Identité et propriété numérique: Quand «Sarah la fille cachée de mon père» débarque en DM…

Hier tard dans la nuit, dans la chaleur moite de mon séjour devant ma télé, j’ai reçu la visite d’un étrange personnage: la «fille cachée de mon père». On va dire ça. C’était après l’édition d’un tweet

Intrigué par cette délicate attention dans cette curieuse période ou l’on évite les conversions privées [en DM] même avec ses propres amies, pour ne pas s’attirer les foudres des remarques sulfureuses: «Ah c’est de la drague lourde ça!», «Je vais saisir la commission Twitter No DM!», etc. Dans cette «joyeuse période» je disais, j’ai pris le temps de regarder le profil Twitter de la courtoise et plutôt bien élevée @sarahlicain: Inscrite de fraîche date (juin dernier) avec peu de followers [30 seulement] mais avec déjà le fameux macaron bleu! Bizarre ce «compte certifié», si vite? Elle adore les chiens et les USA – comme tout Twitter je suppose -, elle ressemble à la soeur de Billy Croford sur photo de profil initiale. Que me veut-elle cette fille à une heure si avancée de la nuit?

Avant de répondre, je relis mon tweet, je prépare illico deux/trois liens pour argumenter avec précision mes affirmations sur Maurice Barrès l’antisémite notoire & antiDreyfusard que Macron projette de commémorer. Faut dire que, après Pétain & Maurras, le trait extrême-droite de Jupiter se renforce encore un peu plus. Jamais deux sans trois n’est-ce pas? Revenons à la curieuse Sarah. Son invitation ne saurait faire l’objet d’un refus, alors j’ai pris contact .

Elle veut mon id @bembelly sur les réseaux sociaux, pour elle. Et naturellement la question se pose. Pourquoi @bembelly? Quand on connaît l’histoire de ce nom de famille…

Ah bon? Lyonnaise en plus et fille de @Bembelly? Voilà qui commence à m’intriguer. Si ça se trouve, c’est peut-être la fille cachée de mon père! Qui sait [Oh Mon Dieu!] Une demi-sœur? Oh Papa, quel scandale si maman savait ça! J’hésite d’appeler ma mère. J’écarte vite cette hypothèse car mon père, depuis le temps qu’il n’est plus des nôtres…, passons. Le seul «papa du nom de Bembelly sur Lyon» c’est moi! Re [ÔMon Dieu!] ma fille cachée? Là, je pense «à toutes les filles que j’ai aimé, avant » et qui sont devenues femmes maintenant et qui…. non. Je me calme, je reprends mes esprits et laisse ouverte la porte à l’impossible requête, histoire d’en savoir un peu plus..

Et là, c’est la drame! Énervée très certainement par la mention «fille cachée de mon père », notre @Sarahlicain se braque sans dire un mot et me bloque sur Twitter! 😇 « Vous ne pouvez plus envoyer de Messages Privés à cette personne. En savoir plus», comme vous pouvez le lire dans l’image ci-dessus. Elle est fragile Sarah, certainement pas une @bembelly. Partir sans me laisser le plaisir de consulter la fameuse « fiche de reconnaissance des droits d’utilisation du nom en tant qu’entreprise sur les réseaux sociaux » en plus, elle change sa photo de profil, c’est d’une violence…

C’est dommage. Que celui qui n’a jamais rêvé de connaître la fille cachée de son Père lève la main?! Ou, sa propre fille! Ce qui est moins drôle. D’où ce billet de blog pour assouvir ma quête sans fin d’explications: C’est qui cette fille? Que me veut-elle? Qui l’envoie ? D’où vient elle? Pour qui travaille-t-elle? Etc. La vraie question est celle de savoir qui peut, en si peu de temps avec aussi peu de followers devenir compte certifié sur Twitter. Et lorsqu’on regarde de près cette « certification« …

[Màj] En l’absence de lien dans le profil du compte sur twitter, on peut aisément écarter les catégories « actualités ou divertissement » (ils en raffolent, c’est leur fond de commerce). Reste l’option Gouvernement. et c’est possible! La date de création de ce compte (juin 2022) coïncide avec la mise en place de la nouvelle législature (Présidentielle, Législatives, installations cabinet ministériel, conseillers parlementaires, etc.), ça se tient. L’hypothèse est plus que crédible quand on sait que c’est en réaction à un tweet politique que @sarahLicain me sollicite pour un aparté.

