vire les gens de Gauche, et tout-va-bien.

Courage à Gérard Filoche qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des travailleurs et de la Gauche – la vraie, la propre depuis tant d’années dans un engagement complètement désintéressé.

Avis « Style Trierweiller« , c’est fait. Qui est Gérard Filoche? Pour découvrir la « Grande Gueule » qui toujours s’exprimera, pour faire la connaissance de l’amoureux du code du travail, je vous invite à lire le papier de Margaux (Duguet) ou de se limiter à sa colère juste sur un plateau télé, en 2013 …

Il s’appelle Filoche, Gérard Filoche.

./ …

#JeSuisCharlieMediapart et j’arrête « la politique », pour l’insigne d’élégance …

#JeSuisCharlieMediapart et j’arrête la politique. Explications. Vieux blogueur politique – un peu quand même- et toujours colleur de baffes et de tweets, je bascule en mode « MadeinSape ». Pourquoi faire « Modeuse » me direz-vous. Tout simplement parce qu’en politique, ils ont tous viré fous, se tapent les uns sur les autres comme c’est pas permis dans une guerre de tranchées, un « verdun (politique) » qui exhausse le souhait des « fous de Dieu » qui doivent bien rigoler. Face à ce « pestacle » enclenché par l’Affaire Weinstein (lui aussi doit bien rigoler, le « patient zéro » ne fait plus la UNE de l’actu, il se dit même qu’il peut revenir, tranquille, comme un Polanski pour l’ensemble de son œuvre à la Cinémathèque française), – [je reprends]- Face à la victoire des « vilains- méchants bâtards identitaires de Daech », je vais faire « modeuse homme » pour quitter les « chiffonniers de la république » et causer « chiffon», nouvelle séquence. Non, les filles n’ont pas le monopole des « blogs Mode & travaux »! Aussi, Mesdames & Messieurs, je me lance! Une nouvelle vie commence, pour vous, « caricature bien ordonnée commence par soi-même » n’est ce pas? ». On ne rigole pas …

Pour ce presque premier « billet Mode Menswear », une couleur, le « rouge » et un ti air de bleu pour éviter le bleues. Il y a un peu de ça dedans. L’hiver qui s’annonce sera « rouge sang » à l’image de la lutte que se livre la France avec elle-même. Modérateur des haines intestines, sans moi, je vous laisse faire, je bascule « modeuse« ! Sujet One

Comment bien se protéger cet hiver et se mettre au chaud?

Deux objets tendances: 1. Le Duffle-coat rouge Burberry. Bien l’assortir avec son fauteuil et ce n’est pas un simple caprice, mais une marque de continuité visuelle. Bien porter les couleurs c’est savoir s’assoir dessus. (lesson One, à retenir). Le Rouge à la UNE du dernier numéro polémique de Charlie Hebdo et présent dans la riposte graduée de Médiapart, c’est la tendance de l’Hiver 2017-2018. C’est une couleur qu’on retrouve presque partout, chez le Père Noël par exemple, sur les emballages cadeaux sous le sapin et dans la féerie des illuminations de Noël.

Faire« blogueuse mode » c’est savoir causer accessoires. Aussi, pour cette tendance hiver 2017-2018 que je recommande, bien choisir: (2). le Briefcase – sacoche pour homme-. En avoir plusieurs simossible (et oui Messieurs!) car se parer du même accessoire durant toute une saison est une faute de goût. A défaut d’un parc-accessoires comme chez les filles – sans se moquer -, s’offrir plusieurs montres, des tops et pas tops, voire de simples bracelets. Avoir au moins deux paires de lunettes même si vous n’en portez pas, avec de teintes différentes pour redonner des couleurs à vos tenues. Ici, mon  Briefcasse ajusté permet de balader mon Macbook, ses poches extérieures – ou intérieures – logent la batterie externe de mon smartphone en cas de [..].. Remarque, pour les heureux détenteurs d’un flagship de chez Samsung [Galaxy S8 plus], y mettre ce que vous voulez – un nœud pap’?- car pas de risque « panne batterie ». Marron comme les shoes Bexkley de 20 ans d’âge qui terminent le bleu jeans qui « visibilise » le Duffle-coat Rouge-Méga-sé-Méga (comme on dit là-bas, au Congo, le pays des élégants d’Afrique), la couleur de l’accessoire, il faut la sortir (ou l’assortir –en un mot-), contre la morosité hivernale (et politique) (lesson2, à retenir). Prendre exemple d’Antoine De Caunes, l’abonné de Connivences Paris.

de-caunes-sapeur

Oui « blogueuse mode » je suis désormais. L’ami Gilles Johnson a arrêté « la politique » pour une reconversion « blogueur Ciné », Antoine Andika dit Nyanto ne parle plus que d’Opéra, et la case insigne d’élégance était disponible. Je me lance. A suivre, peut-être bien des tutos vidéos pour corriger les quelques ratés du Marc Beaugé (de chez Yann Barthez). Des fois, devant ma télé… passons.

Pour éviter des fautes de goût et pour ne pas participer à la convergence des luttes & haines fratricides, j’opte pour un blog passion Mode, pour m’extirper de la caricature ambiante et l’être de mon plein gré, ici et sur d’autres sujets. Un blog Menswear pour éviter d’être la victime consentante d’une cabale obscène. « Critiquer, c’est d’abord accepter de l’être », et la liberté de caricaturer ne peut – et ne doit – être un blanc seing pour des fatwas sans fondements. Être sans être #Médiapart est pure hérésie. « Être #Charlie, c’est protéger la liberté d’expression quand elle est attaquée ». « Être Charlie, c’est la liberté de ne pas être … Ris[s]ible quand la victime devient bourreau ». Et surtout …

« Être #Charlie, c’est aussi accepter la caricature des caricaturés ».

Billet « Mode & travaux » pour observer le silence, fait.

./…