Finalement, F. Hollande…

Dans le Canard enchaîné de ce mercredi 24 septembre, du pétillant

Sako le retour Canard enchainé

Si Manuel Valls pouvait la mettre en veilleuse, peut être que, finalement, les gens…, enfin, sauf si la rumeur de son départ de Matignon avant 2017 se confirme, c’est une possibilité.

Attendre.

[Via/Elo’Dy]

Vidéo: Passez «le 06 Mai» à la machine, pour le rose initial…

logoeb« je ne sais pas, mais chaque fois que je le revois (ce film), j’ai encore plus envie de faire confiance à François Hollande ». C’est ce que déclare l’ami Jeremy Sahel, l’auteur de ce film dans les coulisses de la victoire du 06 mai 2012.

« J’ai décidé de mettre en ligne mon film pour qu’il soit accessible à tous et pour ressusciter l’esprit du 06 mai » déclare t-il. C’est vrai qu’on a perdu des choses en route. Aussi, passons notre amour à la machine des souvenirs, pour voir si les couleurs d’origine peuvent revenir. Remember « le Changement » à 46’15…

Il faut peut-être ravoir à l’eau de javel certaines choses, pour retrouver le rose initial. Mon avis? « Le seul problème de François Hollande, c’est Manuel Valls« , le reste…

Jeremy, Merci.

David Pujadas a menti, doit-il démissionner?… #DPDA #MarineLePen

Marine Le Pen PujadasJeudi dernier, David Pujadas déroulait le tapis rouge à Marine Le Pen dans son show (politique) « Des paroles et des actes », une émission que certains ont boycotté pour « refus de débat ». A la demande expresse de la présidente du FN, France Télévision a décommandé la venue sur le plateau de Martin Schulz, Président du Parlement européen, il devait débattre « Europe » face à Marine Le Pen, une complaisance que David Pujadas a tenté de justifier en ces termes:

« Personne ne dicte sa loi à quiconque ici. Et comme partout ailleurs quand on organise un débat politique, un face-à-face, c’est entre deux personnes consentantes. On ne peut pas forcer quelqu’un à dialoguer et cela, quelque soit l’invité. Ça c’est dit« . (David Pujadas).

Cette réponse est un mensonge, facile à démonter. Pour cela, qu’il plaise à David Pujadas me laisser vous rappeler deux précédents dans cette messe politique:

1. L’Alsacienne de JF Copé. (10 octobre 2013).

Pujadas Copé Maurer Alsacienne DPDA

JF Copé (UMP) avait eu la mauvaise surprise de débattre avec la tonitruante alsacienne Isabelle Maurer dans l’émission « Des paroles et des actes » (billet). JF Copé se souvient encore de la rouste mémorable magistralement administrée par cette bénéficiaire du RSA, un grand moment de télé.

2. L’invité-mystère de Christiane Taubira. (05 septembre 2013).

Pujadas Taubira DPDA Invité Mystère

La garde des Sceaux avait subit le traitement de l’invité anonyme, une première inédite dans une émission politique. Face au témoignage anonyme de la mère d’une victime, Christiane Taubira était resté sans voix devant le difficile récit de cette mère. David Pujadas avait évoqué «la discrétion civique» pour justifier ce face-à-l’ombre affligeant.

L’excuse de la présence physique sur le plateau ne tient pas, d’ailleurs, David Pujadas ne l’évoque pas dans sa « justification ». Aussi, les deux exemples susmentionnés étaient des alternatives possibles pour « imposer » ce débat à Marine Le Pen sur la chaîne d’information publique. A défaut d’un face-à-face, Pujadas-l’innovateur avait deux belles puces dans sa carte de presse.

Donc, prétendre que: « On ne peut pas forcer quelqu’un à dialoguer et cela, quelque soit l’invité » c’est un mensonge, David Pujadas a bien contraint JF Copé et Christiane Taubira à débattre avec des invités de son choix.

Donc, David Pujadas a menti. Ça c’est dit.

La complaisance est avérée. Question: Doit-il démissionner?

La montée du FN vue par ses «victimes-intimes» (les immigrés)…

Mardi après midi, juste avant les mesures de sécurité pour la venue à Lyon du Président chinois, j’ai fait une petite course dans le 7ème arrondissement de Lyon, l’occasion de dire bonjour à des copains et cousins noirs. Dans un Nganda (bistro en congolais) près de Saxe-Gambetta, j’ai pris le temps de partager un verre avec des potes, et sans le vouloir, en posant mon iPhone sur la table avec cette image bien visible du score de Front national (municipales) sur le plan national, je venais de déclencher le fou rire de mon voisin sans le vouloir. Et c’était parti.