Mon avis? L’histoire foireuse de mon blaze sur Twitter pour une entreprise en hommage à un pseudo papa à qui l’on veut rendre hommage n’était qu’une porte d’entrée pour autre chose. Quoi exactement? Seule ma sœurette d’un soir le sait. Je reste persuadé que sa visite dans mes DMs a un lien – direct ou indirect- avec mon tweet initial sur l’immonde Maurice Barrès et, j’ai ma petite idée sur les dessous de cet entracte. Aussi, si quelqu’un a des infos sur cette personne qui désormais m’intrigue, je suis preneur. Pour finir (et qu’on se le dise):

  1. Non je ne suis pas à vendre. Ni mon nom, ni ma personne – bien lire mon tweet épinglé-, ni mon insolente liberté sur les réseaux sociaux et singulièrement sur Twitter.
  2. Libre je suis, libre je resterai. Non, je ne souffre pas de la démangeaison de ceux qui jadis tinrent la lance dans ce pays. Aussi, je dis ce que je pense, ce qui a le mérite d’énerver quelques officines que j’emmerde (coucou!) et beaucoup d’ami•e•s. Être libre sur Twitter c’est accepter de se fâcher avec ses amis, de les masquer ou de les bloquer si besoin. Bref, d’en changer souvent.

Quant à ma chère «Sarah, fille imaginaire de @bembelly », j’ose espérer la revoir un autre soir, en hiver par exemple, autour d’un bon feu de cheminée dans l’attente de cadeaux du Père [Noël] que nous avons en partage.

Cordialement.

./…

«#Queer», synonymes, etc… (ou quand Twitter s’amuse) À lire.

Je pose ça là, pour archiver «un truc qui fait du bien». Made-in-Twitter.

./source.

Cher Père Noël | C’est pour un ami …

Cher Père Noël Cagnotte Ervé CroisepattesCher Père Noël…

Oui c’est moi le petit Alain, mais si tu sais! Celui que t’as toujours pourri gâté à Noël même quand j’étais en Afrique. Oui j’ai adoré mes cadeaux et particulièrement ces moments magiques les 24 décembre après-midi, jour de distribution de jouets de Noël aux enfants des PTT, quand la silhouette de mon Papa apparaissait à l’angle de la rue dans cette fourgonnette des «Postes & Télécommunications». Ce bonheur, tous les copains-copines du quartier étaient présents, on était les «princes de Brazzaville»: Des trottinettes, des raquettes de tennis, des vélos, ballons de foot, des poupées, des Kitchenettes et plein de jouets #MadeinFrance. – Je me demande si ce n’était pas les séries en rab des années précédentes. Mais bon, on s’en fiche, c’était une joie sans nom sous les tropiques même sans sapin! Encore merci cher Père Noël mais c’est pas le sujet.

Cher Petit Papa Noël, aujourd’hui je t’écris parce j’ai vraiment besoin de toi, c’est pour un ami qui n’est pas né dans la case-à-Jupiter. À 6 mois il était déjà mal barré mais tu ne savais pas, il n’avait déjà pas d’adresse fixe donc pas dans ton fichier «liste des enfants à visiter». Tu peux te rattraper ce coup-ci, il n’est jamais trop tard pour bien faire n’est-ce pas? Aussi, pour l’aider et t’aider un peu, avec Delphine, Juan, Anna, Karima, Papouney, Anna_Conda, on s’est dit: Et si on le disait enfin au Père Noël? Alors on va tout bien tout t’expliquer..

