La réponse des Français à #Fillon: « Mouillé c’est mouillé, Y a pas de mouillé-sec »…

fillon-penelopegate-affaire-fillon-conf-de-presse

C’est dans l’image, pas besoin de s’attarder sur les erreurs, approximations et mensonges de l’hologramme de François Fillon qui se découvre chaque jour un peu plus. Une prestation qui rappelle celle de de JF Copé lors de l’affaire Bygmalion, les mêmes éléments de langage

Pareil. Et comme François Fillon aujourd’hui, JFCopé avait mis « à disposition » des français, « l’intégralité de sa comptabilité, des pièces comptables, des factures, en toute transparence, etc ». Application du « Théorème de Pasqua », l’enfumage (politique) en bande organisée. Une contrition déjà dans le phrasé de Richard Nixon (1952)

Autre chose, à propos de la « discretion supposée de Pénélope, un fait évoqué par François Fillon lui-même. (elle aurait travaillé discrètement à la maison, à faire des fiches, etc …) Question de Jean Michel Aphatie.

conference-fillon-discretion-de-penelope

Et pour respecter « l’échange de culture » cher à F.Fillon, un proverbe africain pour finir..

« Mouillé c’est mouillé, Y a pas de mouillé-sec »

Point.

./..

#AffaireFillon: LA LA FIN [the END] Affiche & revue de presse…

Après le chef d’œuvre Bygmalion, La Droite (politique) revient en cinémascope avec un trailer haletant, déchiré entre l’âge d’or de la tolérance et l’ère de la moralisation des fonds publics. Affiche et revue de la presse spécialisée

la-la-fin-fillon

1. Le Bordelais nouveau Magazine, 31 Janv.2017.

« Ce #PenelopeGate illustre les tribulations d’un homme de pouvoir coincé entre son image de « Père la morale » et celle d’un homme chrétien «assisté de la République». Une plongée dans le destin d’une femme aux racines anglaises et perdue dans une saga cupide… »

2. Journal de la Sarthe enfin Libre! 31 Janv..

« PenelopeGate LA LA FIN. Histoire folle d’une actrice débutante, «assistée parlementaire à l’insu de son gré» et de son pianiste de mari, prétentieux sur la morale et ensablé sur Sarthe. Des scènes choquantes pour un public non averti mais un film réaliste qui pose question sur les conditions de vie du second rôle. « Pénélope m’a tueR » clame François …

3. Magazine Tout-est-Cinoche, 01 fév. 2017.

 » ... Si les puristes trouveront à redire, les français de tous bords ne manqueront pas de noter l’admirable hommage rendu à l’âge d’or politicien du Sarkozysme. D’un bout à l’autre, LA LA END – la FIN– plait même si l’acteur principal tente de dissimuler les faits dans sa grandiloquence teintée de rhétoriques ampoulées « Qui imagine le Général De Gaulle mis en examen pour fraude fiscale ? ». Le phrasé, l’essence des comédies politiques à la française. Reste que, prendre La La FIN pour un simple « soap opéra » serait une faute de goût, car la maîtrise technique et artistique, disons, la danse en apesanteur dans une morale en carton-pâte est un enchantement. Ce film révèle les désirs les plus enfouis de l’être politique. »

4. le « Cinéma Républicain« , 02 Fév. 2017

« Cette Droite/Prod est une immersion dans un monde surréaliste grâce à l’emploi fictif  d’aller-retours entre le réel et le fantasme inavoué, entre la réalité chimérique et la triste vérité étalée avec raison dans la presse au grand plaisir des spectateurs. »

5. Scénario du pire Magazine, 20 Fév.2017.

« Incredible!», « Glorious !», «Oh My Godness!», « Mama na ngaïééh! » titre la presse internationale estomaquée par une telle prouesse. Un film à grand spectacle, des scènes 3D sans effets spéciaux, des rebondissements, et un jeu d’acteurs qui mériterait un Oscar …

Billet Cinéma (politique), fait. Tic tac tic tac tic t…

./…