Montée du Franot national
  • Hé mon gars! la Go (Gonzesse), elle fait moins de 5% et tout le pays est gâté, Ah ces blancs, ils ne sont pas comme nous!
  • Quoi? (lui rétorque le voisin de droite), Arrête de blaguer avec ces choses de la politique mon frère, faut pas blaguer avec ça…
  • Y a foé! Tu sais, hier j’étais dans le maquis (bistro-commerce) chez Tantine Mado, tu sais, au coin de la rue de Marseille, chez la Nzelé aux yeux bleus, celle qui vend le nzamba, (vin de palme) notre biberon-alcoolisé qui arrache la langue comme si y avait piment dedans, à la télé…
  • Allez, Dis nous! Arrête avec la Go là…
  • Ok, là bas aussi, on dirait que la fille elle avait gagné la Coupe d’Afrique! Elle était même sur Africa24 mon frère! la musique était coupée à cause de ça…
  • Mais si! Elle a gagné, c’est T-F-1 qui l’a dit! Son cousin à la Go, il est devenu maire de... Ah! une ville quelque part… Hénin-Beaumont! c’est ça, c’est un village t’amène ta femme, elle demande le divorce! Y a pas de magasins avec les sapes qu’elle aime bien ta femme, laisse tomber, à Cocody chez nous c’est mieux.
  • Il est Mère son cousin? C’est une femme?
  • Non! Maire! Pas Maman! Hé mon frère, l’intégration pour toi, ça va être très long, plus long que l’alphabet... – Fou rire dans la salle –
  • Maire? C’est donc comme « chef de village » chez nous… et ils font du vuvuzela parce que son cousin est devenu chef de village! Ah bon? Mon cousin, quand il est devenu chef de village à …
  • -Arrête avec ton village! on parle des blancs qui sont devenus ngan-gnan parce que la fille a gagné-petit aux élections! Et à 10% ils font quoi? ils se suicident? [Re- Fou rire dans la salle, certains par terre, mdr]
  • Hé, hé, c’est la télé-réalité je vous dis! Dimanche c’était…. « les chtis découvrent leur village à pied »! [Là, j’ai craqué, triple fou rire]
  • Sinon, les vrais gars qu’elle insulte depuis son père, c’est pas nous non? Et pourquoi c’est pas à nous qu’ils posent la question: « comment combattre le FN »? Qu’ils demandent, on va leur expliquer l’histoire de la chasse! Parce que « c’est le lion seulement qui connaît la vérité, le chasseur lui, il ne dit jamais la vérité », c’est ça qui est la vérité.
  • Laisse mon frère, laisse… c’est leur problème depuis De-Gaulle, nous on regarde avec notre bière et nos cuisses de poulet sauce graine, « lè-dia-lè-nowa! »… Comme on dit chez nous: « le tronc d’arbre, même longtemps dans la rivière ne devient pas caïman » Jamais mon frère, jamais…, laissons tomber, les affaires de la politique, c’est vraiment café-coton, c’est comme délit d’initié, trop compliqué. Moi, je dis comme les antillais: « Z’affai z’ot là, cé pa z’affai nou! ». Même les cousins « badinbous », ils disent  » vas-y, laisse tomber, c’est un truc de gouères”. Pour nous, c’est pas gâté, le vrai chef de village, c’est François de Tombouctou!, c’est lui le Grand-chef de tous les chefs de village…

[Voilà!]

Depuis dimanche, je ne savais pas comment vous dire certaines choses, alors j’ai consulté les miens et j’ai fait un sketch. Précision:« toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être fortuite, c’est volontaire! ». Sinon, ceux qui vivent le racisme au quotidien vous saluent fraternellement, et vous demandent d’aller voter dimanche, pour vous, pour vos enfants, pour votre vie au quotidien, c’est de ça dont il est question et de rien d’autre. Les victimes-intimes du Front national ne peuvent vous aider, et ne sauraient être tenues responsables de votre abstention, ni des conséquences de votre vote, notamment en cas de mauvais choix, (ils n’ont pas le droit de vote c’est bête hein!- et surtout ne le demandent pas! –J’ai vérifié-). À dimanche donc depuis le maquis de Lyon-Guillotiere, j’ai rendez-vous avec mes cousins dès la fermeture des bureaux de vote, on va (encore) rigoler.