Cher Père Noël, Ervé tu le connais, c’est un «mec Pat’Hibulaire mais presque», et qui jamais ne se plaint. Ervé? Je pourrais te raconter des tonnes d’anecdotes sur sa «vie de bitume» au RasDuSol, avec des hauts et des bas, -surtout des bas d’ailleurs-, je pourrais, comme Juan, te décrire en 12 pages notre première rencontre dans ce bar à Paname, je résume: «Ah c’est toi @croisepattes! Bonjour, @bembelly. Alors, t’es d’ où sur Paris, de banlieue ? » Sa réponse: «Moi? Je suis de partout et de nulle part, je suis sans téléphone fixe, #AuRasDuSol ». Et je venais de comprendre. Puis lui : « Ah mais fais pas cette tête-là mon pote! Buvons!». Bref, c’était au Comptoir de la Comète lors d’un KbB –le fameux bon vieux temps-, je venais de rencontrer Ervé que je connaissais sur Twitter et les blogs depuis des lustres sans jamais m’imaginer que (…). Oui j’avais pris un coup sur la tête, en vrai. L’une de mes plus belles rencontres IRL via le Net (après l’autre).

Cher Père Noël, j’ai longtemps hésité avant de t’écrire mais il fallait, y a le feu au Lac. Noël approche et on a tous un sapin à décorer, celui d’Ervé singulièrement et pour mille raisons. Aussi, pour cette année voilà ce que je veux cher Père Noël:

  • Ce que je veux Cher Père Noël. Faire exploser le compteur de la chaussette que nous avons tricotée pour Ervé. Une chaussette-cagnotte (ou soulier) pour que tous les petits lutins du web de France et de Navarre apportent une p’tite participation. Te mâcher un peu le taf.
  • Ce que je souhaite Cher Père Noël. Que tous les ami.e.s, potes, copains copines, followers et même ceux et celles bloqués ou masqués sur Twitter, Facebook, instagram, Tiktok et autres réseaux sociaux puissent partager le lien de la chaussette-en-ligne pour le faire grimper au cocotier.
  • Ce que j’aimerais Cher Père Noël. C’est .. que tous les gens qui «me doivent une bière» paient leur tournée (via ce lien) et tous ceux à qui j’en dois une – et il y en a – qu’ils me paient une deuxième tournée d’abord (via ce lien) et toi tu les rembourses! Ça te va Cher Père Noël? Oui je sais, boire #ceymal.

Cher Père Noël, au fait, je t’ai pas dit? Ervé, d’abord il voulait pas de la chaussette-en-ligne, il est comme ça le mec, #AuRasDuSol et toujours à s’occuper des autres d’abord. Aussi, il a fallu de longs mois de négociation pour l’obliger de nous laisser faire. Une vraie tête de mule ce Ervé mais un mec bien. Puis il a dit: «Ah mais c’est du chantage là! Ok vous avez gagné, faites donc Bande de cons!».  Puis on a fait, une sorte de «solidarité de tiers» si tu veux, arrachée au forceps. Pourquoi? Parce que cher Père Noël «on préfère tous le voir crever étouffé par la solidarité que de froid dans la rue n’est-ce pas? ». Oui Cher Père Noël, c’est de ça dont il est question dans cette lettre que tu liras avec attention j’espère (ou je te démonte).

Cher Père Noël, chez moi à Lyon il fait beau et froid, le ciel est une féerie enchantée avec les illuminations partout, la fêtedeslumières. J’ai l’impression de vivre dans un joli sapin de Noël qui néanmoins attend une «décoration et une seule», celle gravée du nom d’Ervé pour illuminer ce bien que nous avons en partage et qui porte le doux nom de l’amitié. Ok j’ai été un peu long cher Père Noël, mais tu ne vas pas te plaindre non plus, c’est pas comme si je t’en faisais tout le temps ok? Pardon mais c’est pour un ami. Sinon, passe le message à tes lutins et fais plein de bisous à Mère Noël. Ah! Si tu peux la laisser conduire de temps en temps le traineau –et tirer les rennes- pour l’Égalité toussa, ses points de retraite etc, nous on veut bien! Et ça fera plus de tournée. Quoi les femmes au volant? Un problème? NanMè…

