«Sé la fôte ô frondeurs» is the New «Sé pas moi, sé les autres!»…

Certaines réactions sur twitter (et sur les blogs) m’amusent beaucoup, the new «C’est pas moi, c’est les autres» est arrivé: «Say la fôte aux frondreurs!».

Say la fôte ô frondeurs

On avait une belle majorité présidentielle que même JM Ayrault avait réussi à préserver, un mec arrive, s’imagine qu’on avait voté pour lui et qu’il avait gagné les élections en son nom, en 10 mois seulement, il nous la paume en 49.3 secondes, même pas cap’ de soumettre sa Loi maCon au sondage des députés de la République c-à-d des représentants les français que nous sommes et, c’est le même qui voulait supprimer la branche Article 49.3 de la Constitution qu’il utilise aujourd’hui. Alors, Kékidisent les gens? «Say la fôte aux frondreurs»? Ben voyons, on a l’air con maintenant, surtout les deux Manu (Valls & Macron), c’est malin, les gens…

IMG_20150218_095407_edit

Merci à GrandLudo

(…)

Donc, en 2011 «la théorie du genre» était au programme de l’UMP! la preuve…

[Désintox] C’est Laurent, un twittos social-traitre  qui balance l’info que l’UMP voulait cacher. Au printemps 2011, l’UMP de Jean-François Copé et Sarkozy (Président) avait organisé des «États généraux» sur la place des femmes dans la société, ils avaient abordé  les questions d’égalité des sexes et les stéréotypes de genre. Oui: la théorie du genre était au programme de l’UMP!

Théorie du Genre UMP 2011

On retrouve presque les mêmes choses qu’aujourd’hui, sauf que l’UMP était allé beaucoup plus loin!  Le Monde.fr propose des extraits du programme effacé de l’UMP:

« Amener les enfants à se sentir autorisés à adopter des conduites non stéréotypées». (…) «Il faut aider les filles et les garçons à percevoir positivement leur genre et celui du sexe opposé».

Et, le mot « genre«  n’était pas oublié:

«Il conviendra de mieux sensibiliser les jurys à l’égalité professionnelle et aux discriminations liées au genre». (…) « Il est nécessaire d’aider les managers à remettre en cause les stéréotypes de genre». (…) « Les médias recréent un monde binaire, voire archaïque, et transmettent des représentations liées au genre presque régressives, loin du monde actuel».

La source de l’inspiration UMP? Une étude finlandaise de 1998 baptisée « screening gender » pour «analyser l’image des femmes dans les médias».

Irresponsables.

(Source)