Montée du FN: La presse et le « délit d’information » …

1690737_5_542c_une-de-liberation-du-25-avril-avec-nicolas_220d0b90aadcabbad0437825a4fb4928Au sortir du premier tour des élections municipales, on assiste à une constante dans l’analyse du «fait politique du moment» à la UNE de toutes les éditions: «la montée spectaculaire du Front national».

L’analyse qui en découle suit une arithmétique politique implacable: 1 Montée du Front national, donc, 2. Remise en cause de la politique du gouvernement. C’est l’axe choisi par les éditorialistes, toute presse confondu. C’est là une présentation simpliste, voire dirigée qui laisse penser que la presse est sous le coup d’un « délit d’information».

Je pose volontairement ce nouveau concept, produit de l’anaphase d’un récent bashing sur lequel on ne va pas s’attarder. La présentation-analysée par la presse occulte certains faits politiques qui expliqueraient assez simplement cette «montée de la mayonnaise frontiste». Les cuisiniers de nos «cantines politiques» font volontairement abstraction des recettes politiques de la période 2007-2012, et son «menu extrême», effacé de la «carte (politique)» présenté aux français, comme si rien de «d’allergique», de «toxique» n’avait été proposé sur les plateaux-télé-(repas) des français.

La « recette décomplexée sauce-extrême-droite » était servi sans vergogne avec tout ses ingrédients. Il n’est pas inutile de rappeler aux uns et aux autres les conditions de conservation des valeurs de la république, et les recettes du cuisinier- en-chef d’une période récente, où la «chaîne du froid» n’était pas respectée, cette période qui aujourd’hui encore s’écoute grâce à Patrick Buisson, son commis-de-cuisine, l’enregistreur des recettes culinaires du Top-Chef. Souvenirs…

S’interdire de réfléchir est une chose pardonnable mais, induire en erreur l’électeur-consommateur avec falsification de l’étiquetage sur les «produits politiques » est une grave entorse à l’étique qui fonde le doux métier de journaliste. L’Électeur risque une intoxication politique (c’est le cas), et la presse, une condamnation pour «délit d’information»…

Lire: «Idées du FN»: le logiciel Opensource pour poligeeks de droite

J’ai dit.

Sarkozy: les « 10 saisons » par Nicolas Bedos…

C’est un très bon moment télé, par Nicolas Bedos, sur le plateau de ONPC de Laurent Ruquier. Un portrait au vitriol de Nicolas Sarkozy, un droit d’inventaire que l’UMP n’a pas osé faire, disponible: 612 milliards de dette publique supplémentaire, 19% d’augmentation de violence contre les personnes et, 1 million de chômeurs..

Le portrait est juste, la chute «Nicolas Mohamed» porte un message.

A re(voir).

UMP: l’An (1) des enfoirés…

Il y a un an, Copé-Fillon, nous offraient « le spectacle des enfoirés« , loin des restos du cœur. C’est l’avis du JT de France2. S’il faut s’en souvenir…

Lire :

1. Copé, Fillon et le ridicule, 1 an déjà (Cyril Marcant)
2. Marre des sondages ? Exprimez-vous. (Extimitéspolitiques)..

.

Bonne semaine.

La « discrétion civique »: l’innovation politique de David Pujadas #Dpda

Jeudi dernier sur le plateau de l’émission « Des paroles et des actes », France 2 a proposé à la France médusée une première inédite dans une émission politique: le témoignage anonyme de la mère d’une victime face à Christiane Taubira, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

20130908-001346.jpg

C’est une pratique courante dans les émissions de variétés, mais une première pour un débat politique, un « face-à-l’ombre » qui nous éloigne du légendaire « face-à-face ». Le difficile récit de cette femme ne nous soustrait pas de l’obligation de voir la chose sous un autre angle. On peut légitimement s’interroger sur l’intérêt journalistique de la méthode, s’appesantir sur le piège Pujadas ou, parler d’indignité, etc., je vais me limiter à la « peur des représailles » pour ce billet dominical.

En quoi la « peur des représailles » de l’invitée mystère de Pujadas diffère-elle de celle des infirmières marseillaises, menacées dans un hôpital de la citée phocéenne? Elles n’avaient pas porté plainte par peur des représailles, suscitant l’indignation à la UNE de toutes les chaines d’info et de la presse. Je peux comprendre l’inquiétude des victimes mais, que la télévision (publique) rende légitime cette « peur des représailles » pose un sérieux problème. Inciter les victimes à renoncer à leurs droits en se cachant, c’est à mon avis, participer à ce qu’il convient d’appeler la discrétion civique. Avec un voile intégral sur le visage, le résultat serait le même.