Cher Père Noël, je te rappelle que «c’est pour un ami» qui ces derniers temps répète souvent: «Tu sais quelle est l’espérance de vie d’une personne SDF ? 49 ans. Et moi j’en ai bientôt 48.». Aussi, je te remets le lien de la cagnotte là ⤵️ et le gros soulier en illustration – et surtout tu fais pas ton malin – ok?

Lien Cagnotte pour l’Ami @Croisepattes / Ervé !

D’avance merci à vous, et à presque tout le monde| Signé. Le p’tit Alain

|OÔhooHoooh!

./…

«Pas avant le deuxième tour», ce livre que je n’ai pas reçu | Partageons mon avis …

Pas avant le deuxième Tour Nicolas GregroireMon programme du week-end était verrouillé:

1. Rencontrer la RokhGirl au Forum-la-Fnac pour la présentation de son bouquin samedi après-midi. Fait.

2. Me taper une bonne bière sur les pentes de la Croix-Rousse pour clore la journée Acte26 des #GiletsJaunes. Fait. –[ PS : J’ai vécu la charge des CRS avec inhalation de gaz-police à l’insu de mon plein gré, je dois vous dire que ça pique et le piment d’Afrique à coté c’est … de l’Espelette. Mais tout va bien…

3. Suivre la soirée de l’Eurovision dans l’espoir de voir Bilal ramener la coupe à la maison. Fait aussi, mais c’est raté. L’Eurovision c’est comme Roland Garros, à la fin c’est toujours le dernier vainqueur qui garde la fève. Marie Myriam et Yannick Noah même destin.

4. Trouver dans ma boite aux lettres le livre « Pas avant le deuxième tour » de Nicolas Grégoire. Pas fait malgré une commande passée jeudi pour une livraison le samedi comme annoncé sur l’espace «suivre votre colis». J’avoue, « je ne suis pas très Amazon » même si Xena la guerrière reste ma préférée. Je suis plutôt Ebay, ma MarketPlace pour les pièces électroniques, pour PC ou smartphones -que je démonte et remonte ad libitum-, etc. Vous ai-je dit que c’est là une de mes passions d’addict? Non? Maintenant vous savez. Oui, voir de l’intérieur ce que vous admirez de l’extérieur est une agréable curiosité…

Oui « Amazon m’a tueR ». Vendredi après-midi déjà, je me faisais une joie de plonger dans les secrets de la politique et des médias, une immersion attendue dans les arcanes de la vie politique sur les pas de Nicolas Grégoire pour redécouvrir les rouages d’une élection programmée et le vrai visage de la politique. Mais Amazon en a décidé autrement, l’option « Prime » est une supercherie. j’attends la livraison effective avant de la désactiver. Par-delà les thèmes abordés dans ce livre-politique dont j’ai lu quelques pages avant sa mise en ligne, ce brûlot – raconté comme un polar – est une enquête poussée et vécue sur le hold-up des élites et sur les comportements clientélistes de cet univers toujours à la UNE de l’actualité. Avec sincérité, un peu trop je trouve, l’auteur nous livre une contribution intéressante pour comprendre la déconstruction d’un être sans aspérité plongé dans la sphère politique, cette métamorphose sociale qui progressivement vous éloigne de … la vraie vie – comme on dit -. Sans s’épargner, l’auteur est tout à la fois acteur et spectateur de ce qu’il dénonce, dresse le portrait de la déconnexion et le curieux métabolisme qui sévit chez l’être immergé dans le milieu autorisé. « La politique c’est Bagdad », on ne le dit jamais assez. Nul doute que ce bouquin suscitera la controverse si ce n’est déjà le cas, un récit politique où l’on se retrouve à travers pages dans les traits de la victime, un Cold case

La suite -ou deuxième tour– pas avant la livraison by Amazon.

./..

[Titre de billet de #Blog à vendre] «Les #Zinfluents de la #LigueduLOl sont morts, voici leur histoire»…

C’était le BoysBand des internets de l’An 2010 mais il n’en reste plus grand chose

Juste un titre de billet de blog à vendre, ok les gens? Les enchères en DM, sur Twitter, ou dans les commentaires. J’offre l’illustration ci-dessus et un pack de #backlinks, comme on disait, en l’An 2010, ce bon vieux temps où l’on codait nos boutons de partage pour propulser nos billets de blogs sur les réseaux sociaux. Pas le temps d’écrire sérieusement sur la #LigueDulOL que j’ai croisé sur les internets avec son Twitter en 140 caractères, un monde en Noir&Blanc où intégrer une image dans un tweet était galère. J’étais hébergé dans une autre «Ligue», celle des blogs de Gauche, les LeftsBlogs, une bande organisée de colleurs de tweets et de baffes, mais uniquement sur le plan politique, contre les Sarkozystes. Être dans la Sainte Église des Blogs c’était une «protection» dans le monde numérique du début des années 2010. Un club mixte, avec des garçons et des filles, des gens bien & des cons, un groupe éclectique et il ne fallait surtout pas nous chercher, nous avions les clés de «la machine à baffes» qui servait tout le temps, même -et surtout- entre nous, et c’était pas joli-joli j’avoue. Pas d’excuses à nos victimes Sarkozystes, c’était de bonne guerre, ils nous le rendaient bien. Nous avions un objectif: virer Sarko en 2012 et c’est ce que nous avons brillamment réussi lors de la première vraie campagne numérique pour une Présidentielle en France, au sein de la Team FH2012, #TousHollande.fr piloté par l’excellent Romain Pigenel l’inventeur de la «riposte Party» (c’est-à-dire, réunir physiquement des blogueurs et des twittos pour assurer le sav numérique d’un événement politique avec mise en avant du fact-checking). Un grand moment numérique, des frissons aujourd’hui encore du seul fait d’en parler, Objectif l’Élysée et l’information était en Live sur RadioLondres (hashtag #MadeinMoi)

On avait nos travers, nos défauts, nos Blogowars, nos Tweet-clashs, notre Vincent Glad « Grand Mohock », etc. Non nous n’étions pas «blancs comme neige». Avec un noir dedans – suivez mon regard – , c’était difficile, je me comprends😏. Passons. Nous squattions le haut des classements des blogs et de la net-influence de l’époque, et l’ami Guy BirenBaum était un peu, beaucoup, notre «parrain», enfin presque. Il a aussi subi d’horribles attaques de la Ligue du Lol sur sa personne. Pour les blogueurs que nous étions – et que nous sommes encore pour certains avec une forte baisse d’activité,-, l’attaque ad hominem de la LigueDuLol fut ce papier de Vincent Glad sur notre «corps de métier numérique»: «Les Blogs sont morts. Voici leur histoire«  écrivait-il, on n’avait pas aimé. Bref, Les gens de la Ligue du Lol sont morts, eux, numériquement, voici leur histoire racontée par Victor Hugo en 1869 déjà, dans sa description du «FunClub», un groupe de JeunesAristocrates à «l’humourDouteux»| Extrait…

Ligue du Lol Vincent Glad

La ressemblance avec est frappante n’est-ce pas? RIP les antisémites de la #LigueDuLol (Vincent Glad (Libération), Alexandre Hervaud (Libération) Olivier Tesquet (Telerama), Guilhem Malissen (Nouvelles Écoutes), Sylvain Paley (Studio 404), Henry Michel, (rédacteur, créateur de podcast), Baptiste Fluzin (ancien directeur créatif), Stephen des Aulnois (rédacteur en chef du Tag Parfait), David Doucet (rédacteur en chef des Inrocks), Christophe Carron (rédacteur en chef de Slate), Renaud Aledo (communiquant), etc.. et longue vie aux BlogsPropres!