Dans le cadre du débat politique, cette pratique peut entrainer de sérieuses dérives avec de faux témoignages par exemple, l’évocation des faits imaginaires sans aucune possibilités de vérification. Être confronté à un militant politique anonyme de l’opposition serait alors possible, à la Papy Voise...

Comme l’a justement rappelé Christiane Taubira: « la justice se rend dans les juridictions, elle se rend dans les prétoires ». Donc, pas à la télévision et surtout pas de façon anonyme.

Des paroles, et des doutes.

DSK back to CNN: Il nous l’a refait à l’envers…

C’est l’été des « Ex ». Comme Nicolas Sarkozy, DSK a fait son come-back médiatique sur CNN dans un entretien à l’envers, enfin,  en anglais… « The problem is, it’s a moment where in all European, American society you’re supposed to be innocent, you’re supposed to be innocent until you’re convicted. »

Dominique Strauss-Kahn évoque l’affaire du Sofitel et sa colère pour sa présentation aux médias menotté et encadré par des policiers, déplore ces terribles images « qui interviennent à un moment où l’on est supposé être innocent ».

« J’étais en colère, je ne comprenais pas ce qui se passait, je ne comprenais pas pourquoi j’étais là [Ah bon?] Je comprenais juste qu’il se passait quelque chose que je ne comprenais pas [Tiens donc] C’est une chose terrible, vraiment [On veut bien te croire] . Le problème, c’est que c’est un moment où dans la société américaine et européenne, vous êtes supposés innocent, vous êtes supposés innocent jusqu’à ce que vous soyez jugés coupable »,[vrai]  « On vous montre à tout le monde comme si vous étiez un criminel, à un moment où personne ne sait si c’est vrai ou pas. Vous êtes peut-être un criminel, peut-être pas. La preuve vient après. Ce n’est pas juste de mettre les gens dans cette position devant le reste du monde quand on ne sait pas ce qu’ils ont fait » [Si Dominique, on le sait].

DSK était « en colère« , nous aussi.

[CNN]

La (Live)Box by Orange du futur? #biennaleDesign13…

Carte pressLe 13 Mars denier, à la Biennale de Saint-Etienne, le design était au menu de nos échanges avec l’équipe Orange Centre Est (Lyon). Quoi? Le Design chez Orange? Ah bon? Je crois que cette question, on se la pose et cela mérite qu’on s’y attarde un peu.

Comme le souligne François, taulier du blog ArtDesign: « En évoquant Orange, on pense immédiatement au design de produits hardware ou accessoires, ce qui n’est pas le cœur de métier du fournisseur d’accès haut-débit vitaminé…Le design chez Orange est plus subtil puisqu’il s’agit  de délivrer des services plus simples et intuitifs pour ses clients ». Pierre-Yves Panis, Directeur Design et User Expérience chez Orange, nous a éclairé sur le Design by Orange.

Avec talent, il nous a expliqué les contours du Design chez Orange: design sonore, d’interaction (TV d’orange par exemple), d’interface, de sites web et mobile. Nous le savons tous, l’objet le plus visible chez Orange, c’est la «LiveBox», cette boite approximative qui souffre de l’élégance de la freebox révolution signé Philippe Starck. On a demandé à notre hôte de conceptualiser pour nous, sur papier, stylo en main et en une minute, la box d’Orange de demain

box orange futur (2) (1)

C’est une vision possible de la (Live)Box du futur  by Orange. En forme de mappemonde, un nouvel objet design qui lie l’utile et l’esthétique. Mouvant, vivant, Live, avec des formes variables en fonction peut être du flux de connection ou, de la densité des données partagées via les réseaux sociaux.

On peut l’imaginer indiquant les points de connection de notre voisinage-web, la géolocalisation sur la Box. Et pourquoi pas, des projections de données sur les murs de la pièce, voire une intégration du Cloud by Orange. La forme est originale pour une box et, le potentiel énorme. Le tout dépendra de la technologie embarquée. Comme le rappel Christophe, le futur nous dira si cette ébauche visuelle triomphe!

Précision: C’est juste une inspiration instantanée d’un Designer, un dessin de coin de table,  à l’heure du café. C’était du Off.