PS: Ce titre de billet est à vendre, je répète ..

./…

Que devenus êtes-vous? De mon #Extégration (politique), réflexion sur un constat d’échec …

Désormais tout est #noir ou #blanc, ils ont tous viré « Ouf ». Je me pose des questions sur la nature de « nos valeurs » dites «communes» que nous n’avions jamais défini ensemble, sur ce qui en reste du moins. Ce n’était qu’une illusion, je suppose, car le naturel est vite revenu au galop, et voila que vous avez « traversé la rue« . Même les mieux armés cèdent à la tentation, vous voila désormais victimes d’une pathologie volontaire qui ne vous « affecte que pour masquer ce que vous voulez bien ignorer » me semble t-il. Souffrir de ce qui n’existe pas pour soi, somatiser à tout va, telle est la nouvelle tendance des «malades imaginaires» que vous êtes devenus, des … sujets à une infection bien réelle. Comprendre …

Le contre-diagnostic viendra plus tard. Dans ma sphère numérique, petit à petit, la gangrène s’installe, la régression s’opère, le foyer d’infection s’étend. Et au bout de cette jactance étalée, un poison savamment instillé opère et l’on se dit: «Bah, ça passera … (ou pas)». Quand vous lire devient blessure j’installe des filtres, pour m’éloigner, «m’extégrer (1)». Quand l’événement à venir projette son ombre, on peut s’inquiéter ou laisser passer la vague vous emporter loin des rives de la raison. Et s’en faire une, de raison, à tort peut-être, qui sait. Mon père le Vieux Charles me disait: «il faut savoir quitter les choses avant que les choses ne vous quittent». Pour ne pas insulter demain..

Que devenus êtes-vous? Merci de ne pas répondre à ce «billet-de-service» réservé aux «initiés de la Grande École de la Parole sur les blogs & réseaux sociaux». Ils se reconnaitrontC’est un simple constat (d’échec), le mien, le vôtre? Le nôtre. L’afficher et vous le livrer est une élégance, disons que c’est un marque page pour de nouvelles lectures … « communes (?) » que nous définirons ensemble, demain peut-être. Le croisement aura lieu (ou pas) …

Bref, comme le chante Lokua Kanza ci-dessus, «Nakozonga»  (ou pas).

________
(1). Extégrer (Extégration). Ce mot-concept qui me vient à l’esprit n’est nullement l’inverse de celui dont il se réfère, et que je vous laisse deviner. Bien au contraire. On peut définir l’éxtégration comme l’étape d’après, celle où l’on devient « soi » dans son espace de vie. S’extégrer c’est tout simplement être libre, surtout quand la nécessité l’oblige. A développer]

./…

#Twitter: les ‘tits soucis « bleu-blanc-rouge » de Francis le «Webmasteur». Tuto séquence émoji..

IMG_20180826_115906.jpgIl était une fois, Francis, Webmaster à Guéret (23000 – Département de la Creuse – Région Limousin), il aime la chasse, la pêche, la France et sa région (Guéret, c’est dans le Limousin, c’est à dire dans la Région Nouvelle-Aquitaine, résultat de la fusion des anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes depuis fin 2015, mais Francis s’accroche à son Limousin, je comprends). Voila pour le profil de notre ami Francis, « Webmasteur » (il s’occupe des internets sur ordinateur).

Françis avait un énorme souci, terrible, il voulait avoir, lui aussi, son p’tit « drapeau bleu-blanc-rouge » sur son profil twitter. Normal. L’histoire se passe mi-juillet 2018, et comme tous les français pendant la Coupe du monde de foot, le « Allez les bleus! » était tendance même chez ceux qui n’aiment pas le foot. Il le voulait, sauf que, notre ami Françis ne savait pas comment accrocher ce beau pavois à la suite de son nom.  Puis, il prit son courage à deux mains et alla demander conseil chez les gens qui déjà pavoisaient avec leur beau drapeau bien accroché sur les internets. Lisons.

Francis WBMT1

Oui il a un ordinateur. Il a bien dit qu’il était « Webmasteur » n’est ce pas? Toujours bien lire les profils affiché avant de poser des question sur Twitter. Tout le monde ne tweet pas via smartphone.

Francis WBMT2

 

Jusque là tout allait bien, ou presque. On venait juste d’éviter l’incident « pièce d’identité » pour obtenir un emoji, que déjà se profilait à l’horizon une autre menace. Téméraire comme tout bon Guérétois qui se respecte, il décida de ne rien lâcher le vieux Françis. Il tenait à sa breloque même s’il fallait pour cela aller affronter le vendeur de chez Darty! Puis lui vint une brillante idée, une deuxième fois: Et pourquoi pas Jules-Edouard son filleul? Ce dernier venait d’avoir son Bac Littéraire, il devait savoir, lui..

FrancisWBMT3

Malgré les larmes ès-emoji de la disponible Asriel, nos jeunes de la magnifique communauté Twitter décidèrent de ne pas laisser tomber notre bon  Francis de Guéret, il fallait l’accompagner jusqu’au bout de sa quête pour l’obtention du pavois « bleu-blanc-rouge » avant la finale de la Coupe du Monde de foot, les bleus avaient toutes leurs chances disaient-on. Ce fût fait (je résume). Sauvé, l’ami Françis n’oublia pas de remercier les « Jeunes Robins de Tweets » de cette campagne victorieuse.

Francis Souchard

Depuis, il tweet heureux et il attend vos follows pour améliorer sa visibilité sur les réseaux sociaux et en foutre plein la vue à ses copains de Chasse-Pêche & Traditions depuis le bistrot de Guéret. Moi c’est fait, à vous! Moralité (et c’est le seul intérêt de ce billet)…

« Pose une question et Twitter t’aidera ! »

Ne jamais hésiter, non, seule la finalité compte. Gloire à Francis de Guéret et merci la jeunesse française pour ce beau moment (de partage). Billet Tuto: « comment insérer un emoji sur son profil twitter (ou dans un tweet)« , fait.

./…

L’instant #Mennel: « Hallelujah » de Leonard Cohen, FashionSong & trilogie verbale …

Dès les 1ères notes sur le plateau de «The Voice/TF1», un «moment bijou», séquence émotion..

Sauf mauvaise foi, « pas possible » de ne pas aimer. Et mon p’tit doigt me dit « qu’ils » trouveront à redire, je ne sais pas pourquoi, une habitude des réseaux sociaux très certainement -, les activistes d’une certaine France iront chercher des détails pour couper les ailes de celle qui s’affiche déjà comme la potentielle gagnante de cette joute musicale qui m’indiffère. L’on cherchera dans son passé des «coquilles», des bouts de boisde Dieu pour allumer la cheminée de la délation et réchauffer les veilles antiennes d’un village communautaire enneigé et inondé par des bourrasques venues des contrées lointaines. Dans les quelques heures/jours qui vont suivre cette prestation, sonnera l’heure H(aine) d’une société qui désormais tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Pendant qu’en Angleterre Big Ben marque une pause, et qu’en Belgique on se tape des barres de frites dans le confort du canapé de la tolérance, en France les chiffonniers de la république trouveront bien le moyen de s’indigner sur cette belle séquence « Hallelujah » – de l’hébreu הללויה ou Alléluia en français-, Ode à la racine judéo-chrétienne, chanson de l’immense Léonard Cohen sanctifiée par une jeune franc-comtoise, bilingue (tri) et « look Bardot » des années yé-yé. Je le répète …

« La discrimination s’habille toujours chez « très bonne intention »

Et « ils » dessinent, tranquille, les contours de la «Fashion week-haine» à leur guise. La musique adoucit les mœurs, chez les cons c’est l’inverse (Proverbe). [Édit: On me signale à l’instant – dans l’oreillette – que j’ai quelques TGV de retard, la «bande organisée en Conseil Numérique des Réseaux Sociaux» est déjà passée à l’œuvre. Polémique de chiffons, nouvel attentat (moral), une victime et de nombreux vexés].

« Hallelujah», Amen bande de cons!

./…

 

​#Twitter: Comment rester – ou revenir – au format 140 caractères? …

Depuis ce matin et vous l’avez très certainement remarqué, on passe deux fois plus de temps pour remonter sa timeline sur Twitter. C’est pénible, fini le bon vieux format old school de 140 caractères pour un tweet, #Twitter adopte désormais le format 280 caractères, sauf chez certains chanceux. Image de ce 08 novembre 2017 sur mon compte bis, à 09h29…

Oui, 140 – [x (mon texte in da tweet)]= 91! Donc, toujours pas en 280 caractères, une image archive en souvenir du bon vieux temps. Et là, certains se demandent, « mais comment donc est ce possible? « . Vous expliquer? Je veux bien, mais encore faudrait que je me l’explique à moi déjà. Pourquoi mon compte bis fait de la résistance? Allez savoir. Mon compte principal (@bembelly) a déjà effectué sa migration à l’insu de mon plein gré. Non, ce billet n’est pas un « tuto » comme certains ont pu le penser (et ça marche semble t-il puisque vous êtes là, merci), c’est juste un appel à l’aide, une simple demande pour geek et je sais qu’ « aider les autres » vous aimez ça. Aussi, chers tous, si vous savez comment faire pour rester – ou revenir – au format 140 caractères, je prends! D’avance merci..

Oui, « I want mes 140 caractères back! ». 

./…

Ho!? @RealDonalTrump a été viré de Twitter #LeSaviezVous? 11 longues minutes de silence…

#DonaldTrumpBanOnTwitter. Oui Twitter sans Donald Trump vous l’avez rêvé et l’ami Twitter l’a fait! Ce 02 novembre 2017 et ce n’est pas une blague, j’ai les images « RealDonaldTrump does not exist».

DoladTrump désactivé sur Twitter

Qui Lustucru ? À 01h05, message de Twitter qui confirme l’info « User (Donald Trump) not found » et nous explique: « Earlier today ’s account was inadvertently deactivated due to human error by a Twitter employee. The account was down for 11 minutes, and has since been restored. We are continuing to investigate and are taking steps to prevent this from happening again. »

Donal Trump désactivé par Twitter

« Désactivation accidentelle » nous dit-on, erreur humaine (la faute d’un employé qui n’a pas fait express pour son dernier jour de boulot) – ben voyons, il s’est fait plèze-, etc.  Officiellement, par inadvertance, mais la vérité est ailleurs je crois. Ils ne manquent pas d’imagination chez Twitter, des gens modestes …

RealDonaldTrump doesn't exist

On gardera ces 11 minutes historiques sur Twitter sans @RealDonaldTrump. Historique car pendant ce temps, le monde était « en sécurité » avec un Donald Trump s’arrachant les cheveux devant sans écran de smartphone se demandant ce qui lui arrivait et si ce n’était une farce de Kim Jong Un de Corée. J’imagine la centaine de coups de fil à la Sécurité intérieure des States, l’opération 02.11.17 de la CIA enclenchée «Alerte, on a hacké le President of the United States of America!». Oui, j’imagine ce bordel digne d’un épisode de Jack Bauer «11 Minutes Chrono» avec décompte des secondes tic-tac-tic, sans oublier la musique qui fait flipper bien comme il faut. J’imagine, et vous aussi d’ailleurs. Bref, le code nucléaire était en sécurité pendant 11 longues minutes grâce à « l’employé du mois-de-l’année » de chez Twitter. Et comme le dit si bien notre ami Fabien du Canada (Ex de Menilmontant)…

« le 2 novembre 2017, une date qui marquera les annales de Twitter ».

Trump désactivé sur Twitter

20171103_115642

Cher Twitter, Merci pour ce moment!

./…